Retrouver notre appartenance à la Lumière de Vie

 

 

La liberté de l’être se découvre dans la transformation intérieure. Elle requiert un regard profond de soi, nous le savons tous. Mais beaucoup ne comprennent pas la réalité de ce retour intérieur et se tournent  encore vers l’extérieur pour trouver des solutions à leur transformation. Il est vrai qu’il n’est pas toujours aisé de voir et d’accepter ses propres zones d’ombre car notre éducation nous a appris à nous déresponsabiliser  de nos actes.

L’enjeu est pourtant très important et ce retour intérieur permet la mise en lumière et l’acceptation de sa propre négativité et des mécanismes entretenues par les différentes expériences vécues pour ensuite verser dans l’énergie du Cœur. Ce sont les prises de conscience qui font tout. Elles nous aident à voir la vérité sur nos schémas et concepts, sur notre rigidité mentale et notre manque de flexibilité, et sur les croyances entretenues depuis fort longtemps. La paix et la stabilité ne peuvent s’installer qu’au prix d’un renversement de la négativité qui dirige l’être humain.

Par ailleurs, l’homme souhaite le changement mais il poursuit dans la croyance qu’il est séparé de tout ce qui est. Il évolue sous cette carapace de 3e dimension, maintenu par un ego puissant qui a tout pouvoir sur lui. Il ne voit pas la lumière en chacun et demeure souvent ancré dans l’ancienne réalité. Le changement fait peur parfois car il demande de lâcher prise sur l’ancien. Lâcher requiert du courage et de la volonté pour laisser l’espace à la foi. C’est un dépouillement des  différentes et nombreuses couches sombres qui recouvrent l’être humain.

L’avancée nous oriente vers le lâcher prise afin que nous puissions nous épanouir au cœur du Cœur de la Vie et retrouver notre appartenance à la Lumière. La nécessité d’avancer vers un dépouillement de ce que l’être humain a connu, a appris, a appliqué, est plus que nécessaire. Lâcher l’attachement, la rigidité, les sentiments négatifs, les croyances et les concepts, pour une renaissance dans le Cœur de Qui Nous Sommes. Redevenir « nus », sans vouloir ni pouvoir et verser dans la douceur de l’Être et sa Sagesse. Nous laisser porter par la compréhension intérieure et lâcher le lourd poids de la 3e dimension. Lâcher aussi la connaissance intellectuelle qui est en lien avec le mental. Car le savoir universel est détenu dans le Cœur. L’intuition peut alors rejaillir de l’intérieur et mener l’être dans le savoir inné et sage de la Vie.

Pour cela, acquérir assez d’humilité pour ne pas suivre l’ego est nécessaire. Regarder en soi et intégrer le changement. Ne plus rester dans la mouvance de la dualité en acceptant que le changement vient de soi et non de l’autre. Ne plus être victime du passé ni de la vie.

L’ouverture de la lumière est belle pour celui qui sait lâcher, qui sait s’abandonner et ouvrir son cœur à la transformation et à la Vie. Le basculement actuel n’est autre que la modification de l’empreinte de la 3e dimension que nous portons fermement. Nous savons désormais que les choses sont différentes. Rien n’est plus simple que de s’abandonner à ce qui est sans résistance pour une transformation radicale et un alignement avec la Lumière de Vie. Quand le lâcher prise intervient, rien ne nous affecte, rien ne nous déstabilise. La paix s’installe alors en soi et nous demeurons alignés sur La Source de Vie.

Tout est à revoir en soi et il est important de faire des choix. L’être humain ne peut plus continuer ainsi dans la déraison du mental. Il doit s’affirmer par le Cœur et prendre sa vraie place pour laisser rayonner la Lumière de vie. C’est en lâchant que s’installe la Vie en soi, en toute simplicité et dans l’accueil humble de son vécu sombre.

L’objectif du chemin est désormais montré en pleine lumière. Seul le mental définit le contraire et essaie de garder l’avantage. Vous devez certainement le ressentir, ressentir sa force intérieure et entendre sa voix. Il s’oppose toujours à l’apaisement et vous pousse à nourrir l’ombre par les rôles qu’il vous fait endosser. Or la limite est atteinte et les choix sont à faire. Que souhaitez-vous pour la suite de votre chemin ? Il est temps de laisser derrière vous toutes les résistances pour enfin vous ouvrir à la paix intérieure. La stabilité vous aidera à franchir les étapes clés de la transformation et de l’évolution vers la Lumière du Cœur, dans cet écrin de pureté où tout devient possible et où demeure la Connaissance universelle.

Nul ne peut prétendre à construire une vie équitable s’il ne se stabilise pas dans la profondeur de son Cœur.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

 

Devenir un être spirituel

 

L’importance de devenir un être spirituel voit le jour.L’être humain a toujours le choix de rester dans l’ancien monde, celui qu’il a toujours connu et qu’il a du mal à lâcher. Il est important de pénétrer dans l’impermanence de la pensée en se libérant des attaches créées, sans retour dans le passé ni projection dans l’avenir. Se détacher du vouloir, de l’emprise des pensées parasites et de tout ce qui n’est pas ici et maintenant dans la réalité de la Vie universelle. C’est devenir autonome en ne restant pas dans l’ignorance.

Un ensemble de choix voit le jour pour un épanouissement de notre être dans notre vie sans aucun besoin de paraitre mais en demeurant simple et humble. L‘énergie du Cœur n’a besoin d’aucune richesse car elle la possède déjà. Notre appartenance à cet état de conscience fait que nous sommes pleins de l’intérieur et toute l’illusion de ce monde devient une évidence.

