L’attente et la déception

Neige le 09.12.12 126

Photo Mirena

 

J’aimerais répondre à plusieurs questions et notamment à celles qui se rapportent aux  déceptions éprouvées par certains après le passage du 21/12/12. Cela a été pour tous un passage unique qui nous a placés dans une autre ère ainsi que dans des énergies plus élevées en vibration. Ce basculement, nous avons tous choisi de le faire. Nos âmes ont voulu le vivre et rien n’a été le fait du hasard. Nous sommes ici et maintenant à notre place.

J’ai particulièrement bien vécu cette belle journée car je n’étais en attente de rien et surtout pas d’une transformation radicale du monde et de l’humanité. J’ai vécu des moments intenses car j’étais dans la joie, dans l’amour, en parfait accord avec ce grand passage. J’avais envie de profiter simplement, en toute conscience, de ce moment unique.

J’ai écrit de nombreux messages sur le changement et la grande transformation que nous vivons actuellement en nous. Nous vivons une période unique qui nous permet, si nous voulons le réaliser, d’accélérer le processus de transformation en nous. Mais rien ne se fait sans intégration de « qui nous sommes » et de tout ce que nous avons à revoir et à purifier. Nous ne pouvons agir sur les autres. Nous œuvrons en nous et uniquement en nous.

Nous pouvons, par contre, agir sur la Terre en répandant nos semences. Elles doivent être belles, pures et lumineuses. Ainsi nous pouvons transformer ce qui est par l’amour que nous répandons. C’est avec notre amour et notre compassion que se répand la transformation.

Nous allons bien entendu recevoir de nouvelles guidances plus en accord avec les nouvelles énergies et nous allons poursuivre notre œuvre intérieure. Nous allons grandir encore et encore. Nous allons répandre notre tâche autour de nous. Je reçois actuellement de « nouveaux outils » que je transmettrai bientôt à ceux qui voudront les recevoir. Mais la tâche reste toujours individuelle et l’œuvre intérieure doit se poursuivre. Le monde ne changera que par nous. Le miracle nous le réaliserons tous ensemble.

Je bénis ces temps nouveaux pour ce qu’ils nous transmettent. Je suis reconnaissante envers l’univers car je vis de beaux moments de transformation, de belles intégrations. Je suis tombée radicalement dans la marmite de la spiritualité un dimanche d’avril 2005. Cela a transformé ma vie et cela m’a transformée en peu d’années. Mon âme m’a poussée à devenir une messagère comme tant d’autres. Mais depuis 2005, j’œuvre en moi, j’apprends la vie, je me transforme. Ceux qui me connaissaient à cette époque ont vu le changement. Et cette transformation est due à tout ce que j’ai purifié, éliminé, lâché, transformé. La tâche spirituelle est de chaque jour, de chaque instant.

Alors, à tous ceux qui sont déçus, je leur réponds simplement que la vie est belle et qu’elle doit être bénie. Les doutes nous mettent face à nous-mêmes et à ce qui n’a pas été compris. Nous les vivons pour nous renforcer et pour renforcer notre foi. Ensuite, quel bonheur de se sentir plus légers, plus en harmonie avec nous-mêmes et avec les autres ! Les scènes de la vie donnent de magnifiques leçons. Elles nous permettent de nous transformer, si nous voulons bien les regarder et nous regarder en profondeur.

Rappelez-vous que l’œuvre est à poursuivre encore et toujours et que nous sommes les bâtisseurs du nouveau monde qui pointe son nez.

Rappelez-vous que l’amour et la compassion réaliseront qui vous êtes.

Rappelez-vous que le changement vient par vos semences de lumière qui se répandent autour de vous pour ensuite toucher les autres.

Rappelez-vous que tout est en vous et que l’extériorité n’est qu’illusion.

