La maîtrise du mental

dauphins

Le mental relève souvent de l’illusion. Il est entretenu par l’homme et fait partie de lui. Les liens que tous deux ont tissés, sont des chaînes de pouvoir souvent non conscientisées. De toute évidence, ils entretiennent une relation bien définie à laquelle est rattachée l’illusion de la vie. Comprendre ce fonctionnement et être attentif à ce flot incessant de pensées, de paroles, d’images, peut permettre de ralentir et modifier peu à peu cet état.

Ainsi on comprend l’étroite relation de pouvoir qui se joue entre tous deux. Le mental soumet souvent la négativité. Il tend des ouvertures de séparation, de différenciation, d’illusion; il apporte sans discontinuer une source négative qui fait douter de soi, des autres et de la vie parfois.

Si on arrive à porter un regard nouveau sur ce fonctionnement des pensées, on peut défaire ces liens et se dissocier de lui, et donc de l’illusion qu’il nous transmet. On sait que l’on a créé cette force mentale, qu’on lui a laissé tout pouvoir, une totale liberté. Or, en reprenant la barre de nos pensées, en reconnaissant cette usurpation, en se dissociant de lui, en ne répondant pas à ce qu’il nous dit, il est possible de le calmer peu à peu. Ainsi, on peut prendre la direction de l’Être, là où tout demeure, là où règne la paix et la beauté de la vie.

On sort du pouvoir du mental en accueillant cette évidence. Le fait de reconnaître que nous l’avons entretenu, le fait de comprendre qu’il est attaché à nous, qu’il vit à travers nous, qu’il se nourrit de l’énergie que nous fournissons à l’entretenir, nous aide à nous séparer de lui énergétiquement. Une fois cette prise de conscience établie, nous pouvons choisir d’orienter nos pensées différemment. Pour cela, il est nécessaire de se concentrer sur ce que nous faisons, c’est-à-dire axer nos pensées dans l’instant et vivre ce qui est de l’intérieur.

Le mental définit, juge, élabore, entretient continuellement un discours qui nous éloigne de notre demeure intérieure. Lorsque la conscience est posée sur son fonctionnement, avec de l’attention, le détachement peut s’établir et il est possible de s’en libérer peu à peu. Tout ce qui est conscientisé est une ouverture sur la libération. Pour la maintenir, il suffit de la vivre, c’est à dire de se poser dans le calme intérieur en se détachant de tout ce qui est séparé de soi, car nous ne faisons qu’un avec l’univers. Le mental relève de la séparation. Son fonctionnement est basé sur celle-ci. Il est la grande illusion de l’homme qui suit ses discours et ses directions.

la natureSe connecter à la nature par le cœur permet de trouver le calme intérieur en soi. Avec elle, la paix s’installe. En elle est la Vie et vous trouverez grâce à elle la connexion qui vous ouvre à la lumière de la Source. Regardez autour de vous. Regardez réellement la beauté en chaque chose. Ressentez la paix que transmet la nature. Plus vous vous reliez à elle par ses belles énergies, plus vous les ressentez et les vivez de l’intérieur, plus vous vous rapprochez de l’Être.

Le mental vous éloignera toujours de cette véritable beauté. Si vous le laissez faire, il ne vous permettra pas d’entrer dans cet espace de liberté. Par contre, si vous le mettez de côté, en accueillant les énergies de beauté qui vous entourent, vous entrerez dans la reliance de l’Être. Et plus vous accueillerez la paix intérieure, plus vous vous relierez à l’univers et à la Connaissance.

Tout se trouve en vous. Pour le découvrir le barrage du mental doit être levé. En vous dissociant de ce qu’il vous dit, vous ouvrez la porte à la paix intérieure et libérez le potentiel de l’Être.

Belle découverte intérieure à tous dans la paix de votre demeure…

Mirena, le 8 Août 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de la faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le basculement dans l’Être


Orchidée Être est l’expression de l’âme en vous, qui vous rapproche de l’Unité et de votre Amour. Être demeure le lien de la liberté individuelle que vous recherchez à travers vos expériences de vie. Lorsque l’être humain découvre la constance de l’Être, il se libère de ses limites et de ses peurs. Il découvre que rien ne le sépare des autres êtres humains, que rien ne le sépare de la Terre, ni de l’univers. Il se reconnait en chacun et en tout ce qui est. Il sait qu’il fait partie de ce Tout inconditionnel et vit l’Amour qu’il donne sans condition.

