La guérison universelle

Douter de soi ne permet pas de guérir. Cela permet seulement d’alourdir la portée de la maladie. Toute maladie se développe par le mental. Sa forme est, et reste une création des pensées. Elle est aussi une forme d’abandon à la vie afin que vienne la pleine connaissance de celle-ci et sa relation fusionnelle avec vos pensées.

Un être évolué peut prétendre à guérir. Il sait qu’il peut grâce à sa foi et à sa volonté, parvenir à une ouverture universelle de l’Esprit en lui pour affirmer sa guérison. Et ceci est très important dans le sens où chacun est responsable de ce qui vient à lui. Les pensées sont un choix que chacun positionne en lui. Qu’elles soient positives ou négatives, elles créent la vie.
La guérison fait partie de votre création de vie, tout autant que la maladie. Dans sa forme intérieure, elle relativise sa portée et permet sa libération. Car l’être a en lui tout le potentiel pour guérir et par l’Esprit, il a accès à la guérison universelle.
La guérison universelle est non seulement la guérison sur le plan physique, mais aussi l’alchimie de toutes les formes d’états d’être dans leur globalité humaine et matérielle. Ce qui revient à la transmutation pure et simple.
Vous pouvez entrer dans cette globalité pour parfaire votre volonté d’agir pour transformer votre vie, vos maladies, vos états d’être, ainsi que la responsabilité de votre créativité. Tout, entièrement tout ce qui est vous et qui vous entoure, peut être transformé par l’alchimie de la conscience de l’Esprit en vous.
La guérison universelle est une ouverture de plus qui vous est proposée. Ce niveau supérieur de conscience sera pour ceux qui ont déjà acquis les bases essentielles du Je Suis, du Cœur et de l’Esprit, et qui sont la Trinité en eux.
Le monde se transforme et vous aussi, vous prenez l’assurance de cette ouverture de conscience. Ce qui était loin de votre portée, se rapproche maintenant, poussé par le vent des énergies nouvelles et sa relation avec le Tout. Vous êtes dans l’ouvrage nouveau, dans la création d’un monde nouveau par la guérison universelle.
Cette portée sera d’une grande envergure. Elle poussera chacun à se retrancher dans son intériorité pour puiser l’essence de l’Esprit qui transmettra la guérison.
Le corps doit s’adapter aux nouvelles énergies. Il doit ôter tous les voiles sombres qui le recouvrent. Tout le négatif doit partir et la lumière doit rayonner. Cette guérison fait partie de la guérison universelle.
L’Esprit est la lumière de l’univers qui, lorsqu’elle est découverte, fait trouver la raison de la transparence dans tous les domaines. Être clair de cœur et d’esprit permet de s’évader du cercle de la négativité pour entrer dans la guérison universelle.

Le premier palier de cette guérison universelle est la volonté :
Tout comme pour la guérison du corps, votre volonté doit être engagée pleinement. Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Il faut vouloir grandir. Grandir en soi pour grandir dans l’infinité. Cette relation est importante et porte le choix de chacun dans cette réalité.
Le pouvoir de l’homme ne pourra plus exister. Il ne sera plus admis dans l’ère nouvelle. Seule sera l’expérience de l’Être. La différence est importante.  Être sans pouvoir est une volonté axée sur l’humilité et la transparence.
Donner et recevoir, sera l’échange des hommes. Recevoir pour donner ne sera plus l’intérêt premier de l’humanité. Seule la volonté de chacun de grandir dans l’état souverain de l’Être aura son importance.
Les relations ne pourront plus être axées sur le pouvoir de l’homme. Seule la volonté de grandir en toute lumière, sera. Grandir en soi, pour soi, uniquement avec l’Esprit, plongera l’homme dans la guérison universelle et sa volonté d’y parvenir.

Le deuxième palier est l’amour de soi :
Vous aimer avant tout est une priorité. Vous ne pouvez donner votre amour si vous ne vous aimez pas. Ceci s’apprend. Pour trouver l’amour de soi, il faut avoir l’ouverture de conscience nécessaire qui permet de voir la relation de l’amour en toute circonstance et la ressentir en votre cœur en vous aimant.
Vous aimer, c’est vous voir tels que vous êtes en sachant qu’à chaque pas vous apprenez à marcher, qu’à chaque parole vous apprenez à parler, qu’à chaque geste vous apprenez l’amour. Ce qui revient à dire que tout pas vous apporte la création de votre vie. La pleine conscience de cet ouvrage transmet l’amour de vous-mêmes. Vous savez que vous êtes sur Terre pour apprendre à marcher sur votre chemin pour trouver la lumière.