Je vous souhaite de connaître le bonheur d’être, tout simplement, le bonheur de vivre l’instant, ici et maintenant. Belle continuation à vous mes sœurs et frères de l’avancement…

Mirena, le 9 Janvier 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris

ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Nous ne sommes pas parfaits

Des questions se sont posées à moi car nous aimerions tous devenir parfaits mais surtout, nous aimerions que les autres soient parfaits eux aussi. Nous œuvrons en ce sens et nous rigidifions la portée de l’ouverture spirituelle par notre incompréhension. Nous ne sommes pas des Êtres de lumière car nous sommes sur Terre. Nous sommes venus nous incarner ici pour vivre les expériences de la dualité. Ce qui revient à dire que nous devons vivre les opposés dans nos expériences. Nous devons connaître le mal pour trouver le bien. Nous devons passer par l’ombre pour rejaillir dans la lumière. Nous devons agir dans le négatif pour nous relever dans le positif… Ceci est la dualité.

Nous vivons par des expériences de vie, en conscience ou sans conscience, mais nous arrivons toujours au même point : les opposés. Lorsque nous sommes éveillés, nous pouvons comprendre et intégrer plus facilement cet état de la séparation. Nous agissons alors avec ce que nous avons en nous pour avancer en lâchant tout ce qui nous ôte notre plein pouvoir originel ainsi que notre connexion avec notre Être intérieur.

Nous ne sommes pas parfaits car si tel était le cas, nous ne serions pas incarnés sur ce plan dimensionnel. Nous avons choisi cet espace de vie pour expérimenter la dualité afin de retrouver notre lumière originelle, ce Dieu qui Est et que nous sommes.

Alors, loin de la culpabilité pour ce que nous établissons, nous devons comprendre cela. Ceux qui nous affligent de remarques devraient comprendre qu’il n’y a pas de perfection sur terre mais uniquement des êtres en voie de réalisation. Nous sommes tous au même niveau. Nous œuvrons pour nous-mêmes pour découvrir la lumière. Et la lumière ne se découvre qu’avec l’expérience opposée, qu’avec des choix de vie qui ne sont pas forcément élevés mais qui nous indiquent l’opposé. Nous sommes dans une vie de découverte, uniquement cela.

Toutes les remarques, tous les jugements que nous faisons aux autres, tous ceux que l’on nous fait, sont des incompréhensions de ce système de progression individuelle. Nous sommes tous Un. Nous sommes tous à égalité ici sur notre belle Terre. Nous vivons nos expériences avec ceux qui nous entourent. Ils sont là pour nous faire prendre conscience de ce qui ne va pas, de ce qui devrait être changé. Mais souvent nous ne le voyons pas. Nous préférons rejeter la faute sur l’autre. Nous avons peur de nous découvrir tels que nous sommes. Nous avons peur d’avoir mal.

Pourtant, si nous prenions tous conscience de cette ouverture large et belle de notre expérimentation, si nous voulions bien comprendre que nous jouons un rôle bien défini de découverte de soi-même et non des autres, nous serions à même de grandir avec plus de facilité et moins de souffrance.

Pourquoi ce rejet des autres alors qu’ils sont là pour nous montrer ce qui doit être purifié et transformé ?
Pourquoi autant d’acharnement à vouloir souffrir ?
Pourquoi autant de culpabilité et de jugement dans nos relations ?
Pourquoi ne pas accepter tout simplement qui nous sommes et pourquoi nous sommes là ?

Je voulais écrire cette réflexion car elle est à l’heure actuelle une incompréhension pour beaucoup de personnes. Se voir réellement demande beaucoup d’humilité, beaucoup d’amour. Et sans amour, le changement ne peut s’opérer. Fuir son propre miroir, c’est sauter dans le grand vide de l’incompréhension. Rejeter la faute sur l’autre, c’est refuser d’avancer.

Nous devrions tous avancer avec cette lumière devant nous qui nous montre la direction à tenir. Nous devrions lâcher notre mental négatif, cet ego surdimensionné, et ne regarder que la lumière qui nous dirige. Nous devrions nous aimer pleinement pour pouvoir aimer les autres. Car sans amour de soi, il n’y a pas de place pour les autres. L’amour guérit et transmet la guérison. L’amour est cette lumière. Cette lumière est l’amour.
Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 28 Janvier 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La conscience de « qui nous sommes » pour trouver la paix

L’ouverture est grande, profitons-en ! Profitons de ce que nous avons à notre portée et de ce que nous pouvons nous offrir. La vie peut nous combler et nous devrions en profiter.