Il est important que vous entriez dans la profondeur de votre demeure pour découvrir l’Être. Ainsi, vous demeurerez « entier » dans votre création de vie ainsi que dans votre corps. Vous ne vous dissocierez plus des autres car vous saurez « Qui Vous Êtes ». Ainsi vous aurez un autre regard sur vous-mêmes et sur la vie. Vous laisserez aller les énergies de l’Être. Vous ne verrez aucune différence entre vous et les autres. Au contraire, vous accueillerez par votre Amour, la compréhension de la vie.

L’Amour vous rapproche de votre centre. Plus vous le donnez, plus vous Êtes. Ressentez par le cœur et donnez. Regardez ceux qui vous entourent et ne vous sentez pas différents d’eux, ne les sentez pas différents de vous. Au contraire, sachez accepter et aimer les autres êtres humains. Vous êtes tous Un. Vous devez vivre cette unité par un partage de vos êtres, de vos esprits humains, de vos actes, de vos mots, pour vous rapprocher chaque jour un peu plus de ceux qui vous entourent.

L’Amour est pour tous. Il est en vous. Il est vous.
L’Amour ne se définit pas. Il se ressent.
L’Amour apporte la paix de l’être, la joie de vivre, le bonheur, l’abondance.
L’Amour nourrit l’esprit humain. Avec Lui, vous accueillez et acceptez.
L’Amour guérit. Il apaise les souffrances.
L’Amour ne sépare pas. Il rassemble.

L’expression de l’Être à travers soi permet de révéler l’Amour. L’acceptation fait que vous vivez par le cœur, vous vivez la beauté de l’univers, vous vous retrouvez en Lui et par Lui. Vous vous fondez en Lui. Vous êtes Lui.

Chacun d’entre vous doit s’ouvrir à cette découverte, sans peur. Vous êtes tous des sœurs et des frères de l’avancement, tous unis dans le même sillage, pour découvrir la lumière de Vie qui vous unit. Vous devez avoir pour tous des paroles d’Amour. Vous devez regarder le monde avec les yeux de l’Amour.

Vous devez émerger de votre endormissement, ne plus vous voiler la vue, ne plus avoir peur… Le regard se modifie dès que vous découvrez la présence de l’Être. Les graines semées peuvent enfin pousser vers la lumière pour vous inonder d’un bonheur intérieur intense. Ce bonheur vous le vivez dans la Présence. Toute l’illusion, tous les voiles qui vous ôtaient cette merveilleuse expression de l’Amour et de sa découverte, se lèvent alors et s’envolent. Vous découvrez enfin toute la mesure de l’Être, sa représentation, sa puissance, sa beauté. Vous pouvez enfin vivre l’Amour qui est en vous et qui ne demande qu’à prendre les commandes de votre vie. Avec l’Être, plus de différence, plus de séparation. Vous voyez tout ce qui est par l’Amour de votre cœur, et tout est beau et joyeux. Vous vous libérez de toutes les tensions humaines, de toutes vos souffrances. Vous savez enfin que vous avez créé ces blessures, ces peurs… Vous savez que vous n’êtes pas séparés de tout ce qui demeure sur Terre et dans l’univers.

Le monde a besoin de cette découverte. L’humanité également. Pour cela, vous devez vous unir par le cœur et par l’Amour qui y demeure. Poursuivez votre chemin avec ce bel horizon. Ne regardez pas ailleurs. Rapprochez-vous de lui pour un jour y basculer, pour un jour retrouver votre totalité.

Maître Saint-Germain.

Transmis par Mirena, le 25 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org

La confiance en soi

La confiance en soi permet d’ouvrir les portes de la réalisation. Elle nous transmet l’assurance nécessaire pour aller sur notre chemin, pour établir notre voie avec plus de stabilité. Elle libère les nœuds émotionnels et mentaux, les convictions erronées de soi et permet d’entreprendre sereinement.

Bien souvent nous ne nous faisons pas confiance et passons à côté des belles choses que la vie pourrait nous offrir. Nous pensons ne pas être à la hauteur, ne pas être capables d’effectuer certaines choses et également d’en recevoir. Nos relations aussi sont limitées car nous avons peur de nous ouvrir aux autres, peur d’entreprendre, peur de nous dévoiler tels que nous sommes… Nous bloquons ainsi toute possibilité d’avancement.

