Un avenir incroyablement lumineux est devant vous

 Saul, transmis par John Smallman

Le temps de se sentir déçu est fini. Vous êtes entrés dans le Nouvel Âge et ses bienfaits seront de plus en plus apparents au fil de l’année. Vous avez tous fait un travail incroyable pour y parvenir, et vous êtes très respectés pour cela. Le divin champ d’énergie qui enveloppe la planète et toutes les formes de vie qu’elle soutient est désormais beaucoup plus intense et beaucoup plus efficace que jamais auparavant dans votre histoire humaine parce que votre Nouvel Âge lui permet de l’être. Plus vous devenez conscients et éveillés plus est grande l’énergie que vous pouvez porter et utiliser pour le plus grand bien de tous.

Après des éons de stagnation et de désespoir encouragés par les conflits et les désaccords incessants entre vous, l’humanité est indiscutablement en train d’avancer spirituellement. Lorsque vous êtes en conflit vous partez de l’ego, d’un sentiment d’isolement, d’abandon et de peur, et votre ego veut y remédier en luttant contre l’ennemi, quel qu’il puisse être, et en le détruisant. Des millions d’egos qui luttent pour avoir le dessus ne fournissent pas un environnement dans lequel l’amour, la compassion, l’acceptation, le respect, ou la guérison mutuelle peuvent croître et prospérer.

Avec l’accroissement rapide du désir de l’humanité que tous sur la planète vivent en harmonie — même si c’est seulement pour éviter des guerres plus destructrices — le chemin d’une formidable croissance spirituelle s’est ouvert, parce que le désir de vivre en harmonie avec les autres permet à l’influence de l’amour de se développer pour devenir un aspect majeur de toutes les relations humaines. Cette croissance de l’influence et de la puissance de l’amour dans chaque individu qui le désire peut désormais s’auto-entretenir, et vous verrez par conséquent d’énormes changements se produire partout dans le monde à mesure que le Nouvel Âge s’affermit dans les cœurs de ceux qui choisissent la paix plutôt que le conflit.

Le Nouvel Âge est un aspect de vous-mêmes, de chaque individu, qui se manifeste comme amour, respect et compassion pour tous ceux avec lesquels vous interagissez. Il conduit infailliblement à des échanges d’idées pacifiques et harmonieux qui mettront fin à la souffrance et aux privations endémiques sur Terre depuis la nuit des temps. Et par voie de conséquence la confiance entre vous se développera, sera révérée, et deviendra la norme, comme il se doit.

Vous voyez encore de nombreux conflits à travers la planète, mais les nouvelles énergies avec lesquelles vous êtes tous en train de vous engager aideront les parties impliquées à entamer des négociations qui réussiront à y mettre fin. Ensuite, il sera bien sûr très nécessaire que beaucoup d’entre vous participent à la reconstruction de ce que tant de guerres ont détruit, en réparant les infrastructures dont dépendent les civilisations modernes — santé, éducation, propreté de l’environnement et eau propre en abondance — et en restaurant le respect pour la mine d’or de toute l’humanité que représentent les différentes cultures qui font de vous ce que vous êtes : UN.

Vous ne pouvez pas vivre divisés, en jugeant les autres comme « pires ou meilleurs que* ». Vous l’avez essayé pendant des éons et il est clair que ça n’a pas marché. Maintenant, avec le Nouvel Âge fermement établi et toutes les énergies incroyables qu’il a apportées, vous êtes capables de développer des sociétés qui travaillent ensemble de manière créative pour le bien de tous sur votre belle planète. Une approche « taille unique* » n’est pas la voie du progrès. Vos nouvelles capacités de communiquer très rapidement avec n’importe qui partout dans le monde vous ont démontré avec force que la coopération fonctionne et qu’elle peut réunir divers groupes pour résoudre des problèmes qui ne pouvaient être résolus de manière isolée — les applications informatiques open-source sont un merveilleux exemple de ce type de coopération en action — et ce genre de coopération enthousiaste et amical est appelé à s’intensifier. Un avenir incroyablement lumineux est devant vous, n’attendant que vous pour le saisir et le mettre en œuvre pour la satisfaction et la joie de toute l’humanité.

