L’influence des schémas ancestraux dans nos comportements

J’ai constaté, lors des purifications de l’ADN que je transmets, que beaucoup sont menés par des mémoires négatives qui appartiennent au passé ancestral et parental. Elles agissent avec toute leur représentation négative, avec leur puissance d’origine et influencent grandement les êtres dans leur vie de chaque jour.

Nous avons hérité des mémoires de nos ancêtres et de nos parents, tout comme de leurs ressemblances physiques. Nous avons les mêmes yeux, la même couleur de cheveux, la même couleur de peau, les mêmes attitudes qu’eux. Nous constatons ces ressemblances de parents à enfants. Mais nous ne voyons pas l’héritage des mémoires qui font évoluer l’être dans les mêmes schémas et comportements sans qu’il ait la pleine maîtrise de sa vie.

Lors de la purification de l’ADN, de grandes libérations se font. Les êtres qui connaissent un enfermement négatif à cause de ces mémoires, peuvent se libérer d’un passé lourd qui ne leur appartient pas. Ils sont soumis à agir, à penser, à faire comme l’ont fait leurs ancêtres et ils n’ont pas conscience de ce qui est. Ils sont dans des positionnements négatifs qui peuvent être de colère, de peurs, de soumission, de violence, de dépendances à l’alcool, au sexe, etc. … Ils obéissent à ces énergies qui sont imprimées dans les cellules de leur  ADN.

C’est pourquoi, souvent l’incompréhension est présente car la conscience de ce qui est n’est pas établie. L’être subit sa vie dans la souffrance morale, mentale, physique, émotionnelle. Il n’arrive pas à s’épanouir et attire à lui les situations et les personnes qui sont en résonance profonde avec ses mémoires. Il agit au travers de la conduite que lui donnent ces mémoires. Il est orienté par elles. Il est mené par elles. Il pense avec elles. Il parle avec elles. L’énergie qu’elles dégagent attire l’énergie qui est sur la même fréquence. Il ne comprend pas pourquoi il vit toujours les mêmes schémas de vie, pourquoi il rencontre toujours le même type de personnes, pourquoi il n’arrive pas à vivre en harmonie et à s’épanouir comme il le désire, pourquoi il est toujours influencé à agir par des comportements négatifs, pourquoi il n’arrive pas à sortir de certains schémas négatifs…

Bien entendu notre âme a choisi de naître avec ces mémoires. Elle a voulu vivre ses expériences à travers elles dans la dualité. Aujourd’hui pourtant, il est possible de les purifier et d’entrer dans la nouvelle ère sans ce lourd bagage génétique. Nous pouvons prendre conscience de tout cela et aller dans la libération qui nous revient, sans jugement mais avec amour car nous avons grandi grâce à elles. Maître Saint-Germain nous offre avec la purification de l’ADN, de grandes et belles libérations pour nous retrouver réellement sans toute cette négativité qui nous a longtemps gardés dans la souffrance. Il nous fait le cadeau d’intégrer que tout le négatif doit maintenant partir car il n’est plus en accord avec les énergies présentes. Nous devons faire un travail intérieur en ce sens et nous ouvrir à la guérison de nos cellules de l’ADN.

Les souffrances deviennent obsolètes. Nous ne sommes plus obligés de souffrir pour découvrir la lumière. Tout ce que nous avons vécu jusqu’à présent faisait partie de la dualité et nous permettait de connaître les opposés pour la réalisation de notre âme : le négatif pour le positif, le noir pour le blanc, le mal pour le bien, etc. …  Nous ne pouvions connaître la lumière sans expérimenter l’ombre. Mais maintenant, nous avons l’opportunité d’entrer dans une ère différente qui nous ouvrira à une autre compréhension de la lumière par l’amour. Nous allons expérimenter l’amour sous toutes ses formes. Nous allons pouvoir intégrer cette forme dans sa profondeur et dans sa beauté. Nous avons la chance d’être à l’orée de cette ère et de pouvoir aider l’humanité à cette grande transformation.

En libérant nos mémoires cellulaires de leur négativité, nous entrons dans cette guérison qui aidera le passage et permettra que les corps s’allègent, que les ouvertures de conscience se fassent en accord avec les nouvelles énergies et le travail intérieur que nous auront à réaliser. En le faisant sur nous, nous le faisons également sur nos enfants car le lien qui  nous unit est également purifié. En effaçant les mémoires négatives de notre corps, nous les effaçons également chez nos enfants. Les enfants qui naîtront par la suite seront de plus en plus légers, de plus en plus purs dans leur ADN. Ils n’auront plus ce lourd passé qui ne leur appartient pas. Ils viendront peu à peu sur Terre avec un ADN purifié et ne seront plus influencés par le négatif. Ils pourront alors vivre librement ce qu’ils ont choisi de vivre.

