Le repère des peurs par Maha Chohan

Un regard nouveau se lève sur la terre.
Une conscience nouvelle émerge.
Le ciel étoilé se remplit de lumières qui scintillent.

Vous aussi, mes enfants, vous éclairez peu à peu tous les coins sombres de votre être. Les aspérités disparaissent, la superficialité aussi. La montée de la lumière en vous déploie ses ailes et vous  prenez l’envol majestueux de la liberté, votre liberté d’homme, celle qui vous libère de vos liens sombres et rugueux, de vos voiles qui recouvrent votre Être par l’illusion. Vous entrez dans la conscience nouvelle, vous allez avec elle vers un choix de vie différent, vers de nouvelles attitudes de vie et une ouverture large et belle de la vraie « Vie ». Les ailes de la liberté stimulent votre élévation. Vous goûtez à la transparence, à cette vertueuse idéalisation de l’Être. L’émergence nouvelle se fait peu à peu et vous l’aimez car elle vous montre la compréhension de toute chose et ses aspects merveilleusement porteurs.

Si je vous parle ainsi, c’est pour vous dire que vous avez fait un grand pas dans l’action nouvelle. Vous vous situez maintenant dans l’avancement car vous lisez ces lignes. Vous avez entrepris un travail d’épuration car vous essayez de comprendre et vos choix ont changé aussi car votre taux vibratoire s’est élevé. Votre conscience s’est modifiée et rien n’est perçu comme avant.

Ce message est là pour vous aider à vous situer dans cette avancée. Beaucoup sont perdus car ils n’ont plus leurs repères anciens. Ils attendent le renouveau, l’espèrent et se projettent aussi. Je tiens pourtant à leur dire qu’il a déjà commencé grâce à leurs nouveaux choix de vie, grâce à leur ouverture de conscience. L’Esprit la libère en vous. Chaque pas effectué dans la lumière libère une zone d’ombre. Tout travail d’avancement  vous donne une liberté nouvelle. Tout acte d’amour développe l’amour. Une chose  demeure pourtant avec importance chez vous tous. Il s’agit de vos peurs. Elles vous définissent et définissent aussi votre héritage. Certaines vous ont été transmises. D’autres sont vos créations. Mais toutes sont bien ancrées en vos cellules. Elles sont bien arrimées et développent dès leur activation des actions négatives. Elles reviennent sans cesse et bloquent votre progression. Elles sont vous et vous êtes elles. Vous vivez avec elles et le plus souvent vous n’êtes pas conscients de leur action. Elles vous tiennent fermement, croyez-moi.

Aujourd’hui vous devez savoir et prendre conscience de leur force et de leur dépendance. Car vous êtes dépendants d’elles. Lorsqu’elles sont activées, elles libèrent un flux si puissant qu’elles vous entraînent bien malgré vous car vous ne les avez pas reconnues. Elles vous entraînent dans leur direction et vous pensez que cela est votre choix. Vous êtes si liés que vous ne faites qu’un. Vous respirez avec elles, nous dormez avec elles, vous vivez avec elles.

Afin de vous libérer peu à peu de ces peurs, cela est une nécessité, vous devez prendre conscience de leur pouvoir en vous, de leur vie dans votre vie, de leurs errances, de leur violence même, de l’emprise qu’elles ont sur vous. Cette nouvelle conscience s’appelle le repère. Ce repère fera de vous un observateur. Il sera pour vous l’évidence de ce qu’elles sont, de ce qu’elles pratiquent, de ce qu’elles vous obligent à établir. En toute conscience vous saurez et de ce fait, vous les désactiverez. Plus vous serez présent et attentif à leur action, plus vous vous détacherez de leur puissance et entrerez alors dans la force active de votre présence qui libèrera la transition, la modification.

Peu de personnes ont conscience de leurs peurs. Elles vivent avec elles sans le savoir. Elles se laissent emporter par elles, c’est une évidence. Et je désire ardemment que vous établissiez cette évidence en constatant les changements qu’elles occasionnent en vous. C’est le repère qu’il vous faut établir.