Bien des portes se ferment lorsque nous ne nous faisons pas confiance. Les peurs qui sont en nous expriment leurs énergies et transmettent le refus d’avancer. Avec elles, nous sommes dans le repli de soi et non dans l’ouverture qui pourrait être la nôtre. Or, les opportunités ne peuvent se saisir sans la confiance dans le cœur de chacun.

La confiance en soi est une nourriture saine qui pourrait pourtant apporter son énergie pour former des constructions, des édifications personnelles. Sans elle, nous ne pouvons réellement nous épanouir dans notre vie, dans notre famille, dans notre travail, dans nos relations, dans nos désirs et nos passions. Nous ne nous exprimons pas véritablement car nous avons peur du jugement. Nous ne nous exprimons pas librement car nous sommes toujours dans la retenue de l’action et de la parole. Nous ne nous accordons pas la possibilité d’exprimer notre créativité, d’exprimer qui nous sommes, d’exprimer ce que veut notre âme et d’être réellement nous-mêmes. Beaucoup n’osent pas, d’autres passent à côté du bonheur car ils ne se permettent pas l’épanouissement personnel qui pourrait être le leur. Nous avons tous vécu des frustrations, des brimades dans notre vie. Souvent, celles de l’enfance ont formaté le manque de confiance en nous qui reste gravé dans nos mémoires.

Nous pouvons pourtant les surmonter et passer à autre chose en exprimant tout d’abord l’amour que nous avons pour nous-mêmes, mais aussi en ré-apprenant à nous aimer et à nous apprécier, en comprenant que nous sommes des êtres d’amour et de lumière. Nous avons la capacité de croire en notre valeur. Pour cela, nous devons avoir la certitude que nous ne sommes pas différents. Nous devons seulement nous ouvrir à la vie, à l’amour, en nous faisant confiance, en développant nos pas dans cette assurance.

Nous ne sommes pas moins bien que les autres. Seules les expériences que nous choisissons de vivre nous différencient. Nous avons tous les mêmes capacités de création. A nous de les exploiter avec nos propres moyens, avec nos propres désirs, avec tout l’amour que nous possédons dans notre coeur. Notre valeur individuelle est à respecter. Notre valeur d’âme est lumière. Notre valeur intérieure est un trésor divin. Alors, que demander de plus à la vie ?

Nous devons nous répéter chaque jour que nous pouvons dépasser cette croyance erronée que nous avons de nous-mêmes et passer à l’ouverture de la confiance en soi. Nous devons faire chaque jour un pas en avant pour nous affirmer sur cette voie. Le vouloir de croire en notre valeur fera de nous des êtres ouverts à recevoir ce que nous pensons. La pensée est créatrice et permettra d’inverser le processus de limitation inscrit en nous. Avec elle, nous dépasserons nos limites et entrerons dans la confiance en soi qui établira peu à peu, l’assurance de nos pas et nous ouvrira à la réalisation de ce que nous désirons réellement.

Ouvrons-nous à la création de nos passions, à la capacité de dire ce que nous avons à dire, toujours dans le respect de l’autre et de la vie, sans peur, sans honte, sans timidité mais avec une belle et grande assurance ! Osons aller vers les autres et ouvrons-leur notre cœur ! Sans confiance en soi, nous ne pouvons donner notre amour car nous sommes dans la retenue. Permettons-nous d’être ouverts à ce que nous désirons ! Epanouissons-nous dans le bonheur d’être tout simplement, le bonheur d’être qui nous sommes, sans retenue mais avec une profusion d’amour à donner par l’élan de notre cœur, par l’élan de notre personne que nous transmettra la confiance que avons en nous-mêmes !

Le plus beau cadeau que nous pouvons nous offrir est bien celui-ci ! 

Mirena, le 22 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

La méditation par Maître Saint-Germain

Méditer pour vous retrouver

 Aller au fond de soi permet de méditer.

La méditation est une œuvre réaliste qui donne la fusion de l’au-delà. En entrant dans celle-ci, vous entrez dans l’univers. Cette phase démontre à l’homme qu’il en fait partie et que l’univers est lui.

Cette ressource intérieure apaise. Elle permet de retrouver son Soi et sa paix. Libre est celui qui définit la méditation pour se retrouver et entrer dans l’espace intemporel. Il s’agit là d’une forme d’être beaucoup plus puissante que n’importe quelle liaison mentale.

