Meilleurs vœux pour 2013

Toutes mes pensées vous accompagnent en ce début d’année 2013, pour vous souhaiter une belle et grande évolution intérieure, une évolution dans la nouvelle conscience qui nous relie tous dans l’Unité.

Je vous souhaite le meilleur à vivre, à aimer, à expérimenter !
Que la vie soit belle et vous apporte l’abondance, la paix, la sérénité, la santé !
Que toutes vos pensées, vos paroles et vos actes s’accomplissent dans la joie de la créativité !
Enfin, que la conscience soit en vous pour un bel épanouissement de votre être dans toutes vos réalisations !

L’année qui débute sera riche en découvertes pour tous. Elle nous poussera dans la compréhension de la nouvelle conscience, dans la découverte de nos capacités à explorer, à développer et à créer.

Les Êtres de lumière demandent une réunification des cœurs mais aussi un partage réel pour œuvrer tous ensembles dans une même optique de lumière et d’amour. Nous pouvons changer notre monde et reconstruire une vie plus saine, plus belle, plus lumineuse, plus harmonieuse. Nous pouvons aider la Terre. Nous pouvons introduire peu à peu le changement. Et c’est ensemble que nous devons le faire. L’individualisme n’a aucun accord avec l’onde de la liberté.

Aujourd’hui, nous sommes dans une ère où chacun doit prendre confiance en lui et ne plus douter de ses capacités. Les êtres les plus évolués sont là pour ouvrir la voie. Les anciennes techniques vont disparaître peu à peu puisqu’elles deviennent obsolètes maintenant. Nous allons découvrir d’autres « outils » plus en accord avec les nouvelles vibrations de lumière. Ils seront adaptés à nos réalisations et, si nous le désirons, nous pourrons avancer encore plus vite pour créer rapidement notre vie en toute conscience. Avec bonheur, nous devons accueillir ce qui vient et remercier l’univers pour tous les beaux cadeaux qui vont voir le jour en nous et autour de nous.

J’adresse à la Vie et à mes guides, mes remerciements pour tout ce que j’ai vécu en 2012, car l’avancée a été belle et lumineuse.
Je vous remercie également toutes et tous, pour ce que vous m’avez transmis car moi aussi j’avance grâce à vous. Je vous remercie pour l’amour partagé, pour vos messages, pour votre soutien également.

Que l’amour et la lumière soient vos révélateurs en cette année 2013 !
Que le soleil brille dans tous les cœurs de l’humanité !
J’aime la Vie et je vous aime infiniment !

Mirena, le 1er Janvier 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Photo Mirena

 

 


Lâcher le contrôle

Depuis toujours nous contrôlons notre vie mais aussi celle des autres. Nous avons peur de lâcher, peur d’être sous l’emprise des circonstances de la vie, peur de perdre notre pouvoir, peur d’être nous-mêmes et sans tous nos repères qui forment notre existence.

Or ce contrôle qui forme une parfaite unité avec nous-mêmes et dont nous n’avons pas réellement conscience, nous oblige à bifurquer dans notre vie, à changer les directions et les opportunités qui viennent à nous, si celles-ci ne sont pas en accord avec ce que nous désirons. Et ce que nous désirons n’est pas forcément ce qui convient le mieux à notre avancement. C’est pourquoi, certaines situations se trouvent bloquées ou avancent avec difficulté.

Nous désirons certaines choses, certaines relations, certaines situations, certaines rencontres et nous nous employons à tout remuer afin qu’elles aboutissent car cela est notre vouloir. Mais nous ne voyons pas qu’en contrôlant notre vie, nous bloquons l’énergie de vie qui ne peut se dérouler et venir à nous pour nous apporter ce qui est le plus approprié à notre chemin et à notre progression intérieure. Ainsi nous forçons les choses et se positionnent alors les blocages, car nous ne sommes plus axés sur notre chemin de vie.

