L’amour de soi

 

Lorsque l’on s’aime, on se respecte, on respecte son corps et toutes les expressions de vie qui sont issues de nous. Ceci est une étape importante pour ne plus lutter contre ses propres expérimentations, ni les nourrir. L’accueil se place ainsi et libère les blocages.

S’aimer c’est se reconnaitre humain avant toute chose et se pardonner ses actes. C’est vivre en accord avec eux, les accueillir pour pouvoir les changer.

Le manque d’amour de soi bloque la libération intérieure. Il n’est pas relié au physique mais au manque d’acceptation de son corps, de son esprit et de ses expériences duelles. Il est le manque de réalité de l’être humain dans la compréhension de son incarnation dans la matière.

L’amour de soi est le pardon véritable qui libère l’être de son passé. C’est la reconnaissance de soi en toute honnêteté et simplicité, sans jugement mais dans un réel accueil de ce qui est.

L’amour de soi n’est pas se trouver beau mais s’accepter totalement avec indulgence en s’accordant l’amour, en le rayonnant et en le vivant dans les expériences de vie que l’on attire à soi pour les dépasser.

L’amour de soi, c’est la réconciliation avec l’être humain, avec sa part d’ombre. Ainsi celle-ci n’est plus nourrie par la lutte intérieure et le déni de soi.

L’amour de soi, c’est faire la paix avec soi.

Mirena
Source : www.audeladesmots.org

L’Amour, clé du bonheur et de l’abondance

Alors que beaucoup recherchent les moyens d’être heureux dans leur vie, les moyens de vivre sereinement et le mieux possible, il est une clé magnifique qui peut tout. Elle peut tout changer en nous et autour de nous. Pour cela, il suffit d’en prendre conscience et l’utiliser afin qu’elle puisse nous offrir tout ce qui  peut nous combler. Cette clé est l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie, l’amour de tout ce qui est vie, l’amour de tout ce qui est autour de nous car cela fait partie de la création.

Plus nous vivons dans le mal-être, dans la négativité, dans la recherche extérieure, plus nous nous enserrons par ces liens qui nous empêchent de voir au-delà de ce que nous vivons. Ils nous séparent de notre amour qui est aussi celui de l’univers, celui de notre lumière intérieure. Nous sommes dans ces moments-là, des êtres coupés de l’essence de Vie.

Si nous décidions de la prendre, cette essence de Vie nous ouvrirait les portes de la Vérité. Elle nous permettrait de vivre dans l’abondance, dans la lumière. Mais pour cela, nous devons vouloir lâcher toutes nos illusions et nous permettre de trouver l’énergie pour fermer les portes à la négativité et au mental négatif qui nous mène par son pouvoir et à qui nous répondons non pas par notre amour, mais par notre souffrance et par nos peurs.

Nous ouvrir à l’amour est pourtant une belle opportunité que beaucoup ne saisissent pas. Vivre dans l’amour, c’est toucher à chaque instant ses ondes. C’est aussi les déployer en soi pour accueillir leur douceur, pour prendre leur lumière. C’est également les répandre autour de soi, par un sourire, par un regard, par un geste, par une pensée… C’est accomplir en conscience tous nos actes avec beauté. C’est vivre chaque instant dans sa lumière en laissant le temps passer, sans l’arrêter, sans mentaliser, sans être à la recherche d’un autre bonheur que celui de l’instant présent.

L’amour est l’instant de la vie. Il est aussi celui de toute vie. Il est la connexion à la lumière et aux ondes de guérison. Il est nous, dans toute notre beauté. Nous sommes lui pleinement beaux. Dans l’amour, il n’y a pas de différence. Tout est parfait, tout est comme il se doit d’être. Alors que l’homme mentalise et exploite sa négativité pour trouver toujours un point négatif dans sa vie, il pourrait exploiter, utiliser cette clé qui le porterait loin de ses recherches extérieures, loin de la négativité et de la souffrance.

