Raison ou tort ?

Le cycle sans fin

Qui peut affirmer avoir la vérité sinon s’égarer lui-même dans les méandres de son ego ?
Qui peut croire en lui et affirmer détenir le savoir, la Connaissance ?

Je discutais dernièrement avec mon guide. Je suis, sachez-le, tout comme vous guidée et enseignée. Je ne suis pas différente de vous, je suis humaine avant tout. Je ne détiens pas la vérité non plus sur ce que je vous transmets. Je détiens seulement ma propre connaissance, celle qui vibre au fond de moi et qui me permet d’avancer sur ma voie.

J’entends parfois des personnes affirmer leur point de vue, je lis parfois des messages qui m’interpellent car je pense qu’ils sont orientés par le pouvoir de l’égo. Je dis « je pense » car c’est mon point de vue personnel. J’ai moi aussi affirmé mes croyances et cela me permet de comprendre ce que je vous relate aujourd’hui. Cela a été positif et bénéfique pour certains d’entre vous mais également pour moi et là est l’essentiel.

Il est vrai que parfois je me suis posée la question : Suis-je dans le vrai ? Ne vais-je pas égarer certaines personnes avec mes messages ou bien avec les guidances que je reçois ?

Lorsque la spiritualité vous rattrape un jour, lorsque vous entendez votre guide pour la première fois, vous vous posez forcément des questions pour essayer de comprendre d’où cela provient. Le chemin de découverte et de compréhension commence alors. Un chemin ardu parfois car c’est le commencement d’un grand changement intérieur d’acceptation de soi, de foi et de confiance.

Certaines personnes m’ont dit : Ah mais toi tu as de la chance !
Ceci est leur point de vue et je le respecte. Ce qui est moins facile, c’est de recevoir ce que j’ai reçu sans y être préparée et dans une grande solitude. Être en contact avec l’au-delà et les guides demande une grande foi et un long travail de compréhension et d’intégration.

Pourquoi vous dis-je cela aujourd’hui ? Il est vrai que je ne parle pas beaucoup de moi. Je suis ainsi et cela m’appartient. Si je me livre à vous aujourd’hui c’est que pour moi, un grand changement s’opère et me permet de fermer la porte d’un passé que je remercie. Je ne sais encore ce qu’est ce changement mais je l’accueillerai avec tout l’amour qui est en moi. Que ce changement soit intérieur ou bien me place dans une nouvelle mission à accomplir, peu importe. L’important pour moi est que cette transition m’apporte le meilleur de la Vie et je suis fermement décidée à l’accueillir.

L’essentiel est de grandir dans mon cœur, de vivre libre et en accord avec la personne que je suis. M’accepter telle que je suis aussi. Certains diront que cela est peu mais je trouve que cela est énorme. Vous rendez-vous compte ? Vivre libre et dans la joie ! Le plus important pour moi ! Ne rien vouloir mais être, simplement être. C’est mon choix, du moins pour l’instant.

Je sais, et encore une fois ceci est ma croyance, que la vie n’est pas forcément celle que l’on s’est imaginée. Je la perçois différemment depuis quelques temps. Les enseignements que je reçois, m’ouvrent à certaines compréhensions. Je sais que chacun détient sa propre vérité et que celle-ci est une part de la Grande Vérité. Chacun a raison et personne n’a tort. Tout est vérité et la Connaissance n’appartient à personne car nous sommes une part de celle-ci. Nos croyances sont justes et vraies pour nous-mêmes. Et nous captons de l’Univers ce que nous sommes aptes à capter.

C’est pourquoi affirmer que l’on détient le vrai et que l’autre est dans le faux est pure illusion. Longtemps nous avons fonctionné avec le pouvoir de notre mental et cru en  savoir plus que l’autre. Mais aujourd’hui ma vérité me permet de comprendre le fonctionnement de la Grande Vérité. Celle-ci est issue de toutes nos croyances, de toutes les vérités que nous pensons vraies et qui sont toutes de ce fait, parfaites !

La Création est infinie et nous en sommes les créateurs. Nous créons le mouvement de la Vie qui la nourrit. Ce qui revient à dire que rien n’est figé, tout change et se transforme et la Vérité également. Toute croyance émise est notre création et l’ensemble de l’humanité est nourri par ce tout que nous formons ensemble. Nous sommes Un et le Tout à la fois.

