La conscience crée l’expérience et la réalisation

Voilà une belle considération que la conscience de l’homme ! Beaucoup n’ont pas accès à celle-ci, ou plutôt, ils ignorent ce qu’elle représente. Ils n’ont pas conscience de la conscience.

Bien évidemment, celle-ci est une ouverture, un cadeau, que chaque être peut et doit se faire. Il en résulte des sentiments d‘avancement, des expériences qui attirent les opportunités et les réalisations, qui se multiplient dans la progression. La conscience a un effet d’attraction sur les situations pour que viennent l’expérience et la réalisation.

Or, dans le monde actuel, chacun se presse dans l’enivrement de la société qui transmet un ordre directionnel de positionnement en elle. Elle nous dicte notre voie dans l’oubli total de la conscience. Être conscient de la réalité vraie, c’est pénétrer dans les couches de la liberté intérieure pour s’ouvrir au choix du changement.

La conscience touche et ouvre la progression de l’homme. Dès lors qu’elle est installée en nous, elle libère le pouvoir du changement, telle une porte qui s’ouvre vers un monde nouveau, un monde de création nouvelle.  Elle est l’opposé de la statique position de la condition humaine. S’ouvrir à la conscience, est se révéler dans son intimité propre, se regarder sans jugement mais avec compassion et accueillir le meilleur dans l’Unité, pour le Soi et transcender l’humain en Divin.

La conscience est aussi la pénétration de la compréhension inter dimensionnelle qui régit le conditionnement de l’homme dans l’univers. Elle lui tend une définition profonde de sa relation avec lui, avec les autres hommes, avec tout ce qui n’est pas lui. Mais, il faut savoir aussi que tout ce qui n’est pas lui, est lui aussi, et ceci n’est pas de compréhension facile car nous sommes tous Un dans l’univers et rien ne nous dissocie de lui.

Les différentes couches de la conscience sont données aux femmes et aux hommes par l’univers. Chacun peut à son rythme les découvrir et intervenir avec elles sur sa vie en prenant connaissance de ce qu’elles transmettent. Leur savoir est au-delà de celui de l’homme car il ne limite pas le point de vue intérieur, ni révélateur de qui nous sommes. Avec la conscience, se forment des ouvertures larges et belles. Chacun peut alors se permettre d’entrer dans le changement profond afin d’aller vers sa propre transformation. Être conscient révèle le vouloir d’entrer dans le véritable changement et ne pas rester dans le mental humain qui nous retient dans sa direction égotique de la soumission.

Beaucoup trop d’entre nous n’ont pas conscience de la valeur de la conscience. Être dans cette relation fusionnelle permet d’entrer dans la grandeur de la transformation grâce à l’humilité et au regard simple des choses. Travailler sa voie est aller dans cette direction avec pour but l’unité relationnelle de sa forme et de sa puissance. En toute simplicité, je vous dirai que sa découverte est une forme de jouissance qui ouvre la voie de la profondeur de qui nous sommes et donne l’état jouissif de la transformation par le lâcher prise qui intervient dans toutes les positions de l’homme. Ce laisser aller donne le choix de se défaire de ce que nous ne voulons plus car nous sommes alors aptes à le laisser partir par notre fusion avec l’univers, nous sommes aptes à dépasser notre mental humain.

Transmis par Mirena, le 12 Novembre 2011
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code