Aujourd’hui je choisis … de m’aimer

L'amour de soi*

Comment puis-je être aimée et aimer à mon tour, si je ne m’aime pas ?
Je prends conscience de cela et je m’ouvre à l’amour de mon être, à l’amour de mon corps, à l’amour de qui je suis.

Aujourd’hui je m’aime et je m’entoure de mon amour. Je porte un regard apaisant sur ma personne. Je le reçois avec plaisir, avec gratitude. Je le ressens et il me fait du bien. L’amour est un baume qui guérit mes blessures. Il comble en moi le vide intérieur, il guérit ma tristesse. Je reçois enfin l’amour qui me manque et je suis en joie. Je suis enfin en paix avec moi-même ainsi qu’avec les autres.

Aujourd’hui j’accepte de m’aimer. J’enveloppe mon être de la vibration de l’amour et de sa douceur. J’accepte de le recevoir et je m’accorde ses bienfaits apaisants et nourrissants. Les cellules de mon corps s’illuminent, les blocages disparaissent. Je suis consciente que l’amour que je me porte, rejaillit autour de moi. Je le rayonne et je le donne. Car c’est en m’aimant que je peux aimer les autres et être aimée en retour.

Aujourd’hui j’accueille le meilleur par l’amour que je me donne. Je suis en accord avec la vie. Car je suis la vie par l’amour qui est en moi. Je suis en accord avec la vibration de l’amour car je suis l’amour.

Aujourd’hui j’aime qui je suis. Je suis consciente de ma beauté, de ma valeur, de mes potentialités, de mon amour. Je poursuis ma voie pleinement centrée dans l’amour de mon cœur. Je suis en accord avec moi-même.

Aujourd’hui je m’aime et je reçois en retour l’amour de l’univers.

Affirmation positive.
Mirena, le 23 Décembre 2014 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Se reconnaître en tant qu’Être divin

Lorsque l’être recherche la reconnaissance des autres, il est dans l’illusion de la vie. Il a besoin de combler le vide intérieur qu’il ressent. Il a besoin d’être rassuré car il se sent perdu dans le long corridor de la dualité. Il n’a pas encore ouvert la porte à l’amour qui l’attend patiemment. Il n’a pas encore compris que tout se trouve derrière cette porte qu’il n’arrive pas à ouvrir.

Par contre, lorsque l’être choisit de rester centré sur sa demeure intérieure, lorsqu’il choisit de vivre sa vie dans l’intériorité, le vide se comble. Là, il n’y a plus d’illusion. Il y a simplement l’amour et Soi. Il n’y a pas de séparation car l’être est à nouveau dans la reconnaissance de qui il est, dans la reconnaissance de l’amour qui est en lui. Il vit dans l’amour qui le porte, qui le réchauffe, qui le comble. Ainsi il goûte au plaisir d’être, le plaisir d’être bien avec soi et avec les autres… Il goûte au bonheur, il laisse remonter l’amour, il le fait sien et le vit pleinement. Ces instants bénis sont la reconnaissance de soi, la reconnaissance en l’Unité. Ainsi, l’être vit l’instant. Il demeure simplement dans ce moment d’éternité.

L’essentiel dans la vie est d’être soi et découvrir ce bonheur intérieur qui comble toute attente. Dans cet espace, il n’y a plus de place pour la reconnaissance extérieure car l’être se reconnait dans sa partie divine. Il n’a plus à rechercher quoique ce soit car tout est là, présent en lui. L’être ne cherche pas à recevoir mais à donner car cela fait partie de l’élan de l’amour. Il sait qui il est. Il sait qu’il est amour. Ce qu’il donne le nourrit et lui apporte la paix, le bonheur, la joie d’être. Il n’a plus besoin de combler le vide intérieur puisqu’il a trouvé l’amour et la lumière de la Vie.

