L’Amour, clé du bonheur et de l’abondance

Alors que beaucoup recherchent les moyens d’être heureux dans leur vie, les moyens de vivre sereinement et le mieux possible, il est une clé magnifique qui peut tout. Elle peut tout changer en nous et autour de nous. Pour cela, il suffit d’en prendre conscience et l’utiliser afin qu’elle puisse nous offrir tout ce qui  peut nous combler. Cette clé est l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie, l’amour de tout ce qui est vie, l’amour de tout ce qui est autour de nous car cela fait partie de la création.

Plus nous vivons dans le mal-être, dans la négativité, dans la recherche extérieure, plus nous nous enserrons par ces liens qui nous empêchent de voir au-delà de ce que nous vivons. Ils nous séparent de notre amour qui est aussi celui de l’univers, celui de notre lumière intérieure. Nous sommes dans ces moments-là, des êtres coupés de l’essence de Vie.

Si nous décidions de la prendre, cette essence de Vie nous ouvrirait les portes de la Vérité. Elle nous permettrait de vivre dans l’abondance, dans la lumière. Mais pour cela, nous devons vouloir lâcher toutes nos illusions et nous permettre de trouver l’énergie pour fermer les portes à la négativité et au mental négatif qui nous mène par son pouvoir et à qui nous répondons non pas par notre amour, mais par notre souffrance et par nos peurs.

Nous ouvrir à l’amour est pourtant une belle opportunité que beaucoup ne saisissent pas. Vivre dans l’amour, c’est toucher à chaque instant ses ondes. C’est aussi les déployer en soi pour accueillir leur douceur, pour prendre leur lumière. C’est également les répandre autour de soi, par un sourire, par un regard, par un geste, par une pensée… C’est accomplir en conscience tous nos actes avec beauté. C’est vivre chaque instant dans sa lumière en laissant le temps passer, sans l’arrêter, sans mentaliser, sans être à la recherche d’un autre bonheur que celui de l’instant présent.

L’amour est l’instant de la vie. Il est aussi celui de toute vie. Il est la connexion à la lumière et aux ondes de guérison. Il est nous, dans toute notre beauté. Nous sommes lui pleinement beaux. Dans l’amour, il n’y a pas de différence. Tout est parfait, tout est comme il se doit d’être. Alors que l’homme mentalise et exploite sa négativité pour trouver toujours un point négatif dans sa vie, il pourrait exploiter, utiliser cette clé qui le porterait loin de ses recherches extérieures, loin de la négativité et de la souffrance.

L’amour est l’abondance. Lorsque nous sommes dans l’amour, nous sommes bien car nous sommes reliés à la lumière de la Source. En restant dans cette énergie, nous pouvons accueillir le meilleur. Avec lui, il n’y a plus de blocage, il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’illusion. Tout vient car nous sommes dans la conscience de cet amour. Nous pouvons alors accueillir ce qui est sur la même onde vibratoire. Plus nous vibrons « amour » plus les cadeaux de la vie sont beaux.

Alors, lorsque nous commençons notre journée, commençons par ouvrir notre cœur à la vie qui nous dit bonjour. Disons-lui que nous l’aimons. Envoyons notre amour à notre famille, à nos voisins, à nos amis, à l’humanité, à la Terre, à l’univers… Offrons ce que nous avons de meilleur en nous. Puis, vivons tout ce que nous faisons dans la conscience de cet amour et laissons-le nous envahir à chaque instant. Tout ce qui est autour de nous est beau. Tout ce qui est autour de nous est amour. Regardons cet amour. Il est là, à notre portée. Il attend que nous vivions dans cet échange. Portons le drapeau de notre nature retrouvée, marchons avec lui et répandons-le dans les consciences. Grâce à lui, nous n’avons plus mal, nous n’avons plus faim, nous n’avons plus froid, nous ne sommes plus tristes.

Vouloir le changement n’est pas rester dans la négativité de sa vie. C’est ouvrir la porte au bonheur qui est là et qui ne demande qu’à nous envahir. Permettons-nous d’être heureux. N’ayons pas peur de ce bonheur. Faisons un pas vers lui pour l’accueillir.

