Mars…ça va brasser en masse

La vibration du chiffre sacré 3 du mois de mars sous la résonance du chiffre 13 (2017= 10) + 3 (mars) = 13

par Murielle Robert

Il me tient à cœur pour ce mois de mars, d’attirer votre attention sur tous vos événements grands et petits qui seront concentrés sous cette vibration du chiffre 13, la Purification.

Ce chiffre vibrera tout le long du mois de mars sous l’énergie du chiffre 10 et du chiffre 3 donc tout un karma avec le chiffre 10 (les leçons difficiles, les efforts inutiles, les scénarios de vie répétitifs, etc.) et qui sera démontré en toute évidence dans une première étape jusqu’à son apogée d’expression sous le chiffre 3 avec beaucoup, beaucoup d’émotions en relief qui peuvent venir vous bousculer et déstabiliser sans parler de toutes les planètes qui vont y concourir !!!

Donc, tout ce qui est caché, enfermé, réprimé et refoulé va devoir retrouver ses digues d’évacuation et de purification par l’Expression de la vérité, de sa propre vérité, en fait sans limites ou retenues que ce soit au niveau planétaire que dans son petit monde intérieur. C’est ainsi que les karmas peuvent se dissoudre par la lumière du détachement du chiffre 13, la transformation et la transmutation.

Nous sommes voués à muter avec le chiffre 13, changer de plan de conscience, changer de croyances, de principes, de façon de faire qui ne tiennent plus la route dans les nouvelles dimensions qui s’offrent à nous plus lumineuses et curatives. L’âme ne veut plus porter les lourdeurs qu’elle a accumulées dans son passé et même de vies en vies donc, elle pourra bénéficier de ce mois de mars pour se libérer et accéder enfin à sa lumière divine tant attendue depuis des éons.

C’est ce que je vous souhaite à tous et toutes de bénéficier du passage du chiffre 13 pour vous apprivoiser avec le changement et faire tout un ménage dans votre vie comme le ménage du printemps en fait et de vous libérer de tout ce qui ne vous convient plus, du plus irritant au plus déplaisant.

Le chiffre 10 de l’année 2017, soutenu par la vibration du chiffre 1 du Potentiel Divin viendra se pointer au nom de la lumière divine pour nous aider à se sortir aisément et définitivement de la roue (chiffre 10 du karma) et de l’interminable répétition des mêmes « patterns ». En tarot de Marseille c’est la carte de la roue de fortune comme la roue du hamster qui tourne en rond en ayant l’impression de bouger… en ramassant avec lui toutes les énergies du passé qu’il va rebrasser et ressasser sans cesse.

Le chiffre 3 de l’Expression, qui ne veut pas dire de tout exprimer mais tout simplement ÊTRE SOI dans l’expression de ce que nous sommes, notre propre vérité, qui rayonne d’elle-même de l’intérieur et que nous n’avons plus besoin de tant l’exposer pour dire la vérité ou la dénoncer ou la défendre…les cellules savent et elles vont faire le reste…

Pour tous et celles qui ont le chiffre 3 dans le jour de naissance ou mois de naissance ou année de naissance.

Bénéficiez du chiffre 3 du mois de mars et accueillez cette vibration de l’Expression pour faire du ménage intérieur et vous apprivoiser à exprimer vos émotions et vos besoins et vos désirs avec douceur et fermeté, surtout en commençant par le mot magique « je » et cela sans attentes, juste le plaisir de sentir votre vibration quand vous vous exprimez, sans peur du jugement des autres… et le votre surtout.

Accueillez aussi la puissance lumineuse de Guimel, (voir la carte 3) placez-la à votre cœur et laissez- la vibrer d’elle-même avec son rayonnement orangé qui donne vie sur toutes vos cellules…dans le rire et la joie… puisque ces mêmes cellules contiennent en leur centre le cosmos intérieur et extérieur alors vous imaginez l’expansion de la lumière joyeuse sur toute la galaxie, seulement à faire ce petit exercice tout simple à l’Intérieur de vous.

C’est ce que je vous souhaite à tous et toutes de vibrer la lumière sur tous vos événements et situations « voir l’ordre derrière le désordre », la clarté dans tous vos « remue-ménage » et la purification derrière vos zones plus ombrageuses.

Sur ce, belle lumière je dépose sur vos cœurs d’amour pur en ce mois de mars de changement et de transformation..

Paix et amour.

Murielle Robert, auteure de trois livres sur le tarot et la numérologie sacrée.
Copyright © LaPresseGalactique.org

 

La Clé de l’acceptation

La clarté

*

Se découvrir est l’une des bases fondamentales du chemin spirituel qui permet d’accéder à la transformation intérieure. C’est à dire voir en soi et reconnaitre ses états d’être négatifs en toute honnêteté, en toute clarté afin de rectifier ce qui est à rectifier, afin de s’alléger pour grandir dans la lumière. Se regarder comme on se regarde dans un miroir, sans jugement ni culpabilité, mais simplement en admettant les rôles endossés, les expériences vécues et faire un état de celles-ci.

