La Foi, acte de vie

La foi est maîtresse souveraine. Elle agit dans le cœur et attire les demandes. Elle place l’être dans le recevoir. Avec elle, aucune limite n’est érigée et ainsi, l’énergie se déroule parfaitement, divinement.

Le corps physique dans sa totalité, doit libérer l’onde de la foi et vibrer sur sa fréquence. Lorsque l’on a foi en la vie, on s’en remet à l’Esprit créateur. On n’émet plus de doute, plus de peur. On a assez d’estime de soi pour recevoir les demandes. On sait « qui on est » et on se reconnait dans sa propre lumière. On éclaire la Flamme de la Vie dans le cœur pour permettre à son énergie de dérouler sa puissance.

La foi peut devenir une douce compagne. Nous devons lui apporter toute notre attention, nous devons l’aimer et entretenir sa lumière. Nous devons lui permettre de gagner en puissance. Associée à l’amour, elle peut tout réaliser. Oui, ne pas oublier l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie. Ouvrir son cœur et y plonger. Nager dans l’amour et sa beauté. Être amour et mêler sa vibration à la foi. Agir ainsi est entrer dans la création consciente de la vie. Si nous savons qui nous sommes, nous pouvons tout réaliser, nous pouvons créer nos demandes, nous pouvons guérir.

La foi peut être une grande meneuse. Associée à l’amour, elle oriente toujours les cœurs sur un parcours beau et lisse. Elle n’irrite pas l’esprit humain mais au contraire, elle permet d’agir avec compréhension et dans le non-contrôle de soi et des autres. Car il n’y a rien de plus puissant qu’une intention formulée avec foi. L’acte de foi est un acte de vie pour qui sait l’utiliser.

L’être humain est parfois envahi par le feu du mental qui brûle toute demande positive. Le nourrir négativement donnera un échange égal à celui qui a été formulé. Les pensées négatives activent le tumulte intérieur. Elles ne transmettent pas la paix et dévient le sens réel que nous désirons atteindre.

Les leçons de vie ne sont que des jeux et il faut apprendre à se situer dans ce contexte ludique. Ne rien prendre au sérieux. Délimiter son territoire et ne rien laisser de négatif y pénétrer. La lumière intérieure de l’être peut ainsi s’étendre et apaiser. Elle demeure la protection de chacun. Elle nourrit l’être de ses énergies. Ainsi, plus de déstabilisation mais au contraire, une grande ouverture qui ancre dans l’univers magique de la création consciente ainsi que de la paix intérieure.

 La foi peut ainsi se révéler et pousser l’être sur un beau chemin d’évolution intérieure.

Mirena, le 5 Mars 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Un souhait d’amour à chaque instant

Le chemin de l'Amour

Les fêtes du nouvel an sont maintenant terminées. Beaucoup ont souhaité de belles choses à leurs proches. Les vœux ont fusé, les cœurs se sont rapprochés, les problèmes envolés un temps pour laisser la place à autre énergie ; celle du partage et de l’amour. Ceux qui ont été dans cet élan, dans la préparation des festivités, ont laissé de côté leur tristesse, leurs souffrances et ont ouvert leur cœur. Pendant quelques heures, pendant quelques jours, le poids de la vie s’est allégé. Les pensées lumineuses ont soulagé un temps la souffrance humaine. Un peu de douceur, un peu d’attention, une parole aimante, ont permis de modifier l’énergie qui circule entre les êtres et ont apporté une pause.

En ces temps tourmentés où de grands changements de conscience interviennent, il serait bon que chacun pense à modifier ses schémas de pensée et reste dans l’énergie du cœur à chaque instant de la journée. Il serait bon qu’une fois les fêtes et les souhaits de la nouvelle année passés, le cœur reste ouvert à l’amour afin que les pensées, les paroles et les actes de chaque être humain se déroulent dans la libre expression de celui-ci.

Pourquoi ne pas rester dans l’énergie de l’amour, dans l’élan de la lumière et de l’expression positive et aimante ? Le monde en serait transformé, peu à peu…

Pourquoi reprendre le fil du fonctionnement de l’égo qui revient activer les blessures et les peurs ?