Mirena, le 15 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le pouvoir du changement par Maha Chohan

Lorsque vous marchez sur votre chemin avec des vues trop rigides, vous ne pouvez laisser s’épanouir l’âme, telle une fleur qui s’ouvre aux rayons du soleil et bénéficie de sa radiance. Vous ôtez toute présence en vos actes. Vous êtes vous, simplement, dans toute votre puissance humaine.

Les actes sont beaux lorsqu’ils sont conçus avec amour. Ils sont « limite » lorsqu’ils sont investis par un mental fort qui les mène. Tout ce qui est mentalisé est posé avec doute, méfiance et sans amour. Tout ce qui est fait avec le cœur, sans recherche, sans attente, sans jugement, simplement avec l’accueil de la vie, telle qu’elle est, telle qu’elle vient à vous, est une preuve d’amour et donc entraîne une libération du flux de l’âme en votre corps. A ce moment, vous êtes vous et vous êtes aussi dans votre présence. Tout ce qui est dégagé par votre action s’extériorise au-delà de votre être et vous irradiez cette puissance, cette beauté qu’est la présence en vous.

Tout comme les mots, les actions sont des positions spirituelles qui vous  définissent au-delà de tous les schémas humains. En effet, chaque son, chaque geste dépose en l’univers sa vibration et dégage sa séquence. Celle-ci ouvre alors la porte au positif comme au négatif. Chaque être déploie ainsi sa forme d’être bien au-delà de l’aspect qu’il montre, qu’il entretient.

Les vibrations sont un tout dans l’univers, un monde de basse et de haute fréquence, une création de chaque instant où se vit la vérité ou bien l’illusion. Chacun a accès à ces ondes de vie qui partent à chaque instant car elles sont créées par vos pensées, vos paroles, vos actions. Chaque être est pourvu de la toute puissance de l’univers et doit aujourd’hui connaître la portée de ses créations. Il est important que chacun sache que le vent qu’il crée peut provoquer la tempête par la puissance des énergies qu’il déploie. Il est important aussi qu’il sache que chaque acte d’amour qu’il dégage peut transmettre une nouvelle conscience, une guérison à celui qui la reçoit. Rien n’est inactif dans l’énergie. Tout se joue avec l’intention, tout se perd ou tout se gagne, tout se crée dans l’ombre ou la lumière.

C’est pourquoi en ces jours où le changement apporte la puissance des énergies, vous devez savoir et aussi comprendre, intégrer et agir en toute conscience en sachant que ce que vous donnez peut grandir ou détruire et vous revient avec toujours plus de puissance pour une compréhension nécessaire. Tant que vous n’aurez pas intégré toute cette compréhension, vous jouerez le même acte, la même scène jusqu’à ce qu’elle soit transformée et admise par votre psyché.

L’onde de vie est forte, elle est puissante. Elle définit la puissance des énergies afin que vienne la guérison en chacun. Elle prend ou donne, elle fait ou défait, elle vit en chacun de vous et vous donne l’élan de votre existence. Chaque être a en lui la possibilité du changement. C’est grâce aux énergies qu’il peut se transformer et transformer sa vie. La base de toute action est la pensée. La parole joue aussi la partie et nécessite une application fondamentale basée sur l’amour.

Toute substance de création humaine est forgée par l’esprit humain et se définit en la matière. Bientôt vous créerez sans matière et la singularité sera une ouverture de la floraison de l’âme qui vous transmettra la puissance divine pour une implantation de votre psyché humaine en énergie pure et simple qui déploiera sa nature sans matérialisation. Sa vibration sera si fine qu’elle ne pourra être perçue dans le monde de la matière et intensifiera de ce fait le processus divin dans toute création. L’harmonie des énergies établira un véritable processus d’actions intemporelles, qui créeront en l’instant, pour la nécessité, et disparaîtront dès que le moment ne sera plus. L’alchimie remarquable se fera.

Mais pour le moment, je vous demande de prendre conscience de la valeur de mes mots et de ce qu’ils vous transmettent. Ils vous sont donnés pour une compréhension des lois de l’univers afin que vous privilégiez dans l’amour et la positivité chaque pensée, chaque parole, chaque geste. Tout a sa fonction d’être : vous, votre vie, les personnes qui vous entourent, la simplicité ou les complications, la sagesse ou l’excès, les rires ou les pleurs, l’abondance ou le besoin, le soleil ou la pluie… Tout dans votre monde est votre création, de même que l’ombre et la lumière sont votre projection. Tout a sa raison d’exister car c’est vous qui le créez : un monde dans votre monde, l’humanité dans l’univers.