Bien entendu, nous avons toujours notre libre arbitre pour les choix que nous faisons. Mais il faut savoir que dans notre évolution, nous pouvons prendre le chemin le plus court mais aussi le chemin le plus long. Tout est possible. Lorsque vous partez en randonnée, plusieurs chemins s’offrent à vous. Vous pouvez prendre le plus court. Vous pouvez prendre le plus long. Certains chemins sont faciles ou difficiles. D’autres sont directs ou bien vous éloignent de votre but. Certains même peuvent vous perdre. D’autres encore sont plaisants ou déplaisants. Tout dépend du choix que nous faisons. En contrôlant ce que nous désirons, nous ne nous ouvrons pas forcément à ce que désire notre âme. Nous avons des situations à vivre pour nous re-connaître et les éloigner ne sert à rien car, tôt ou tard, elles reviendront.

Nous contrôlons également les autres. Nous établissons un pouvoir sur leur vie et nous ne les laissons pas libres d’avancer comme ils le désirent, avec leur pleine volonté de choix. Nous voulons qu’ils agissent comme nous aimerions qu’ils agissent. Nous voulons qu’ils choisissent ce que nous aimerions qu’ils choisissent. Nous voulons qu’ils prennent le chemin que nous aimerions qu’ils prennent… Car nous croyons que le meilleur pour eux dépend de ce que nous voulons. Or, nous ne comprenons pas que la vie de chacun est un territoire libre qui ne doit pas être envahi par le pouvoir de l’autre. Le chemin de chacun doit être déterminé par un choix personnel, en fonction de ce que la personne veut vivre pour avancer vers la compréhension. Nous ne pouvons influencer l’avenir de l’autre par le pouvoir du contrôle des situations et des choix de vie de chacun.

Nous devons prendre conscience de ce contrôle que nous exerçons. Nous devons comprendre que tout est à sa place et que chacun a une place bien précise dans sa propre vie. Le contrôle provoque des tensions dans le corps et l’esprit de chacun ainsi que dans les relations. Il provoque également des blocages sur les chemins de vie et nous rencontrons alors des problèmes pour avancer, des souffrances aussi. Nous ne comprenons pas que le meilleur pour notre compréhension n’est pas là où nous voulons qu’il soit.

Laissons donc notre vie se dérouler facilement en ne mettant pas d’opposition, ni de blocage. Accueillons-la avec amour et foi. Ce qui vient est le meilleur pour notre compréhension car le hasard n’existe pas. Si nous lâchons le contrôle, alors se positionneront devant nous les opportunités d’avancement. Le meilleur pour nous et pour les autres n’est pas obligatoirement ce qui nous voulons. Entrons dans cette ouverture de conscience et laissons la vie prendre les commandes de notre vie et de la vie de ceux qui nous entourent. 

Mirena, le 21 Avril 2012
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’Amour par Kuthumi

Il est un monde nouveau parmi le monde. Il est aussi une vie parmi les vies. L’élaboration d’une vie future se crée actuellement pour mieux défendre l’emploi de la raison. La séquence intellectuelle est parvenue à son plus haut sommet. Demain, elle descendra dans la profondeur pour ne plus reparaître. C’est ainsi que l’union se fera dans un monde meilleur. Elle aura une autre signification du mot « vie ».

La vie a pour origine un ordre divin. Elle a été donnée pour que vienne la reconnaissance en ce monde. Elle a été crée pour une meilleure compréhension de qui est Dieu. En ces temps désunis, l’ordre divin va être réinstauré. Il n’est pas de solution plus divine que celle de l’Apogée.

Les hommes ont donné leur vie pour une vie de peurs, de doutes, de souffrances. Ils ont ainsi accueilli l’illusion et non la reconnaissance de ce qu’ils sont.
Jésus a donné sa vie pour une libération qui intervient maintenant. Il a permis que se fasse la création d’un monde chrétien pour que la croyance soit. La chrétienté est l’élimination d’une vie austère et singulière. En ce sens, elle a limité une autre vision de la réalité.
Les lieux saints ont donné leur histoire et ont créé une révélation. Celle d’une réalité divine qu’elle a entretenue. L’ordre divin s’est donc peu à peu établi.
L’antéchrist a aussi permis que se fasse l’oubli de la création.
Ces révélations ont été toutes conventionnelles. Elles sont et seront celles de la raison du Seigneur.