Nous sommes les meneurs de ce passage dans la nouvelle dimension. Nous pouvons aider l’humanité à se défaire de la négativité en nous ouvrant à une nouvelle conscience qui fera de nous des êtres libres et maîtres de leur vie.
Franchissons donc les différents paliers de la conscience pour nous rapprocher de notre lumière intérieure. Ôtons nos habits négatifs pour mettre notre robe de lumière !

Mirena, le 18 Mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La reconnaissance pour le nouveau monde par Maha Chohan

La liberté de l’être s’acquiert au présent. Toute trace de passé doit être éliminée. Toute projection en l’avenir doit se taire. Seul l’instant présent est une libération, un aperçu de l’Être, une délivrance du monde de l’homme, une ouverture sur le monde divin.

Avant de trouver en vous cette liberté d’Être, vous devez ôter toute couche du passé, toute aspérité négative et sombre. En éliminant toutes ces bases humaines, toute la nécessité que vous vous êtes employés à leur donner, vous acquérez un peu plus de lumière et vous vous rapprochez de votre centre.  Cette guérison, car elle en est une, vous délivre de vos souffrances, de vos peurs, de vos mémoires et de toute l’idéologie que l’on vous a dictées. Votre esprit s’ouvre à d’autres vues et délaisse la ressemblance humaine, celle de la société qui vous a tenus, pendant toutes ces années sous sa coupe, sous sa soi-disant protection pour mieux régner dans l’enfoncement des peurs et de ce fait sur l’homme actif, celui que vous êtes devenus.

Je ne blâme personne. Je ne juge pas. J’essaie simplement de vous montrer le chemin parcouru, cette voie que l’on vous a demandée de suivre. Vous l’avez suivie en toute obéissance pour demeurer dans le moule de l’humanité. Celui qui a essayé de le dire, de le montrer, a dû trop souvent se taire. Le monde qui régit votre humanité est un pouvoir ample et puissant. Vous l’avez adopté sans savoir, sans voir, sans entendre et vous n’avez pu que le suivre avec toute votre bonne volonté pour rester honnête, intègre, obéissant. Vous n’avez pu soulever l’ombre tant elle est épaisse. Cette couche a couvert toute vérité, toute lumière dans les actions et vous êtes restés endormis, aveugles ou bien impuissants.

Un jour nouveau pourtant se lève enfin. Il va dévoiler peu à peu tout ce qui ne pourra plus rester caché. La lumière sera et toute zone impure sera éclairée. Le pouvoir ne pourra plus agir à sa mesure et noyer la vérité. L’homme saura enfin la vérité.

L’humanité s’éveille et bientôt elle saura ce qu’elle doit faire. Votre monde se purifie comme vous. Cela est un sens logique à la montée de la lumière. Il ôtera toutes les couches d’ombre qui le recouvrent et deviendra lumière. Tout comme vous, il doit retrouver sa liberté. Les hommes seront soumis à de nouvelles voies. Chaque acte devra être clair, sans ombre. La conscience ouvrira des portes nouvelles pour restaurer, entreprendre et construire une avancée de lumière.

Chaque trace d’ombre qui part est remplacée par la lumière. Car la lumière est tout et partout. Elle attend de reprendre le pouvoir, de s’installer à la place de l’ombre et d’instaurer son emploi. Ce nouveau monde ira ainsi. Tout sera nettoyé et revu. Bien entendu cela ne se fera pas en un jour. L’homme doit poursuivre un travail purificateur en lui et agir avec conscience dans la rééducation de ses vues pour diriger des actions nouvelles et relever la terre et l’humanité de toutes leurs souffrances. Tout se fera petit à petit. Chaque jour est un jour nouveau où la lumière gagne un peu plus en vous et en votre monde. L’installation des nouvelles énergies vous pousse à cela. Vous ne pourrez résister longtemps à leur puissance. Soyez conscients qu’elles sont là pour vous aider à lâcher cette ombre et à acquérir la conscience nécessaire. Prenez-les comme un cadeau qui est là pour vous aider à vous libérer et à devenir un homme libre.

La liberté est une jouissance de l’Être, un emploi de ses énergies, une vie non soumise aux mensonges, à la peur, à la rigidité de la société et de son pouvoir. Votre devoir est de considérer l’usurpation et de la transformer en conscience pour ne plus vous soumettre et pour vivre libre. C’est là que vous allez, je vous l’assure. C’est un domaine nouveau que vous devez reconnaître et considérer l’ancien comme étant dépassé.