Votre reflet vous lance aujourd’hui un appel au secours. Il vous montre votre création, il vous montre votre monde, celui que vous avez édifié en toute logique. Il vous dit que maintenant vous ne pouvez poursuivre sans conscience, sans compréhension. Vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas. Vous ne pouvez plus ne rien voir, ne rien entendre. Votre état se montre aux yeux de tous. Vous ne pouvez tourner le dos à cette création car la puissance des énergies vous renvoie immédiatement ce que vous créez et vous ramène à la conscience de ce que vous avez édifié.

Alors, pourquoi ces lamentations, ces pleurs ? Vous savez maintenant que vous pouvez changer votre vie pour une vie meilleure basée sur l’amour, la beauté, l’abondance. Vous savez que vous avez le pouvoir de tout changer car le pouvoir des mots est en vous, le pouvoir de la pensée est en vous, le pouvoir d’action est en vous. Vous pouvez vous transformer et transformer votre vie. Celle est si simple que vous n’osez le croire. Pourtant, tout est en vous je vous l’assure. Tout est puissance nouvelle et individuelle de transformation.

L’esprit crée et l’âme vous montre le chemin, vous délivre la raison éternelle. Sachez qu’il est temps mes enfants, d’appliquer cette transformation en votre vie pour noyer toute illusion de l’ego, toute négativité humaine. Vous pouvez agir ainsi et j’attends de vous une grande transformation en vos cœurs.

L’illusion doit se défaire de vous et vous devez vous défaire de l’illusion. Certes, cette tâche sera de chaque instant car vous devrez rectifier peu à peu les empreintes passées et tout votre vouloir sera nécessaire pour cela, toute votre volonté devra être requise pour affirmer votre choix.

L’illusion ne peut s’effacer en un jour. Elle est celle qui recouvre toute votre humanité et vous devez ôter le voile pour libérer votre essence afin que celle-ci prenne en main votre destinée, votre nouvelle vie, pour un monde meilleur parmi les mondes.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 22/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La plénitude de la conscience du Tout par Maha Chohan

Bonjour, chers Êtres de lumière, bonjour à vous tous en ce monde qui grandit.

Je suis Maha Chohan, Maître Ascensionné et je viens aujourd’hui vous révéler dans votre évidence, une oraison belle et joyeuse à la fois. Elle est l’hymne de l’univers, elle est louange aussi et elle vous rendra grâce lorsqu’elle aura touché vos cœurs.

Vous recherchez la plénitude, vous optez pour des choix de vie en cherchant toujours à l’extérieur de vous une raison, un plaisir, un vouloir de grandir et de laisser derrière vous vos bagages emplis d’un passé dépassé.

Mais ce passé, savez-vous qu’il vous a modelé, qu’il vous a transmis sa forme, qu’il vous a acquis et donné « qui vous êtes » ? Il a aussi délivré les situations qui vous ont menés à votre présent, avec toutes les joies et les peines qui ont accompagné vos années.

Ce passé a aussi servi de tremplin à vos choix de vie. Il vous a apporté ce que vous avez voulu et vous l’avez inscrit en l’univers. Peu à peu, pas à pas, il a été le témoin de votre existence. Et aujourd’hui, avec toute l’application que vous mettez dans vos actions, vous vivez votre passé au temps présent car vous avez posé votre vie, en cette journée que vous vivez actuellement.

Lorsque vous évoluez, vous marquez votre chemin de repères, de distances, de désirs, de choix et lorsque vous avancez sur ce chemin, vous vivez les situations que vous avez programmées.

Cette limite qui n’en est pas une, est au contraire une ouverture. Elle doit vous appeler, elle doit vous interpeller afin que votre conscience s’éveille et se dirige vers un chemin fleuri de lumière et d’espérance.

