Élever nos vibrations

Être soi, réellement soi, voici le challenge que nous sommes actuellement en train de relever. Nous permettre enfin d’être « qui nous sommes », sans lien, sans retenue, sans peur. Vivre pleinement notre vie et vivre le bonheur d’être.

Pour cela, nous recherchons des techniques de libération, des moyens pour nous alléger. Nous accueillons ces opportunités afin de franchir le pas dans la nouvelle dimension qui est là et qui nous bouscule fortement. Les énergies ambiantes nous poussent à lâcher ce qui pèse en nous. Elles nous montrent du doigt les fardeaux que nous portons et qui sont devenus bien lourds. En les regardant de plus près, nous pouvons avec toute notre humilité, les considérer et les lâcher.  Mais nous devons également analyser la cause et œuvrer pour ne pas reproduire le passé négatif.

Au-delà des techniques, nous devons vivre chaque jour en créant notre vie dans la positivité. Nos pensées créent et nous le savons tous. Nous devons veiller aux vibrations qui émanent d’elles car tout ce que nous pensons est lancé dans l’univers pour être créé. Ainsi nous attirons à nous notre propre création de vie. Les mots dégagent eux aussi de fortes vibrations et créent tout aussi bien. Autour de nous, tout est le reflet de notre création.

A l’heure où l’importance est d’élever nos propres vibrations pour rester en accord avec les énergies ambiantes, nous devons  œuvrer pour comprendre et intégrer que nos créations de vie peuvent être modifiées, si nous veillons à rectifier toutes nos pensées négatives, toutes nos paroles négatives ainsi que tous nos actes négatifs. Nous avons la capacité de vivre avec cette conscience universelle qui fait que nous créons notre propre vie dans la positivité ou bien dans la négativité. Ainsi, en étant conscients de notre propre création, nous pouvons rectifier peu à peu nos pensées, nos paroles et nos actes pour nous libérer des schémas négatifs dans lesquels nous sommes depuis toujours.

Nos vibrations s’élèveront avec notre changement intérieur. Plus nous serons positifs, plus nous serons lumière, plus nos vibrations s’élèveront. Et nous attirerons à nous les vibrations de même intensité.

Nous devons également nous protéger des agressions extérieures, telles que celles transmises par la télévision. Ces images s’inscrivent en nous et nous maintiennent dans de basses vibrations. Par elles, nous sommes rabaissées. Avec elles nous ne pouvons nous relever.

Nous devons donc veiller à rester dans des énergies positives et ne pas prendre en nous tout ce que l’on nous montre. Notre liberté individuelle d’avancement nous appartient et celle d’élever nos vibrations également. Nous devons avoir la volonté de lâcher tout le négatif que l’on veut nous donner. Regardez-vous les informations et toutes les images que l’on vous soumet ? Regardez-vous les films violents, les scènes de tueries, … ? Êtes-vous conscients que tout ce que vous voyez, s’inscrit en vous et vous maintient dans les basses vibrations ?

Il est temps de réagir et  de ne plus nous laisser emporter là où le négatif veut que nous allions. Il est temps de nous prendre en charge et de prendre notre propre vouloir pour grandir réellement dans la positivité. Veillons à nos pensées, veillons à nos paroles, veillons à nos actes de chaque instant et rectifions-les quand ils ne sont pas positifs. Relions-nous à la nature, au soleil, aux fleurs, aux oiseaux. Ecoutons la musique qui nous élèvera, lisons le livre qui touchera notre conscience. Faisons attention à notre nourriture et nourrissons-nous sainement. Développons et vivons notre amour, notre compassion, notre attention pour nous-mêmes et pour les autres.  Nos journées peuvent être axées sur cette conscience-là. Les techniques ne peuvent tout faire à elles seules. Nous sommes les seuls à pouvoir entretenir ces vibrations élevées en nous. Ceci passe par notre volonté individuelle de grandir et d’agir en ce sens. L’intégration de la création d’une réelle source d’avancement intérieur doit naître en nous. Nous devons composer et créer pour nous aligner sur les énergies de l’ère nouvelle qui est bien présente maintenant. Nous devons conserver ces vibrations et aller avec elles à chaque instant de notre vie, ainsi que sur notre parcours de découverte intérieure. Car l’intériorité est la mesure divine qui nous libère. C’est encore elle qui nous fait grandir sur notre chemin.

Transmis par Mirena, le 30 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

 

Dépasser les épreuves que la vie nous envoie

Nous sommes tous confrontés aux épreuves que la vie nous envoie et nous les recevons souvent de plein fouet. Nous ne voyons pas toujours ce qu’il y a à comprendre et nous sommes déstabilisés par ce qui nous arrive. Notre mental s’emballe, nous vivons des émotions négatives qui nous mènent bien au-delà de ce que nous aimerions. Nous n’avons à ce moment là aucun moyen pour nous relever dans la positivité et malgré nous, nous répondons aux messages négatifs de notre mental par l’inquiétude, la peur, ou tout autre sentiment négatif.