Essayez donc chaque matin de vous positionner sur l’énergie d’amour et accueillez chaque être que vous rencontrez dans la profondeur de votre cœur. Adressez-lui vos meilleures pensées. Souhaitez-lui le beau, le bon, la lumière de Vie. Restez dans l’énergie pure de votre cœur. Non seulement vous transmettrez de belles ondes mais vous attirerez à vous celles-ci. Si vous êtes amour, si vos pensées sont lumineuses, si vos paroles sont aimantes, si vos actes sont placés avec tout l’amour de votre cœur, par le juste retour des énergies, vous attirerez à vous cette vibration. Et votre journée se déroulera dans la légèreté, dans la joie d’être et dans la paix intérieure. Vous ferez du bien à celui que vous rencontrez et vous vous ferez également du bien.

Beaucoup recherchent le bonheur et la paix à l’extérieur d’eux-mêmes car ils n’ont pas encore intégré la relation des énergies dans leur vie. Votre vie est votre propre création !

En cette nouvelle année, je souhaite donc à chacun d’entre nous, d’intégrer cette vérité afin de demeurer à chaque instant centré dans l’énergie d’amour.

Que chaque souffle de vie qui se dégage de nous soit un souffle d’amour et de paix pour l’ensemble de l’humanité !

Que l’amour soit !
Et l’amour est !

Mirena, le 6 Janvier 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

La ligne de l’instant présent

lumiere_mystiquePhoto www.eternelprésent.ch

Nous sommes poussés vers l’instant présent et nous devons nous accorder à lui pour évoluer de plus en plus librement. Les énergies présentes nous poussent  à sa rencontre. Elles nous orientent vers lui et  toutes les compréhensions dont nous avons besoin pour cela, arrivent à nous. L’œuvre intérieure que nous effectuons nous rapproche pas à pas, de la demeure de l’Être. L’ère nouvelle est ce tremplin-là, et elle nous apportera la liberté individuelle, si nous arrivons à basculer dans l’espace de notre Présence intérieure.

Les techniques de purification ne suffisent pas à tout établir et il est aujourd’hui nécessaire de comprendre le fonctionnement de notre mental, ainsi que son pouvoir directionnel. Il y a le pouvoir du mental et l’instant présent. Et tous deux ne peuvent fonctionner ensemble. Lorsque nous sommes situés dans le mental, nous sortons de l’instant présent. Avec lui, nous vivons la séparation et la souffrance. Avec lui, il nous est impossible de trouver la paix intérieure. Pourtant, nous devons nous défaire de son emprise en étant attentifs à son fonctionnement. Avec un peu d’attention, nous constatons qu’il nous situe toujours dans le passé ou bien dans l’avenir. Avec lui, le présent n’existe pas. Tant que nous répondons aux informations qu’il nous transmet, nous nous définissons dans l’illusion de la vie et ne pouvons avancer avec le potentiel de l’Être intérieur.

Le passé et l’avenir sont des illusions. Tout se crée dans le moment présent. Tout prend effet en lui dans l’instant de l’éternité. Ce qui a été créé dans le passé, l’a été dans le présent à ce moment-là. Et tout ce qui s’y rapporte est une mémoire et donc une illusion. La projection dans l’avenir et les créations qui se feront en lui, s’établiront elles-aussi dans le présent. Donc toute projection est illusoire car elle n’est pas actuelle, elle n’est pas « ici et maintenant ».

Dès lors que vous pensez « présent », vous créez une forme d’égrégore qui axe vos demandes sur la ligne de l’instant présent. Ainsi, toute création est réalisée en l’instant. Plus vous êtes centrés dans cette compréhension et donc, dans ce positionnement, plus l’Esprit créateur agit sur vos demandes.

Lorsque l’être comprend cela, il devient spectateur de sa vie et peut ainsi se détourner du mental. Il ne le suit plus car il sait que celui-ci le conduit dans l’illusion. Il ne lui résiste pas. Il l’observe et ne répond pas à ses directions. Il se recentre le plus souvent  dans le moment présent et ainsi, il peut s’en détacher. Il sait que l’instant est la seule vérité et que le temps n’existe pas.

L’instant est le moment d’éternité qui nous relie à l’ouverture de l’Être. Il est présent dans notre cœur et nous seuls pouvons le découvrir. Avoir conscience de ce moment permet de lâcher l’illusion de la vie pour entrer peu à peu dans l’Unité.