Chaque action vécue est un hymne de l’univers qui vous renvoie votre reflet. Et malgré toutes les techniques, toutes les connaissances, s’il résiste une incompréhension dans la création de vos actions, de votre vie, vous ne changerez rien à ce que vous avez attiré à vous.

La pensée est une voie qui ouvre les actions de chacun. Elle doit être pure et respectueuse. Elle peut être négative et ouverte au contre emploi de la lumière. Le choix est là. Il vous est posé pour une œuvre de vie belle et lumineuse, pour un parcours de joie, d’amour, d’abondance.

La pensée est un être en vous qui ouvre sa projection sur un univers en action. La résonance est forte car l’onde nouvelle qui vibre, est une révélation de l’énergie divine. Elle reçoit et renvoie. Elle accueille et multiplie. Elle transmet sa toute puissance dans une union des énergies qui développe la création. Telle une balle qui bondit, elle va, elle vient et développe une trajectoire directe ou indirecte par un don de l’énergie qui attire à elle la réciprocité, l’immensité.

La pensée détermine le vouloir de l’homme, votre vouloir dans une fonction déterminante de la création. L’homme a un choix à faire dans sa création de vie, vous avez un choix à établir dans votre création de vie. Tel un aimant qui attire, vous attirez à vous la condition que vous placez en vous.

La pensée, la parole, l’action sont des éléments déterminants de création. Ils utilisent l’énergie et s’en nourrissent. Ils prennent en elle une résonance, une couleur, la polarité qui s’accorde. Vous jouissez ainsi d’un pouvoir légitime, d’un accord parfait avec les énergies. Car cet accord est parfait dans toute sa logique. Il illumine l’essence même de la création en délivrant votre ressemblance. Vous devez comprendre son emploi et l’utiliser en toute conscience.

Le bien, le mal n’existent que dans votre création personnelle.
Le beau, le laid sont votre reflet.
Le blanc, le noir sont les polarités qui vous identifient à votre vie.

La jouissance de l’Être est parfaite. Elle est pleinement belle. Elle marque une voie qui doit être étudiée, intégrée. La conscience prime. Elle donne l’effet vibratoire nécessaire à l’ouverture consciente de la création de vie, de votre vie.

Nul ne peut espérer, sans consentement individuel, sans foi personnelle, sans regard sur soi, évoluer dans une parfaite entente avec les énergies et établir sa vie en communion avec l’univers.

La conscience d’un être est la naissance du Tout en vous. Elle vous transmet une vue nouvelle qui résonne en vos cellules et donne une vision positive de la création. Elle enlève les blocages et les utilise pour une meilleure compréhension. Elle sait et retransmet la naissance de toute chose, la pureté. L’onde nouvelle s’étend en vous et clarifie peu à peu votre volonté d’aller vers le meilleur. Cette conscience délie toute source négative et, grâce à elle, la compréhension permet une évacuation des schèmes dépassés pour un accueil favorable et certain des nouvelles constructions.

La conscience est aussi un accès à l’Unité. Plus elle est élevée, plus elle vous relie à l’univers. Avec elle vous allez dans la transformation de votre être mais aussi dans le regard profond de votre âme. La fusion s’établit dans un respect nouveau de votre présence et un allègement des fardeaux de votre vie qui deviennent peu à peu des moyens de compréhension, des éléments positifs qui vous permettent un regard autre sur la création de votre vie. Vous comprenez que les problèmes ne sont que des moyens pour vous aider à grandir et à modifier votre intériorité. Car ils sont votre reflet, le reflet de votre vie. Vous les reportez à l’extérieur de vous et attirez leur ressemblance, leur sosie. C’est pourquoi actuellement, avec l’ampleur de la puissance des énergies, tout vous revient rapidement et très aisément.

Chacun construit sa vie en étant « qui il est ». C’est en acceptant, en comprenant cette forme de création de vie que vous parviendrez à modifier votre être pour retrouver la paix. C’est en modifiant vos pensées, en établissant l’amour dans votre vie que vous parviendrez au souhait de chacun, au plaisir certain d’une vie harmonieuse édifiée dans l’abondance de la création.

L’unité est en vous. Elle est paix et amour. Elle est liberté aussi. Liberté de l’être dans l’édification de sa vie. Vous êtes les constructeurs de votre vie, de toute vie sur terre. Vous êtes ancrés dans la douceur et la lumière et pourtant  vous ne les trouvez pas.

