La plénitude de la conscience du Tout par Maha Chohan

Bonjour, chers Êtres de lumière, bonjour à vous tous en ce monde qui grandit.

Je suis Maha Chohan, Maître Ascensionné et je viens aujourd’hui vous révéler dans votre évidence, une oraison belle et joyeuse à la fois. Elle est l’hymne de l’univers, elle est louange aussi et elle vous rendra grâce lorsqu’elle aura touché vos cœurs.

Vous recherchez la plénitude, vous optez pour des choix de vie en cherchant toujours à l’extérieur de vous une raison, un plaisir, un vouloir de grandir et de laisser derrière vous vos bagages emplis d’un passé dépassé.

Mais ce passé, savez-vous qu’il vous a modelé, qu’il vous a transmis sa forme, qu’il vous a acquis et donné « qui vous êtes » ? Il a aussi délivré les situations qui vous ont menés à votre présent, avec toutes les joies et les peines qui ont accompagné vos années.

Ce passé a aussi servi de tremplin à vos choix de vie. Il vous a apporté ce que vous avez voulu et vous l’avez inscrit en l’univers. Peu à peu, pas à pas, il a été le témoin de votre existence. Et aujourd’hui, avec toute l’application que vous mettez dans vos actions, vous vivez votre passé au temps présent car vous avez posé votre vie, en cette journée que vous vivez actuellement.

Lorsque vous évoluez, vous marquez votre chemin de repères, de distances, de désirs, de choix et lorsque vous avancez sur ce chemin, vous vivez les situations que vous avez programmées.

Cette limite qui n’en est pas une, est au contraire une ouverture. Elle doit vous appeler, elle doit vous interpeller afin que votre conscience s’éveille et se dirige vers un chemin fleuri de lumière et d’espérance.

Chaque action vécue est un hymne de l’univers qui vous renvoie votre reflet. Et malgré toutes les techniques, toutes les connaissances, s’il résiste une incompréhension dans la création de vos actions, de votre vie, vous ne changerez rien à ce que vous avez attiré à vous.

La pensée est une voie qui ouvre les actions de chacun. Elle doit être pure et respectueuse. Elle peut être négative et ouverte au contre emploi de la lumière. Le choix est là. Il vous est posé pour une œuvre de vie belle et lumineuse, pour un parcours de joie, d’amour, d’abondance.

La pensée est un être en vous qui ouvre sa projection sur un univers en action. La résonance est forte car l’onde nouvelle qui vibre, est une révélation de l’énergie divine. Elle reçoit et renvoie. Elle accueille et multiplie. Elle transmet sa toute puissance dans une union des énergies qui développe la création. Telle une balle qui bondit, elle va, elle vient et développe une trajectoire directe ou indirecte par un don de l’énergie qui attire à elle la réciprocité, l’immensité.

La pensée détermine le vouloir de l’homme, votre vouloir dans une fonction déterminante de la création. L’homme a un choix à faire dans sa création de vie, vous avez un choix à établir dans votre création de vie. Tel un aimant qui attire, vous attirez à vous la condition que vous placez en vous.

La pensée, la parole, l’action sont des éléments déterminants de création. Ils utilisent l’énergie et s’en nourrissent. Ils prennent en elle une résonance, une couleur, la polarité qui s’accorde. Vous jouissez ainsi d’un pouvoir légitime, d’un accord parfait avec les énergies. Car cet accord est parfait dans toute sa logique. Il illumine l’essence même de la création en délivrant votre ressemblance. Vous devez comprendre son emploi et l’utiliser en toute conscience.

Le bien, le mal n’existent que dans votre création personnelle.
Le beau, le laid sont votre reflet.
Le blanc, le noir sont les polarités qui vous identifient à votre vie.

La jouissance de l’Être est parfaite. Elle est pleinement belle. Elle marque une voie qui doit être étudiée, intégrée. La conscience prime. Elle donne l’effet vibratoire nécessaire à l’ouverture consciente de la création de vie, de votre vie.

Nul ne peut espérer, sans consentement individuel, sans foi personnelle, sans regard sur soi, évoluer dans une parfaite entente avec les énergies et établir sa vie en communion avec l’univers.

