Agir en pleine conscience

 

La conscience actuelle nous oriente vers un retour à soi et à ses propres fonctionnements pour une ouverture sur la vérité. L’homme voit son chemin à l’extérieur de lui et il le suit, dirigé par le mental.  Or le chemin n’est pas séparé de soi , il est intérieur car c’est en soi que la vie humaine est inscrite. C’est ici que nous créons nos zones d’ombre, c’est encore ici que figurent nos blessures et nos mémoires. Enfin, ce que nous sommes intérieurement se répercute à l’extérieur et nourrit l’humanité de sa forme duelle.

En tant qu’être conscient, la dimension matérielle doit être considérée avec clarté. Le temps où l’on évitait ce face à face avec ses propres actes se termine, la transparence permettant d’accueillir et d’accepter la vérité pour une transformation durable. Beaucoup trop d’individus demeurent encore dans la séparation de leurs propres conditionnements négatifs et dans un état de victime qui ôtent toute transformation. Ce qui n’est pas accepté en soi, ne peut être changé. L’acceptation permet d’enclencher la transformation et l’univers apporte alors l’opportunité de s’en libérer. Ce qui est inscrit en nous, nourrit l’humanité. Nous ne sommes donc pas étrangers à ce qui se passe aujourd’hui dans le monde.

Chaque fois que nous subissons une déstabilisation, c’est à l’intérieur que notre regard doit se poser pour une mise en lumière de ce qui nous déstabilise, de ce qui fait mal ou de la mémoire qui est réactivée. C’est ici et non ailleurs qu’elle doit être transmutée, par notre Cœur de Lumière qui apaisera le conflit de la pensée et de l’énergie de la situation. En utilisant notre puissance d’Amour, sans jugement mais en acceptant que nous sommes le créateur de cette déstabilisation intérieure, la transformation se fera sans souffrance mais en toute conscience. Il n’y aura alors plus de résistance et le lâcher prise permettra à l’énergie de demeurer stable, en alignement avec la Lumière de la Source.

Il est nécessaire de ne plus reporter notre mal-être sur les autres mais au contraire, le reconnaitre en soi pour le transformer. S’unir en conscience à ce qui est, l’accueillir avec amour, dans la puissance du Cœur. Nous ne devons plus nous limiter et de ce fait, limiter notre pleine capacité à nous transformer intérieurement. Notre responsabilité à accueillir nos zones d’ombre, nos blocages, nos états d’être ou notre déstabilisation fait partie d’un niveau de conscience libérateur. L’irresponsabilité laisse alors la place à la transparence et à l’honnêteté des situations qu’il convient d’appliquer en soi.  L’illusion se découvre, les situations sont mises en lumière et aucun doute ne persiste.

Nous pouvons agir pour l’humanité simplement en nous transformant de l’intérieur, en pénétrant dans notre conscience qu’il convient de considérer en toute clarté. Notre responsabilité à changer nous revient aujourd’hui et c’est par soi que tout commence et que tout se fait. Mais pour cela l’honnêteté de nos propres fonctionnements doit voir le jour. Je dirai même la transparence de ce que nous sommes réellement doit émerger en pleine lumière.

L’ouverture de sa conscience est le chemin à emprunter pour une répercussion positive sur l’ensemble de l’humanité.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Le choix de la transparence

 

Ce n’est pas la connaissance qui fait la progression mais ce que nous sommes dans notre vie de chaque jour et notamment notre engagement à changer pour découvrir la transparence, l’honnêteté, la vérité, l’amour… Sans cela, le passage se ferme, les résistances sont présentes et elles engendrent la souffrance.

Les efforts sont à faire et plus que jamais il est important d’appliquer ce que nous savons. A quoi servent les connaissances si elles ne sont pas intégrées, sinon à alimenter le mental ? La facilité a toujours joué un rôle important et elle doit désormais laisser la place à la vérité. 

