Agir en pleine conscience

 

La conscience actuelle nous oriente vers un retour à soi et à ses propres fonctionnements pour une ouverture sur la vérité. L’homme voit son chemin à l’extérieur de lui et il le suit, dirigé par le mental.  Or le chemin n’est pas séparé de soi , il est intérieur car c’est en soi que la vie humaine est inscrite. C’est ici que nous créons nos zones d’ombre, c’est encore ici que figurent nos blessures et nos mémoires. Enfin, ce que nous sommes intérieurement se répercute à l’extérieur et nourrit l’humanité de sa forme duelle.

En tant qu’être conscient, la dimension matérielle doit être considérée avec clarté. Le temps où l’on évitait ce face à face avec ses propres actes se termine, la transparence permettant d’accueillir et d’accepter la vérité pour une transformation durable. Beaucoup trop d’individus demeurent encore dans la séparation de leurs propres conditionnements négatifs et dans un état de victime qui ôtent toute transformation. Ce qui n’est pas accepté en soi, ne peut être changé. L’acceptation permet d’enclencher la transformation et l’univers apporte alors l’opportunité de s’en libérer. Ce qui est inscrit en nous, nourrit l’humanité. Nous ne sommes donc pas étrangers à ce qui se passe aujourd’hui dans le monde.

Chaque fois que nous subissons une déstabilisation, c’est à l’intérieur que notre regard doit se poser pour une mise en lumière de ce qui nous déstabilise, de ce qui fait mal ou de la mémoire qui est réactivée. C’est ici et non ailleurs qu’elle doit être transmutée, par notre Cœur de Lumière qui apaisera le conflit de la pensée et de l’énergie de la situation. En utilisant notre puissance d’Amour, sans jugement mais en acceptant que nous sommes le créateur de cette déstabilisation intérieure, la transformation se fera sans souffrance mais en toute conscience. Il n’y aura alors plus de résistance et le lâcher prise permettra à l’énergie de demeurer stable, en alignement avec la Lumière de la Source.

Il est nécessaire de ne plus reporter notre mal-être sur les autres mais au contraire, le reconnaitre en soi pour le transformer. S’unir en conscience à ce qui est, l’accueillir avec amour, dans la puissance du Cœur. Nous ne devons plus nous limiter et de ce fait, limiter notre pleine capacité à nous transformer intérieurement. Notre responsabilité à accueillir nos zones d’ombre, nos blocages, nos états d’être ou notre déstabilisation fait partie d’un niveau de conscience libérateur. L’irresponsabilité laisse alors la place à la transparence et à l’honnêteté des situations qu’il convient d’appliquer en soi.  L’illusion se découvre, les situations sont mises en lumière et aucun doute ne persiste.

Nous pouvons agir pour l’humanité simplement en nous transformant de l’intérieur, en pénétrant dans notre conscience qu’il convient de considérer en toute clarté. Notre responsabilité à changer nous revient aujourd’hui et c’est par soi que tout commence et que tout se fait. Mais pour cela l’honnêteté de nos propres fonctionnements doit voir le jour. Je dirai même la transparence de ce que nous sommes réellement doit émerger en pleine lumière.

L’ouverture de sa conscience est le chemin à emprunter pour une répercussion positive sur l’ensemble de l’humanité.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Le choix de la transparence

 

Ce n’est pas la connaissance qui fait la progression mais ce que nous sommes dans notre vie de chaque jour et notamment notre engagement à changer pour découvrir la transparence, l’honnêteté, la vérité, l’amour… Sans cela, le passage se ferme, les résistances sont présentes et elles engendrent la souffrance.

Les efforts sont à faire et plus que jamais il est important d’appliquer ce que nous savons. A quoi servent les connaissances si elles ne sont pas intégrées, sinon à alimenter le mental ? La facilité a toujours joué un rôle important et elle doit désormais laisser la place à la vérité. 

L’évolution se poursuit en chacun et nous apprenons à lâcher prise sur tout ce qui est et à nous abandonner à la vie. Nous comprendre et lâcher nos résistances. Reconnaitre les rôles que nous jouons, nos conditionnements négatifs. Plus nous résistons, plus nous sommes en souffrance. L’ancien monde se transforme et nous avec. Tout est revu, tout est fait pour que nous nous comprenions et si nous regardons la vérité, notre vérité, ce pourquoi il est si difficile d’avancer parfois, il est possible de vivre plus légèrement.

Mais pour cela la rigidité doit se transformer en souplesse, l’attachement en lâcher prise, la responsabilité de ses actes doit être prise en compte pour accueillir les parts de négativité à transformer. Il est nécessaire de ne plus nous en détourner pour faire face avec amour à nos schémas réactifs, à notre tristesse, à nos blessures et enfin émerger du rêve dans lequel nous évoluons encore. Faire face à ce qui est, ne plus nous détourner de ce qui fait mal et regarder en toute honnêteté ce qui est à accueillir et à transformer. Il est temps de ne plus les éviter et de les accepter, de ne plus être victimes.

Le choix de la transparence est là. Sans engagement individuel, la transformation ne peut se faire. Tout être est voué à grandir en transformant ses parts d’ombre, en se connectant au Soi pour laisser s’écouler le flux de la Source et rayonner ce qu’il est réellement : l’Amour inconditionnel et la Lumière de Vie.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

Le choix de la transparence

Les énergies du mois de mars bousculent certains d’entre nous et ouvrent encore une fois à la possibilité de se transformer. Le nettoyage intérieur se poursuit dans la profondeur. Chacun à son rythme et en fonction de son parcours. Ressentez-vous peut-être depuis quelques jours cette énergie et le besoin d’aller à l’essentiel, de ne plus tourner en rond et de ne plus s’infliger ce que l’on ne veut plus ?