Puisque le Nouvel Âge est arrivé il est maintenant temps de libérer tout sentiment de colère, de déception ou de ressentiment que vous avez pu vivre, et de vous engager complètement avec lui en vous ouvrant pleinement dans l’amour envers tous vos frères et sœurs, en particulier ceux dont vous croyez qu’ils vous ont offensés ou qu’ils ont profité de vous. Le vrai pardon se produit quand il est offert à la place du blâme ou du jugement, quelle que soit la situation. Personne ne peut honnêtement dire qu’il n’a jamais offensé quelqu’un (la justification de l’avoir fait n’a pas sa place ici !), mais s’en tenir au ressentiment que cela provoque et y revenir sans cesse c’est comme vous remplir de liquides corrosifs qui vous détruiront. En avançant pleinement et joyeusement dans ce Nouvel Âge auquel vous avez tellement aspiré, pardonnez, prospérez, et profitez vraiment du don de la vie qui vous est accordé si tendrement par votre Père.

Avec tellement d’amour, Saul.

Traduction AD Transmis par www.anneduquesne.com
Page d’origine : http://johnsmallman.wordpress.com/2013/01/02/there-is-an-incredibly-bright-future-ahead-of-you
—–

Nous ne sommes pas parfaits

Des questions se sont posées à moi car nous aimerions tous devenir parfaits mais surtout, nous aimerions que les autres soient parfaits eux aussi. Nous œuvrons en ce sens et nous rigidifions la portée de l’ouverture spirituelle par notre incompréhension. Nous ne sommes pas des Êtres de lumière car nous sommes sur Terre. Nous sommes venus nous incarner ici pour vivre les expériences de la dualité. Ce qui revient à dire que nous devons vivre les opposés dans nos expériences. Nous devons connaître le mal pour trouver le bien. Nous devons passer par l’ombre pour rejaillir dans la lumière. Nous devons agir dans le négatif pour nous relever dans le positif… Ceci est la dualité.

Nous vivons par des expériences de vie, en conscience ou sans conscience, mais nous arrivons toujours au même point : les opposés. Lorsque nous sommes éveillés, nous pouvons comprendre et intégrer plus facilement cet état de la séparation. Nous agissons alors avec ce que nous avons en nous pour avancer en lâchant tout ce qui nous ôte notre plein pouvoir originel ainsi que notre connexion avec notre Être intérieur.

Nous ne sommes pas parfaits car si tel était le cas, nous ne serions pas incarnés sur ce plan dimensionnel. Nous avons choisi cet espace de vie pour expérimenter la dualité afin de retrouver notre lumière originelle, ce Dieu qui Est et que nous sommes.

Alors, loin de la culpabilité pour ce que nous établissons, nous devons comprendre cela. Ceux qui nous affligent de remarques devraient comprendre qu’il n’y a pas de perfection sur terre mais uniquement des êtres en voie de réalisation. Nous sommes tous au même niveau. Nous œuvrons pour nous-mêmes pour découvrir la lumière. Et la lumière ne se découvre qu’avec l’expérience opposée, qu’avec des choix de vie qui ne sont pas forcément élevés mais qui nous indiquent l’opposé. Nous sommes dans une vie de découverte, uniquement cela.

Toutes les remarques, tous les jugements que nous faisons aux autres, tous ceux que l’on nous fait, sont des incompréhensions de ce système de progression individuelle. Nous sommes tous Un. Nous sommes tous à égalité ici sur notre belle Terre. Nous vivons nos expériences avec ceux qui nous entourent. Ils sont là pour nous faire prendre conscience de ce qui ne va pas, de ce qui devrait être changé. Mais souvent nous ne le voyons pas. Nous préférons rejeter la faute sur l’autre. Nous avons peur de nous découvrir tels que nous sommes. Nous avons peur d’avoir mal.

Pourtant, si nous prenions tous conscience de cette ouverture large et belle de notre expérimentation, si nous voulions bien comprendre que nous jouons un rôle bien défini de découverte de soi-même et non des autres, nous serions à même de grandir avec plus de facilité et moins de souffrance.

Pourquoi ce rejet des autres alors qu’ils sont là pour nous montrer ce qui doit être purifié et transformé ?
Pourquoi autant d’acharnement à vouloir souffrir ?
Pourquoi autant de culpabilité et de jugement dans nos relations ?
Pourquoi ne pas accepter tout simplement qui nous sommes et pourquoi nous sommes là ?

Je voulais écrire cette réflexion car elle est à l’heure actuelle une incompréhension pour beaucoup de personnes. Se voir réellement demande beaucoup d’humilité, beaucoup d’amour. Et sans amour, le changement ne peut s’opérer. Fuir son propre miroir, c’est sauter dans le grand vide de l’incompréhension. Rejeter la faute sur l’autre, c’est refuser d’avancer.