L’évolution se poursuit en chacun et nous apprenons à lâcher prise sur tout ce qui est et à nous abandonner à la vie. Nous comprendre et lâcher nos résistances. Reconnaitre les rôles que nous jouons, nos conditionnements négatifs. Plus nous résistons, plus nous sommes en souffrance. L’ancien monde se transforme et nous avec. Tout est revu, tout est fait pour que nous nous comprenions et si nous regardons la vérité, notre vérité, ce pourquoi il est si difficile d’avancer parfois, il est possible de vivre plus légèrement.

Mais pour cela la rigidité doit se transformer en souplesse, l’attachement en lâcher prise, la responsabilité de ses actes doit être prise en compte pour accueillir les parts de négativité à transformer. Il est nécessaire de ne plus nous en détourner pour faire face avec amour à nos schémas réactifs, à notre tristesse, à nos blessures et enfin émerger du rêve dans lequel nous évoluons encore. Faire face à ce qui est, ne plus nous détourner de ce qui fait mal et regarder en toute honnêteté ce qui est à accueillir et à transformer. Il est temps de ne plus les éviter et de les accepter, de ne plus être victimes.

Le choix de la transparence est là. Sans engagement individuel, la transformation ne peut se faire. Tout être est voué à grandir en transformant ses parts d’ombre, en se connectant au Soi pour laisser s’écouler le flux de la Source et rayonner ce qu’il est réellement : l’Amour inconditionnel et la Lumière de Vie.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Au-delà de l’inconscience collective

Nous sommes actuellement dans une phase destructrice et constructive à la fois. C’est pourquoi, il est impératif de nous positionner clairement pour choisir ce que nous désirons et qui nous désirons être. Nous ne pouvons poursuivre en étant négatifs et en même temps chercher le bonheur et la paix. Nous ne pouvons continuer à nourrir le négatif et à vouloir vivre dans le bien-être. 

Il est difficile, de plus en plus difficile de résister. Chacun le constate actuellement. La résistance nous maintient dans la souffrance, beaucoup sont dans le mal-être et dans la peine. C’est pourquoi, il nous incombe de faire des choix de vie  qui peuvent nous transformer et transformer l’humanité. Nous ne pouvons poursuivre dans l’inconscience humaine mais nous positionner dans la conscience divine, celle qui régit l’Univers de sa loi immuable.

Nous cacher derrière l’ego amplifie le processus négatif que nous développons au-delà de nous. Nous ne serons jamais libres avec lui. Il nous incombe d’en prendre conscience pour devenir réellement vivants. Pour cela il est impératif de s’observer, d’observer l’ego et ses mécanismes destructeurs de lumière. Car il essaie toujours de garder le pouvoir et si nous sommes attentifs, nous constatons qu’il n’est autre que le côté négatif de notre être. Il entretient la lutte et instaure son contrôle. Ainsi nous demeurons dans la souffrance et sous son emprise.

Nous nous devons de lâcher, de lâcher prise sur le contrôle que nous entretenons. La résistance fait mal et nous épuise. Lâcher pour un regard profond de nous-mêmes et de nos fonctionnements. Ne plus rester positionnés derrière nos masques. Ne plus nous mentir ! Ne plus demeurer inconscients !

Nous nous devons de nous ouvrir aux libérations sans résistance mais dans le lâcher prise total. Ne pas lutter car la lutte nourrit le négatif et la souffrance. L’accueil et l’acceptation de ce qui est, par contre, nous libèrent.

Nous nous devons de ne plus nous sentir séparés de nos créations de vie. Devenir enfin responsables de qui nous sommes, de l’émission de nos états négatifs qui se répercutent au-delà de nous et nous reviennent par la même occasion. La puissance de l’énergie nous renvoie immédiatement ce que nous émettons. Si nous n’y prenons garde, nous sommes rapidement déstabilisés. L’émotionnel est mis à mal et nous ne pouvons que lâcher pour ne pas souffrir.