Le troisième palier de la guérison universelle est concevoir l’homme dans l’univers :
Étant relié au Tout, vous voyez ce que vous entreprenez, et établissez avec toute votre raison et votre idéalisation, pour retourner à la Source. Vous savez que votre chemin est un chemin parmi tant d’autres et que tous vont au même but de la création. Tôt ou tard, ils se rejoignent dans la lumière de la Vie. La réalisation de l’âme est alors terminée. Elle a rejoint sa Source.
Concevoir l’homme dans l’univers, c’est réaliser et intégrer qu’il fait partie du Tout. Vous comprenez qui il est dans sa globalité par son individualité. Ceci n’est pas aussi facile à intégrer que ce que vous pourriez penser. Vous devez vous sentir reliés au Tout, consciemment, avec foi. Vous devez vous ouvrir à la vie en toute confiance, en toute sagesse, avec amour aussi et aller avec ce pouvoir créateur que vous donne la vie, avec cette magie qui vous permet de vous unir à votre création individuelle tout en étant centré dans l’immensité du Tout et de sa relation.
Ce niveau supérieur de conscience vous fera entrer dans la pleine fusion universelle qui sera nécessaire à la réalisation de vos actions. L’axe ciel/terre sera pleinement activé et vous pourrez créer en l’instant, avec puissance. Il s’agit de l’alchimie remarquable que vous pourrez atteindre. Mais avant cela, vous devez assimiler les différents stades de la progression intérieure. Les assimiler, les comprendre dans toute leur grandeur et ne faire qu’un avec eux pour entrer dans la guérison universelle.

Petit à petit, viendront à vous les nouveaux positionnements de vie. Il faudra alors veiller à les appliquer avec votre savoir mais aussi avec votre intelligence pour entrer dans cette fusion. Bannissez le pouvoir et vous aurez la lumière qui vous guidera dans votre création de vie. Refusez la richesse. Vivez le moment présent. N’entassez pas les richesses. Faites confiance à la vie. Soyez dans la pleine relation de l’abondance, en vous abandonnant aux rythmes vibratoires des énergies.
Vous pensez, vous obtenez. Mais faites toujours abstraction de la richesse et du pouvoir. Ceci est une leçon à retenir. Vos choix, vos demandes, doivent toujours être faits dans le respect de vous-même, de votre lumière, mais aussi dans le respect des autres, de la terre et de l’univers.
En œuvrant pour vous, vous œuvrez pour les autres. C’est pour cela que vous devez vous aimer, vous respecter en étant toujours dans la lumière et son apport constant de paix et d’amour.
Les élus de ce nouveau monde seront ceux qui seront axés sur la priorité de la lumière en eux. Le monde de la dualité est terminé. Son emploi également. Le monde de la lumière est là, maintenant. En trouvant votre lumière, en fusionnant avec elle, vous parviendrez à l’alchimie de votre vie et à prendre possession de la guérison universelle en vous.
Le rayon violet est un ordre majeur dans l’évolution de chacun. Il permet de s’identifier en tant qu’Esprit mais aussi d’intégrer sa loi universelle pour la faire sienne. En parvenant à cette compréhension vous entrez dans la puissance de l’univers qui peut tout.
Plus vous serez axé sur cette conscience, plus vous pourrez guérir. Et guérir ne veut pas seulement dire vous transformer. Guérir veut aussi dire se libérer de la vie humaine et fusionner avec l’Esprit de l’univers pour arriver à l’alchimie remarquable.
Nombre d’entre vous ont recherché cette alchimie. Mais la richesse étant toujours la première cause de pensée, il n’a pas été possible de la trouver. Lorsque vous serez définitivement libéré de ce vouloir de richesse, ce pouvoir de l’homme sur le monde, vous pourrez alors accéder à la richesse de l’univers.
L’abondance est ceci, sachez-le. Le cœur pur, l’esprit pur, permettent d’accéder à l’alchimie. Tant qu’il y aura une ombre dans votre vouloir et dans vos pensées, vous ne pourrez l’acquérir.

La possession n’est pas l’amour.
La richesse n’est pas l’Esprit.
Le pouvoir n’est pas l’alchimie.

 

Par Mirena
Extrait du livre Je Suis L’Esprit
Transmis par Maître St-Germain

 

L’attente ou la volonté du changement ?

L'attente*

L’être humain espère le meilleur mais ne met pas toujours en place son propre changement pour cela. L’attente extérieure est souvent sa motivation. Il attend souvent une aide extérieure et ne s’implique pas dans sa propre progression. Il attend aussi de la lumière qu’elle créée le nouveau monde, qu’elle change en lui ce qui l’empêche d’avancer, qu’elle le libère. Ainsi, aucun élan n’est donné à ses rêves et à sa propre transformation. Il invoque souvent la lumière plutôt qu’il n’élargit son regard pour voir enfin le reflet de son illusion dans la vie qui l’entoure.