Pourtant avec détachement, nous pouvons relativiser tout ce que nous recevons, tout ce que nous attirons à nous. Nous savons que la vie est une création que nous renouvelons à chaque instant par nos pensées, par nos paroles, par nos actes. Elle est notre reflet et par l’attirance des énergies, nous recevons ce qui nous correspond pour grandir chaque jour un peu plus.

Il n’y a pas de hasard. Si nous sommes attentifs, nous pouvons voir ce qui vient avec une autre vision. Nous pourrons ainsi lâcher prise et rester centrés dans l’énergie positive. Répondre au négatif ne fait qu’accentuer notre état négatif. Lâcher prise permet de rester soi-même et de vivre avec compréhension chaque étape de la vie.

La progression dans les divers paliers de la conscience, nous ouvre une vision plus claire et nous fait accepter ce qui vient. Nous pouvons ainsi comprendre et entrevoir un horizon nouveau qui sera fait d’acceptation et changera la perception de notre vie. En acceptant les épreuves de la vie, nous lâchons le mental et nous nous ouvrons la compréhension des choses. Alors, nous accueillons le nouveau dans notre vie car nous avons grandi. Par contre, si nous vivons mal ces épreuves, nous attirons à nous d’autres situations négatives jusqu’à ce qu’elles soient bien intégrées en profondeur, par notre esprit humain et notre conscience.

Vivre le détachement permet de ne pas souffrir. Ce n’est pas de l’indifférence mais l’acceptation de ce qui est, l’acceptation de ce rôle que nous jouons tous dans notre vie. Nous sommes des êtres humains. Nous expérimentons la matière et la dualité est bien présente pour nous le rappeler. A nous de comprendre et surtout d’intégrer cette forme de vie que nous avons choisie lors de notre incarnation. Lutter n’engendre que la souffrance ; la souffrance morale, la souffrance mentale, la souffrance émotionnelle, la souffrance physique. Notre travail individuel de chaque jour nous apporte ces situations, ces épreuves, dans notre travail, dans notre foyer, dans nos relations, dans tout ce qui est et qui peut nous faire grandir.

Nous ne devons pas nous juger, ni juger les autres. Nous devons simplement accepter et comprendre ce que nous vivons. Nous devons accepter avec amour ce que veut notre âme, ce que nous faisons, même si nous n’arrivons pas toujours à ce que nous désirons.

La vie a un rôle grandiose qui peut nous révéler dans l’amour et la lumière. Nous devons la considérez ainsi avec tout notre amour et la remercier pour ce qu’elle nous offre chaque jour. La conscience est  et demeurera toujours le facteur de notre progression. A nous de grandir dans sa profondeur pour guérir de tous nos maux.

Belle continuation à toutes et à tous dans la conscience de la vie.

Mirena, le 29 Février 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Purifiez votre âme grâce à l’amour par Sananda

Vous nourrissez une belle perspective d’avenir en vous projetant dans le changement. Pourtant, la seule leçon à retenir est celle de l’amour. Vous voulez un plan, une manœuvre, une technique, pour aller sur ce chemin de l’ouverture grandiose de l’humanité sur un nouveau plan dimensionnel. Mais savez-vous que votre chemin devra être fait de lumière, d’amour, de joie, de paix, afin de nourrir et combler vos âmes ? La densité n’aura que le souvenir d’un goût amer. Votre nouvelle voie laissera en vous la douceur de l’amour, sa tendresse aussi, et la teneur de la lumière. L’infini horizon sera là, en vous, pour un épanouissement de votre cœur avec qui vous mènerez vos pensées et vos paroles. Vous serez libérés de la densité.

Vos âmes, quant à elles, seront dans la joie des retrouvailles, dans le bien-être de la nouvelle dimension. Elles savent qu’elles ne seront plus soumises à la souffrance car elles iront en accord avec vous et l’amour de votre cœur, dans une fusion parfaite avec vos pensées. Tout se déroulera avec la liberté de l’Être qui conduira votre voie.

Vos âmes sont des perles de lumière divine qui ont souffert. Il faut les aimer et panser leurs plaies. Elles ont eu à affronter la densité et ont besoin de repos. Un repos bien mérité pour ces perles lumineuses. Elles ont subi votre parcours souvent chaotique. Il faut maintenant leur redonner toute leur lumière, les faire briller de tous leurs feux, afin qu’elles rayonnent de leur beauté, de leur aura. C’est en les aimant que vous les purifierez de la négativité.

Vous pratiquez actuellement une purification de votre corps, de vos corps. Mais, avez-vous pensé à votre âme ? Elle se réalise depuis des millénaires grâce aux expériences que vous accomplissez. Parfois, elle se repose lors de sa montée dans l’univers. Mais son aura est empreinte de la souffrance que vous avez ressentie lors de vos différentes incarnations.