La conscience d’un être est la naissance du Tout en vous. Elle vous transmet une vue nouvelle qui résonne en vos cellules et donne une vision positive de la création. Elle enlève les blocages et les utilise pour une meilleure compréhension. Elle sait et retransmet la naissance de toute chose, la pureté. L’onde nouvelle s’étend en vous et clarifie peu à peu votre volonté d’aller vers le meilleur. Cette conscience délie toute source négative et, grâce à elle, la compréhension permet une évacuation des schèmes dépassés pour un accueil favorable et certain des nouvelles constructions.

La conscience est aussi un accès à l’Unité. Plus elle est élevée, plus elle vous relie à l’univers. Avec elle vous allez dans la transformation de votre être mais aussi dans le regard profond de votre âme. La fusion s’établit dans un respect nouveau de votre présence et un allègement des fardeaux de votre vie qui deviennent peu à peu des moyens de compréhension, des éléments positifs qui vous permettent un regard autre sur la création de votre vie. Vous comprenez que les problèmes ne sont que des moyens pour vous aider à grandir et à modifier votre intériorité. Car ils sont votre reflet, le reflet de votre vie. Vous les reportez à l’extérieur de vous et attirez leur ressemblance, leur sosie. C’est pourquoi actuellement, avec l’ampleur de la puissance des énergies, tout vous revient rapidement et très aisément.

Chacun construit sa vie en étant « qui il est ». C’est en acceptant, en comprenant cette forme de création de vie que vous parviendrez à modifier votre être pour retrouver la paix. C’est en modifiant vos pensées, en établissant l’amour dans votre vie que vous parviendrez au souhait de chacun, au plaisir certain d’une vie harmonieuse édifiée dans l’abondance de la création.

L’unité est en vous. Elle est paix et amour. Elle est liberté aussi. Liberté de l’être dans l’édification de sa vie. Vous êtes les constructeurs de votre vie, de toute vie sur terre. Vous êtes ancrés dans la douceur et la lumière et pourtant  vous ne les trouvez pas.

Prenez un temps de réflexion et regardez votre vie avec amour, sans jugement. Regardez en vous chaque souffrance, chaque peur, chaque pensée négative, chaque action, chaque parole. Analysez-vous sans critique. Constatez seulement. N’ayez aucune peine, aucun rejet de vous-mêmes. Prenez conscience seulement.

Toutes ces souffrances sont des blessures à guérir, les blessures d’une vie et aussi les blessures anciennes de vos autres vies. Vous êtes ici et maintenant pour les guérir. Vous en avez la possibilité, le moyen. Et c’est la conscience qui va vous aider à le faire. C’est votre foi en l’univers et en vous aussi qui va l’établir. Si votre vouloir de guérir ces blessures est empreint d’humilité, vous arriverez à ôter toutes les couches, tous les voiles qui les cachent et vous pourrez les mettre au jour, à la lumière de votre compréhension pour les laisser sortir de votre intériorité. Vous arriverez ainsi à la ressemblance, à l’action de la transformation.

En laissant remonter vos blessures, vous comprenez « qui elles sont ». Elles vous montreront « qui vous êtes » et c’est en les identifiant que vous saurez que le moment est venu de vous séparer d’elles. Elles partiront alors, chargées de votre volonté et vous pourrez ainsi les remplacer par leur polarité positive. Peu à peu, vous modifierez votre état d’être et vous rentrerez dans une création positive de votre vie.

Mais comment, me direz-vous, vais-je arriver à éliminer toutes les souffrances qui se trouvent en moi ?

Avec la conscience de « qui elles sont », vous répondrai-je, seulement avec elle. La conscience de chaque chose, le regard sur soi, sans jugement, sans rejet, sans peur, avec humilité et respect pour ces actions qui vous ont aidés à être « qui vous êtes », tout ceci est une clé précieuse pour modifier votre vie. Si vous avez la volonté sincère de vous reconnaître tel que vous êtes, si vous n’avez aucun regret, aucune culpabilité mais une compréhension des expériences de vie qui vous ont mené à être ici et maintenant, alors vous pouvez engager cette transformation.