C’est pourquoi la rigidité des enseignements devient obsolète aujourd’hui. Chaque enseignement proposé est une ouverture pour la personne qui la reçoit. Une ouverture qui lui permet de comprendre ce qu’elle a à comprendre à cet instant. Car nous attirons à nous les enseignements, nous les lisons et souvent ils nous permettent de comprendre le blocage ou la souffrance du moment.  Ainsi les enseignements sont vrais pour certains et ne le sont pas pour d’autres. Alors, qu’importe si le vrai est faux, si le faux est vrai. L’essentiel est que nous recevons tous des messages, des indications, des enseignements qui nous sont bénéfiques à nous reconnaitre dans nos fonctionnements d’être et de penser. Qu’importe le reste !

Arrêtons nos luttes, arrêtons de vouloir tout contrôler ! C’est ainsi que nous grandirons. Tout est juste, disais-je. Je dirai même tout est parfait ! Restons nous-mêmes, libres de croire et de penser, libres d’agir et de grandir, en souplesse et en amour. Libres d’être nous-mêmes, en accord avec ce que nous désirons être.

Fais ceci ou cela ! Agis ainsi et pas comme cela ! Écoute ce que je te dis et regarde ce que je te montre ! C’est là que tu dois aller ! Croyez-vous que nous pouvons être libres ainsi ? Je ne le pense pas mais ceci est ma vérité et elle n’est pas forcément la vôtre.

Je suis qui je suis et libre d’être moi-même. L’essentiel pour moi est de vous proposer ce que je sais (et quel plaisir !), vous proposer ma vérité et vous laisser le choix d’avancer vers le meilleur de vous-mêmes, en toute liberté !

Je vous souhaite de croire en vous et de suivre votre intuition.
Sachez que vous recevez  le meilleur de la Vie à chaque instant.

Belle réflexion à vous toutes et tous !

Mirena le 16 Mars 2015
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La reconnaissance pour le nouveau monde par Maha Chohan

La liberté de l’être s’acquiert au présent. Toute trace de passé doit être éliminée. Toute projection en l’avenir doit se taire. Seul l’instant présent est une libération, un aperçu de l’Être, une délivrance du monde de l’homme, une ouverture sur le monde divin.

Avant de trouver en vous cette liberté d’Être, vous devez ôter toute couche du passé, toute aspérité négative et sombre. En éliminant toutes ces bases humaines, toute la nécessité que vous vous êtes employés à leur donner, vous acquérez un peu plus de lumière et vous vous rapprochez de votre centre.  Cette guérison, car elle en est une, vous délivre de vos souffrances, de vos peurs, de vos mémoires et de toute l’idéologie que l’on vous a dictées. Votre esprit s’ouvre à d’autres vues et délaisse la ressemblance humaine, celle de la société qui vous a tenus, pendant toutes ces années sous sa coupe, sous sa soi-disant protection pour mieux régner dans l’enfoncement des peurs et de ce fait sur l’homme actif, celui que vous êtes devenus.

Je ne blâme personne. Je ne juge pas. J’essaie simplement de vous montrer le chemin parcouru, cette voie que l’on vous a demandée de suivre. Vous l’avez suivie en toute obéissance pour demeurer dans le moule de l’humanité. Celui qui a essayé de le dire, de le montrer, a dû trop souvent se taire. Le monde qui régit votre humanité est un pouvoir ample et puissant. Vous l’avez adopté sans savoir, sans voir, sans entendre et vous n’avez pu que le suivre avec toute votre bonne volonté pour rester honnête, intègre, obéissant. Vous n’avez pu soulever l’ombre tant elle est épaisse. Cette couche a couvert toute vérité, toute lumière dans les actions et vous êtes restés endormis, aveugles ou bien impuissants.

Un jour nouveau pourtant se lève enfin. Il va dévoiler peu à peu tout ce qui ne pourra plus rester caché. La lumière sera et toute zone impure sera éclairée. Le pouvoir ne pourra plus agir à sa mesure et noyer la vérité. L’homme saura enfin la vérité.

L’humanité s’éveille et bientôt elle saura ce qu’elle doit faire. Votre monde se purifie comme vous. Cela est un sens logique à la montée de la lumière. Il ôtera toutes les couches d’ombre qui le recouvrent et deviendra lumière. Tout comme vous, il doit retrouver sa liberté. Les hommes seront soumis à de nouvelles voies. Chaque acte devra être clair, sans ombre. La conscience ouvrira des portes nouvelles pour restaurer, entreprendre et construire une avancée de lumière.