Lorsque vous constatez un changement brusque de comportement en vous, une déstabilisation subite, il y a obligatoirement une activation de vos peurs. Celle-ci est due à un moment donné à un mot, une phrase, une pensée, une situation qui résonne avec elles et vous renvoie leur puissance. Elles qui étaient endormies, se réveillent d’un seul coup et gagnent tout votre être pour mener leur danse réactive. Vous entrez alors dans leur pulsion et n’êtes plus maîtres de vos réactions. C’est bien évidemment en toute inconscience que vous allez et vous entrez si bien dans leur jeu que vous vous identifiez à elles sans même vous en apercevoir.

Ce jeu peut vous mener loin et aussi longtemps que vous n’aurez pas pris l’évidence de ces actions, aussi longtemps que vous n’en serez pas conscients. C’est pourquoi ce repère dont je vous parle doit s’établir en vous. Lorsque vous percevrez vos peurs, tout changera et elles diminueront peu à peu car la conscience vous indiquera que vous êtes vous et qu’elles sont elles. Vous installerez alors une vision nouvelle et l’emprise qu’elles ont sur vous faiblira.

Dans la conscience tout s’établit car vous rejoignez votre présence. Dès l’instant où vous la situez dans l’action, les liens qui vous tiennent sont coupés. Vous libérez alors le flux de votre intériorité et vous percevez les actions différemment. Vous savez. Vous entrez dans le monde de la créativité consciente et vous activez alors le recul de la négativité, de l’ombre. Chacun a un repère à acquérir pour jouer de cette possibilité. Chacun se doit de le trouver, de l’exposer à la lumière pour libérer ses peurs. Vous avez accès à cette opportunité. Soyez pleinement conscients de ce qu’elle peut établir.

–    Prenez conscience de l’activation de vos peurs. Ceci est le repère.
–    Regardez leur action. Voyez là où elles veulent vous mener.
–    Constatez seulement leur force. Ne leur résistez pas, ne vous perdez pas avec elles. Sachez seulement qu’elles sont l’évidence de la situation.
–    Laissez-les passer sans répondre.
–    Dites les mots suivants autant de fois que vous le voudrez :

« Je suis dans ma présence.
   J’active ma présence.
   Ma présence fait disparaître mes peurs. »

Visualisez en vous la lumière de votre présence. Elle est belle, elle est douce, elle est amour. Les peurs vont rapidement s’estomper pour ensuite disparaître. Vous avez gardé votre pouvoir. Vous êtes libérés de ces liens. Vous avez franchi un pas de plus dans l’avancement. L’onde négative s’en est allée. La lumière s’est installée en vous.
Voilà pour vous mes enfants, une  belle oraison, une oraison d’amour que je vous donne pour vous aider à avancer encore plus loin dans la différence de l’être pour l’Être. Soyez ceux qui saisissent ce choix d’aller encore plus loin dans la compréhension, la conscience, la transmutation. Cette vie nouvelle qui s’annonce transfigurera tous les schémas de vie que vous vous êtes imposés. Vous serez enfin libres d’aller dans la création consciente de ce qui est, dans l’univers du Tout et ses possibilités.

Je suis heureux pour vous et je reviens bientôt pour vous transmettre de nouveaux messages dans l’Esprit et la conscience.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 23/07/2009.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La reconnaissance pour le nouveau monde par Maha Chohan

La liberté de l’être s’acquiert au présent. Toute trace de passé doit être éliminée. Toute projection en l’avenir doit se taire. Seul l’instant présent est une libération, un aperçu de l’Être, une délivrance du monde de l’homme, une ouverture sur le monde divin.

Avant de trouver en vous cette liberté d’Être, vous devez ôter toute couche du passé, toute aspérité négative et sombre. En éliminant toutes ces bases humaines, toute la nécessité que vous vous êtes employés à leur donner, vous acquérez un peu plus de lumière et vous vous rapprochez de votre centre.  Cette guérison, car elle en est une, vous délivre de vos souffrances, de vos peurs, de vos mémoires et de toute l’idéologie que l’on vous a dictées. Votre esprit s’ouvre à d’autres vues et délaisse la ressemblance humaine, celle de la société qui vous a tenus, pendant toutes ces années sous sa coupe, sous sa soi-disant protection pour mieux régner dans l’enfoncement des peurs et de ce fait sur l’homme actif, celui que vous êtes devenus.