Nous devrions tous avancer avec cette lumière devant nous qui nous montre la direction à tenir. Nous devrions lâcher notre mental négatif, cet ego surdimensionné, et ne regarder que la lumière qui nous dirige. Nous devrions nous aimer pleinement pour pouvoir aimer les autres. Car sans amour de soi, il n’y a pas de place pour les autres. L’amour guérit et transmet la guérison. L’amour est cette lumière. Cette lumière est l’amour.
Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 28 Janvier 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’amour doit se positionner en nous en 2012

Nourrir l’expérience avec le cœur, c’est se positionner dans l’ouverture grande et simple de la réalisation et donc de la guérison. Être avec le cœur donne énormément de possibilités, d’ampleur à notre tâche intérieure. L’amour développe de beaux projets intérieurs, de grandes expériences qui, sans lui ne pourraient se réaliser.

Le Christ a donné aux hommes cette création, cette réalisation par l’amour. Nous savons ce qu’il a réalisé avec lui, mais sommes-nous réellement conscients de ce que cela représente à notre échelle humaine ? L’avons-nous seulement expérimenté lors de nos expériences de vie ?

L’ère qui s’annonce devra se réaliser dans l’amour, avec l’amour, pour l’amour de soi, des autres, de la Terre, de l’Univers. Nous devons déjà nous positionner par la pensée dans cette ouverture. L’ouverture aux autres, le partage, la guidance, n’existent pas sans amour. Sans amour, c’est le mental qui prend les commandes et le mental, c’est l’ego et tout ce que cela représente : le pouvoir, le profit, le jugement… Nous ne pouvons plus exister sans amour. Nous devons le donner par toutes nos pensées, le mettre dans toutes nos paroles, agir avec lui dans toutes nos actions. Nous devons écouter avec amour, guider avec amour. Le mental doit être éteint et le cœur doit prendre sa place pour répandre ses étincelles d’amour sur l’humanité. Voilà la conception du nouveau monde. Œuvrer en soi pour être dans l’amour et le répandre sur Terre. Nous devons nous réaliser avec lui.

Les guérisons intérieures se font avec l’amour. Vouloir le changement sans lui est un leurre, une prise de l’ego sur l’être pour un pouvoir de séparation. L’amour est à l’opposé de la séparation. Il est l’union, la fusion, la guérison. Si nous voulons poursuivre notre oeuvre de réalisation sur Terre, nous devons nous éveiller à sa capacité. Les nouvelles énergies nous poussent à le découvrir et l’année 2012 sera une grande prise de conscience en ce sens. L’amour va se répandre, la compassion va permettre de comprendre les autres sans jugement, afin de les guider dans cet univers de foi et de respect. Car l’amour est tout à la fois mais avant tout une guidance forte qui respecte l’autre, qui l’unifie au Tout et le relie à tous les hommes. Car nous sommes tous égaux dans le cœur, dans notre lumière intérieure. Nous sommes tous Un.

Beaucoup recherchent l’amour à l’extérieur d’eux et ne le trouvent pas. Là encore, il n’ont pas compris qu’il se trouve en eux. L’amour est en nous, le bonheur est en nous, l’harmonie est en nous, la paix est en nous… Nous avons en nous tout ce qu’il nous faut pour être heureux. Rechercher à l’extérieur est encore la séparation. Nous devons fusionner avec notre intériorité et découvrir notre amour. Ainsi nous pouvons connaître ses bienfaits et les intégrer pour les répandre autour de nous. Lorsque nous découvrons notre intériorité, le mental n’a plus de prise. Il ne peut nous diriger car nous avons en nous une puissance supérieure qui nous relie à la Source.

C’est pourquoi, en ces jours de changement, nous devons prendre l’amour de notre cœur afin qu’il nous ouvre la conscience, afin qu’il nous aide à nous re-connaître, afin qu’il nous élève pour aider ceux qui sont en souffrance, afin qu’il réalise de grandes œuvres. La compassion et l’amour sont liés dans leur forme globale. Ils sont le Père et la Mère. Avec eux, nous nous plaçons dans la réalisation d’un monde nouveau qui peut tout changer.