Le constat doit être fait sans jugement. Laissez simplement passer vos actions. Ne les retenez pas. N’y revenez pas. Regardez-les passer tel un film que vous visionnez. N’y accordez qu’un constat et remerciez-les pour vous avoir construits dans toutes ces vies, pour vous avoir aidés à être « qui vous êtes » ici et maintenant. Ce ne sont que des expériences de vie pour une réalisation, une poussée vers votre divinité. Ces souffrances ne sont que ce que vous en avez fait. Le reflet de votre vie est votre reflet et vous devez l’accepter tout simplement. Un simple accord avec votre conscience libèrera les points négatifs un à un. Et s’ils reviennent de temps en temps à votre esprit, regardez-les passer, sans les retenir.

Revenez à votre conscience et revenez à cette compréhension que vous édifiez en vous en sachant qu’ils ont été des expériences de la dualité, des témoins négatifs, des sources du passé qui vous ont aidé à grandir, à comprendre, à prendre conscience.

Dans l’immensité le vouloir d’aller plus loin dans la lumière vous sera retourné pour vous aider à grandir encore et encore, avec plus d’amour pour trouver enfin la paix.
Je vous aime chères âmes, je vous dédis ces mots car ils sont l’immensité, le pouvoir de la création et je sais que vous saurez acquérir cette conscience, cette compréhension pour un nouveau choix de vie, une nouvelle destinée qui vous attend dans la lumière et l’amour.

Je vous remercie et je remercie les énergies qui vont vous aider à vous transformer et à transformer de ce fait ceux qui vous entourent et la terre elle-même, Mère de l’humanité, qui attend votre transformation pour sa transformation.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 19/03/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le pouvoir des mots par Maha Chohan

Les mots forment des vibrations qui transmettent aux hommes leur volonté. L’homme subit souvent leurs assauts car ils renferment des notes faibles et sombres. Ces mots vous pénètrent et libèrent en vous leur faible contenance. Le corps et l’esprit sont alors atteints par cette transmission qui les nourrit de sa faible subsistance. Voilà comment un homme peut atteindre un autre homme avec simplement un mot, une syllabe.
Toute parole dégage une vibration. Tout être fonctionne avec ce qu’il conçoit, avec ce qu’il reçoit et vit avec. La perception des mots vous échappe souvent. Vous ne voyez en eux qu’un moyen de communiquer. Hélas, beaucoup ne savent pas que les mots véhiculent et transmettent un ordre de fonctionnement, un ordre de vie.
L’homme s’établit dans ses propres vibrations et ne pense qu’à progresser, qu’à grandir avec elles. Souvent, il ne sait pas que tout ce qui l’entoure est aussi fait de vibrations qui partagent sa vie, lui donnent l’élan, le moteur de celle-ci et peuvent le conduire dans la bassesse ou bien l’élever dans la pureté.
Chaque mot est un monde à lui seul. Il est vie dans la vie. Il est couleur de l’arc-en-ciel. Il est vibration. C’est vous qui le créez et c’est vous aussi qui le transmettez. Il donne le pouvoir dans l’espace, le jeu de la création, l’amour ou l’abandon. Il détermine l’onde de vie. C’est pourquoi chaque mot a son importance. Le langage  dégage qui vous êtes, ce que vous représentez et s’envole de ses vibrations. Il est à lui seul le pouvoir de ce monde. Il pacifie ou transmet la violence. Il grandit ou diminue. Il éclaire ou assombrit.
Le langage des mots est important. C’est par là que chacun doit travailler. C’est par là que chacun doit comprendre. C’est par là que chacun doit appliquer le langage de l’amour. Cette priorité deviendra universelle. Elle doit percer la carapace sombre des hommes et libérer l’espoir en ce monde. Elle détruira la rigidité des hommes, la violence, l’ingratitude, le non-respect, le non amour. La liberté est celle qui délivrera cette priorité en répandant ses ondes de vibrations élevées.
Les mots restreints se perdront pour laisser naître un langage nouveau basé sur l’amour. Chaque mot a un ordre de grandeur. L’un des plus élevés est le mot PAIX. Il représente la sagesse intérieure, le monde parfait révélé, l’éclosion de l’âme dans l’univers. Il s’instruit mais ne s’atteint qu’avec la grandeur de l’âme, celle de l’Être que vous êtes. Parler de paix est révélateur, transformateur, idéalisateur. Parler de paix transmet cette volonté d’être en paix, d’Être tout simplement. La vibration que ce mot dégage est un breuvage divin.
Répétez ce mot autant de fois que vous le pourrez et il dégagera en vous l’instant suprême qu’il représente. Jour après jour, vous installerez ses énergies en vous et prendrez l’assurance de son ressenti, de cette découverte qui se répandra avec de plus en plus de force.