Pourquoi chercher quand il n’y a rien à trouver ?
Pourquoi pleurer quand la joie est en nous ?
Pourquoi la peur quand la foi et la conscience peuvent nous transmettre la paix ?

Tout est en nous en notre demeure intérieure. Chacun a à franchir sa porte, à accueillir sa lumière, à se laisser porter par sa douceur. Chacun peut trouver sa voie, celle qui grandit, illumine, guérit, donne, celle qui est amour…

L’intériorité est un choix de vie qui apporte la paix. Dans le monde où nous vivons, où tout est sublimé par la peur, il est important de se relier à ce Tout qui est en nous. Nous voulons le meilleur dans notre monde de consommation et nous achetons pour combler le vide. Nous ne comprenons pas que tout ce qui est à l’extérieur, ne nous apportera pas la joie ni la paix, ne nous satisfera pas. Car l’extériorité est éphémère. Tout ce qui est matériel est éphémère. Toute situation extérieure est éphémère. Rien n’apporte la paix sinon l’intériorité. Rien ne nourrit sinon la paix. Rien n’est plus beau que la paix en nous.

Aujourd’hui, nous arrivons à une étape décisive de notre vie, une étape nouvelle qui nous montre « qui nous sommes réellement » en accueillant l’intériorité pour nous découvrir véritablement et découvrir notre potentialité intérieure. Nous aurons besoin de cette paix intérieure pour ne pas tomber dans l’égarement de la vie, dans celui de la peur et de la souffrance. Beaucoup se posent des questions sur leur avenir. Cet avenir sera fait de ce que nous construirons. Et la construction à édifier doit se faire à l’intérieur de nous-mêmes.

Comprendre et intégrer notre intériorité, c’est aller à la recherche du calme intérieur. C’est aussi poser ses émotions négatives à sa porte et nourrir la paix par une compréhension de « qui nous sommes » individuellement, mais aussi tous ensemble, car nous sommes réunis dans la conscience du Tout. Nous sommes tous issus du même noyau, de la même source et donc reliés par la conscience universelle qui fait de nous un seul et même Être. En sachant cela, nous ouvrons notre conscience à cette vérité en puisant en elle toute la compréhension de cette liaison universelle. Nous sommes tous Un. La dualité qui était notre référence première, n’est qu’une illusion.

Nous devons nous défaire de l’illusion et de ce qu’elle représente. Nous avons assez souffert par elle. Bien entendu, nous avons appris, nous avons grandi grâce à elle. Notre âme a vécu des expériences pour sa réalisation. Mais aujourd’hui, nous avons le pouvoir de comprendre que nous devons ouvrir notre conscience encore plus profondément pour trouver la paix. Nous pourrons ainsi transformer votre vie pour une vie plus douce, plus belle. Nous ne serons plus séparés du monde, ni des autres hommes. Nous serons Un dans un parfait accord, dans une parfaite compréhension de la Vie.

Les souffrances ne sont plus nécessaires. Nous pouvons grandir dans l’amour, sans dualité, sans mental négatif mais avec la compréhension de « qui nous sommes tous ». Car nous sommes tous frères et sœurs, car rien ne nous sépare.

Cette année 2012 doit être le renouveau tant attendu. Mais le renouveau de la paix en soi, de la lumière, de l’amour. Elle doit être aussi la re-connexion à notre Être ainsi qu’à celle de  l’humanité. La compréhension de cette ouverture grande et belle suffira à nous ouvrir la voie de la liberté intérieure, la voie de l’unité.

Personnellement je ressens cette année avec beauté. Je ressens une douceur, un émerveillement, une belle ouverture pour nous tous. Elle sera bénéfique si nous entrons dans cette conscience du Tout qui nous révèlera. Nous devons nous ouvrir à cette création de vie en allant chercher en nous le bonheur d’Être, la paix, l’amour, la lumière. L’illusion est terminée. L’unité nous ralliera à la vie juste et belle que nous pouvons tous créer.

Je vous souhaite un beau ralliement dans vos cœurs, une belle découverte intérieure, une belle connexion à votre Être, ainsi qu’une belle compréhension de « qui nous sommes tous ».
Que la paix soit en cette nouvelle année !

Transmis par Mirena, le 6 Janvier 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.