Je ne blâme personne. Je ne juge pas. J’essaie simplement de vous montrer le chemin parcouru, cette voie que l’on vous a demandée de suivre. Vous l’avez suivie en toute obéissance pour demeurer dans le moule de l’humanité. Celui qui a essayé de le dire, de le montrer, a dû trop souvent se taire. Le monde qui régit votre humanité est un pouvoir ample et puissant. Vous l’avez adopté sans savoir, sans voir, sans entendre et vous n’avez pu que le suivre avec toute votre bonne volonté pour rester honnête, intègre, obéissant. Vous n’avez pu soulever l’ombre tant elle est épaisse. Cette couche a couvert toute vérité, toute lumière dans les actions et vous êtes restés endormis, aveugles ou bien impuissants.

Un jour nouveau pourtant se lève enfin. Il va dévoiler peu à peu tout ce qui ne pourra plus rester caché. La lumière sera et toute zone impure sera éclairée. Le pouvoir ne pourra plus agir à sa mesure et noyer la vérité. L’homme saura enfin la vérité.

L’humanité s’éveille et bientôt elle saura ce qu’elle doit faire. Votre monde se purifie comme vous. Cela est un sens logique à la montée de la lumière. Il ôtera toutes les couches d’ombre qui le recouvrent et deviendra lumière. Tout comme vous, il doit retrouver sa liberté. Les hommes seront soumis à de nouvelles voies. Chaque acte devra être clair, sans ombre. La conscience ouvrira des portes nouvelles pour restaurer, entreprendre et construire une avancée de lumière.

Chaque trace d’ombre qui part est remplacée par la lumière. Car la lumière est tout et partout. Elle attend de reprendre le pouvoir, de s’installer à la place de l’ombre et d’instaurer son emploi. Ce nouveau monde ira ainsi. Tout sera nettoyé et revu. Bien entendu cela ne se fera pas en un jour. L’homme doit poursuivre un travail purificateur en lui et agir avec conscience dans la rééducation de ses vues pour diriger des actions nouvelles et relever la terre et l’humanité de toutes leurs souffrances. Tout se fera petit à petit. Chaque jour est un jour nouveau où la lumière gagne un peu plus en vous et en votre monde. L’installation des nouvelles énergies vous pousse à cela. Vous ne pourrez résister longtemps à leur puissance. Soyez conscients qu’elles sont là pour vous aider à lâcher cette ombre et à acquérir la conscience nécessaire. Prenez-les comme un cadeau qui est là pour vous aider à vous libérer et à devenir un homme libre.

La liberté est une jouissance de l’Être, un emploi de ses énergies, une vie non soumise aux mensonges, à la peur, à la rigidité de la société et de son pouvoir. Votre devoir est de considérer l’usurpation et de la transformer en conscience pour ne plus vous soumettre et pour vivre libre. C’est là que vous allez, je vous l’assure. C’est un domaine nouveau que vous devez reconnaître et considérer l’ancien comme étant dépassé.

Je ne vous demande pas de vous rebeller contre votre système. Je vous demande simplement de reconnaître ce que l’on vous dicte et d’être conscients de cette soumission. Les choses vont changer. Vous devrez les suivre. Toute la noirceur qui va être mise à jour va pouvoir vous montrer les erreurs commises. C’est à ce moment que vous devrez prendre une nouvelle voie avec des vues, des actions de lumière, pour une ouverture juste de la vérité en votre monde. La prise de conscience sera humanitaire et soulèvera un renouveau certain. Tout va être éclairé, revu, solutionné pour le meilleur de tous et non pour le profit de certains.