Les étapes de la conscience se franchissent ainsi, dans le regard intérieur qui permet de s’accepter tels que nous sommes et comprendre notre but sur Terre. L’acceptation permet d’entrer en contact avec le Soi divin. Elle devient alors l’outil libérateur. Placés dans cet axe de compréhension, elle renouvelle l’élan de la lumière et la répand dans la conscience car il n’y a aucun déni, aucune fausseté, aucun rejet. Ainsi ce qui était difficile à regarder auparavant devient évident et peu être transformé, purifié, transmuté en lumière en toute fluidité.

Ce qui est accepté est reconnu. Ce qui est reconnu n’est pas nié et donc peut-être changé si on le désire. Voir en soi et ne pas rejeter la faute sur l’autre, ne rien occulter, ne rien se cacher et se regarder en toute clarté ouvre à la libération par l’acceptation.

De la même manière ce qui est rejeté, non admis et non conscientisé, ne peut être libéré. Le déni, le refus de regarder en soi et d’admettre ce qui est, ne permet pas le changement. Là est la compréhension du plan de guérison en soi.

Admettre ses côtés négatifs aide à avancer avec plus de légèreté. L’humanité vit au rythme du pouvoir que chacun déploie sur l’autre. Les expériences vécues sont toutes des directions qui nous orientent tôt ou tard vers le pouvoir de l’acceptation. Là est la clé que beaucoup recherchent. Là est la clé de la libération de toutes les souffrances nourries par le refus d’en être les créateurs.

Les conflits relationnels pourraient être résolus plus facilement si l’être humain s’ouvrait à qui il est. Se sentir différent d’un autre est se placer dans la séparation et donc s’éloigner de l’Unité vers laquelle nous nous dirigeons tous. Se placer également en victime retarde la progression.

Par contre, si les expériences négatives sont considérées différemment, elles sont la découverte de notre propre monde intérieur et servent à nous éclairer. Elles sont alors les leçons qui nous font grandir et comprendre que nous sommes tous des étincelles de lumière divine en état de réalisation.

Chacun a en lui le pouvoir de se libérer, le pouvoir de grandir, le pouvoir de guérir. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter ses états négatifs, de s’accepter en toute justesse. L’acception permet d’entrer dans la conscience du Tout. Car plus celle-ci est puissante, plus l’approche de notre demeure intérieure d’Amour est forte et accédons à la libération par le cœur.

Nous franchissons actuellement de grandes étapes de libération intérieure si nous nous regardons véritablement. Le regard de soi en toute honnêteté est un fonctionnement qui est souvent détourné par le mental. Avec lui nous ne sommes pas libres de nous alléger et d’avancer vers la transformation. 

Pour être libres, il est nécessaire d’être conscients du jeu que nous jouons dans notre vie, du jeu que nous nous jouons également.

Beau regard intérieur à vous toutes et tous,

Mirena, le 1er Juin 2015 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

La ligne de l’instant présent

lumiere_mystiquePhoto www.eternelprésent.ch

Nous sommes poussés vers l’instant présent et nous devons nous accorder à lui pour évoluer de plus en plus librement. Les énergies présentes nous poussent  à sa rencontre. Elles nous orientent vers lui et  toutes les compréhensions dont nous avons besoin pour cela, arrivent à nous. L’œuvre intérieure que nous effectuons nous rapproche pas à pas, de la demeure de l’Être. L’ère nouvelle est ce tremplin-là, et elle nous apportera la liberté individuelle, si nous arrivons à basculer dans l’espace de notre Présence intérieure.

Les techniques de purification ne suffisent pas à tout établir et il est aujourd’hui nécessaire de comprendre le fonctionnement de notre mental, ainsi que son pouvoir directionnel. Il y a le pouvoir du mental et l’instant présent. Et tous deux ne peuvent fonctionner ensemble. Lorsque nous sommes situés dans le mental, nous sortons de l’instant présent. Avec lui, nous vivons la séparation et la souffrance. Avec lui, il nous est impossible de trouver la paix intérieure. Pourtant, nous devons nous défaire de son emprise en étant attentifs à son fonctionnement. Avec un peu d’attention, nous constatons qu’il nous situe toujours dans le passé ou bien dans l’avenir. Avec lui, le présent n’existe pas. Tant que nous répondons aux informations qu’il nous transmet, nous nous définissons dans l’illusion de la vie et ne pouvons avancer avec le potentiel de l’Être intérieur.

Le passé et l’avenir sont des illusions. Tout se crée dans le moment présent. Tout prend effet en lui dans l’instant de l’éternité. Ce qui a été créé dans le passé, l’a été dans le présent à ce moment-là. Et tout ce qui s’y rapporte est une mémoire et donc une illusion. La projection dans l’avenir et les créations qui se feront en lui, s’établiront elles-aussi dans le présent. Donc toute projection est illusoire car elle n’est pas actuelle, elle n’est pas « ici et maintenant ».