La pensée est très puissante car elle crée. Elle crée le positif, tout comme le négatif. Elle est le mouvement mental de l’homme. Elle interagit dans le processus de la création. Elle est toutefois utilisée par l’esprit du mental qui s’évade et délivre l’agitation si celle-ci n’est pas canalisée.

La méditation, quant à elle, apaise le mental. Elle relie l’homme à son centre spirituel et à la paix qui s’en dégage. Elle le nourrit de son énergie de lumière. Elle respecte le calme et adjoint l’instant, ce moment si précieux qui vous positionne dans le repos du mental. S’en nourrir permet de trouver la différence de l’homme et sa forme spirituelle. S’en abreuver vous place dans le repos dominateur de l’Être où l’homme et son mental ne sont plus les dominants. Cela vous aide à laisser aller l’énergie de lumière qui est en vous, à laisser venir à vous l’énergie de la Source, et à pouvoir vous connecter à elle. Dans cette issue, vous êtes tout car elle est grande et belle, sans fin et sans ombre. Sa richesse est la vôtre. Sa lumière, c’est vous !

Beaucoup parmi vous ne savent pas ce qu’est la méditation. D’autres la formulent comme étant une voie nécessaire à la grandeur de l’homme. Elle est effectivement cette nécessité mais aussi un épanouissement que chacun doit ressentir. Elle doit être le pouvoir dominant pour trouver en vous, l’espace de la liberté intérieure.

Dans ce pouvoir méditatif, la création est présente car elle entre dans le processus du savoir spirituel et de sa connaissance. Elle apporte cette relation nécessaire à la compréhension et à sa jouissance pour créer. L’intégrer vous ouvre les portes de la subtilité spirituelle qui vous mène au savoir et donc à la création. Il est utile pour vous de comprendre ceci. La méditation est un état de calme qui vous ouvre à la Connaissance. L’Esprit est présent, il vous tend sa grâce. A vous donc de la trouver.

Beaucoup d’entre vous, cherchent un moyen pour méditer. Ils disent ne pas y arriver. Ils sont dans le vouloir incisif de trouver immédiatement le calme de leur mental. Plus ils se définissent ainsi, plus ils accentuent le pouvoir du mental, car ils entrent dans la peur de ne pas parvenir à méditer.

D’autres, par contre, pénètrent dans cet inconnu en se reliant à l’extérieur et se trouvent souvent reliés à des égrégores négatifs ou à de basses entités qui les égarent savamment.

Quelques uns enfin, arrivent à se définir dans la vraie méditation car ils ne sont pas dans l’attente de ce qu’elle pourra leur donner. Ils éprouvent simplement le besoin de la faire, sans mentaliser, sans attente. Ils sont pris par la passion intérieure, seulement celle de trouver leur lumière et le repos de l’esprit. Là, ils se nourrissent de cette énergie de lumière qui se dégage de leur centre et se noient dans cet instant de clarté spirituelle qui les relie à leur Tout.

J’aimerais que vous compreniez cette différence très importante. La méditation est une relation intérieure avec vous et Vous. Elle n’est pas une relation extérieure avec l’au-delà comme beaucoup le pensent. Elle est une liaison avec votre intériorité, une liaison de plus avec votre Vous. Vous constaterez, là encore, que tout est en vous, que vous êtes le Tout et qu’il se situe en votre centre. Voilà encore une forme d’être qui doit être comprise et intégrée. Il n’y a qu’ainsi que vous pourrez dépasser l’extériorité humaine pour accomplir toutes vos réalisations. L’œuvre qui est la vôtre est de comprendre et d’intégrer que l’intériorité est la forme la plus puissante d’accomplissement.

Maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous guider pour une méditation et apprendre à entrer en vous.

Première étape de la méditation :

Tout d’abord, vous devez vous poser dans un lieu calme où vous ne serez pas dérangés. Coupez vos téléphones et isolez-vous un maximum du bruit extérieur.

Allumez une bougie. Elle vous aidera à vous relier plus facilement à la lumière. Vous pouvez aussi faire brûler de l’encens, écouter très faiblement une musique douce.

Aménagez votre petit coin comme vous le désirez. Mettez-y ce qui vous convient pour vous trouver bien. Faites-le avec votre ressenti. Le plus important est de vous sentir bien, en paix avec ce qui est autour de vous. Vous devez être détendus.

Puis, asseyez-vous confortablement, le dos bien droit, les jambes repliées ou non. Là encore, c’est vous qui devez trouver votre détente, votre confort pour être en paix et détendus.