L’amour est l’abondance. Lorsque nous sommes dans l’amour, nous sommes bien car nous sommes reliés à la lumière de la Source. En restant dans cette énergie, nous pouvons accueillir le meilleur. Avec lui, il n’y a plus de blocage, il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’illusion. Tout vient car nous sommes dans la conscience de cet amour. Nous pouvons alors accueillir ce qui est sur la même onde vibratoire. Plus nous vibrons « amour » plus les cadeaux de la vie sont beaux.

Alors, lorsque nous commençons notre journée, commençons par ouvrir notre cœur à la vie qui nous dit bonjour. Disons-lui que nous l’aimons. Envoyons notre amour à notre famille, à nos voisins, à nos amis, à l’humanité, à la Terre, à l’univers… Offrons ce que nous avons de meilleur en nous. Puis, vivons tout ce que nous faisons dans la conscience de cet amour et laissons-le nous envahir à chaque instant. Tout ce qui est autour de nous est beau. Tout ce qui est autour de nous est amour. Regardons cet amour. Il est là, à notre portée. Il attend que nous vivions dans cet échange. Portons le drapeau de notre nature retrouvée, marchons avec lui et répandons-le dans les consciences. Grâce à lui, nous n’avons plus mal, nous n’avons plus faim, nous n’avons plus froid, nous ne sommes plus tristes.

Vouloir le changement n’est pas rester dans la négativité de sa vie. C’est ouvrir la porte au bonheur qui est là et qui ne demande qu’à nous envahir. Permettons-nous d’être heureux. N’ayons pas peur de ce bonheur. Faisons un pas vers lui pour l’accueillir.

Mirena, le 15 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le besoin de se libérer

Se libérer devient un besoin. Pour cela, nous devons agir sur la purification de tout le négatif qui est en nous pour ne pas subir la tristesse et la souffrance. Lorsque l’être est prêt, se présentent à lui les situations nécessaires au grand nettoyage de son corps et de ses corps. Dans ce domaine, la pensée est très importante. Elle intervient puissamment dans le changement. Faire le choix par la pensée d’entrer dans l’élimination des schémas et comportements obsolètes qui sont en nous, permet d’en placer le commencement. Le pouvoir de la pensée est puissant. Il transmet l’onde avec de plus en plus de puissance. Les énergies présentes nous rapprochent un peu plus chaque jour de la Source et leur forme vibratoire élevée nous pousse dans cette créativité qui nous répond de plus en plus rapidement.

Nous éprouvons donc la nécessité de nous libérer de tout ce qui nous pèse. Ces fardeaux de 3° dimension ne sont plus en accord avec les vibrations actuelles. Nous sommes soumis à épurer, à transformer, à comprendre et intégrer les formes négatives de notre mental, ainsi que les schémas, les comportements négatifs et les blocages, pour les lâcher et les transformer. En effaçant les anciennes mémoires, nous accueillons en nous un jour nouveau qui laisse la place à l’Être que nous sommes. Nous ôtons peu à peu les voiles de la séparation et une nouvelle vision, une nouvelle conscience s’ouvre à nous. Plus nous entrons dans la profondeur de notre purification, plus nous nous rapprochons de la Source.

En ôtant les voiles sombres de notre être, nous nous tournons vers ce qui est plus en accord avec nous-mêmes. La conscience s’ouvre, s’élargit. Ce qui était accepté, ne l’est plus maintenant. Nous avons besoin de changer à tous les niveaux. Le taux vibratoire nous met en relation avec d’autres personnes. Les anciennes relations se défont. Les habitudes alimentaires changent. Le mental négatif faiblit. Nous sommes en accord avec de nouveaux schémas, de nouveaux comportements. Nous lâchons ce qui est lourd, ce qui nous entraîne vers le bas. C’est pourquoi certaines personnes ressentent le besoin de changer de vie, de changer de profession… Ceci n’est pas une fuite mais une autre compréhension de la vie. Vivre dans la souffrance et entourés de liens qui nous étouffent ne nous permet pas de nous envoler vers ce qui nous appelle.

