Apprenons à penser par nous-mêmes

 

Nous poursuivons notre voie et la nouvelle année nous pousse encore vers la compréhension de soi, ses attachements et ses résistances. La tâche intérieure est loin d’être terminée. La montée en puissance de l’énergie ne nous laissera aucun répit. Nous sommes engagés dans le processus d’élévation. Le moment présent est à vivre de plus en plus consciemment pour ne plus laisser nos pensées nous diriger. Car notre esprit humain nous domine et nous ôte toute liberté individuelle.

Le Soi ne peut se révéler par la forme de domination de l’ego. Le vouloir est l’ego, le pourvoir est l’ego, le désir est l’ego, l’attachement est l’ego, la reconnaissance est l’ego, le jugement est l’ego … Toutes ces formes d’être, ces conditionnements de l’être humain sont de lourdes charges qu’il convient de lâcher. C’est un remaniement intérieur qui doit voir le jour en soi pour laisser l’Être s’exprimer. C’est apprendre à reconnaitre en nous tous les fonctionnements égotiques qui nous tiennent fermement.

La voie est ouverte mais la tâche intérieure reste encore à établir. L’énergie elle-seule ne peut tout faire. Tant que nos pensées nous domineront, nous serons liés à la dualité, nous demeurerons dans l’enfermement de la vie humaine et poursuivrons dans la séparation et la souffrance.

La pensée doit être à notre service et non l’inverse. Les conditionnements intérieurs sont à inonder de lumière. Il est nécessaire d’accueillir cette vérité et d’observer nos fonctionnements liés à l’ego. Il est important de vivre l’instant présent consciemment et s’abandonner à ce qui est. Se détacher des pensées incessantes qui nous dirigent et redevenir soi pleinement, sans doute, sans peur et sans limite. Vous savez déjà cela. Mais alors pourquoi l’être humain s’emploie-t-il à poursuivre dans cette mouvance ? Pourquoi a-t-il autant de difficulté à changer ? Parce qu’il n’est pas libre d’être qui il est, tout simplement.

Actuellement, il est important de nous ouvrir à la conscience de nos désirs, de nos attachements aux êtres et à la matérialité, de notre pouvoir sur les autres et sur la vie, de notre contrôle, de nos résistances, de l’illusion dans laquelle nous sommes englués pour ne plus les suivre. Croyez-vous que le chemin est cela ? Nous sommes engagés sur la voie de l’instant présent et nous apprenons à nous délester de tous les conditionnements humains qui nous orientent toujours vers une autre recherche, un autre bien-être, une vie meilleure, et j’en passe. Nous apprenons à penser par nous-mêmes. Nous apprenons à ne plus vouloir et à redevenir « nus », totalement libres, sans entrave, sans lien, sans domination, sans orientation mentale. Nous apprenons à ouvrir notre Cœur à nous-mêmes car nous sommes la Vie à l’intérieur de nous. Nous recherchons toujours un apaisement extérieur, un bien-être extérieur alors que nous possédons tout à l’intérieur.

L’ego nous pousse loin du Soi intérieur pour garder le pouvoir. Il ne veut pas que nous nous posions dans notre Cœur car il sait que ce serait la fin pour lui.  Il nous fait croire à l’illusion et nous adhérons à ce qu’il nous dit. Nous le suivons les yeux fermés tellement il parait crédible. Il nous programme si bien que toute raison est perdue. Il nous endort, il nous manipule sans que nous puissions douter de ce qui se joue. C’est une mise en scène très savante à laquelle nous répondons. Alors pourquoi ne pas ouvrir notre conscience sur le jeu de la vie humaine ? Ce serait tellement salvateur ! Apprendre à reconnaitre la manipulation mentale pour la lâcher et redevenir soi-même. Accueillir ce qui est sans lutte pour ne pas le nourrir. Nous avons assez lutté dans ce monde. Nous avons assez nourri la vie humaine par la négativité de l’ego. Construisons aujourd’hui un monde de paix en étant Soi et détaché de l’emprise de l’ego. Prenons les bonnes décisions et agissons pour la Terre. Il est temps de ne plus se détourner de la réalité. Il est temps d’Être soi, unis et libres.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

Le juste milieu

Le Juste milieu

*

On parle peu des actions positives qui ont lieu dans notre monde et beaucoup des actions négatives. Ce sont elles qui retiennent l’attention et activent la peur. L’impact que cela a sur l’humanité est important. Il est évident que nous avons besoin d’être informés de ce qui se passe dans le monde. Mais le trop d’images et la répétition du négatif ne font qu’accentuer la puissance négative qui sévit autour de nous.

Ainsi nous en sommes nourris dès lors que nous accueillons émotionnellement ce qui est et que nous l’entretenons par les pensées et les paroles. Nous ajoutons à cela notre semence d’indignation, de désapprobation, voire de colère ou de peur. Et cela génère une amplification du processus négatif qui retient l’humanité sous son pouvoir.  Si bien que nous voulons œuvrer pour un monde de paix et d’amour mais en réalité, nous ouvrons des portes au négatif, nous nous en nourrissons et le nourrissons en retour.

Les images qui circulent sur internet ou à la télévision véhiculent l’énergie et celle-ci de surcroit s’ancre dans nos cellules. C’est ainsi que nous absorbons les images et les informations qui s’y inscrivent et influencent nos états d’être, de faire et de penser.

Alors, comment sortir indemne de cette énergie qui agit sur chacun sans être discernée et comprise ? Comment pouvons-nous être libres en ouvrant les portes de notre énergie individuelle aux vagues que nous générons ?

La progression spirituelle passe par l’amour de soi et des autres, et par l’acceptation des expériences humaines qui engendrent la négativité sur Terre. Ceci permet de comprendre le processus universel de la relation de l’énergie positive et négative et de la cause à effet qui en découle. C’est ouvrir son esprit à ce qui est en accueillant chacun dans les expériences qui le font grandir. En sachant qu’il n’y a aucun dieu vengeur mais un juste retour de l’énergie déployée. Ce qui revient à dire que tout acte négatif (toute énergie émise) retourne à l’émetteur. Ainsi nous nous plaçons dans le détachement émotionnel, nous ne jugeons pas et ne condamnons qui que ce soit.

Comprendre et agir avec compassion, libérer le flux d’amour pour aider la Terre et ne rien nourrir par nos jugements, pardonner les actes négatifs pour permettre d’alimenter le processus positif de redressement et trouver l’équilibre. Là est l’activation de la pleine conscience qui passe par l’acceptation de notre responsabilité dans l’émission de l’énergie créatrice sur Terre. Un nouvel horizon  peut alors être entrevu et créé.

Et si nous changions nos émissions négatives en émissions positives ? La Terre et l’humanité en seraient transformées. Et si nous alimentions la trame énergétique de la Terre par des pensées positives, par des sentiments positifs et des actes d’amour ? Et si nous cessions d’entretenir le processus négatif ? Que pensez-vous qu’il se passerait si des millions de personnes refusaient d’être inconsciemment des conducteurs de l’énergie négative ?

Nous oublions trop souvent l’ici et maintenant, les petites choses que la vie nous offre et qui sont de réelles bénédictions. Elles nous placent dans le moment à vivre et sont savourées avec bonheur si nous leur accordons de l’attention et si nous leur ouvrons notre cœur. Le plus important dans nos journées n’est-ce pas de les laisser renaitre encore et encore avec conscience et amour ?

Mirena, le 06 Mai 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*