Seconde étape de la méditation :

La respiration est un confort certain pour arriver à méditer. Il est très important de savoir respirer. Il faut poser en vous une respiration calme, profonde, qui gonflera, non pas votre poitrine mais votre ventre.

Pour cela, fixez votre bougie et pratiquez cet exercice jusqu’à ce qu’il soit acquis et se fasse de lui-même. Peut-être n’y arriverez-vous pas immédiatement. Cela dépend de vos capacités naturelles et de celles de votre mental qui ne voudra peut-être pas vous laisser en paix. Mais, peu à peu, vous entrerez dans cet automatisme nécessaire à l’équilibre méditatif.

Inspirez lentement, profondément. Gonflez votre ventre, puis relâchez-le en expirant.

Troisième étape de la méditation :

Cette troisième étape est, elle aussi, très importante.

Vous devez appeler la flamme violette qui viendra vous aider et vous protéger de toutes les sources négatives extérieures.

Répétez plusieurs fois la phrase suivante, jusqu’à ce que vous ressentiez la flamme violette près de vous et en vous. Là encore, agissez avec votre ressenti et non avec votre mental. La visualisation peut vous y aider, si vous le désirez.

– « J’invoque la flamme violette et la présence de l’Esprit, en moi et autour de moi, afin d’être protégé (e) de toute négativité pendant ma méditation. »

Dans cette préparation à la méditation, et dans tout positionnement dans cette action, ne soyez pas pressés. Prenez le temps de vous installer, de vous poser. Faites les choses en toute tranquillité, dans l’espace souverain du silence et de ce qu’il vous donne. Il en dépend de la suite.

Quatrième étape de la méditation :

Vous pouvez maintenant fermer les yeux si vous le désirez, ou bien fixer la flamme de la bougie qui se trouve devant vous.

Ecoutez le calme qui vous gagne. Ecoutez votre respiration. Le mental doit également se calmer. S’il vous envoie des informations, des images, laissez-les passer. Sachez qu’elles sont sa perte de pouvoir sur vous. Vous êtes sur la bonne voie pour entrer en méditation.

Visualisez ensuite votre lumière intérieure, douce, belle, lumineuse, apaisante. Rejoignez-la à l’intérieur de vous. Regardez-la. Entrez en elle, dans son amour, dans sa douceur. Encore une fois, prenez le temps de ressentir. Allez uniquement avec votre ressenti et non avec votre mental. Restez dans ce calme intérieur. Laissez-vous aller dans la paix intérieure.

Plus vos pensées seront calmes, plus vous irez dans la profondeur de la méditation où vous rejoindrez la Source et sa connaissance. Vous pourrez recevoir des messages pour votre avancement, des compréhensions, des intégrations et vous pourrez atteindre des états de conscience supérieurs qui vous transformeront durablement.

Cinquième et dernière étape de la méditation :

Vous pouvez rester en vous aussi longtemps que vous le désirez. Il faudra toutefois penser à revenir à votre état humain lorsque vous aurez terminé.

Pour cela, vous devrez ouvrir les yeux, si ceux-ci sont fermés, et vous rappeler  » ici et maintenant  » en prononçant les phrases suivantes, à voix haute, avec volonté, et les répéter plusieurs fois jusqu’à ce que vous ressentiez ce retour en votre temps.

– « Je suis (votre prénom et votre nom). Je suis ici et maintenant, le (préciser la date : jour, mois, année). »

Remerciez la flamme violette et les énergies qui vous ont aidés à méditer.

Voilà pour cette formulation de la méditation. Si vous la pratiquez régulièrement, dans les conditions énoncées  et avec le besoin d’y aller vous ressourcer, vous vous transformerez profondément et sûrement.

Vous pourrez ainsi vous définir plus facilement dans votre progression spirituelle et aller de plus en plus profondément, de plus en plus clairement, avec vous-mêmes, centrés et lumineux, avec l’amour et la paix que vous dégagerez.

La méditation n’est pas un phénomène de mode. Elle est un état spirituel à découvrir, un état nécessaire à votre progression intérieure, pour l’accomplir tout d’abord en vous, puis pour le transmettre à l’extérieur de vous, dans l’espérance de cette nouvelle vie qui vient et qui vous déterminera, peu à peu, en Être de lumière incarné.

Je vous souhaite une belle jouissance de votre Être dans la méditation de l’Esprit.

Extrait du livre « Je Suis l’Esprit » transmis à Mirena par Maître Saint-Germain.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.