Mes mots sont durs, me direz-vous. Et bien non, ils sont la réalité. Je ne vous dis que la vérité. Beaucoup savent mais si peu encore. D’autres ne veulent pas savoir. Chacun est libre d’aller à sa guise et son choix est toujours le meilleur. Chacun avance avec ses acquis et n’est peut-être pas encore prêt à ouvrir les yeux. Bientôt pourtant, il devra percevoir le monde autrement. Il devra savoir.

Mes mots, aujourd’hui, sont là pour vous situer. La conscience doit être infusée aux hommes car le chemin s’arrête maintenant. L’homme doit en changer pour ne pas se perdre avec la société qui le dirige. La conscience doit s’éveiller et être large et lumineuse. La beauté est un tout qui doit faire partie de l’humanité. Les nouvelles énergies vont vous y aider et c’est dans la lumière que vous entrerez dans cette nouvelle ère. C’est en devenant lumineux que vous grandirez et vous deviendrez celui qui retrouve sa liberté d’Être.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 30/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.organ..

La sécurité matérielle

Depuis notre enfance, nous avons appris à nous mettre à l’abri du besoin par nécessité. On nous a inculqué que l’argent procure le bonheur et nous nous sommes installés dans cette vision, cette protection toute relative et éphémère. Nous avons cru qu’avec lui, nous pouvions tout obtenir et le pouvoir s’est installé. Le paraître a grandi avec ce pouvoir. Ce pouvoir du paraître a complètement dénaturé notre vie. Nous avons recherché à  l’extérieur de nous, la sécurité par un avide besoin d’argent pour combler tous nos vides intérieurs. Sans rien voir, nous nous sommes laissés entraînés dans la spirale de la société de consommation, par l’attrait d’un bonheur éphémère et dévastateur en soi puisqu’il nous a relié à la peur du manque. Avoir de l’argent pour être bien dans notre vie, a endormi notre véritable nature.

Mais aujourd’hui, nous devons réellement nous poser les questions suivantes :
–    Pourquoi ce besoin permanent d’acheter ?
–    Sommes-nous plus heureux (se) ainsi ?
–    Quelles sont les conséquences de ces accumulations matérielles ?

Lorsque nous regardons le monde autour de nous, nous pouvons constater que rien ne va. L’argent n’a pas pratiqué sa magie. Il a seulement endormi les masses afin que le pouvoir puisse mener à bien sa volonté. Les femmes et les hommes ne sont pas plus heureux car, maintenant que les pays riches se découvrent de leur superbe, la peur enfle chaque jour un peu plus. L’argent et le  profit engendrent l’effondrement du système capitaliste, avec peut-être, la faillite des banques qui entraînera une peur mondiale, la peur du manque d’argent.

Alors, aujourd’hui nous devons réapprendre à vivre avec l’abondance que peut nous donner la vie. Elle est là, à notre portée. Elle nous tend les bras et notre nouvelle vie devra être axée à lâcher la peur du manque. Nous devons encore une fois, nous lancer dans la créativité positive de notre vie afin d’attirer à nous l’abondance.

Attirer l’abondance n’est pas attirer l’argent. C’est attirer à soi, tout ce que nous avons besoin, quand nous en avons besoin. Pour cela, il faut lâcher notre peur du manque. Il s’agit là de toute une réorganisation de notre esprit humain pour accueillir ce que les énergies peuvent nous donner. Bien entendu dans ce schéma, la foi doit être présente et le profit ne doit pas intervenir. L’univers peut tout nous donner si nous sommes sur notre chemin de vie, si notre esprit est ouvert à l’attraction de l’abondance et c’est cette nouvelle vision que nous devons avoir de l’avenir.

Si nous créons des peurs, nous attirerons à nous le manque. Si nous allons en conscience vers le renouveau que l’univers nous propose, nous pouvons avoir le meilleur et nous ne manquerons de rien.