Chaque trace d’ombre qui part est remplacée par la lumière. Car la lumière est tout et partout. Elle attend de reprendre le pouvoir, de s’installer à la place de l’ombre et d’instaurer son emploi. Ce nouveau monde ira ainsi. Tout sera nettoyé et revu. Bien entendu cela ne se fera pas en un jour. L’homme doit poursuivre un travail purificateur en lui et agir avec conscience dans la rééducation de ses vues pour diriger des actions nouvelles et relever la terre et l’humanité de toutes leurs souffrances. Tout se fera petit à petit. Chaque jour est un jour nouveau où la lumière gagne un peu plus en vous et en votre monde. L’installation des nouvelles énergies vous pousse à cela. Vous ne pourrez résister longtemps à leur puissance. Soyez conscients qu’elles sont là pour vous aider à lâcher cette ombre et à acquérir la conscience nécessaire. Prenez-les comme un cadeau qui est là pour vous aider à vous libérer et à devenir un homme libre.

La liberté est une jouissance de l’Être, un emploi de ses énergies, une vie non soumise aux mensonges, à la peur, à la rigidité de la société et de son pouvoir. Votre devoir est de considérer l’usurpation et de la transformer en conscience pour ne plus vous soumettre et pour vivre libre. C’est là que vous allez, je vous l’assure. C’est un domaine nouveau que vous devez reconnaître et considérer l’ancien comme étant dépassé.

Je ne vous demande pas de vous rebeller contre votre système. Je vous demande simplement de reconnaître ce que l’on vous dicte et d’être conscients de cette soumission. Les choses vont changer. Vous devrez les suivre. Toute la noirceur qui va être mise à jour va pouvoir vous montrer les erreurs commises. C’est à ce moment que vous devrez prendre une nouvelle voie avec des vues, des actions de lumière, pour une ouverture juste de la vérité en votre monde. La prise de conscience sera humanitaire et soulèvera un renouveau certain. Tout va être éclairé, revu, solutionné pour le meilleur de tous et non pour le profit de certains.

Mes mots sont durs, me direz-vous. Et bien non, ils sont la réalité. Je ne vous dis que la vérité. Beaucoup savent mais si peu encore. D’autres ne veulent pas savoir. Chacun est libre d’aller à sa guise et son choix est toujours le meilleur. Chacun avance avec ses acquis et n’est peut-être pas encore prêt à ouvrir les yeux. Bientôt pourtant, il devra percevoir le monde autrement. Il devra savoir.

Mes mots, aujourd’hui, sont là pour vous situer. La conscience doit être infusée aux hommes car le chemin s’arrête maintenant. L’homme doit en changer pour ne pas se perdre avec la société qui le dirige. La conscience doit s’éveiller et être large et lumineuse. La beauté est un tout qui doit faire partie de l’humanité. Les nouvelles énergies vont vous y aider et c’est dans la lumière que vous entrerez dans cette nouvelle ère. C’est en devenant lumineux que vous grandirez et vous deviendrez celui qui retrouve sa liberté d’Être.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 30/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.organ..

Qu’est ce que la liberté lorsque l’on se retient prisonnier ? par Sananda

La liberté est celle que vous vous accordez, celle que vous voulez bien prendre.
Le mot prisonnier est celui qui vous mène, qui vous retient, qui vous entraîne…

Voyez cet être que vous êtes ! Regardez-vous tel que vous êtes ! Ne voulez-vous pas vous voir ? Et pourtant vous devriez. Quelle opportunité vous avez là de vous reconnaître!  Cette opportunité vous ne la prenez pas car la peur de vous voir vous entraîne. Cet être de chair que vous êtes devrait pourtant s’identifier à sa divinité et tout se délierait.

Vous avez tissé vos liens et ceux-ci vous retiennent prisonniers. Ils sont bien là, présents en vous et autour de vous. Ils sont ceux que vous avez créés sans même les voir. Ils se sont disposés dans vos corps, dans votre corps. Ils ont pris le pouvoir en vous, autour de vous, le pouvoir de votre vie, de votre vouloir. Ils ont tissé peu à peu la trame, ils se sont multipliés pour prendre possession de vous, tout comme de la terre qui se meurt. C’est vous qui les avez créés, entretenus, nourris, intensifiés et vous leur avez donné leur pouvoir et non le vôtre.

Aujourd’hui, en ces temps de grande transformation, en ces temps désunis qui sont la fin d’un cycle de l’humanité, il est temps de réinstaurer la liberté de l’homme et de la terre, il est temps de prendre le pouvoir en vous et autour de vous. Votre vie doit se libérer de vos liens.