Il faut maintenant la libérer, elle aussi. Il faut penser à elle. En lui envoyant tout votre amour, vous pouvez la faire briller et lui enlever ces empreintes. Dites-lui merci, dites-lui que vous l’aimez. Rapprochez-vous d’elle. Vous l’avez trop souvent oubliée. Elle doit, elle aussi, par votre conscientisation, devenir plus légère pour vous accompagner dans l’ère nouvelle. Vous êtes liés, vous et elle, elle et vous. Vous êtes deux et non seuls à avancer sur votre chemin.

La nourriture spirituelle est une formidable relation d’amour avec vous, avec votre âme, avec l’univers et la Source du Tout. En aimant votre âme, vous vous aimez aussi et vous envoyez votre amour à l’humanité, à l’univers et à la Source, car vous formez un tout et ce tout vous revoie cet amour amplifié.

C’est cela la nourriture spirituelle. C’est donner et recevoir et c’est dans l’amour que se font les plus grandes réalisations.

Sananda.

Transmis à Mirena, le 31/10/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Libérer les blessures de l’enfance

Nous entrons dans une nouvelle ère qui nécessite une purification de nos mémoires ainsi qu’un travail individuel pour guérir nos blessures émotionnelles. Nous devons considérer cette tâche avec attention car elle permet de nous ouvrir à l’amour.

Les blessures de l’enfance sont pour certains, non réglées. Elles sont enfouies bien profondément à l’intérieur de l’être qui a choisi cette option en pensant qu’en essayant de les oublier, elles ne reviendraient pas. Hélas, actuellement, tout ce qui n’est pas réglé remonte en nous pour être reconsidéré avec amour afin d’être libéré. Nous ne pouvons garder des blessures, quelles qu’elles soient. Nous devons les sortir de notre être pour pouvoir nous guérir.

L’amour fait des miracles et permet une juste considération de la chose, sans colère, sans rancœur, sans ego. Il permet la libération d’un passé que nous ne pouvons garder et qui, bien souvent, provoque des maladies. Nous devons conscientiser ces souffrances et les remercier pour le travail qu’elles nous ont permis d’effectuer. Car le hasard n’existe pas et l’injustice également. Tout a sa raison d’être. Nous avons vécu ce qu’il était utile pour nous de vivre, pour notre avancement, pour notre réalisation. L’expérience est donnée pour une compréhension de soi et une tâche qui doit toujours être dirigée par la lumière et l’amour.

Les blessures de l’enfance sont profondes et souvent liées à des mémoires karmiques. A l’heure actuelle, et pour ceux qui en ressentent le besoin, elles doivent être évacuées de l’être par l’amour qui est en leur centre et non par le mental qui leur dit que c’est le moment de le faire. Cette libération doit se vivre par le cœur, se vivre pleinement, en comprenant que rien n’est le fait du hasard et que ce qui a été reçu, est ce qui devait être reçu. Ces souffrances sont des souvenirs qui doivent être considérés simplement, sans mentalisation, et accueillis avec amour. Cet enfant qui a souffert, et qui est en l’être, est l’enfant intérieur. En conscience, il faut lui donner beaucoup d’amour, un amour sincère qui sort du centre coeur. Cet amour est pur, il vient de la Source. Cet  enfant intérieur doit entendre qu’il doit se libérer de sa peine, maintenant, que le passé est terminé, qu’il n’a plus à avoir peur, que personne ne lui veut du mal, qu’il est beau. Il doit être consolé, rassuré. Les paroles viennent du cœur, avec douceur. Elles font sortir les larmes, et permettent de laisser partir la peine.

Ainsi ces blessures de l’enfance vont pouvoir guérir. Cet enfant intérieur, s’il a été cajolé avec amour, doit pouvoir se libérer de sa peine. Vous devez pouvoir le voir avec un beau sourire, avec soulagement, sans tristesse mais avec un poids en moins sur vos épaules. Vous devez vous sentir légers, libérés par cette souffrance qui était en vous. Puis, vous devez vous rappeler à l’instant présent, ici et maintenant, pour revenir à qui vous êtes.

L’amour, je vous le répète, fait des miracles. Avec celui-ci déployé par votre centre cœur, vous pouvez panser vos blessures et vous libérer de leur poids. L’amour est une belle ouverture qui peut vous faire renaître, qui peut vous guérir de votre passé, qui peut vous ouvrir sur un avenir lumineux, sans peine, sans souffrance, mais avec une belle lumière qui n’est autre que la vôtre, celle de votre cœur.

Je vous souhaite une belle libération et un plein bonheur dans cette ouverture de l’amour qui doit être considéré pour ce qu’il est réellement et conscientisé pour un beau parcours.
Que l’amour soit !

Mirena, le 11 Décembre 2011.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.