Chaque être rêve de créer sa vie comme il le désire. Il rêve d’entrer dans la re-connaissance de l’Être. Mais pour cela, il doit intégrer que le temps n’existe pas et s’ouvrir à l’instant qui Est. L’Être est le repos, et en Lui demeurent la joie et la beauté de la vie. Nourrir cette certitude permet un rapprochement avec son axe de liberté. Vous pouvez trouver en lui les réponses et vous placer ainsi dans la richesse de la Vie et non dans la souffrance. Être conscient de l’instant présent permet de se rapprocher de l’Être intérieur. C’est une étape nécessaire à tout parcours spirituel.

Le temps est illusion. Le moment présent est la Vérité et le mental ne peut vivre en lui.

Mirena, le 14 novembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’Amour n’a pas de frontière

L’Amour n’a pas de frontière. Il est universel. Il est avec la lumière, la conscience profonde qui dépasse les vues limitées et les différences. Demeurer dans l’Amour est être ouvert à toutes et à tous, être ouvert aux autres, sans calcul, sans jugement, sans peur.

blueheartL’humanité doit se retrouver. Les êtres humains doivent se reconnaître comme frères et sœurs pour pouvoir dépasser les limites implantées par tant d’années de dualité. L’avenir est cette ouverture de lumière. La violence est le reflet de toutes les blessures, de tous les traumatismes subis. Bien entendu, savoir que tout cela est illusion, permet d’ouvrir sa conscience pour comprendre. Mais si l’être reste fermé et poursuit dans ses positionnements, il ne peut permettre à l’amour de se répandre. Ainsi, il ne le rayonne pas et ne le transmet pas. Il ne peut se détacher de l’illusion et poursuit sur ce chemin où tout reste froid et où demeurent les souffrances.

Il est temps de regarder les autres êtres avec le cœur. Il est temps de voir avec les yeux du cœur et ne plus avoir peur du reflet qu’ils renvoient. La fusion des cœurs doit s’éveiller et nous devons nous reconnaître fraternellement et non séparés. L’énergie du cœur est une puissance infinie qui transmet le bien-être, l’apaisement, la guérison, la paix intérieure. Nous sommes tous identiques mais nous avons pris des chemins différents. Ces chemins nous mènent au même but, celui de La Source. Alors, pourquoi entretenir la dualité ? Les êtres éveillés doivent se révéler par le cœur et ouvrir cette porte pour se rapprocher entre eux.

De même, il est nécessaire de s’aimer, de s’accepter pleinement avec ses qualités, avec ses souffrances, avec ses « défauts ». Rappelez-vous, tout est illusion. Chacun a choisi de vivre un chemin de dualité pour se révéler. Nous sommes tous identiques. Chacun parmi nous a choisi ce chemin-là pour se révéler dans sa propre lumière, dans son propre amour. Personne n’est différent. Tout est vérité. La culpabilité ne doit plus retenir le passé. Le jugement ne doit plus séparer.

Avoir confiance en soi et s’aimer, permet de se détacher des liens qui bloquent l’avancement. L’amour de soi est nécessaire pour pouvoir aimer les autres. Comment pouvons-nous donner l’amour que nous ne nous portons pas à nous-même ? Apprécier notre personne, nous accorder des moments de bien-être, fait du bien au corps et à l’esprit. Prendre du temps pour nous, pour faire une pause et pour laisser l’énergie couler, nous permet de nous retrouver avec nous-même et de nous détacher de l’extériorité. Se faire plaisir, rire, chanter, danser, peindre, exprimer ce qui est en nous fait du bien à l’âme. L’âme se révèle par nos passions, par le bonheur d’être. Elle aime quand nous sommes bien, quand nous fusionnons avec la vie, avec les énergies. Ainsi, nous ouvrons bien des portes et notamment celle de notre cœur pour répandre l’amour qui y demeure.

Nourrir la négativité retient la séparation. Regardons-nous et aimons-nous. Nous ne sommes pas différents les uns des autres. Seul le regard que nous portons pose la différence. Or, tout ceci peut changer. Le jour où les yeux voient la beauté qui demeure en tout ce qui est, le jour où les différences ne sont plus, le jour où il n’y a plus de voile sombre pour ternir notre journée, ce jour-là nous avons intégré que tout est illusion et que seule la lumière demeure dans le cœur de chaque être.

L’accueil de la vie, c’est accueillir l’autre dans son cœur. C’est le reconnaître comme une sœur, comme un frère. C’est aussi lâcher prise sur les différences pour voir l’étincelle divine qui brille en chacun de nous.

Mirena, le 25 Mai 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.