 »  Je suis en paix.
    Je répands la paix autour de moi.
    J’aime la paix.
    La paix est bienvenue en moi.
    Je m’idéalise dans la paix.
    Paix et lumière,
    Paix et amour,
    Paix, tu es liberté. »

Voici quelques exemples très simples mais aussi porteurs de vibrations élevées. Elles répandent en vous et autour de vous cette paix universelle  qui fait défaut aux hommes et vous aiderez ainsi à la développer, à la transmettre. Vous aiderez le monde.
Pourquoi ne pas rester simple ? Pourquoi rechercher toujours des formules miracles qui alourdissent votre compréhension, votre perception, votre initiation ? La simplicité est une preuve d’humilité. Et les Maîtres sont des êtres simples.
Il faut que vous compreniez que cette simplicité est une mesure nécessaire à votre élévation. Rien n’est complexe dans celle-ci, bien au contraire. Ce que je vous donne est avant tout la base de votre élévation. Elle vous mènera dans ce monde qui change, soyez certains de ceci. L’homme doit acquérir le sens de la spiritualité et parcourir son chemin sans qu’aucune étape ne lui échappe. Tout doit intégrer sa compréhension et le travail de chacun doit commencer à la base.
Les techniques qui ont fleuri sur votre monde sont remarquables. Mais à quoi bon les rechercher si les bases ne sont pas comprises et intégrées. A quoi bon vouloir s’élever sans base. La stabilité ne sera pas et vous vous écroulerez tel un château de cartes. Il en est de même de votre enracinement sur cette terre. Faire vos racines chaque jour, est une nécessité pour relier votre vie à celle de l’espace supérieur sans être déstabilisé. La base est une solide assise pour toute conception et l’aura ne peut se développer sans une assise certaine et confortable. Cette base est le début de cette initiation et les mots la représentent. Cette base vous transforme et transformera votre vie et celle de ceux qui vous entourent.
Tout mot lancé dans l’espace se développe avec force et ses vibrations libèrent avec puissance une molécule qui se répand à la vitesse ultra dimensionnelle. Elle transmet ce qu’elle représente avec une puissance insoupçonnée.
C’est pourquoi le mot PAIX est celui qui doit être développé en priorité. Répétez ce mot avec douceur. Mettez en lui tout votre amour. Regardez-le s’élever et se répandre dans l’univers. Si chaque homme s’emploie à développer ce mot dans son vocabulaire, alors la paix règnera sur terre et chacun vivra en paix.
Le monde est beau. Il mérite de se relever de la bassesse. Il mérite de s’élever dans les vibrations supérieures et chaque homme peut le guider jusqu’à elles. Les mots sont une première approche vers l’apothéose et celui qui voudra la toucher, devra se libérer du poids lourd des mots et de leur démesure.
Votre langage se perd actuellement dans la grossièreté et l’exaction. Il libère les forces sombres qui demeurent en vous et, sans conscience, vous les répandez autour de vous et les donnez à ceux qui vous entourent. Prenez un moment pour méditer sur ceci. Prenez le temps qu’il vous faudra, mais de grâce, modifiez votre langage et ne dégagez que la lumière dans chacune de vos paroles. L’onde de vie est une note transmise par l’homme. Elle vit ou se meurt selon sa volonté. Seule, la grâce de l’homme lui permettra de s’élever dans la lumière et libèrera le lourd fardeau qui appesantit la terre.
Parlez lumière, transmettez-la et les mots se répandront comme des étoiles scintillantes. Apprenez à ne transmettre que la lumière. Visualisez-la sortant de votre bouche, se répandant  dans l’univers. Transmettez ce que vous savez et dites bien que la base est une nécessité et qu’elle commence par le langage de l’homme.

