Le déni retarde la connexion intérieure

Les énergies du mois de janvier ont été pour beaucoup assez déstabilisantes. Elles le sont encore. Beaucoup espèrent un répit mais n’est-ce pas dans la reconnexion intérieure et la paix du cœur que la pause s’installe ? Notre chemin est sans fin et dans cette période exceptionnelle où nous nous sommes engagés et où la Reconnexion intérieure est en cours, nous ne pouvons que poursuivre en nous aimant, en nous comprenant, en nous acceptant tels que nous sommes pour nous libérer de l’illusion.

Il est temps d’agir en s’engageant dans le changement que nous voulons voir autour de nous. Cesser de nous plaindre, d’être victimes et accepter que le monde est notre reflet. Agir en soi et non dans le désir de voir les autres changer. Nous ne pouvons changer le monde qu’en commençant par nous-mêmes et non en agissant sur ce qui ne nous convient pas à l’extérieur de nous. Tout est notre reflet et seul notre vouloir de changement intérieur se répercute à l’extérieur.

Nous vivons une période exceptionnelle et la capacité de nous libérer de l’illusion fleurit dans nos cœurs. Nous avons la possibilité de lâcher peu à peu le passé avec une rapidité que jamais auparavant nous n’avions vécue. Cette période exceptionnelle a été choisie par notre âme et l’importance de basculer dans le cœur prend actuellement toute sa raison si nous le désirons vraiment, si la pureté du cœur prend l’ascendant sur le mental.

L’individu veut le changement et parfois, il peine à le mettre en action, activant ses anciens schémas et demeurant dans ses anciennes croyances. Le vouloir de changer n’est pas réellement présent. La tâche intérieure ne voit pas le soleil. Il recherche encore l’allègement de ses souffrances à l’extérieur de lui et son ego le mène souvent dans cette voie illusoire. Il ne comprend pas encore qu’il est la Lumière, qu’il est la Vérité, qu’il est l’Amour qui peut tout. Il a peur de regarder ce qui fait mal, ce qui dérange, ce qui en fait lui permet de grandir et d’aller vers ce renouveau qu’il espère tant.

Or, c’est en faisant un retour vers l’intérieur qu’on trouve la clé de la libération de nos souffrances. Elle ouvre la porte à la raison du cœur. Et si la vie et les autres êtres humains sont accueillis par cette énergie et sa propre responsabilité prise dans les situations vécues, les libérations interviennent rapidement. Le temps de l’accusation de l’autre se termine, celui de la culpabilité et du jugement également. Le temps de la compréhension de soi et de l’acceptation de ce qui est nous fait renaitre à la Vie.

Certaines personnes restent bloquées dans la rancœur et la fermeture du cœur. Elles sont toujours dans le déni de leur état négatif, demeurant dans la victimisation et reportant leurs problèmes sur les autres, sur la vie. Elles restent enfermées dans le déni de leur propre responsabilité qui pourrait les aider à vivre dans le bien-être du corps et de l’esprit, et attirer l’abondance à elles en vibrant différemment.

Elles refusent de regarder en face leur propre responsabilité à attirer les situations négatives, elles nient le miroir que leur tend l’Univers et s’enferment dans l’illusion. Oui il n’est pas aisé pour tous de se voir réellement, de vouloir se voir tel qu’on est, car c’est un retour vers ses propres souffrances qui est parfois insupportable.

Pourtant, le déni n’arrange rien. Il ne permet pas de se libérer du passé et des mémoires. Le déni retarde la progression et ce qui n’est pas réglé dans cette vie, sera à vivre dans une autre incarnation. On ne peut passer à travers les mailles du filet de la Vie.

En cette période exceptionnelle, dans le basculement de conscience que nous vivons, il est pourtant nécessaire d’activer en soi le baume du cœur qui peut tout changer. La douceur, la tendresse, la compréhension la tolérance, la simplicité, la vérité, autant de valeurs d’ouverture qui sont la Vie, à accueillir et à respecter. Les faire nôtres afin que l’illusion se défasse. Intégrer que nous sommes la Vérité, la Lumière, l’Amour. Oui, nous sommes cela et rien d’autre. Seul le mental nous dit le contraire.