Nos choix de vie sont importants. Certains ne veulent pas en changer. Les anciens schémas sont fortement ancrés en eux. Les croyances aussi. La matérialité les retient. La peur de manquer également. Ils sont dans la souffrance mentale, physique et ne savent pas ce qui les fait souffrir. Ils cherchent où est la faute, où est la responsabilité. Ils n’ont pas encore compris qu’ils sont les seuls responsables de leur vie et de ce qui les fait souffrir. Ils n’ont pas encore ouvert leur cœur à la transformation d’eux-mêmes. Le mental négatif les tient fermement. Mais jusqu’à quand ?

Si nous souffrons, c’est que nous avons quelque chose à comprendre. Ce quelque chose se trouve en nous et non ailleurs. L’amour de soi et l’humilité nous permettent de nous voir réellement dans une vérité vraie. J’insiste sur ces mots car ils sont souvent loin de l’esprit humain. L’homme préfère se convaincre qu’il n’est pas responsable de ce qu’il vit. Le changement passe par cette compréhension. Les voiles sombres peuvent parfois être karmiques, ancestraux mais il y a aussi une part de notre propre création dans ce que nous vivons. Et tant que nous resterons éloignés de cette vision, tant que nous resterons dans nos croyances obsolètes, nous souffrirons.

La vie est pourtant bien simple si nous lui portons un autre regard. Un regard juste, humble, qui nous montre ce qui est à lâcher. Le changement ne peut intervenir sans notre vouloir. Ceux qui choisissent de lâcher permettent des renaissances intérieures mais se placent aussi dans le recevoir de la vie qui envoie la transformation. Le positif remplace le négatif. Les opportunités se présentent. Le cœur s’ouvre. L’amour se répand. Le corps et l’esprit accueillent l’ouverture de la conscience à un autre niveau.

J’ai constaté avec la purification de l’ADN de grands changements dans l’ouverture de la conscience. La transformation ne se fait pas seulement dans les mémoires cellulaires. Elle se transmet à tout le corps, à notre aura, à notre esprit, à notre mental, à notre émotionnel. La vision de la vie et de nous-mêmes se fait plus profonde. Nos comportements se modifient. Nous laissons les anciens schémas de vie pour en accueillir de nouveaux plus en accord avec nos vibrations. Nous percevons de nouvelles ouvertures, de nouvelles compréhensions. Nous nous rapprochons de la lumière et de l’amour. Ceux qui veulent réellement la transformation peuvent l’accueillir à tous les niveaux et il est beau de voir les transformations se faire en profondeur.

Le besoin de nous libérer influence aussi notre vie. Nous attirons tout ce qui est nécessaire à ce grand changement. Nous vivons une époque magnifique et nous avons une immense chance de participer à ce renouveau. La terre doit s’épurer. Alors commençons par nous épurer ! C’est en nous transformant, c’est en nous ouvrant à d’autres niveaux de conscience plus élevés que nous pourrons entreprendre une nouvelle vie plus équitable, plus sage, plus propre, plus positive. Nous pouvons entreprendre de sauver la planète en nous purifiant de notre négativité. Seul notre changement pourra changer le monde et l’humanité. Si tout va mal actuellement, c’est pour nous montrer que nous ne pouvons continuer dans cette ouverture négative de la vie.

Alors, lâchons nos peurs. Ouvrons-nous à la compréhension de ce que les ondes vibratoires nous offrent pour ne plus souffrir. Nous avons un grand potentiel à notre disposition. L’ère nouvelle nous envoie les outils de la transformation et du changement intérieur. Prenons-les pour aller sans souffrance sur notre chemin. Je le répète encore, la souffrance n’est pas un passage obligé. Nous pouvons aller sans peur, avec la foi et l’amour car nous attirons à nous qui nous sommes.

Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 16 Février 2012.

Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.