Et pour poursuivre dans l’élaboration du langage, je vais vous donner un autre mot qui, à lui seul, représente l’univers dans sa douceur, dans son intégrité. Il s’agit du mot AMOUR.
Il dégage une onde de vie tellement belle ! Il prend sa source dans votre cœur, dans le cœur de l’univers. Si ce mot pouvait se répandre sur terre avec la force du cœur de chaque homme, l’univers tout entier serait transformé. Sa puissance, sa grandeur sont celles de la liberté, liberté d’Être, liberté éternelle.
L’amour, source de plénitude et source de vie ! Quel beau langage que tout ceci ! Quelles belles vibrations ! L’amour est sage et il rend beau. L’amour est liberté et il la transmet. Ses vibrations sont lumière ! La parole de l’amour touche, pénètre, transforme bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.
Bien au-delà du monde des hommes, l’amour a formé l’univers. Il a créé toute forme, il a éclairé, il a relié l’homme et la femme, mais aussi les planètes entre elles. Sa limite n’existe pas car il est la Source ultra dimensionnelle et éternelle. Sa beauté n’a d’égal que l’immensité et n’a de connaissance que dans la Connaissance. Il est le Tout et bien au-delà encore.
Le mot AMOUR est celui qui régit l’univers par ses ondes. Il détermine la puissance christique, il fait foi en chacun. Le A associé au M est le AM qui signifie dans le langage codé des vibrations « union ». Vient ensuite le O qui relève la note de l’Esprit lui-même. Lorsqu’il est associé au U, qui est aussi la marge universelle de l’union des cœurs, cela forme le OU de la sagesse. Le R termine la vibration pour la prolonger dans l’infini. AMOUR dégage l’union des cœurs dans la pureté christique et réunit en son centre l’onde éternelle de pureté.
Avec l’intention de ce qu’il représente, vous adressez à l’univers et à la personne à qui il est destiné, toute une vibration christique qui part du centre solaire de la Source et qui répand son onde de vie, sans limite aucune. Si bien que l’onde, lorsqu’elle est envoyée avec pureté et conscience, transforme tout ce qui se trouve sur son chemin par la lumière, par l’amour de la Source.
Lorsque les barrières humaines ne sont plus, lorsque vous êtes réceptifs à ces ondes de vie qui transforment, vous attirez à vous et recevez dans un merveilleux échange, la pureté, la profondeur de ce que vous avez adressé à l’autre. Dans une immense transformation, vous prenez ce qu’elles vous donnent : leur puissance et aussi leur légèreté car plus l’atome vibrationnel est pur, plus il est puissant et léger  à la fois. L’onde qu’il transmet est si subtile qu’elle est perfection dans sa globalité mais une perfection sans limite.
L’univers n’a pas de limite. Les vibrations et ondes qu’il transmet sont aussi sans limite. Plus l’intention vient du cœur, plus elle est puissante et légère à la fois. Plus la subtilité joue de la lumière et de la pureté, plus l’infini grandit avec elle. L’interprétation que chacun peut en faire n’est pas, car l’impossibilité de matérialiser tout ceci est réelle.
La Source infinie d’amour est une onde de vie si puissante qu’elle relie l’univers tout entier à vous les hommes mais aussi à une dimension supérieure à tout sens, celle de l’infinitude. La transformation supérieure se relie à cette infinitude qui crée et donne à chacun son pouvoir personnel, sa présence d’Être. Elle détermine aussi un seuil d’idéalisation qui intensifie en chacun un parfum de légèreté. Lorsque l’homme sait, il peut puiser à la Source, il détient alors le savoir éternel. Il ne reste plus qu’à entrebâiller la porte et suivre le chemin de la lumière qu’il apercevra derrière.
Celui qui veut, arrive. Les ondes qui l’entourent, encoderont en lui la transformation et tout ce qui sera utile à celle-ci viendra à lui. Il devra comprendre que c’est à lui seul de parcourir ce chemin de lumière et si la conscience est assez élevée, il s’appuiera sur le mot AMOUR pour trouver son chemin, l’amour subtil, l’amour liberté, l’amour pur. Cet amour, il le trouvera dans sa liberté d’être, dans sa subtilité personnelle, dans sa compréhension pure et nette. Il doit puiser l’essence de Vie avec conscience, en toute lumière. Lorsque je dis en toute lumière, je veux parler de la reconnaissance de ce qu’il est, sans ombre, avec netteté, sans peur de se voir tel qu’il est, sans omission, ni lâcheté.
Ce n’est pas un jugement que je porte là, c’est simplement une constatation. Chacun doit oser se regarder, comme l’on se regarde dans un miroir. Chacun doit poser ses yeux sur les points sombres et douteux. La lumière doit être faite sur toutes les zones d’ombre. Rien ne doit être faussé, oublié, rejeté. Tout doit être clair en vous. Il s’agit de l’honnêteté que vous vous devez mais aussi celle que vous devez aux autres. Cette honnêteté vis-à-vis de vous-même vous portera vers l’amour et l’amour vous renverra ses vibrations de lumière qui vous aideront à éclairer votre chemin.
Plus votre langage sera fait d’amour et dégagera l’amour, plus vos pensées seront amour, plus vos actes seront posés dans l’amour, plus vite votre figure humaine se parera des étincelles de l’amour pour une vibration certaine et élevée de lumière éternelle, de lumière Christique.
…/…