Notre envol vers la liberté intérieure demande encore de la volonté et de la transparence. Le chemin n’est jamais terminé. De repos il n’y a, sauf dans notre cœur. Et le vrai chemin est bien celui-ci, là où la pause nous définit dans la beauté de la Vie, là où on sait, là où on comprend, là où on ne se pose plus de question, là où on n’est pas différent, là où le pouvoir n’est plus.

Renaitre à la Vie est le chemin du retour vers l’intérieur. C’est se poser et ne rien rechercher dans la pause du cœur. C’est Être cela, tout simplement, dans la Joie et l’Amour qui nous portent, dans la fusion intérieure où l’Être prend toute la place. C’est le lieu où l’on a envie de peu de choses tellement on est bien. C’est le lieu où l’on comprend tout et où la Connaissance demeure.

C’est le lieu où l’on Est enfin vivant !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

 

 

 

Ce qui nous dérange chez les autres en dit long sur nous

par Jackie B. Hamilton

Tous ces gens sont placés là, sur notre route, pour nous apprendre quelque chose que nous refusons de voir en nous.

Ce n’est pas la première fois que j’affirme que, si nous voulons véritablement évoluer dans la vie, ce sont vers nos « ennemis » que nous devons nous tourner, car ils sont des sources d’informations précieuses pour nous aider à progresser rapidement. Si nous avons assez d’ouverture pour les voir comme telles, évidemment…

Par « ennemis », j’entends toutes ces personnes qui nous agacent, nous dérangent, nous font vivre de l’inconfort. Ceux et celles avec qui nous vivons des conflits ou tout individu que nous n’arrivons pas à sentir ni de près ni de loin. Pensons aussi à ceux qui sont notre cible lorsque nous versons dans le sarcasme ou dans la mesquinerie… Tous ces gens sont placés là, sur notre route, pour nous apprendre quelque chose que nous refusons de voir en nous. Soit il s’agit de quelque chose dont nous avons honte, soit cela éveille de douloureux souvenirs avec lesquels nous ne nous sommes pas encore réconciliés. Peu importe, ils sont les porte-paroles de tout ce qui n’a pas été compris et pardonné.

Se battre contre ses démons

À titre d’exemple, je me souviens à quel point, il y a de cela plusieurs années, j’avais horreur de devoir me plier à l’autorité. De sentir que je devais me soumettre aux ordres de quelqu’un – même si ce quelqu’un était celui qui signait mon chèque de paye – provoquait chez moi une certaine forme de révolte. En fait, je me sentais humiliée. Oui, vous avez bien lu… Humiliée! Humiliée de ne pas avoir le choix de refuser ce qu’on me demandait. C’est profond, n’est-ce pas?

Ma vision des choses faisait en sorte que j’interprétais toute forme d’autorité comme un abus de pouvoir, même si ça n’en était pas un en réalité. Tout cela à cause d’expériences vécues au cours de mon enfance, expériences au cours desquelles j’avais senti qu’on avait tenté de m’écraser et de me diminuer.

Au fond, j’étais réfractaire à l’autorité parce que j’en voulais énormément à ma mère et à la façon dont elle m’avait souvent injustement traitée.

Accepter l’inconfort pour guérir

Heureusement, j’ai énormément cheminé depuis, mais je dois avouer qu’il reste une petite pointe d’inconfort par rapport à l’autorité et celle-ci veut parfois remonter à la surface et se faire justice. Toutefois, désormais, j’ai assez de discernement pour comprendre ce qui se passe et pour faire la part des choses.

