Quand viendra le jour de ta mort, qu’emporteras-tu avec toi ?

Qu'emporteras-tu avec toi ?

*

Par Saadgi,

Quand viendra le jour de ta mort, tu ne pourras pas emporter ce que tu as : tes richesses, ta maison etc…
Tu emporteras ce que tu es, l’être que tu as été tout au long de ta vie, l’état d’esprit dans lequel tu es aujourd’hui. C’est cela que tu emporteras avec toi.
Si dans ta vie tu as fait souffrir des personnes ou des animaux, si tu as volé ou si tu as été violent, juste avant ton dernier souffle, tu ressentiras ce que les êtres que tu as blessés, ont ressenti. Tu vas connaitre cette peur d’être pris en défaut et tu ne pourras pas te cacher derrière de fausses excuses parce que ton mental ne sera plus là pour te masquer la vérité. Il ne pourra plus te maintenir dans l’illusion de ce qu’a été ta vie et c’est toi-même qui jugeras ce que tu as fait. Tu ressentiras cette douleur que tu as créée et dans ta prochaine vie, tu seras obligé de vivre des épreuves pour obtenir un équilibre de karma.
Si dans cette vie tu trouves que ce rien n’est juste, si tu trouves les autres méchants avec toi ou si les chiens essaient de te mordre, plutôt que de te sentir victime et penser « tout le monde m’en veut », essaie de comprendre que dans ta vie passée, tu as surement attiré à toi cette situation. Maintenant, il te reste à répandre autour de toi la compassion sincère et l’amour, le respect pour tous les êtres vivants. Ta vie changera ainsi pour le meilleur parce que chacun a droit au bonheur. Mais chacun a aussi des devoirs envers ce bonheur tant recherché.
Si dans ta vie tu as aimé prendre soin des gens qui t’entourent, simplement et sans attendre quoi que ce soit en retour, simplement parce que tu en avais envie, naturellement, c’est cela que tu emporteras avec toi et ta prochaine vie sera marquée de tes précédents efforts.
Alors bien sûr, il te reste surement de longues années avant de repartir mais il serait dommage d’attendre le dernier jour pour te poser cette question :
« Avec quoi vais-je partir ? »

Avec tout mon amour,
SAADGI, le 30 Août 2015.

 

 

L’œuvre intérieure de libération

L'oeuvre de libérationL’œuvre intérieure doit être axée dans la volonté de grandir dans la lumière. Elle ne se parcourt pas au hasard mais au contraire, elle requiert une grande rigueur pour pouvoir ôter tous les voiles qui recouvrent l’être et qui le maintiennent dans l’illusion. Elle demande également de l’humilité car sans elle, il est impossible de reconnaître en soi ce qui est à purifier et transmuter.

Il existe de nombreuses techniques de libération mais elles seules ne suffisent pas. La nécessité de modifier les schémas et comportements liés à la dualité nous incombe. Pour intégrer le changement et vibrer sur les nouvelles fréquences d’énergie, l’être doit se reconnaître véritablement. Il doit ouvrir sa conscience à ce qui n’est pas en accord avec l’amour et la lumière de la Vie. Il doit élever sa conscience à la négativité qu’il entretient, qu’il nourrit et qui se reflète sur Terre et dans la société. Certains liens et certaines mémoires lui collent à la peau depuis si longtemps qu’il n’en a pas forcément conscience. Pourtant, il est possible de renverser le négatif qui dirige l’être pour voler enfin vers la lumière. Pour cela, la rigueur est nécessaire et demande une implication individuelle pour actionner chaque jour, à chaque instant et le plus souvent possible au début, des pratiques d’allègement et de libération. Peu à peu, celles-ci pénètrent la conscience pour un jour faire partie de l’être et ne plus repartir.

Comme je l’indique en consultation, la seule purification de l’ADN ne suffit pas à changer totalement, bien qu’elle agisse puissamment en transmutant en lumière la totalité des mémoires négatives qui y sont inscrites. Maître Saint-Germain précise dans mon dernier livre « La Clé de Vie de Saint-Germain », que sans purification de l’ADN, l’être ne peut basculer dans la nouvelle dimension, ses mémoires négatives pouvant être réactivées à tout moment.