L’être humain a soif de pouvoir. Il est dans le faire et s’évade ainsi vers je ne sais quelle ouverture sinon un enfermement dans la matrice humaine. Ses pensées l’entrainent vers des aventures toujours en renouvellement car rien ne le satisfait. L’ego le conduit vers des horizons de fausse lumière, le mirage qui brille au loin. Il ne trouve pas la paix, la réussite humaine étant bien plus importante à obtenir que la stabilité intérieure. Vouloir toujours plus est un signe de vide intérieur. C’est un besoin d’exister qui persiste et qui est sans cesse alimenté par la société de consommation et l’ego. Or l’avoir et l’être sont totalement opposés.

L’homme est un être créatif. Il crée sa condition humaine par la pensée. Ce qu’il pense, il le crée. Ce qu’il pense être, il le devient. Toutefois, sa création est très souvent issue de son ego. Ses pensées le dominent et il les suit jour et nuit. Il pense, il pense, il pense… Ainsi va sa vie illusoire définie par un ego surpuissant car toujours alimenté par son adhésion aux pensées parasites qui affluent en lui et s’ancrent dans la réalité.

Il suffirait pourtant qu’il prenne le temps de la pause intérieure, qu’il médite et accueille. Les pensées parasites seraient peu à peu moins dominantes et la stabilité verrait le jour. L’observation de l’ego serait bénéfique à la transformation des pensées et l’être se remplirait de l’intérieur. La paix s’installerait durablement.

Nous avons tous besoin de stabilité intérieure dans la transition actuelle. Or les conditionnements humains sont à conscientiser pour une tout autre ouverture. L’illusion se dévoile mais il ne suffit pas de la voir. Passer à l’action est impératif pour accueillir l’état de l’Être et suivre son intuition.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

Vers un nouvel état de conscience

 

Rien n’est plus vivant que le moment présent et ce que vous vivez à cet instant, car c’est dans l’instant que tout se passe. Mais la plupart des individus demeurent étrangers à cette vérité.

L’instant est la pause. La pause dans le Cœur et son énergie bienfaisante. Il n’est pas le manque d’action mais au contraire la voie qui mène à la Conscience universelle. Dans cet espace nait la clarté et il est alors possible de sortir de l’illusion qui règne en soi et dans la société.

La conscience du moment permet à l’esprit humain d’agir dans une liberté d’action consciente, sans lien, sans emprise ni pouvoir. Et cela change tout car le moment est vécu pleinement, son accès développant une ouverture claire sur tout ce qui est.

L’humanité est en grand changement et cela passe souvent par la violence qui ressurgit. Elle se libère de l’ombre peu à peu, dans la logique de l’énergie. Mais l’individu est capable de vivre autrement ce passage en s’unissant par le Cœur dans la conscience du moment qui peut lui apporter la paix pour la rayonner. Dans le silence intérieur se trouvent la stabilité et toutes les opportunités d’évolution. Dans cet espace, il n’y a aucune violence mais un retour à la Vie libre de tout lien et de tout attachement qui libère sa puissance lumineuse et aimante.

L’année qui se termine a été déstabilisante pour certains. Nous allons encore accueillir d’autres ondes de vibration élevée. Le changement est en cours. A nous de demeurer stables pour vivre ces moments de transformation des consciences sans verser dans l’émotion ni le mental. C’est ainsi que les passages difficiles seront des moyens d’évolution, des tremplins vers la liberté individuelle et non des descentes vibratoires difficilement vécues. Le nouveau monde se construira sur les fondations stables de la Paix, de la Lumière et de l’Amour.

Je vous souhaite une belle fin d’année et un passage en 2019 dans la joie et la Lumière du Cœur.
Je souhaite que la nouvelle année soit pour tous une révélation intérieure vers le meilleur !
Je souhaite que la Conscience de la Vie émerge au sein de l’humanité !
Je souhaite à l’énergie de la paix de rayonner en chacun sans influence ni retenue !

Meilleurs Vœux à tous !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

L’amour de soi

 

Lorsque l’on s’aime, on se respecte, on respecte son corps et toutes les expressions de vie qui sont issues de nous. Ceci est une étape importante pour ne plus lutter contre ses propres expérimentations, ni les nourrir. L’accueil se place ainsi et libère les blocages.

S’aimer c’est se reconnaitre humain avant toute chose et se pardonner ses actes. C’est vivre en accord avec eux, les accueillir pour pouvoir les changer.

Le manque d’amour de soi bloque la libération intérieure. Il n’est pas relié au physique mais au manque d’acceptation de son corps, de son esprit et de ses expériences duelles. Il est le manque de réalité de l’être humain dans la compréhension de son incarnation dans la matière.

L’amour de soi est le pardon véritable qui libère l’être de son passé. C’est la reconnaissance de soi en toute honnêteté et simplicité, sans jugement mais dans un réel accueil de ce qui est.

L’amour de soi n’est pas se trouver beau mais s’accepter totalement avec indulgence en s’accordant l’amour, en le rayonnant et en le vivant dans les expériences de vie que l’on attire à soi pour les dépasser.

L’amour de soi, c’est la réconciliation avec l’être humain, avec sa part d’ombre. Ainsi celle-ci n’est plus nourrie par la lutte intérieure et le déni de soi.

L’amour de soi, c’est faire la paix avec soi.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org