Nourrissez l’instant de l’éternité et vous trouverez la joie d’être. Trouvez votre vraie nature, ressentez votre âme, écoutez-la, suivez-la. Ouvrez la porte intérieure de l’amour et situez-vous pleinement avec lui dans votre vie. Celui-ci vous apportera le meilleur, le meilleur de la vie à l’intérieur de vous. Ainsi parés de cet état divin, vous n’éprouverez plus le besoin de rechercher l’amour des autres à l’extérieur de vous. Ainsi, vous vous reconnaîtrez en tant qu’Être divin.

Mirena, le 18 Mars 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le bonheur est la clé de la vie

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.
– John Lennon –

Le bonheur est une source intarissable de bienfaits. Il transmet la Vie. Il nous aligne sur des vibrations élevées qui nous portent et qui nous transforment.

Beaucoup le recherchent à l’extérieur d’eux-mêmes et souvent, compensent leur mal-être par des achats, par des dépendances, par des assouvissements éphémères et illusoires qui ne durent qu’un temps. Toutes ces recherches extérieures montrent que l’être n’a pas compris ce qu’est le bonheur et où il se situe.

Le bonheur se vit de l’intérieur. Il se ressent dans notre corps, dans notre cœur, dans notre esprit. Lorsque nous sommes heureux, nous sommes emplis de l’énergie du bonheur. Elle est si puissante qu’elle comble le vide intérieur. Ainsi, nous n’avons plus besoin d’aller rechercher ailleurs ce qui pourrait nous permettre d’être heureux. Nous vibrons dans cette énergie lumineuse.

Trop de personnes sont tristes et soumises à ce qui est, à leur entourage, à leur profession, à leurs croyances. Elles ont peur de prendre les rênes de leur vie et ne se donnent pas l’opportunité d’être heureuses. Elles ne trouvent pas l’harmonie et la sérénité. Elles subissent leur vie plutôt qu’elles ne la vivent. Leurs choix sont restreints car elles restent dans des croyances négatives qui les retiennent prisonnières. Elles n’arrivent pas à exprimer leur plein potentiel créatif ainsi que leurs choix de vie. Elles restent cloisonnées dans une vie qui n’est pas celle qu’elles aimeraient vivre. Elles agissent par obligation et non par plaisir.

Et si aujourd’hui, vous vous faisiez plaisir ?
Et si aujourd’hui, vous alliez dans la direction de votre choix ?
Et si aujourd’hui, vous ne subissiez pas votre vie ?
Et si aujourd’hui, vous viviez enfin heureux ?

Pour cela, vous devez analyser ce qui ne vous convient pas, ce qui n’est pas en accord avec vous, ce qui ne vous élève pas. Peu à peu, vous devez le changer car vous avez le choix de le faire. Les peurs sont à éliminer. L’œuvre intérieure doit se réaliser en ce sens. Vous devez renaître à vous-mêmes, avec envie, avec conviction, avec volonté, avec plaisir, avec bonheur et dans la paix.

Si vous êtes heureux, vous êtes dans l’amour. Vous avez envie de transmettre ce bonheur qui vous porte et vous le rayonnez, vous le transmettez à ceux que vous côtoyez. Ainsi, vous construisez votre vie dans la positivité et vous attirez à vous toutes les bonnes choses qui sont sur la même vibration que le bonheur. Vous vous transformez grâce à lui et le plus important, c’est que vous ne subissez plus votre vie. Vous la vivez pleinement en accord avec la personne que vous désirez être. Vous accomplissez également la voie de votre âme qui vous pousse dans cette direction.

Il est temps que chacun ouvre sa conscience au bonheur. Nous sommes ce que nous pensons. Alors pensons « bonheur » et exprimons-le. Il doit venir de l’intérieur pour ne pas être éphémère. Toutes les attirances extérieures ne sont qu’illusion et ne comblent nullement le mal-être intérieur.

Je vous souhaite de le découvrir et de le ressentir pour trouver la justesse de la vie. Car la vie c’est de vivre heureux et libre de l’être !

Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 17 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Photo Mirena