Le travail de grande transformation que vous effectuez actuellement est un moment de grâce qui vous est donné. Accueillez-le comme tel, prenez-le en vos cœurs et regardez-le dans toute sa splendeur. Il vous est donné pour cesser cette démesure humaine, il vous est donné pour une libération, pour un renouveau.

L’être a besoin de se libérer, de sortir de son carcan, de la rigidité qui le retient, d’aller à sa guise et de prendre le pouvoir. Ce qui vous est donné actuellement est l’opportunité que Dieu vous donne de vous débarrasser de votre démesure humaine. C’est pourquoi la liberté doit être recouvrée.

Ces liens qui vous empêchent de vous mouvoir en toute liberté doivent devenir lumière. Pour cela, en résonance avec votre corps, vous devez vous en défaire. Prenez cette pensée en vous, laissez-la pénétrer au plus profond de vos cellules. La reconnaissance de ce qu’elle est, de ce qu’elle représente doit être forte. Le vouloir est la mesure divine. Il doit être profondément ancré en vous. C’est lui qui fera le travail, c’est lui qui commandera l’acte, c’est lui qui libèrera l’être de ses liens.

Ce vouloir, il faut le travailler profondément, il doit faire partie intégrante de votre personne. Sans un vouloir certain, vous ne pourrez vous débarrasser de vos liens. Il en est de même pour tout ce dont vous ne voulez plus en vous. Toutes les techniques échoueront si le vouloir n’est pas   réellement présent en vous. Ce vouloir c’est votre libération, c’est votre liberté.

Les doutes, les peurs sont des liens qui vous retiennent. Vos anciens schémas sont encore des liens qui prennent sur votre être. Vos blessures, votre culpabilité sont aussi des liens qui vous tiennent. Votre raison elle-même vous retient.

– Et avec tout ceci, me direz vous, comment puis-je me libérer ?
– Avec le vouloir, vous répondrai-je. La volonté est une force qui doit faire partie intégrante de votre personne. Lorsqu’elle est présente en vous, elle peut vous mener à tout, même à vous libérer de vos liens.

Prenez-la en votre cœur, aimez-la et laissez-la s’installer en vous. Demandez-lui de vous libérer et regardez-la dissoudre tous les liens qui vous retiennent, qui vous empêchent d’aller. Cette volonté doit faire disparaître tous vos doutes, toutes vos peurs et c’est elle qui doit mener cette libération. L’être doit s’installer dans la foi de celle-ci et se laisser porter.

Je sais que vous recherchez des techniques pour vous aider mais je vous assure que vous avez en vous le pouvoir de vouloir. Il n’est nullement nécessaire de vous éparpiller pour retrouver votre liberté. Centrez-vous en votre cœur et installez-y votre volonté. Demandez et vous obtiendrez. Tout est en vous dans la grâce de Dieu le Père. L’unité c’est vous, elle est en vous et non ailleurs.

Pour vous aider, vous pouvez chaque jour pratiquer l’exercice suivant :

– Prenez en vous, en votre cœur la volonté de vous libérer de tous vos liens.
– Visualisez-les autour de vous, ils sont serrés et vous empêchent de vous mouvoir.
– Centrez-vous en votre cœur et visualisez une lumière dorée qui en sort et qui inonde votre corps. Elle est puissante, lumineuse. Elle se répand en vous et vous procure chaleur et douceur. Vous ressentez aussi son amour. Sa force aide à percer peu à peu cette armure qui est autour de vous. Des rais de lumière trouent cette trame et la réduisent petit à petit pour la faire disparaître définitivement. Vous la regardez clairement s’effacer et vous ne voyez plus que votre être beau et lumineux.
– Restez un moment ainsi, apprenez à ressentir les effets de la lumière, apprivoisez-la, dites-lui merci pour le travail qu’elle a effectué en vous et autour de vous. C’est ainsi que vous irez bientôt, c’est ainsi que vous serez…un être de lumière dans la lumière.

Cet exercice, vous pouvez, vous devez le répéter chaque jour. Mais, sachez que votre vouloir sera celui qui déterminera votre travail de transformation. C’est lui qui, sans blocage, vous libèrera.

La liberté vous appartient maintenant. Alors, allez vers elle, allez en elle. Vous le pouvez et si vous le désirez vraiment, vous deviendrez cet être lumineux, d’une grande beauté, que vous avez vu pendant votre travail de purification. C’est vous, oui vous, qui pouvez vous libérer !

Allez en paix mes frères.
Je prie pour vous tous et pour l’humanité afin que vous vous releviez enfin dans la lumière.

Sananda.

Transmis par Mirena le 26 janvier 2008.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.