Vouloir la transformation, c’est nous reconnaître tous de la même Source et être dans l’amour de soi pour nous relier à elle, à l’humanité, pour Être dans la profusion de la lumière. La transformation individuelle n’est pas de se sauver, ni de briller dans son individualité. Elle est simplement l’amour avec toute l’humilité que cela représente. Elle est la raison du cœur et non celle du mental.

En ces temps de renouveau, nous devons avoir conscience de cette ouverture. Nous ne pourrons poursuivre sans ce développement de l’amour, sans le donner. Dans toutes nos actions nous devons le répandre, en conscience. Pour guérir de nos maux, nous devons ouvrir notre cœur à nous-mêmes, à nos « erreurs » qui ne sont en réalité que des opportunités d’avancement. Il faut considérer notre avancement autrement qu’avec la peur, autrement qu’avec le jugement, autrement qu’avec la culpabilité. Se nourrir de l’amour est porteur. Le prendre avec conscience nous ouvre la possibilité de nous guérir et de guérir en le répandant car il peut tout.

Soyons ouverts à son emploi. Sachons écouter notre cœur. Ouvrons notre porte à la guérison par l’amour. Soyons AMOUR !

Mirena, le 26 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La conscience crée l’expérience et la réalisation

Voilà une belle considération que la conscience de l’homme ! Beaucoup n’ont pas accès à celle-ci, ou plutôt, ils ignorent ce qu’elle représente. Ils n’ont pas conscience de la conscience.

Bien évidemment, celle-ci est une ouverture, un cadeau, que chaque être peut et doit se faire. Il en résulte des sentiments d‘avancement, des expériences qui attirent les opportunités et les réalisations, qui se multiplient dans la progression. La conscience a un effet d’attraction sur les situations pour que viennent l’expérience et la réalisation.

Or, dans le monde actuel, chacun se presse dans l’enivrement de la société qui transmet un ordre directionnel de positionnement en elle. Elle nous dicte notre voie dans l’oubli total de la conscience. Être conscient de la réalité vraie, c’est pénétrer dans les couches de la liberté intérieure pour s’ouvrir au choix du changement.

La conscience touche et ouvre la progression de l’homme. Dès lors qu’elle est installée en nous, elle libère le pouvoir du changement, telle une porte qui s’ouvre vers un monde nouveau, un monde de création nouvelle.  Elle est l’opposé de la statique position de la condition humaine. S’ouvrir à la conscience, est se révéler dans son intimité propre, se regarder sans jugement mais avec compassion et accueillir le meilleur dans l’Unité, pour le Soi et transcender l’humain en Divin.

La conscience est aussi la pénétration de la compréhension inter dimensionnelle qui régit le conditionnement de l’homme dans l’univers. Elle lui tend une définition profonde de sa relation avec lui, avec les autres hommes, avec tout ce qui n’est pas lui. Mais, il faut savoir aussi que tout ce qui n’est pas lui, est lui aussi, et ceci n’est pas de compréhension facile car nous sommes tous Un dans l’univers et rien ne nous dissocie de lui.

Les différentes couches de la conscience sont données aux femmes et aux hommes par l’univers. Chacun peut à son rythme les découvrir et intervenir avec elles sur sa vie en prenant connaissance de ce qu’elles transmettent. Leur savoir est au-delà de celui de l’homme car il ne limite pas le point de vue intérieur, ni révélateur de qui nous sommes. Avec la conscience, se forment des ouvertures larges et belles. Chacun peut alors se permettre d’entrer dans le changement profond afin d’aller vers sa propre transformation. Être conscient révèle le vouloir d’entrer dans le véritable changement et ne pas rester dans le mental humain qui nous retient dans sa direction égotique de la soumission.

Beaucoup trop d’entre nous n’ont pas conscience de la valeur de la conscience. Être dans cette relation fusionnelle permet d’entrer dans la grandeur de la transformation grâce à l’humilité et au regard simple des choses. Travailler sa voie est aller dans cette direction avec pour but l’unité relationnelle de sa forme et de sa puissance. En toute simplicité, je vous dirai que sa découverte est une forme de jouissance qui ouvre la voie de la profondeur de qui nous sommes et donne l’état jouissif de la transformation par le lâcher prise qui intervient dans toutes les positions de l’homme. Ce laisser aller donne le choix de se défaire de ce que nous ne voulons plus car nous sommes alors aptes à le laisser partir par notre fusion avec l’univers, nous sommes aptes à dépasser notre mental humain.

Transmis par Mirena, le 12 Novembre 2011
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.