Prenez un temps de réflexion et regardez votre vie avec amour, sans jugement. Regardez en vous chaque souffrance, chaque peur, chaque pensée négative, chaque action, chaque parole. Analysez-vous sans critique. Constatez seulement. N’ayez aucune peine, aucun rejet de vous-mêmes. Prenez conscience seulement.

Toutes ces souffrances sont des blessures à guérir, les blessures d’une vie et aussi les blessures anciennes de vos autres vies. Vous êtes ici et maintenant pour les guérir. Vous en avez la possibilité, le moyen. Et c’est la conscience qui va vous aider à le faire. C’est votre foi en l’univers et en vous aussi qui va l’établir. Si votre vouloir de guérir ces blessures est empreint d’humilité, vous arriverez à ôter toutes les couches, tous les voiles qui les cachent et vous pourrez les mettre au jour, à la lumière de votre compréhension pour les laisser sortir de votre intériorité. Vous arriverez ainsi à la ressemblance, à l’action de la transformation.

En laissant remonter vos blessures, vous comprenez « qui elles sont ». Elles vous montreront « qui vous êtes » et c’est en les identifiant que vous saurez que le moment est venu de vous séparer d’elles. Elles partiront alors, chargées de votre volonté et vous pourrez ainsi les remplacer par leur polarité positive. Peu à peu, vous modifierez votre état d’être et vous rentrerez dans une création positive de votre vie.

Mais comment, me direz-vous, vais-je arriver à éliminer toutes les souffrances qui se trouvent en moi ?

Avec la conscience de « qui elles sont », vous répondrai-je, seulement avec elle. La conscience de chaque chose, le regard sur soi, sans jugement, sans rejet, sans peur, avec humilité et respect pour ces actions qui vous ont aidés à être « qui vous êtes », tout ceci est une clé précieuse pour modifier votre vie. Si vous avez la volonté sincère de vous reconnaître tel que vous êtes, si vous n’avez aucun regret, aucune culpabilité mais une compréhension des expériences de vie qui vous ont mené à être ici et maintenant, alors vous pouvez engager cette transformation.

Le constat doit être fait sans jugement. Laissez simplement passer vos actions. Ne les retenez pas. N’y revenez pas. Regardez-les passer tel un film que vous visionnez. N’y accordez qu’un constat et remerciez-les pour vous avoir construits dans toutes ces vies, pour vous avoir aidés à être « qui vous êtes » ici et maintenant. Ce ne sont que des expériences de vie pour une réalisation, une poussée vers votre divinité. Ces souffrances ne sont que ce que vous en avez fait. Le reflet de votre vie est votre reflet et vous devez l’accepter tout simplement. Un simple accord avec votre conscience libèrera les points négatifs un à un. Et s’ils reviennent de temps en temps à votre esprit, regardez-les passer, sans les retenir.

Revenez à votre conscience et revenez à cette compréhension que vous édifiez en vous en sachant qu’ils ont été des expériences de la dualité, des témoins négatifs, des sources du passé qui vous ont aidé à grandir, à comprendre, à prendre conscience.

Dans l’immensité le vouloir d’aller plus loin dans la lumière vous sera retourné pour vous aider à grandir encore et encore, avec plus d’amour pour trouver enfin la paix.
Je vous aime chères âmes, je vous dédis ces mots car ils sont l’immensité, le pouvoir de la création et je sais que vous saurez acquérir cette conscience, cette compréhension pour un nouveau choix de vie, une nouvelle destinée qui vous attend dans la lumière et l’amour.

Je vous remercie et je remercie les énergies qui vont vous aider à vous transformer et à transformer de ce fait ceux qui vous entourent et la terre elle-même, Mère de l’humanité, qui attend votre transformation pour sa transformation.

Maha Chohan.

Transmis par Mirena, le 19/03/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’argent : relation positive ou négative ?

Dans notre société, l’argent est perçu négativement. Nous sommes confrontés chaque jour à cette possession car il est indispensable pour vivre. Mais cette relation que nous avons avec lui, est faussée par notre appréciation. Beaucoup le situe dans un rôle sombre, un rôle négatif.

