Faisons de 2012 une année d’amour

Une année se termine. Nous avons été bousculés émotionnellement et mentalement. Au bout du compte, nous avons grandi et nous devons remercier pour cela. Nous ne sommes plus les mêmes car nous avons emprunté l’ouverture qui se proposait à nous. Même si notre œuvre intérieure n’est pas terminée, nous devons être reconnaissants envers nous-mêmes pour ce qui a été accompli, mais aussi envers ceux qui nous entourent, pour tous les hommes de la terre qui sont impliqués dans ce grand changement et qui sont comme nous, des êtres en évolution. Nous devons également remercier la terre pour l’opportunité qu’elle nous offre en nous accueillant pour grandir dans le souhait de notre âme et dans sa direction. Une direction que nous empruntons souvent dans de mauvaises conditions car nous ne voulons pas aller en toute confiance, en nous lâchant pour accueillir ce qui pourrait nous apprendre à grandir.

Au-delà de ce que nous avons ressenti cette année, nous devons nous regarder. Nous avons changé. Nous avons évolué. Nous avons purifié certaines parties de notre être. Nous avons élargi notre conscience. Nous ne sommes plus les mêmes. Nous nous rapprochons de notre lumière intérieure et nous ouvrons les portes, une à une, de la conscience profonde pour avancer avec les énergies qui se déversent sur notre belle Terre. Nous devons faire un bilan positif pour ce travail individuel et considérer ce qui s’est passé pour une élévation de notre être. En regardant positivement les évènements, nous pénétrons dans la conscience de qui nous sommes. Nous avons enfin compris que tout a sa raison d’être et que tout vient à nous pour nous permettre de grandir intérieurement. Les souffrances ne sont dues qu’à notre mental. Il nous bloque dans notre progression. Mais maintenant que nous comprenons mieux le fonctionnement des énergies, nous pouvons avancer dans la découverte de notre intériorité plus facilement qu’auparavant.

Nous sommes passés aussi par des étapes opposées à la lumière. Car pour la découvrir, nous devons connaître son opposé. Nous sommes tous confrontés à celui-ci. Nous ne pouvons l’éviter et devons en faire l’expérience. Tout être a à faire cette découverte de l’ombre pour entrer dans la lumière. Ces expériences sont celles que notre âme veut que nous fassions. Sans elles, il nous serait impossible de progresser. Nous passons par diverses étapes pour nous ouvrir aux différents niveaux de conscience. Avec les expériences que nous avons attirées, nous avons grandi dans notre cœur.

Nous pénétrons dans une nouvelle année qui sera faite par ce que nous construirons. L’année 2012 fait beaucoup parler d’elle mais nous devons bannir les peurs et ouvrir notre cœur pour l’accueillir dans de bonnes conditions. Nous devons rester maîtres de nos émotions et ne pas nourrir les peurs que l’on nous envoie. Nous devons rester dans la découverte intérieure pour Être le plus souvent possible. En restant centrés, nous ne nous éloignons pas de notre demeure. L’extériorité est le pire des choix. Elle est celle qui nous tient depuis longtemps. Elle nous entraîne à l’extérieur de nous-mêmes, elle nous montre l’éphémère et nous éloigne de l’éternité.

Alors, en cette année 2012 qui commence, faisons de notre vie ce que nous voulons qu’elle soit. Même si notre chemin nous paraît difficile, considérons-le avec des yeux nouveaux, des yeux qui reflètent la foi en l’avenir, en cette ouverture nouvelle qui naît, et allons avec l’amour de notre centre pour toucher notre lumière intérieure. Elle nous conduira là où nous devons aller. Laissons-nous guider par elle et ne répondons pas aux peurs. Restons centrés et ne nous laissons pas entraîner, quoiqu’il arrive, dans les méandres du mental. C’est ainsi que nous devons évoluer pour aller dans cette merveilleuse avancée. Les questions, les raisons, ne sont pas de bonne guidance. Lorsque le mental intervient, il dévie la forme la plus juste. Par contre, la foi et l’amour permettent de poser nos pas en toute sûreté et d’attirer à nous le meilleur pour notre avancement.

Notre cœur doit s’ouvrir encore plus. Nous devons déverser notre amour autour de nous. Penser avec lui, parler avec lui, regarder avec lui, entendre avec lui, agir avec lui. La totalité de notre vie doit être amour. Nous devons le refléter pour permettre aux autres de s’ouvrir à lui. C’est en étant amour que nous montrons la voie à prendre. Se nourrir de lui, c’est nourrir aussi les autres, la Terre et l’univers. Plus nous serons amour, plus nous permettrons aux autres de s’éveiller à ce qu’il est pour le prendre et le donner. Nous devons faire de cette année, une année d’amour et non une année de peur.