Certains diront que cette façon de voir l’avenir est bien utopique. Pourtant, en étant informés comme nous le sommes par les enseignements, en étant ouverts à la créativité de notre vie, en étant dans le présent et non dans le passé ou l’avenir, nous avons cette possibilité, cette vérité qui est une logique des énergies. Mais pour cela, il faut vouloir lâcher ses acquis, avoir la foi en ce que nous savons, et prendre le chemin de l’éveil en pratiquant chaque jour sa montée en soi. Tout se travaille et l’attraction de l’abondance également.

Lâcher ses acquis est très difficile. Il est plus facile, pour l’instant, de se laisser porter par les schémas qui sont en nous, plutôt que les laisser aller en travaillant sur soi. Mais dans quelques temps, qu’adviendra-t-il de cette position humaine ? Croyez-vous qu’elle puisse tenir longtemps ? Je ne le pense pas. L’humanité va connaître un grand changement qui, par ailleurs, a déjà débuté.

C’est pourquoi, nous devons réagir maintenant pour ne pas nous laisser envahir par nos peurs. Nous devons réapprendre à vivre et modifier la peur du manque par la confiance en la vie qui peut nous apporter tout ce dont nous avons besoin, des besoins simples qui nous ouvrirons à la vie juste et belle qui se trouve en nous et non à l’extérieur de nous.

Car nous n’avons pas besoin de beaucoup de choses pour être heureux. Il suffit d’être sur notre chemin de vie, dans la réalité de la vie et non dans l’excès. Il suffit d’ouvrir notre cœur et notre conscience à ce qui est, simplement mais véritablement.

Mirena, le 06 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Connaître l’avenir

Nous voulons savoir où nous allons et nous nous interrogeons sur cet inconnu qu’est l’avenir. Nous cherchons où aller et que faire pour y arriver. Nous voulons savoir car le savoir est le moteur du mental.

L’avenir est celui que nous construisons pas à pas, pensée après pensée, avec pour ligne directrice le bonheur ou la tristesse dans notre cœur, le positif ou le négatif.

L’avenir est la construction de notre image. Nous sommes le passé, le présent et le futur  que nous construisons. Nous sommes là où nous avons choisi d’être par notre création.

Ne cherchons pas l’impossible, construisons l’avenir, pensons-le, donnons-lui tout pouvoir par notre pensée créatrice. Il faut nous projeter dans l’avenir avec  l’élan du cœur, avec la joie, la foi, sans doute, sans peur, sans négativité. Construisons celui ou celle que nous voulons être par la pensée.

Nous savons cela ? Alors pourquoi sommes-nous encore dans l’illusion humaine ?
Nous voulons une autre vie ? Qu’attendons-nous pour nous lancer dans sa création ? Elle ne viendra à nous qu’avec notre créativité, qu’avec notre placement dans celle-ci, qu’avec nos choix, qu’avec notre pensée créatrice.

La voie  de chacun est tracée mais il y a de multiples sentiers qui mènent à elle. Certains sont directs, d’autres s’éloignent pour revenir ensuite sur la ligne directrice qu’ils doivent prendre. Ceux qui attendent ne peuvent créer. Ceux qui ouvrent leur voie et prennent le chemin pas à pas, en oeuvrant pour eux-mêmes, pour les possibilités, pour les opportunités qui se présenteront, ont compris ce qu’est la créativité. Ils choisissent leur voie, posent leurs pensées créatrices pour que s’accomplisse le changement. Faire un pas dans la direction désirée, en ouvrant son cœur et en établissant dans la positivité, détermine l’avenir.

Alors, nous qui désirons tant connaître cet avenir qui vient à nous, cette nouvelle ère qui pointe son nez, ne nous posons plus de questions. Accueillons-la en créant consciemment nos pas, en construisant votre nouvelle vie avec tout ce que nous savons. Nous avons à notre portée une multitude d’outils pour devenir la personne que nous voulons être. N’hésitons plus, oublions nos peurs, utilisons notre pouvoir créatif pour couper avec tout le négatif qui nous retient, avec notre inaction dans cette direction. Nous pouvons créer positif dans la lumière de nos pensées.

Alors, que choisissons-nous ? Connaître l’avenir ou bien le construire avec la pleine conscience de notre créativité ?

Mirena, le 26/10/11.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.