Si nous prenons quelques instants pour penser à quelqu’un pour qui nous éprouvons une certaine forme d’aversion ou avec qui le courant ne passe vraiment pas… Essayons de voir ce qui suscite chez nous autant de réactions négatives et voyons si, en réalité, cette personne ne nous renvoie pas une image de nous dont nous avons honte ou peur ou si elle n’éveille pas tout simplement un souvenir qui nous a énormément blessés ou marqués.

Évidemment, le plus facile serait de s’éloigner de ces personnes, de les ignorer tout simplement. Parfois, les émotions qu’elles nous font vivre sont si intenses que, oui, il est sans doute préférable de prendre du recul pour mieux nous préparer à leur faire face ultérieurement.

Quoi qu’il en soit, ce que nous devons retenir ici, c’est que si ça accroche avec quelqu’un, c’est qu’il y a un message dans la boîte aux lettres pour nous.

Jackie B. Hamilton

Jackie B. Hamilton est auteure et blogueuse en éveil de conscience. On retrouve, dans sa bibliographie, L’enfant invisible (se donner le droit d’exister)Qui sommes-nous sans nos blessures (Comprendre et gérer intelligemment ses émotions)La philosophie du let it be (Parce que le bonheur n’a pas à être compliqué)Du moi actuel au moi rêvé (Devenir ce que l’on désire être) et le Carnet de route pour manifester l’inattendu. Visitez jackiebhamilton.com. Suivez-la sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.

Partagé par laPresseGalactique.org – le Quotidien qui Réunit

Être et ne plus vouloir être

 

L’œuvre intérieure se poursuit dans l’ouverture de la lumière. Chacun la perçoit et recherche le moyen de grandir dans la conscience du Tout. Beaucoup font encore le choix de demander à l’extérieur d’eux le moyen de s’élever, se privant de leur propre puissance intérieure d’Amour qui peut tout. Il est, en effet, difficile d’accueillir la simplicité de la Vie en soi et lâcher ce que nous connaissons, ce à quoi nous nous référons depuis si longtemps. Tout devient si simple que l’être humain a du mal à comprendre cette nouvelle forme d’être.

Nous basculons du mental dans le cœur, vers l’Ascension. Être et ne plus vouloir être. Demeurer dans sa belle lumière et exercer le pouvoir de l’Amour par la foi, l’authenticité et l’humilité. Ne plus rechercher la richesse de la Vie à l’extérieur de soi. Ne plus s’en remettre à l’autre pour grandir et avancer sur son chemin de lumière. Ne plus vouloir « briller » ou être admiré. Là est l’énergie du cœur.

L’état de conscience fait tout et ce n’est pas un Dieu extérieur qui réalise. Savoir qui on est déterminant et il est aujourd’hui nécessaire de sortir de ses croyances anciennes qui bloquent le processus d’élévation pour permettre au cœur de s’exprimer et nous conduire là où la pause demeure.

Certains ont encore besoin d’un outil ou d’une technique pour s’alléger et cela fait partie du chemin. Rien n’est à blâmer dans tout ceci, rien ni personne car chacun avance comme il l’entend et le souhaite, comme il le peut également. Mais la fusion des cœurs se ressent comme un appel intérieur. Un appel que l’âme nous souffle si fort qu’il ne peut rester sourd.

Alors en ces temps de grand changement, il convient de se rassembler pour apprendre à nous « reconnaitre » et à nous aimer.  Pour nous unir dans une fête intérieure où la lumière et l’amour seront intégrés pleinement et rayonneront pour répandre la paix et la joie, pour nourrir chaque être et chaque instant de vie humaine de la forme divine, pour soulager les maux et libérer les cœurs en demande. L’individualisme s’éteindra et l’Unicité sera.

Rappelons-nous que chaque être est exceptionnel par sa lumière et le jugement n’est qu’une forme de l’ego/orgueil qui s’exprime et maintient dans le pouvoir. Le cœur, lui, ne juge pas, ne blâme pas, ne sépare pas, n’attache pas et ne maintient pas dans la peur et le pouvoir. Le cœur comprend, pardonne, réunit, réunifie, rassemble et laisse libre. Il donne des ailes et éclaire tout sur son passage.