L’argent est en réalité un échange que nous devrions considérer comme positif. Rien en lui n’est négatif, sauf la perception que nous en avons et que nous en faisons.  Lorsqu’il n’est pas employé avec excès, pour un profit ou un moyen de s’enrichir, il est simplement un moyen d’échange et il transmet une énergie. Toute conviction négative retient l’argent. Toute peur à son sujet, crée un besoin. Trop de personnes ont une relation négative avec lui. Elles pensent que l’argent n’est pas bon, qu’il n’est que profit et pouvoir pour certains. Pourtant, si nous considérions tous cette relation positivement, nous pourrions l’apprécier à sa juste valeur.

Toutes nos relations doivent comporter un échange. Elles ne peuvent s’établir dans une seule direction. Les personnes qui pensent devoir recevoir sans donner sont dans l’erreur. Elles doivent comprendre que dans cette relation, il n’y a aucun échange et donc, l’énergie ne peut circuler correctement.

Trop de personnes pensent également que la spiritualité est un chemin où l’argent n’a pas sa place. Elles pensent que cette voie doit être faite de pauvreté, de souffrances, d’abstinence, de sacrifices…, pour plaire à Dieu. Mais le temps de la séparation et de la soumission à ces schémas de vie est heureusement terminé. Nous sommes entrés dans une ère qui nous enseigne d’autres vues, d’autres relations avec l’argent. Nous nous installons dans un monde qui sera meilleur à condition de le créer dans un autre état d’esprit et avec beaucoup d’amour. L’illusion s’en va et avec elle, beaucoup de nos conceptions erronées de la vie. Nous découvrons notre esprit créatif et nous ne nous sentons plus séparé du Divin. Car ce Dieu c’est nous ! Ce Dieu ne juge pas, ne punit pas. Ce Dieu dont nous faisons partie nous guide dans l’amour plutôt que dans l’illusion, la séparation et la souffrance.

Alors il est temps maintenant de se mettre à l’œuvre afin d’intégrer de nouveaux schémas de vie, comme celui de notre rapport avec l’argent. Tout travail mérite salaire, même lorsqu’il s’agit d’un travail spirituel. Quand il n’y a pas d’excès dans les tarifs pratiqués, l’échange est à sa juste mesure. Les femmes et les hommes qui guident, qui aident, effectuent souvent un travail rigoureux qui relève lui aussi d’un échange. S’il n’y a pas d’échange, comment l’énergie peut-elle circuler librement ? Un blocage s’installe et le résultat n’est pas à sa juste mesure. Où est le mal dans ce contexte ? Il n’est que dans le jugement, dans la croyance. Nous sommes tous des femmes et des hommes incarnés et nous avons tous besoin d’argent pour vivre. Le concept vivre d’amour et d’eau fraîche est encore une illusion. Souffrir pour vivre aussi. Rester pauvre également.

L’argent est simplement un moyen de remercier la personne pour son travail. Il est un simple bout de papier, une pièce en métal. Mais il est encore ce que nous y mettons, une intention positive ou bien négative. C’est pourquoi beaucoup de personnes n’accueillent pas en elle l’abondance. Elles se limitent par leurs pensées et restent dans le manque car elles ne s’ouvrent pas à l’accueil de l’argent. Elles reçoivent leur limitation, leur peur, et se placent dans la création négative du manque. La foi en l’univers pourrait pourtant ouvrir de grandes portes en elles et ainsi elles attireraient l’abondance. L’univers est une source de bienfaits lorsque l’énergie qui nous relie à lui par nos pensées, par nos paroles, par nos actes, est dénuée de toute négativité, de toute peur, lorsque nous sommes bien alignés et que l’échange des énergies se fait correctement. Faire confiance en l’univers et intégrer qu’il nous apportera tout ce dont nous avons besoin est réellement une belle opportunité de grandir dans la fusion de notre soleil intérieur et non dans la séparation. Nous  intervenons dans le lâcher prise plutôt que dans le contrôle de notre vie.

Nous pouvons être heureux, en parfait accord avec les énergies et attirer également l’abondance par notre création positive. A nous de savoir ce que nous voulons : rester dans l’illusion et dans le manque ou bien vivre dans l’abondance.

Mirena, le 7 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.