Aujourd’hui, le monde est établi dans l’illusion. Les hommes perdent peu à peu l’emploi de la raison et s’enferment dans des croyances utopiques. Elles leur sont données pour fermer la porte à leur divinité. Elles sont là pour effacer en eux le peu de place qu’il reste à l’Amour. Cet amour qui doit rejaillir du cœur des hommes pour les mener à l’élévation. Il est sans esprit et demeure dans l’oubli.
Aujourd’hui pourtant, vous devez le reconnaître pour l’utiliser. Il est temps qu’apparaisse en vous son emploi pour vous guider. Car la lueur d’un monde nouveau pointe à l’horizon et bientôt, il sera trop tard.
Son emploi doit vous aider à vous laisser porter par la vie. Chaque instant doit être présent d’amour. Chaque moment doit pouvoir vous faire vivre avec lui, et son ressenti doit vous communiquer une douce chaleur en votre cœur. La peine en ce monde ne s’effacera pas sans amour. Elle est telle qu’elle ne peut disparaître des lieux où elle a été créée par les hommes. Ses énergies puissantes ne peuvent être anéanties sans un vouloir commun des hommes de cette terre.

Appelez l’énergie d’Amour.
Regardez-la descendre du ciel. Elle est rose et lumineuse.
Demandez-lui de vous entourer de sa douceur.
Elle s’enroule autour de vous, vous inonde de ses énergies.
Ressentez-la, elle frôle votre peau, s’enroule de la tête aux pieds et pénètre peu à peu vos cellules.
Aimez ces énergies, remerciez-les. Elles vous sont données pour relever le monde de sa peine.
Commencez par vous. Puis faites de même pour vos enfants, vos parents, vos amis, les êtres qui vous sont chers et poursuivez, poursuivez autour de vous.
Nettoyez avec elles votre maison, votre rue, votre ville et poursuivez encore et encore, toujours plus loin.
Il n’y a aucune limite à répandre l’Amour autour de vous.
Cet Amour doit pénétrer, entourer la Terre Mère et continuer son chemin dans l’univers.
Regardez autour de vous. Tout est plus clair, plus léger, ne trouvez-vous pas ?
Respirez cet Amour qui s’est répandu, profitez de lui au maximum et recommencez cet exercice dès que vous le pourrez, dès que vous le voudrez.
Vous ressentirez bientôt un besoin d’utiliser cet Amour pour vous sentir mieux. Votre peine s’estompera et partira pour laisser place à la lumière de votre cœur. La terre sera peu à peu débarrassée de sa peine.
Parlez-en autour de vous, transmettez ce message et pratiquez cet exercice pour la purification de votre être et de votre terre aussi.

Il faut que les hommes soient dans la conscience de la purification. Tout doit être entrepris pour libérer vos corps et la terre aussi doit être aidée en ce sens. Le moment est venu de vous mettre au travail, en conscience, en parfaite humilité et dans l’amour de ce que Dieu vous envoie.
Les messagers ont un regard lointain me direz-vous. Nous sommes pourtant là pour vous aider par tous les moyens que nous mettons à votre portée. Si vous réalisez ces actions en conscience, vous gagnerez en lumière.

L’Amour est une essence divine. Avec l’Amour vous pouvez tout. Lorsque vous aurez acquis cette possibilité en vous, vous comprendrez mes mots. Ils vous sont donnés pour un travail individuel et aussi pour l’humanité. Car il vous faut apprendre que bientôt l’individualisme ne sera plus. Vous vivrez dans un monde d’amour ouvert sur un emploi communautaire. Vous devrez vivre pour vous-mêmes et aussi pour les autres. Personne n’aura un quelconque pouvoir. Personne ne sera plus important que son prochain. Tout sera porté par l’Amour divin et l’égalité règnera.

C’est pourquoi aujourd’hui il vous faut commencer ce travail. Il vous aidera et vous permettra d’entamer un travail pour les autres. N’oubliez personne. Les rancœurs doivent aussi disparaître. L’Amour doit prendre sa place en vous et autour de vous.
Remerciez le ciel pour ce cadeau. Il vous libèrera peu à peu. L’action doit commencer maintenant pour un monde meilleur. C’est vous qui devez la commencer. Le temps est venu. Cette libération interviendra dans l’union des cœurs et la désunion de ce monde.

Tout doit être entrepris. Aidez-vous et aidez pour un monde meilleur. Ces instants de pratique des énergies divines seront un moteur pour votre avancement.
Ils seront le début d’une avancée en ce monde. Ils donneront le choix à chacun d’aller ou  pas dans la voie de l’élévation. Car tout doit être fait pour aider l’humanité à s’élever et c’est vous, petites perles de vie, qui pouvez lancer ce défi d’ouvrir enfin un travail communautaire de purification.