Extrait du livre « Être Je Suis », enseignement du rayon bleu, transmis à Mirena par Maha Chohan.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La vibration des mots

Les mots dégagent une énergie basse ou élevée. Nous parlons souvent sans avoir conscience du langage des mots et de son importance. Ils sont énergie comme tout ici sur notre terre. Celle-ci est définie par la représentation individuelle de chaque mot, mais aussi par l’intensité qui lui est donnée.

Le mot a sa propre vibration formée par sa signification. Il est relié à une énergie de même fréquence. Par exemple, le mot AMOUR et le mot HAINE, ne sont pas sur la même fréquence vibratoire. Ils sont dans leur propre vibration qui les représente précisément.

Par ailleurs, l’intention qui leur est donnée, accroît ou affaiblit leur intensité vibratoire. Dire « Je t’aime » dans l’indifférence et le dire avec passion, ne dégage pas la même onde vibratoire. Crier « Je te hais » avec force et violence, c’est envoyer avec puissance cette haine et tout ce qu’elle représente de négatif. L’autre la reçoit de plein fouet et ainsi, se trouve déstabilisé.

Beaucoup trop d’entre nous emploient les mots sans conscience de leur répercussion.  Leur représentation, leur création, sont pourtant une évidence, une vérité. Beaucoup sont déstabilisés par la réception de ces énergies. Ils ne savent pas qui elles sont, ni d’où elles viennent. Pourtant, elles sont bien présentes autour d’eux et transmettent leur force en établissant, en créant sur la fréquence qui leur est propre.

Nous devons prendre conscience de cet état de l’énergie des mots. Il en est de même pour nos pensées qui sont lumineuses ou sombres. Elles dégagent qui elles sont et envoient leur force, tout comme nos mots. Nos actes doivent aussi être purs. Les mots, les pensées, les actes, sont la base de notre évolution individuelle. Beaucoup recherchent des techniques, des supports, des miracles de transformation. Mais, tant qu’ils n’auront pas compris et intégrés cette vérité, ils retomberont encore dans les mêmes schémas et cela bloquera leur avancement.

Comment peut-on avancer sur ce beau chemin si ces bases ne sont pas admises en soi, si nos fondations ne sont pas solides ? Avoir conscience de ce que l’on envoie aux autres par la parole, par la pensée, par l’action, est une nécessité à l’heure actuelle. Nous créons notre vie en toute conscience, mais faut-il avoir les bons outils pour construire ! Dans le cas contraire, notre construction vacillera et s’effondrera. Les fondations ne pourront supporter les étages supérieurs. Ceci fait partie de l’Ascension et relève de notre œuvre individuelle, de notre œuvre intérieure.

Tout ce qui se situe à l’extérieur de nous, tout ce qui n’est pas intégré, appliqué, ne sert à rien, sinon à nous donner de faux espoirs, de fausses joies. Nous ne pouvons nous engager dans l’élévation spirituelle sans cette conscience, sans cette compréhension. Nous sommes tous les créateurs de notre vie et nous la créons avec ce que nous pensons, avec ce que nous disons, avec ce que nous faisons. Nous ne pouvons être purs et lumineux si nous envoyons des paroles agressives, des pensées négatives et si nous établissons nos actes dans l’ombre. Non, nous ne le pouvons pas !

Alors, je vous invite à réfléchir sur ces mots qui révèlent toute la force des énergies que nous créons par notre force d’action. Nous sommes des créateurs et nous devons en prendre conscience pour pouvoir avancer du mieux possible sur notre chemin spirituel avec tous les outils lumineux dont l’univers nous a dotés.

Mirena, le 18 Octobre  2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.