Dépasser les épreuves que la vie nous envoie

Nous sommes tous confrontés aux épreuves que la vie nous envoie et nous les recevons souvent de plein fouet. Nous ne voyons pas toujours ce qu’il y a à comprendre et nous sommes déstabilisés par ce qui nous arrive. Notre mental s’emballe, nous vivons des émotions négatives qui nous mènent bien au-delà de ce que nous aimerions. Nous n’avons à ce moment là aucun moyen pour nous relever dans la positivité et malgré nous, nous répondons aux messages négatifs de notre mental par l’inquiétude, la peur, ou tout autre sentiment négatif.

Pourtant avec détachement, nous pouvons relativiser tout ce que nous recevons, tout ce que nous attirons à nous. Nous savons que la vie est une création que nous renouvelons à chaque instant par nos pensées, par nos paroles, par nos actes. Elle est notre reflet et par l’attirance des énergies, nous recevons ce qui nous correspond pour grandir chaque jour un peu plus.

Il n’y a pas de hasard. Si nous sommes attentifs, nous pouvons voir ce qui vient avec une autre vision. Nous pourrons ainsi lâcher prise et rester centrés dans l’énergie positive. Répondre au négatif ne fait qu’accentuer notre état négatif. Lâcher prise permet de rester soi-même et de vivre avec compréhension chaque étape de la vie.

La progression dans les divers paliers de la conscience, nous ouvre une vision plus claire et nous fait accepter ce qui vient. Nous pouvons ainsi comprendre et entrevoir un horizon nouveau qui sera fait d’acceptation et changera la perception de notre vie. En acceptant les épreuves de la vie, nous lâchons le mental et nous nous ouvrons la compréhension des choses. Alors, nous accueillons le nouveau dans notre vie car nous avons grandi. Par contre, si nous vivons mal ces épreuves, nous attirons à nous d’autres situations négatives jusqu’à ce qu’elles soient bien intégrées en profondeur, par notre esprit humain et notre conscience.

Vivre le détachement permet de ne pas souffrir. Ce n’est pas de l’indifférence mais l’acceptation de ce qui est, l’acceptation de ce rôle que nous jouons tous dans notre vie. Nous sommes des êtres humains. Nous expérimentons la matière et la dualité est bien présente pour nous le rappeler. A nous de comprendre et surtout d’intégrer cette forme de vie que nous avons choisie lors de notre incarnation. Lutter n’engendre que la souffrance ; la souffrance morale, la souffrance mentale, la souffrance émotionnelle, la souffrance physique. Notre travail individuel de chaque jour nous apporte ces situations, ces épreuves, dans notre travail, dans notre foyer, dans nos relations, dans tout ce qui est et qui peut nous faire grandir.

Nous ne devons pas nous juger, ni juger les autres. Nous devons simplement accepter et comprendre ce que nous vivons. Nous devons accepter avec amour ce que veut notre âme, ce que nous faisons, même si nous n’arrivons pas toujours à ce que nous désirons.

La vie a un rôle grandiose qui peut nous révéler dans l’amour et la lumière. Nous devons la considérez ainsi avec tout notre amour et la remercier pour ce qu’elle nous offre chaque jour. La conscience est  et demeurera toujours le facteur de notre progression. A nous de grandir dans sa profondeur pour guérir de tous nos maux.

Belle continuation à toutes et à tous dans la conscience de la vie.

Mirena, le 29 Février 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Aidons le monde nouveau à s’installer

Alors que la société va mal, que le système politique joue les devants de la scène, que la tromperie et le pouvoir mènent l’humanité, certains attendent une fin du monde dans la peur. Cette peur transmise par ceux qui préfèrent rester dans cette évidence de vie n’apportera rien de bon et ne fera qu’amplifier la perte d’un monde devenu maintenant obsolète.

Je ne peux pourtant adhérer à cette ouverture sombre qui se répand sur notre terre. Je ne peux entretenir cette force négative. Mon cœur me dit de rester éloignée de ce que l’on veut nous transmettre. Loin des informations, loin des politiques, loin de la violence, loin de la peur que l’on veut me donner, je me détache de tout cela. Je ne suis pas indifférente pour autant mais je préfère rester dans une autre vision de la vie. Une vision faite de positivité, une vision d’amour et de compassion. Cette année 2012 ne sera pas la fin du monde. Elle est dans une énergie d’amour et de compassion que nous devons tous prendre et relever. Nous devons la développer dans notre cœur et la répandre autour de nous. Nous sommes des exemples pour nos enfants. Nous devons leur montrer la puissance du cœur.