Nous nous devons de faire des choix opportuns pour développer la lumière sur Terre. Oui faire le choix de ne plus nourrir le négatif. Faire le choix de n’adhérer à aucun mouvement, à aucun parti politique ni à aucune religion, pour ne pas être sous le pouvoir par l’ombre. Ce qui ne nous ôte pas nos propres opinions.  Au contraire, nous sommes ainsi nous-mêmes, autonomes et complémentaires. Ainsi nous demeurons libres dans nos pensées et convictions, sans influence aucune pour agir librement, pour instaurer le changement et construire une nouvelle vie. Plus de lutte de pouvoir entre nous mais une grande ouverture sur les autres êtres humains et la vie.

Il nous incombe de demeurer libres dans notre corps, dans notre aura et notre esprit, libres d’être, de faire et de penser. Libres d’agir sans influence aucune de l’ombre.

Nous ne sommes pas des victimes mais des créateurs de vie et c’est à nous qu’il advient maintenant de faire le bon choix pour vivre heureux sur Terre.

Nous nous devons de ne plus agir dans l’inconscience humaine mais dans la conscience divine.

Mirena, le 13 Février 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site :
www.audeladesmots.org

 

 

De nouveaux choix sont à faire

*

Un autre monde pointe son nez et avec lui le changement intérieur qui implique de grandes transformations pour de nouveaux états de conscience. Ceux-ci nous montrent aujourd’hui que nos anciennes croyances, nos vérités édifiées en 3e dimension sont obsolètes. Le changement est profond et il nous ouvre la porte à d’autres directions plus en accord avec l’élévation du taux vibratoire actuel.

La vérité est qu’il n’y a aucune vérité ou plutôt une infinité de vérités non figées et en constante progression tout comme l’est l’Univers sans fin. Nous sommes aujourd’hui aptes à en accueillir de nouvelles et à faire de nouveaux choix.

Notre conscience évolue, elle s’ouvre à l’universalité et son savoir. Ce qui était bon et bien pour nous ne l’est plus à ce jour et nous prenons actuellement une nouvelle voie, la voie de la 4e et 5e dimension.

L’être se doit de lâcher le passé et comprendre qu’y retourner le retient à lui. Les expériences ont été des stades de l’avancement. Il est temps de ne plus rester dans les schémas anciens et dans les croyances qui entretiennent la forme duelle en nous.

L’élan de la Vie se forme dans notre énergie. Rien n’est plus pareil, ni moi, ni vous, ni le monde, ni nos vérités qui demeurent sans fin et en constante transformation. Nous sommes des êtres illimités et nous le découvrons actuellement. Nos potentialités s’expriment et le meilleur s’active dans la profondeur de notre cœur.

Rappelons-nous à chaque instant que la vie n’est pas un combat ni une lutte. La vie n’est pas la souffrance ni la tristesse. La vie n’est pas le pouvoir ni la différence. La vie n’est pas l’enchainement au passé, ni à un maitre, ni à une personne. La vie n’est pas l’extériorité et sa recherche. La vie n’est ni la haine ni la peur. Elle est la liberté de l’être dans toute sa splendeur. Elle est la douceur et la joie. Elle est l’amour et la lumière. Elle est le Soi profond qui émerge actuellement.

La vie est autre que celle que nous avons connue jusqu’à présent. A nous de l’accueillir totalement jusque dans nos cellules et sans peur pour faire de nouveaux choix, plus en accord avec ce que nous désirons, plus en accord avec qui nous sommes aujourd’hui, pour un changement durable et harmonieux. N’ayons pas peur de changer et de lâcher prise sur ce que nous connaissions, sur ce que nous étions. Si nous savons qui nous sommes, alors nous pouvons nous positionner dans le changement.

La vie est belle et il est temps de la construire par notre amour et notre lumière, par la positivité et la paix, par l’accueil de l’autre sans jugement, ni discrimination, ni racisme. Ceci en toute humilité et connaissance de cause. Il est vraiment temps de ne plus suivre le monde obscur pour ne plus être relié à lui.

Pour construire une nouvelle vie, faisons les choix en conséquence. Il ne suffit pas de vouloir. Il est impératif d’agir maintenant.

Mirena, le 2 Février 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité en faisant référence au site : www.audeladesmots.org