Vos cœurs sont beaux, ils sont emplis d’énergie divine. Regardez-vous dans votre unité. Vous êtes lumière. Ne laissez pas vos cœurs endormis par la peine. Rejaillissez, vous le devez, vous le pouvez.

Je suis Kuthumi, grand instructeur de ce monde.
Je vous délivre ma volonté et celle de tous les Êtres de lumière qui m’entourent.
Recevez notre Amour, il vous est transmis à chaque instant. C’est lui qui nous a permis de nous installer dans la lumière. Vous devez le prendre et faire de même.
La place est maintenant venue à l’Amour.
Ouvrez vos cœurs et laissez se faire en vous cette purification qui vous apportera la lumière.

Kuthumi.

Transmis par Mirena le 15 Décembre 2007.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La conscience crée l’expérience et la réalisation

Voilà une belle considération que la conscience de l’homme ! Beaucoup n’ont pas accès à celle-ci, ou plutôt, ils ignorent ce qu’elle représente. Ils n’ont pas conscience de la conscience.

Bien évidemment, celle-ci est une ouverture, un cadeau, que chaque être peut et doit se faire. Il en résulte des sentiments d‘avancement, des expériences qui attirent les opportunités et les réalisations, qui se multiplient dans la progression. La conscience a un effet d’attraction sur les situations pour que viennent l’expérience et la réalisation.

Or, dans le monde actuel, chacun se presse dans l’enivrement de la société qui transmet un ordre directionnel de positionnement en elle. Elle nous dicte notre voie dans l’oubli total de la conscience. Être conscient de la réalité vraie, c’est pénétrer dans les couches de la liberté intérieure pour s’ouvrir au choix du changement.

La conscience touche et ouvre la progression de l’homme. Dès lors qu’elle est installée en nous, elle libère le pouvoir du changement, telle une porte qui s’ouvre vers un monde nouveau, un monde de création nouvelle.  Elle est l’opposé de la statique position de la condition humaine. S’ouvrir à la conscience, est se révéler dans son intimité propre, se regarder sans jugement mais avec compassion et accueillir le meilleur dans l’Unité, pour le Soi et transcender l’humain en Divin.

La conscience est aussi la pénétration de la compréhension inter dimensionnelle qui régit le conditionnement de l’homme dans l’univers. Elle lui tend une définition profonde de sa relation avec lui, avec les autres hommes, avec tout ce qui n’est pas lui. Mais, il faut savoir aussi que tout ce qui n’est pas lui, est lui aussi, et ceci n’est pas de compréhension facile car nous sommes tous Un dans l’univers et rien ne nous dissocie de lui.

Les différentes couches de la conscience sont données aux femmes et aux hommes par l’univers. Chacun peut à son rythme les découvrir et intervenir avec elles sur sa vie en prenant connaissance de ce qu’elles transmettent. Leur savoir est au-delà de celui de l’homme car il ne limite pas le point de vue intérieur, ni révélateur de qui nous sommes. Avec la conscience, se forment des ouvertures larges et belles. Chacun peut alors se permettre d’entrer dans le changement profond afin d’aller vers sa propre transformation. Être conscient révèle le vouloir d’entrer dans le véritable changement et ne pas rester dans le mental humain qui nous retient dans sa direction égotique de la soumission.

Beaucoup trop d’entre nous n’ont pas conscience de la valeur de la conscience. Être dans cette relation fusionnelle permet d’entrer dans la grandeur de la transformation grâce à l’humilité et au regard simple des choses. Travailler sa voie est aller dans cette direction avec pour but l’unité relationnelle de sa forme et de sa puissance. En toute simplicité, je vous dirai que sa découverte est une forme de jouissance qui ouvre la voie de la profondeur de qui nous sommes et donne l’état jouissif de la transformation par le lâcher prise qui intervient dans toutes les positions de l’homme. Ce laisser aller donne le choix de se défaire de ce que nous ne voulons plus car nous sommes alors aptes à le laisser partir par notre fusion avec l’univers, nous sommes aptes à dépasser notre mental humain.

Transmis par Mirena, le 12 Novembre 2011
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.