Je ne vous demande pas de vous rebeller contre votre système. Je vous demande simplement de reconnaître ce que l’on vous dicte et d’être conscients de cette soumission. Les choses vont changer. Vous devrez les suivre. Toute la noirceur qui va être mise à jour va pouvoir vous montrer les erreurs commises. C’est à ce moment que vous devrez prendre une nouvelle voie avec des vues, des actions de lumière, pour une ouverture juste de la vérité en votre monde. La prise de conscience sera humanitaire et soulèvera un renouveau certain. Tout va être éclairé, revu, solutionné pour le meilleur de tous et non pour le profit de certains.

Mes mots sont durs, me direz-vous. Et bien non, ils sont la réalité. Je ne vous dis que la vérité. Beaucoup savent mais si peu encore. D’autres ne veulent pas savoir. Chacun est libre d’aller à sa guise et son choix est toujours le meilleur. Chacun avance avec ses acquis et n’est peut-être pas encore prêt à ouvrir les yeux. Bientôt pourtant, il devra percevoir le monde autrement. Il devra savoir.

Mes mots, aujourd’hui, sont là pour vous situer. La conscience doit être infusée aux hommes car le chemin s’arrête maintenant. L’homme doit en changer pour ne pas se perdre avec la société qui le dirige. La conscience doit s’éveiller et être large et lumineuse. La beauté est un tout qui doit faire partie de l’humanité. Les nouvelles énergies vont vous y aider et c’est dans la lumière que vous entrerez dans cette nouvelle ère. C’est en devenant lumineux que vous grandirez et vous deviendrez celui qui retrouve sa liberté d’Être.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 30/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.organ..

L’argent : relation positive ou négative ?

Dans notre société, l’argent est perçu négativement. Nous sommes confrontés chaque jour à cette possession car il est indispensable pour vivre. Mais cette relation que nous avons avec lui, est faussée par notre appréciation. Beaucoup le situe dans un rôle sombre, un rôle négatif.

L’argent est en réalité un échange que nous devrions considérer comme positif. Rien en lui n’est négatif, sauf la perception que nous en avons et que nous en faisons.  Lorsqu’il n’est pas employé avec excès, pour un profit ou un moyen de s’enrichir, il est simplement un moyen d’échange et il transmet une énergie. Toute conviction négative retient l’argent. Toute peur à son sujet, crée un besoin. Trop de personnes ont une relation négative avec lui. Elles pensent que l’argent n’est pas bon, qu’il n’est que profit et pouvoir pour certains. Pourtant, si nous considérions tous cette relation positivement, nous pourrions l’apprécier à sa juste valeur.

Toutes nos relations doivent comporter un échange. Elles ne peuvent s’établir dans une seule direction. Les personnes qui pensent devoir recevoir sans donner sont dans l’erreur. Elles doivent comprendre que dans cette relation, il n’y a aucun échange et donc, l’énergie ne peut circuler correctement.

Trop de personnes pensent également que la spiritualité est un chemin où l’argent n’a pas sa place. Elles pensent que cette voie doit être faite de pauvreté, de souffrances, d’abstinence, de sacrifices…, pour plaire à Dieu. Mais le temps de la séparation et de la soumission à ces schémas de vie est heureusement terminé. Nous sommes entrés dans une ère qui nous enseigne d’autres vues, d’autres relations avec l’argent. Nous nous installons dans un monde qui sera meilleur à condition de le créer dans un autre état d’esprit et avec beaucoup d’amour. L’illusion s’en va et avec elle, beaucoup de nos conceptions erronées de la vie. Nous découvrons notre esprit créatif et nous ne nous sentons plus séparé du Divin. Car ce Dieu c’est nous ! Ce Dieu ne juge pas, ne punit pas. Ce Dieu dont nous faisons partie nous guide dans l’amour plutôt que dans l’illusion, la séparation et la souffrance.

Alors il est temps maintenant de se mettre à l’œuvre afin d’intégrer de nouveaux schémas de vie, comme celui de notre rapport avec l’argent. Tout travail mérite salaire, même lorsqu’il s’agit d’un travail spirituel. Quand il n’y a pas d’excès dans les tarifs pratiqués, l’échange est à sa juste mesure. Les femmes et les hommes qui guident, qui aident, effectuent souvent un travail rigoureux qui relève lui aussi d’un échange. S’il n’y a pas d’échange, comment l’énergie peut-elle circuler librement ? Un blocage s’installe et le résultat n’est pas à sa juste mesure. Où est le mal dans ce contexte ? Il n’est que dans le jugement, dans la croyance. Nous sommes tous des femmes et des hommes incarnés et nous avons tous besoin d’argent pour vivre. Le concept vivre d’amour et d’eau fraîche est encore une illusion. Souffrir pour vivre aussi. Rester pauvre également.