Ceux qui pensent que cette année 2012 sera une année difficile, auront une année difficile. Ceux qui entrent dans la peur, auront peur. Ceux qui préfèrent être dans l’amour, attireront l’amour à eux. Nous créons notre vie par nos pensées. Avoir la foi en l’avenir permet de s’ouvrir aux opportunités de lumière. Ne pas répondre à la peur nous ouvre à autre chose, à une voie de créativité différente, à une position positive. Ce qui doit se passer, se passera de toutes façons. Alors, accueillons l’avenir avec une vue positive et attirons le positif. Ne restons pas dans l’attirance négative de la vie.  Lâchons notre matérialité. Ne restons pas attachés à ce qu’elle représente car elle n’est rien. Soyons dans l’acceptation et la compréhension. Et poursuivons notre œuvre intérieure dans l’amour pour vibrer sur cette fréquence.

L’année 2012 sera une année importante dans le positionnement de l’amour en notre vie. Ouvrons grand notre cœur quoiqu’il advienne. Il sera notre meilleure protection. Ayons foi en la vie car elle a sa raison d’existence. Nous sommes tous à la place que nous avons choisie. Acceptons de voir les évènements autrement qu’avec notre mental destructeur. Accueillons-les avec notre amour et restons dans sa vibration.

Que cette nouvelle année soit la révélation de l’amour en vous. Qu’il vous porte, qu’il vous protège, qu’il vous élève ! Qu’il vous apporte le meilleur ! Je vous souhaite une belle découverte, un beau positionnement en lui, un merveilleux parcours dans sa découverte.
Que l’Amour soit !

Mirena, le 27 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Libérer les blessures de l’enfance

Nous entrons dans une nouvelle ère qui nécessite une purification de nos mémoires ainsi qu’un travail individuel pour guérir nos blessures émotionnelles. Nous devons considérer cette tâche avec attention car elle permet de nous ouvrir à l’amour.

Les blessures de l’enfance sont pour certains, non réglées. Elles sont enfouies bien profondément à l’intérieur de l’être qui a choisi cette option en pensant qu’en essayant de les oublier, elles ne reviendraient pas. Hélas, actuellement, tout ce qui n’est pas réglé remonte en nous pour être reconsidéré avec amour afin d’être libéré. Nous ne pouvons garder des blessures, quelles qu’elles soient. Nous devons les sortir de notre être pour pouvoir nous guérir.

L’amour fait des miracles et permet une juste considération de la chose, sans colère, sans rancœur, sans ego. Il permet la libération d’un passé que nous ne pouvons garder et qui, bien souvent, provoque des maladies. Nous devons conscientiser ces souffrances et les remercier pour le travail qu’elles nous ont permis d’effectuer. Car le hasard n’existe pas et l’injustice également. Tout a sa raison d’être. Nous avons vécu ce qu’il était utile pour nous de vivre, pour notre avancement, pour notre réalisation. L’expérience est donnée pour une compréhension de soi et une tâche qui doit toujours être dirigée par la lumière et l’amour.

Les blessures de l’enfance sont profondes et souvent liées à des mémoires karmiques. A l’heure actuelle, et pour ceux qui en ressentent le besoin, elles doivent être évacuées de l’être par l’amour qui est en leur centre et non par le mental qui leur dit que c’est le moment de le faire. Cette libération doit se vivre par le cœur, se vivre pleinement, en comprenant que rien n’est le fait du hasard et que ce qui a été reçu, est ce qui devait être reçu. Ces souffrances sont des souvenirs qui doivent être considérés simplement, sans mentalisation, et accueillis avec amour. Cet enfant qui a souffert, et qui est en l’être, est l’enfant intérieur. En conscience, il faut lui donner beaucoup d’amour, un amour sincère qui sort du centre coeur. Cet amour est pur, il vient de la Source. Cet  enfant intérieur doit entendre qu’il doit se libérer de sa peine, maintenant, que le passé est terminé, qu’il n’a plus à avoir peur, que personne ne lui veut du mal, qu’il est beau. Il doit être consolé, rassuré. Les paroles viennent du cœur, avec douceur. Elles font sortir les larmes, et permettent de laisser partir la peine.

Ainsi ces blessures de l’enfance vont pouvoir guérir. Cet enfant intérieur, s’il a été cajolé avec amour, doit pouvoir se libérer de sa peine. Vous devez pouvoir le voir avec un beau sourire, avec soulagement, sans tristesse mais avec un poids en moins sur vos épaules. Vous devez vous sentir légers, libérés par cette souffrance qui était en vous. Puis, vous devez vous rappeler à l’instant présent, ici et maintenant, pour revenir à qui vous êtes.

L’amour, je vous le répète, fait des miracles. Avec celui-ci déployé par votre centre cœur, vous pouvez panser vos blessures et vous libérer de leur poids. L’amour est une belle ouverture qui peut vous faire renaître, qui peut vous guérir de votre passé, qui peut vous ouvrir sur un avenir lumineux, sans peine, sans souffrance, mais avec une belle lumière qui n’est autre que la vôtre, celle de votre cœur.

Je vous souhaite une belle libération et un plein bonheur dans cette ouverture de l’amour qui doit être considéré pour ce qu’il est réellement et conscientisé pour un beau parcours.
Que l’amour soit !

Mirena, le 11 Décembre 2011.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.