Il a en lui une volonté intellectuelle de comprendre, d’assimiler toutes sortes d’informations mais il n’applique pas toujours ce qu’il sait. Il laisse la connaissance au niveau de son intellect. Il s’en nourrit grâce au mental qui l’abreuve de celle-ci et ne la descend pas au niveau du cœur pour la vivre et s’accomplir. Il est souvent dans l’incapacité de reconnaitre sa propre responsabilité dans ce qu’il voit autour de lui et dans ce qu’il vit. Il n’accepte pas le reflet que lui renvoie l’humanité. Il reste séparé de celui-ci.

L’œuvre de lumière à construire débute en soi et non à l’extérieur de soi, ça nous le savons tous. Pourtant il reste encore une longue tâche d’acceptation à établir dans nos cœurs. Chaque être doit établir la volonté du changement en discernant les rouages de l’ego afin d’agir pour une transformation durable mais aussi pour purifier les mémoires qui le retiennent dans l’illusion. Il désire prendre part au grand changement actuel et ce n’est pas en recherchant des béquilles hors de lui qu’il l’établira en lui. Les limites posées par l’ego ôtent la vision claire et simple de ce qui est. L’être s’ancre ainsi dans ses croyances illusoires qui limitent sa progression.

La peur de s’ouvrir aussi à ses propres blessures et traumatismes lui ferme la porte de la libération. Il en ressort un manque de volonté individuelle pour accomplir l’œuvre libératrice et pour s’ouvrir à ses propres blessures. L’être s’en remet alors à l’extérieur, attendant de la vie, la clé qui le transformera ou le soulagera de ses maux. Il attend souvent de l’autre qu’il se transforme à sa place car il n’entre pas dans l’acceptation de ses propres créations. Il n’accepte pas d’être le créateur de ce qu’il vit, de ce qu’il attire à lui. Pourtant tout est fait pour le mettre face à lui-même. Il joue le rôle de sa vie inconsciemment la plupart du temps.

L’attente est un arrêt sur notre chemin de vie. Elle peut durer longtemps, toute une vie et même plus… Or aujourd’hui, alors que la lumière inonde de sa puissance vibratoire chaque zone d’ombre, la volonté en chacun doit se mettre en place. Elle permettra ainsi d’aller vers la libération intérieure et donnera l’élan aux projets par la foi qui activera l’énergie du cœur.

Le temps de se sentir victime des autres et de la vie est maintenant terminé. Le temps de l’attente également. La volonté d’avancement est un axe qui peut tout changer lorsque le regard se pose en soi pour voir et ne pas juger, pour accepter les expériences, pour ouvrir sa conscience à sa propre création de vie en s’impliquant totalement dans le rôle de l’énergie universelle qui active la transformation.

Pour trouver les failles et les blocages, il suffit de regarder en soi.
Pour avancer, il suffit de les accepter.
Pour se libérer, il suffit de se pardonner. Elles sont ainsi purifiées par amour.

Rien ni personne d’extérieur à nous-mêmes ne peut agir pour une transformation durable. Chaque être est seul face à lui-même, seul à pouvoir se libérer de la dualité et de ses souffrances en s’ouvrant à la rigueur et à la volonté, en prenant sa propre responsabilité dans ce qu’il vit. Les autres personnes ne sont pas responsables des situations que nous attirons. Ce que nous voyons à l’extérieur de nous est bien notre reflet. La tristesse de notre monde est notre tristesse. La violence également. L’illusion aussi. Le reflet de qui nous sommes se répercute à l’extérieur de nous et l’énergie nous renvoie celui-ci afin que nous voyions ce que nous avons à modifier, à transformer en lumière. Pour œuvrer vers un changement durable sur Terre, nous devons œuvrer en nous et comprendre que tout reflet extérieur négatif nous apporte l’opportunité de grandir.

La lumière est notre phare mais elle ne fait pas tout. Nous avons à accepter nos propres expériences duelles et leurs mémoires pour nous placer dans l’axe de la transformation. S’il n’y a pas d’acceptation, il n’y a pas non plus de libération.

Pour aider le monde à se relever, il est nécessaire d’entrer dans la compréhension du rôle de l’énergie de lumière qui se déverse autour de nous et en nous. Comprendre et y entrer avec volonté et rigueur, mais avec simplicité aussi. Élargir également sa conscience pour la rapprocher de celle du Tout. Chaque être a sa propre tâche à effectuer et il est temps de s’impliquer avec amour et discernement.

Nous ne devons rien attendre mais tout espérer de la vie et de nous-mêmes.

Mirena, le 1er Septembre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org