Il arrive un temps ou l’allègement en profondeur devient une nécessité. Dans nos pensées et comportements, dans nos relations et situations amicales, familiales et professionnelles qui manquent de clarté, dans ce qui n’est plus en accord avec qui nous sommes. Ce qui est caché, faussé et manipulé n’a plus sa place dans de telles énergies et remonte à notre conscience. Nous y voyons de plus en plus clair et poursuivre dans la fausseté n’est plus envisageable. L’envie de transparence et de légèreté devient une évidence. L’envie de la transformation également en se situant sur la fréquence de la justesse et de la vérité.

Le poids de la négativité et celui que nous nous sommes si souvent imposés par amour ou par obligation, n’est plus en accord avec qui nous sommes aujourd’hui, et nous ressentons un profond désir de nous en évader. Par amour nous ne pouvons tout accepter car au contraire, celui-ci rime avec clarté, justesse et vérité. Ce qui n’est pas sur cette fréquence ne pourra bientôt plus perdurer. Ou alors, ce ne sera pas de l’amour.

Le ménage se fait de plus en plus profondément. Nous passons à la vitesse supérieure de l’allègement dans notre vie. De nouveaux états de conscience voient le jour et il est impossible pour certains de poursuivre avec de faux-semblants. Les relations opaques et tristes, basées sur la fausseté se défont aussi.

Un vent intérieur de transparence souffle dans notre cœur et la lourdeur ne peut y rester accrochée. Le besoin d’être vrai, d’être juste, d’être soi-même sans obligation ni fausseté, devient réalité. Nous ne pouvons nous imposer de subir nos croyances erronées ou la peur, ou encore la manipulation.

Être vrai demande aussi de se voir en toute clarté en acceptant sa propre responsabilité dans ce qui est vécu. L’autre nous montre toujours ce qui est à modifier en soi et c’est ce qui nous fait nous comprendre et grandir.

Alors avec respect, il est possible d’opter pour de nouveaux choix de vie, plus en accord avec qui nous sommes réellement. Il est également possible de dire non à ce que nous ne souhaitons plus. Résister et subir c’est souffrir, et nous imposer ce que nous ne voulons plus aussi. Un vent léger souffle dans nos cœurs. Avec lui nous pouvons choisir de devenir libres. Plus libres que jamais auparavant, nous pouvons poursuivre dans la joie et la paix, sans ces liens négatifs qui bloquent notre progression et en devenant de plus en plus juste avec nous-mêmes et avec les autres.

Le chemin est fait de choix. Le changement passe aussi par là.

Mirena, le 5 Mars 2017
Vous pouvez copier le texte dans son intégralité à la condition de faire référence au site : www.audeladesmots.org

 

Donnons tout pouvoir à l’Esprit

l'Esprit

Les énergies actuelles bousculent beaucoup de personnes. Elles mettent au jour ce qui manque de clarté. Les émotions négatives remontent et déstabilisent parfois. Le passé revient, la réactivité, la colère, la tristesse sont parfois très actifs. 

Ces émotions négatives vous mettent face aux parties de l’être qui ont besoin d’amour et qui demandent à être purifiées. Elles se présentent à vous car le temps est à la transparence, et celui-ci vous montre qu’il est temps de vous en défaire.

Les prises de conscience sont également très puissantes. Actuellement, nous comprenons très rapidement ce que nous avons longtemps cherché à comprendre. Les choses deviennent claires et évidentes car elles ne peuvent poursuivre avec le poids de la négativité.

Alors, plutôt que souffrir et les rejeter une nouvelle fois, si vous les accueillez différemment, sachez que vous pourrez les guérir. Si vous acceptez qu’elles sont vos créations de vie et que leurs causes ne sont pas séparées de vous, vous parviendrez à vous en libérer. Plutôt que chercher à l’extérieur une cause à ces blessures intérieures, plutôt que juger et rejeter la faute sur une autre personne, accueillez-les avec amour et remettez-les à l’Esprit qui les libèrera.

Ce qui nous affecte est une mémoire souvent inconsciente qui agit et fait souffrir. En acceptant sa présence, en comprenant qui elle est, vous ne bloquez pas sa libération. En l’accueillant ainsi, vous ouvrez la porte à sa purification.

L’essentiel est de comprendre qu’une part de vous a souffert. Cette part doit recevoir votre amour, un amour infini qui ne juge pas, mais qui au contraire vous permet de vous détacher de vos souffrances. L’amour est une source de guérison et avec lui, se fait la libération.

L’essentiel est également de donner tout pouvoir à l’Esprit qui se chargera d’elles. Il n’est pas utile de retourner dans le passé. Non, pas besoin de cela. Vous savez que vous êtes les créateurs de vos vies et que tout ce qui vient à vous, vous incombe. Vous avez créé ce qui vous a blessé et maintenant, avec toutes vos connaissances, vous pouvez accueillir différemment ce qui fait mal pour le libérer.

En laissant l’Esprit s’exprimer en vous, vous permettez que s’envolent vos souffrances.
En laissant l’Esprit s’exprimer, vous acceptez que le problème c’est vous. Sans jugement, vous accueillez, pardonnez, et aimez qui vous êtes. Vos souffrances partiront avec le lâcher prise ainsi qu’avec votre amour. Mais pour cela, il est nécessaire de comprendre et d’accepter que nous sommes 100% responsables de notre création de vie.

L’Esprit sait ce qui est bon pour nous. Adressons-nous à lui. Il est le Souffle divin qui agit dans la matière. Si nous nous en remettons entièrement à lui, si nous avons foi en lui, il libère nos souffrances et nos mémoires. A tout moment de la journée, joignons-nous à lui par la pensée, rapprochons-nous de lui et demandons-lui de nous aider et de nous guider.

Mirena, le 3 Juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org