L’argent est simplement un moyen de remercier la personne pour son travail. Il est un simple bout de papier, une pièce en métal. Mais il est encore ce que nous y mettons, une intention positive ou bien négative. C’est pourquoi beaucoup de personnes n’accueillent pas en elle l’abondance. Elles se limitent par leurs pensées et restent dans le manque car elles ne s’ouvrent pas à l’accueil de l’argent. Elles reçoivent leur limitation, leur peur, et se placent dans la création négative du manque. La foi en l’univers pourrait pourtant ouvrir de grandes portes en elles et ainsi elles attireraient l’abondance. L’univers est une source de bienfaits lorsque l’énergie qui nous relie à lui par nos pensées, par nos paroles, par nos actes, est dénuée de toute négativité, de toute peur, lorsque nous sommes bien alignés et que l’échange des énergies se fait correctement. Faire confiance en l’univers et intégrer qu’il nous apportera tout ce dont nous avons besoin est réellement une belle opportunité de grandir dans la fusion de notre soleil intérieur et non dans la séparation. Nous  intervenons dans le lâcher prise plutôt que dans le contrôle de notre vie.

Nous pouvons être heureux, en parfait accord avec les énergies et attirer également l’abondance par notre création positive. A nous de savoir ce que nous voulons : rester dans l’illusion et dans le manque ou bien vivre dans l’abondance.

Mirena, le 7 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La conscience crée l’expérience et la réalisation

Voilà une belle considération que la conscience de l’homme ! Beaucoup n’ont pas accès à celle-ci, ou plutôt, ils ignorent ce qu’elle représente. Ils n’ont pas conscience de la conscience.

Bien évidemment, celle-ci est une ouverture, un cadeau, que chaque être peut et doit se faire. Il en résulte des sentiments d‘avancement, des expériences qui attirent les opportunités et les réalisations, qui se multiplient dans la progression. La conscience a un effet d’attraction sur les situations pour que viennent l’expérience et la réalisation.

Or, dans le monde actuel, chacun se presse dans l’enivrement de la société qui transmet un ordre directionnel de positionnement en elle. Elle nous dicte notre voie dans l’oubli total de la conscience. Être conscient de la réalité vraie, c’est pénétrer dans les couches de la liberté intérieure pour s’ouvrir au choix du changement.

La conscience touche et ouvre la progression de l’homme. Dès lors qu’elle est installée en nous, elle libère le pouvoir du changement, telle une porte qui s’ouvre vers un monde nouveau, un monde de création nouvelle.  Elle est l’opposé de la statique position de la condition humaine. S’ouvrir à la conscience, est se révéler dans son intimité propre, se regarder sans jugement mais avec compassion et accueillir le meilleur dans l’Unité, pour le Soi et transcender l’humain en Divin.

La conscience est aussi la pénétration de la compréhension inter dimensionnelle qui régit le conditionnement de l’homme dans l’univers. Elle lui tend une définition profonde de sa relation avec lui, avec les autres hommes, avec tout ce qui n’est pas lui. Mais, il faut savoir aussi que tout ce qui n’est pas lui, est lui aussi, et ceci n’est pas de compréhension facile car nous sommes tous Un dans l’univers et rien ne nous dissocie de lui.

Les différentes couches de la conscience sont données aux femmes et aux hommes par l’univers. Chacun peut à son rythme les découvrir et intervenir avec elles sur sa vie en prenant connaissance de ce qu’elles transmettent. Leur savoir est au-delà de celui de l’homme car il ne limite pas le point de vue intérieur, ni révélateur de qui nous sommes. Avec la conscience, se forment des ouvertures larges et belles. Chacun peut alors se permettre d’entrer dans le changement profond afin d’aller vers sa propre transformation. Être conscient révèle le vouloir d’entrer dans le véritable changement et ne pas rester dans le mental humain qui nous retient dans sa direction égotique de la soumission.

Beaucoup trop d’entre nous n’ont pas conscience de la valeur de la conscience. Être dans cette relation fusionnelle permet d’entrer dans la grandeur de la transformation grâce à l’humilité et au regard simple des choses. Travailler sa voie est aller dans cette direction avec pour but l’unité relationnelle de sa forme et de sa puissance. En toute simplicité, je vous dirai que sa découverte est une forme de jouissance qui ouvre la voie de la profondeur de qui nous sommes et donne l’état jouissif de la transformation par le lâcher prise qui intervient dans toutes les positions de l’homme. Ce laisser aller donne le choix de se défaire de ce que nous ne voulons plus car nous sommes alors aptes à le laisser partir par notre fusion avec l’univers, nous sommes aptes à dépasser notre mental humain.

Transmis par Mirena, le 12 Novembre 2011
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.