Il y a tant à faire sur notre belle terre ! Alors que les hommes politiques se confrontent pour une place de pouvoir, alors qu’ils dépensent des sommes astronomiques pour leur belle campagne électorale, d’autres meurent de froid et de faim dans la rue.  Alors aujourd’hui, je préfère développer mes capacités à autre chose plutôt qu’entretenir cette force négative que l’on veut nous transmettre. Je préfère poursuivre ma tâche intérieure et développer l’amour et la compassion pour les répandre sur l’humanité qui souffre. Si chacun travaille sur lui en ce sens, si chacun prend garde de ne pas répondre aux peurs que l’on veut nous transmettre, alors ces forces négatives perdront de leur puissance. L’amour et la compassion ont une grande force d’action. Elles peuvent tout ! En œuvrant ainsi, nous pouvons développer une belle énergie qui nous protègera des basses vibrations. Nous ne pouvons rester ainsi et nous laisser mener par la peur.

La compassion est une œuvre à réaliser. Avec elle, nous n’adhérons pas à ce que l’on nous montre. Nous nous détachons en ne répondant pas par la colère, par la peur ou d’autres émotions négatives. Nous restons centrés sur cette vue du monde du pouvoir et nous ne prenons pas partie pour cette forme de non liberté. Nous lui envoyons l’amour pour la guérir. Nous la considérons telle qu’elle est sans y répondre. Nous comprenons que tout a un sens et que la raison de ce sens peut changer. Nous ne prenons pas sur nos épaules toute la peine du monde. Nous savons que tout est à sa place et nous œuvrons pour aider à guérir ces plaies profondes. Nous envoyons notre amour à toute cette ombre. Nous nous défaisons de ce système en restant libres d’agir, libres de penser, libres de parler, sans peur, sans violence, sans jugement.

Le nouveau monde est là. Il ne permettra pas un tel enfermement de la liberté individuelle de chacun. Il n’autorisera pas que se poursuive un tel système mondial. Seuls ceux qui seront dans l’amour et la compassion, seuls ceux qui resteront dans la lumière, pourront faire renaître une nouvelle vie. Tout va changer dans les prochaines années. Tout va s’éclaircir pour l’ouverture et le développement d’un monde plus juste, plus vertueux, plus harmonieux, un monde où la peur et la violence ne seront plus d’actualité.

Aidons ce nouveau monde à s’installer. Aidons par notre amour et notre compassion à entretenir ces ondes vibratoires élevées pour transformer, purifier et nous défaire du pouvoir et de l’enfermement dans lequel nous sommes. Nous avons un beau potentiel dans notre cœur, une belle lumière qui peut nous protéger, nous transformer et aider le monde à se relever.

Nos enfants doivent recevoir cette ouverture de vie. Ils doivent sortir eux aussi de ce système négatif et permettre que d’autres valeurs se répandent. Nous devons œuvrer en nous, dans notre famille et autour de nous. Tant de personnes ont besoin d’aide et d’assistance. Tant de personnes ont besoin d’amour et de compassion. En donnant par le cœur, nous pouvons soulager les autres… un geste d’amour, un regard attentionné, un partage du cœur, une aide matérielle… Voilà les belles raisons d’un amour compassion.

Pourquoi ne sèmerions-nous pas les graines de l’amour et de la compassion dès aujourd’hui?

Mirena, le 1er Mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le besoin de se libérer

Se libérer devient un besoin. Pour cela, nous devons agir sur la purification de tout le négatif qui est en nous pour ne pas subir la tristesse et la souffrance. Lorsque l’être est prêt, se présentent à lui les situations nécessaires au grand nettoyage de son corps et de ses corps. Dans ce domaine, la pensée est très importante. Elle intervient puissamment dans le changement. Faire le choix par la pensée d’entrer dans l’élimination des schémas et comportements obsolètes qui sont en nous, permet d’en placer le commencement. Le pouvoir de la pensée est puissant. Il transmet l’onde avec de plus en plus de puissance. Les énergies présentes nous rapprochent un peu plus chaque jour de la Source et leur forme vibratoire élevée nous pousse dans cette créativité qui nous répond de plus en plus rapidement.

Nous éprouvons donc la nécessité de nous libérer de tout ce qui nous pèse. Ces fardeaux de 3° dimension ne sont plus en accord avec les vibrations actuelles. Nous sommes soumis à épurer, à transformer, à comprendre et intégrer les formes négatives de notre mental, ainsi que les schémas, les comportements négatifs et les blocages, pour les lâcher et les transformer. En effaçant les anciennes mémoires, nous accueillons en nous un jour nouveau qui laisse la place à l’Être que nous sommes. Nous ôtons peu à peu les voiles de la séparation et une nouvelle vision, une nouvelle conscience s’ouvre à nous. Plus nous entrons dans la profondeur de notre purification, plus nous nous rapprochons de la Source.