Croyez en vous et reconnaissez-vous dans votre puissance intérieure d’amour. Exprimez-la et soyez l’Amour sans peur et sans détour, dans la liberté retrouvée. Car nous sommes tous Un et rien ne nous sépare, unis dans le même amour, par le même amour et issus du même amour.

Le chemin est fait d’authenticité et de simplicité, dans le moment précieux où seul l’Amour rayonne, donne, transmet et illumine.

Car l’Amour est éternel. Il est la Vérité tant recherchée !

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

Le portail du 21/12/2017

 

Le portail du 21/12/2017 est un passage dans une autre réalité, celle de l’Amour et de la Lumière de Vie. C’est un basculement de notre conscience dans la 5D. Il nous permet d’accueillir l’ouverture de notre Cœur divin. Nous avons la possibilité d’accueillir en nous cette belle énergie.  Il s’agit là d’une réelle opportunité qui permet au renouveau de prendre place en soi.

Le choix conscient que nous ferons a toute son importance et joue le rôle de catalyseur de l’énergie. Être conscient de ce qui est, ouvre une porte en soi. L’énergie du Cœur s’active alors pour rayonner.  Être inconscient de ce qui est, nous coupe de cette source d’Amour et nous restons séparés d’elle.

Ce portail est un passage vers l’Amour qui demeure dans notre cœur. Nous nous devons d’en être conscients afin de donner l’élan au changement. L’intention place avec plus de puissance le renoncement au passé et notre passage dans la Lumière divine. C’est un saut vers l’Ascension, un passage vers l’Amour inconditionnel qui prend forme en nous.

Ceux qui sont prêts récolteront les fruits de la profonde tâche intérieure réalisée ces derniers mois et ces dernières années. Ils accueilleront en eux une nouvelle étape dans leur conscience humaine pour pénétrer dans la conscience du cœur.

Il est possible de vivre cette journée en méditation, dans la conscience de ce qui se réalise. Accueillir ce portail et la forte poussée de la Lumière divine qui se déverse. Accueillir le changement pour le meilleur en étant positionné dans la paix intérieure et dans l’amour. En accueillant l’énergie divine en méditation, le mental est centré dans le cœur et ce dernier prend l’ascendant pour rayonner sa puissance lumineuse. La fusion intérieure se produit alors.

Nos cellules pourront ainsi vibrer, vous pourrez les ressentir en vous. Les chakras s’illumineront et déverseront cette intense énergie dans  le corps mais aussi à l’extérieur. L’aura sera puissamment traversée par cette fréquence d’Amour qui rayonnera autour de vous. Enfin votre champ énergétique divin s’activera.

Toutefois, le plus important sera d’accueillir et ressentir dans le cœur, la pulsion de la Lumière et sa vibration. Accueillir et ne rien vouloir. Être tout simplement dans ce qui est, dans ce qui se passe en nous et demeurer ainsi.

Avec la nouvelle lune du 18 décembre, nous allons vivre 6 jours sous l’intensité du Feu divin et accueillir cette grande transformation intérieure. Autant dire qu’il convient de rester centré dans son cœur pour accueillir les événements avec stabilité. Nous ressentons déjà ses effets.

Laissons-nous porter, Devenons l’Amour, Soyons l’Amour divin et Vivons l’Amour intensément. Nos guides nous demandent d’Être l’Amour en toute simplicité, en toute authenticité, sans détour ni séparation. Ils nous montrent la voie que beaucoup recherchent à l’extérieur mais c’est en nous qu’Il demeure et c’est en nous que nous le trouvons.

Je vous souhaite de vivre un beau moment dans cette ouverture lumineuse. Permettez-vous d’accueillir l’Amour dans la Vérité du Cœur, dans la conscience nouvelle de la 5D, afin que son rayonnement touche tout être et toute chose ici sur Terre pour une transformation de lumière intense.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org