Dès lors que vous pensez « présent », vous créez une forme d’égrégore qui axe vos demandes sur la ligne de l’instant présent. Ainsi, toute création est réalisée en l’instant. Plus vous êtes centrés dans cette compréhension et donc, dans ce positionnement, plus l’Esprit créateur agit sur vos demandes.

Lorsque l’être comprend cela, il devient spectateur de sa vie et peut ainsi se détourner du mental. Il ne le suit plus car il sait que celui-ci le conduit dans l’illusion. Il ne lui résiste pas. Il l’observe et ne répond pas à ses directions. Il se recentre le plus souvent  dans le moment présent et ainsi, il peut s’en détacher. Il sait que l’instant est la seule vérité et que le temps n’existe pas.

L’instant est le moment d’éternité qui nous relie à l’ouverture de l’Être. Il est présent dans notre cœur et nous seuls pouvons le découvrir. Avoir conscience de ce moment permet de lâcher l’illusion de la vie pour entrer peu à peu dans l’Unité.

Chaque être rêve de créer sa vie comme il le désire. Il rêve d’entrer dans la re-connaissance de l’Être. Mais pour cela, il doit intégrer que le temps n’existe pas et s’ouvrir à l’instant qui Est. L’Être est le repos, et en Lui demeurent la joie et la beauté de la vie. Nourrir cette certitude permet un rapprochement avec son axe de liberté. Vous pouvez trouver en lui les réponses et vous placer ainsi dans la richesse de la Vie et non dans la souffrance. Être conscient de l’instant présent permet de se rapprocher de l’Être intérieur. C’est une étape nécessaire à tout parcours spirituel.

Le temps est illusion. Le moment présent est la Vérité et le mental ne peut vivre en lui.

Mirena, le 14 novembre 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Donnons tout pouvoir à l’Esprit

l'Esprit

Les énergies actuelles bousculent beaucoup de personnes. Elles mettent au jour ce qui manque de clarté. Les émotions négatives remontent et déstabilisent parfois. Le passé revient, la réactivité, la colère, la tristesse sont parfois très actifs. 

Ces émotions négatives vous mettent face aux parties de l’être qui ont besoin d’amour et qui demandent à être purifiées. Elles se présentent à vous car le temps est à la transparence, et celui-ci vous montre qu’il est temps de vous en défaire.

Les prises de conscience sont également très puissantes. Actuellement, nous comprenons très rapidement ce que nous avons longtemps cherché à comprendre. Les choses deviennent claires et évidentes car elles ne peuvent poursuivre avec le poids de la négativité.

Alors, plutôt que souffrir et les rejeter une nouvelle fois, si vous les accueillez différemment, sachez que vous pourrez les guérir. Si vous acceptez qu’elles sont vos créations de vie et que leurs causes ne sont pas séparées de vous, vous parviendrez à vous en libérer. Plutôt que chercher à l’extérieur une cause à ces blessures intérieures, plutôt que juger et rejeter la faute sur une autre personne, accueillez-les avec amour et remettez-les à l’Esprit qui les libèrera.

Ce qui nous affecte est une mémoire souvent inconsciente qui agit et fait souffrir. En acceptant sa présence, en comprenant qui elle est, vous ne bloquez pas sa libération. En l’accueillant ainsi, vous ouvrez la porte à sa purification.

L’essentiel est de comprendre qu’une part de vous a souffert. Cette part doit recevoir votre amour, un amour infini qui ne juge pas, mais qui au contraire vous permet de vous détacher de vos souffrances. L’amour est une source de guérison et avec lui, se fait la libération.

L’essentiel est également de donner tout pouvoir à l’Esprit qui se chargera d’elles. Il n’est pas utile de retourner dans le passé. Non, pas besoin de cela. Vous savez que vous êtes les créateurs de vos vies et que tout ce qui vient à vous, vous incombe. Vous avez créé ce qui vous a blessé et maintenant, avec toutes vos connaissances, vous pouvez accueillir différemment ce qui fait mal pour le libérer.

En laissant l’Esprit s’exprimer en vous, vous permettez que s’envolent vos souffrances.
En laissant l’Esprit s’exprimer, vous acceptez que le problème c’est vous. Sans jugement, vous accueillez, pardonnez, et aimez qui vous êtes. Vos souffrances partiront avec le lâcher prise ainsi qu’avec votre amour. Mais pour cela, il est nécessaire de comprendre et d’accepter que nous sommes 100% responsables de notre création de vie.

L’Esprit sait ce qui est bon pour nous. Adressons-nous à lui. Il est le Souffle divin qui agit dans la matière. Si nous nous en remettons entièrement à lui, si nous avons foi en lui, il libère nos souffrances et nos mémoires. A tout moment de la journée, joignons-nous à lui par la pensée, rapprochons-nous de lui et demandons-lui de nous aider et de nous guider.

Mirena, le 3 Juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org