En ôtant les voiles sombres de notre être, nous nous tournons vers ce qui est plus en accord avec nous-mêmes. La conscience s’ouvre, s’élargit. Ce qui était accepté, ne l’est plus maintenant. Nous avons besoin de changer à tous les niveaux. Le taux vibratoire nous met en relation avec d’autres personnes. Les anciennes relations se défont. Les habitudes alimentaires changent. Le mental négatif faiblit. Nous sommes en accord avec de nouveaux schémas, de nouveaux comportements. Nous lâchons ce qui est lourd, ce qui nous entraîne vers le bas. C’est pourquoi certaines personnes ressentent le besoin de changer de vie, de changer de profession… Ceci n’est pas une fuite mais une autre compréhension de la vie. Vivre dans la souffrance et entourés de liens qui nous étouffent ne nous permet pas de nous envoler vers ce qui nous appelle.

Nos choix de vie sont importants. Certains ne veulent pas en changer. Les anciens schémas sont fortement ancrés en eux. Les croyances aussi. La matérialité les retient. La peur de manquer également. Ils sont dans la souffrance mentale, physique et ne savent pas ce qui les fait souffrir. Ils cherchent où est la faute, où est la responsabilité. Ils n’ont pas encore compris qu’ils sont les seuls responsables de leur vie et de ce qui les fait souffrir. Ils n’ont pas encore ouvert leur cœur à la transformation d’eux-mêmes. Le mental négatif les tient fermement. Mais jusqu’à quand ?

Si nous souffrons, c’est que nous avons quelque chose à comprendre. Ce quelque chose se trouve en nous et non ailleurs. L’amour de soi et l’humilité nous permettent de nous voir réellement dans une vérité vraie. J’insiste sur ces mots car ils sont souvent loin de l’esprit humain. L’homme préfère se convaincre qu’il n’est pas responsable de ce qu’il vit. Le changement passe par cette compréhension. Les voiles sombres peuvent parfois être karmiques, ancestraux mais il y a aussi une part de notre propre création dans ce que nous vivons. Et tant que nous resterons éloignés de cette vision, tant que nous resterons dans nos croyances obsolètes, nous souffrirons.

La vie est pourtant bien simple si nous lui portons un autre regard. Un regard juste, humble, qui nous montre ce qui est à lâcher. Le changement ne peut intervenir sans notre vouloir. Ceux qui choisissent de lâcher permettent des renaissances intérieures mais se placent aussi dans le recevoir de la vie qui envoie la transformation. Le positif remplace le négatif. Les opportunités se présentent. Le cœur s’ouvre. L’amour se répand. Le corps et l’esprit accueillent l’ouverture de la conscience à un autre niveau.

J’ai constaté avec la purification de l’ADN de grands changements dans l’ouverture de la conscience. La transformation ne se fait pas seulement dans les mémoires cellulaires. Elle se transmet à tout le corps, à notre aura, à notre esprit, à notre mental, à notre émotionnel. La vision de la vie et de nous-mêmes se fait plus profonde. Nos comportements se modifient. Nous laissons les anciens schémas de vie pour en accueillir de nouveaux plus en accord avec nos vibrations. Nous percevons de nouvelles ouvertures, de nouvelles compréhensions. Nous nous rapprochons de la lumière et de l’amour. Ceux qui veulent réellement la transformation peuvent l’accueillir à tous les niveaux et il est beau de voir les transformations se faire en profondeur.

Le besoin de nous libérer influence aussi notre vie. Nous attirons tout ce qui est nécessaire à ce grand changement. Nous vivons une époque magnifique et nous avons une immense chance de participer à ce renouveau. La terre doit s’épurer. Alors commençons par nous épurer ! C’est en nous transformant, c’est en nous ouvrant à d’autres niveaux de conscience plus élevés que nous pourrons entreprendre une nouvelle vie plus équitable, plus sage, plus propre, plus positive. Nous pouvons entreprendre de sauver la planète en nous purifiant de notre négativité. Seul notre changement pourra changer le monde et l’humanité. Si tout va mal actuellement, c’est pour nous montrer que nous ne pouvons continuer dans cette ouverture négative de la vie.

Alors, lâchons nos peurs. Ouvrons-nous à la compréhension de ce que les ondes vibratoires nous offrent pour ne plus souffrir. Nous avons un grand potentiel à notre disposition. L’ère nouvelle nous envoie les outils de la transformation et du changement intérieur. Prenons-les pour aller sans souffrance sur notre chemin. Je le répète encore, la souffrance n’est pas un passage obligé. Nous pouvons aller sans peur, avec la foi et l’amour car nous attirons à nous qui nous sommes.

Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 16 Février 2012.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.