Au-delà de la purification, l’être doit se prendre en main pour rester axé sur la lumière et l’amour à chaque instant de vie. Dès le matin au réveil, il doit accueillir mentalement la lumière de Vie dans son cœur et s’y positionner toute la journée, en essayant d’y rester centré. L’être ne doit pas compter sur ce qui est extérieur à lui pour grandir. Comprendre qu’il est 100% responsable de sa vie est une vérité et elle doit être humblement acceptée. Cette compréhension engendre de grandes libérations par le pardon et l’acceptation.

Voici quelques conseils et pratiques à effectuer chaque jour pour nourrir et entretenir la lumière en soi :

– Chaque matin, s’enraciner, harmoniser ses chakras et se centrer.
– Être conscient de la répercussion de ses pensées, de ses paroles, de ses actes.
– S’employer à voir le côté positif des choses plutôt que le côté négatif
– Se relier aux autres de cœur à cœur par un lien lumineux et donner l’amour qui est en soi.
– Nourrir la foi en la Vie qui nous abreuve de ses bienfaits chaque jour
– Être conscient de la puissance et du pouvoir de l’ego en soi. Le purifier par le cœur.
– Se défaire, par la lumière du cœur, de la peur, du jugement, de la colère, de la jalousie, du non-amour, ainsi que de tous les sentiments, comportements et schémas de dualité.
– Pratiquer la méditation.
– Pratiquer la visualisation de lumière.
– Bénir la vie et la remercier.
– Bénir notre nourriture et remercier tous les êtres qui ont participé à ce qu’elle soit dans notre assiette.
– Mieux manger pour permettre au corps physique de s’aligner sur les énergies présentes.
– Avoir une vie saine.
– Élever son taux vibratoire par l’amour, par les pensées lumineuses, par la musique…
– Lire des livres inspirants.
– Ne plus regarder des scènes de violence. Ne plus être dans la violence, ni dans la réactivité.
– Accueillir chaque être et chaque expérience avec compréhension.
– Ne rien rejeter sur l’autre.
– Se rapprocher de son âme par la pensée. La nourrir de lumière et d’amour.
– S’entourer de positif.
– S’aimer, s’apprécier, se valoriser.
– Vivre sa vie avec joie.
– Intégrer que rien n’est important et que tout est à sa place et a sa raison d’être.
– Ne rien contrôler.
– Pardonner aux autres et, le plus important, se pardonner.
– Transmuter la négativité par le cœur.
– Avoir de la compassion et transmuter les souffrances de l’humanité par le cœur.
– Être libre de ses choix.
– Donner pour recevoir.
– Intégrer que nous sommes 100% responsables de notre vie et de ce que nous attirons.
– Être proche de la nature.
– Ne plus se sentir séparé et entrer dans la conscience de l’Unité.
– Croire en tous les possibles et ne plus se mettre de limites.
– Aimer, aimer, aimer tout ce qui est.
– …

Le chemin peut paraitre ardu mais, avec de la volonté, tout va très vite actuellement. Si l’être est axé sur un chemin de lumière, tout se fait rapidement pour qu’il soit purifié et débarrassé de ses lourdeurs. Le précepte « Demandez et vous obtiendrez » est de plus en plus vérifiable. Le changement arrive à soi très rapidement et les transformations intérieures se font également très vite. De même, ce qui n’est pas transparent est aussi rapidement dévoilé et mis au jour.

Nous vivons une ère magnifique, une ère vraiment magique qui peut nous permettre de chausser les bottes de sept lieues pour grandir à la vitesse grand V. Mais pour cela, la volonté et la rigueur s’imposent au programme et la procrastination n’est plus d’actualité. Il est nécessaire de passer à la vitesse supérieure et d’enclencher le turbo pour ne plus jouer le rôle de la victime ou du bourreau. Il est nécessaire d’être humble avec soi-même pour se libérer de son ombre.

Bonne route à toutes et tous. Je vous la souhaite belle et lumineuse. Prenez soin de votre véhicule afin qu’il vous porte le plus loin possible. Ainsi, vous franchirez les grandes étapes de l’élévation.

Que la volonté soit !
Et la volonté est !

Mirena, le 15 Janvier 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.