Passage vers la lumière

Passage vers la LumièreNous vivons actuellement de grands changements. Pour certains, il y a comme un air de légèreté qui se déploie, une ode à la Vie qui s’éveille et s’anime. Les voiles sombres se sont envolés. La lumière intérieure peut ainsi illuminer l’être et transmettre sa fluidité. On sent bien que les choses ont changé, qu’il se passe quelque chose. Je ressens ce passage. Il est la perte d’un passé bien terminé. Rien ne sera plus comme avant. Un pas supplémentaire dans la conscience est franchi.

Rien n’est à sa fin mais au renouveau de la vie en chacun. Un renouveau formulé par une intuition plus affinée, par une sensibilité accrue, par un état d’être plus serein, par une ouverture aux autres encore plus grande, par un placement nouveau. Certains franchissent de grands caps. Les efforts fournis ne sont pas restés vains.

Il est évident que chacun avance à son rythme. Pour d’autres, les peurs remontent encore. Elles sont encore bien ancrées et les mémoires du passé reviennent pour être transmutées par le cœur. C’est un passage obligé que nous vivons actuellement, un passage vers la lumière… D’autres encore sont perdus et ne savent où aller. Ils ne savent pas comment faire pour avancer. Ils ont encore des attentes extérieures…

Comme je l’explique en consultation, l’attente extérieure est une illusion qui ne comble pas. Le grand vide qui est en chacun doit être comblé par la lumière. Tout se trouve en nous et seuls ceux qui lâcheront l’extériorité éphémère de la vie, seuls ceux qui iront à la recherche de leur lumière intérieure pourront trouver le repos. Ceux qui recherchent leur chemin à l’extérieur n’ont pas encore compris qu’ils ont déjà tout en eux. Lorsqu’ils se connecteront à leur centre et se nourriront de ses énergies, ils sauront où aller et ce qu’ils ont à faire.

Nous ne pouvons œuvrer pour les autres si l’œuvre intérieure n’est pas en marche et conscientisé. Tout se vit à l’intérieur de soi, les connaissances et les techniques apprises y compris. L’être doit intégrer ce qu’il sait pour avancer sur son chemin. Dans le cas contraire, les leçons restent au niveau du mental et ne sont pas vécues dans le cœur. Cette pratique appartenait à la 3e dimension. Elle devient obsolète maintenant. Il nous est demandé d’ouvrir notre cœur et d’y pénétrer pour vivre nos expériences. Ainsi situés, nous lâchons et purifions. Ce chemin est « Le chemin » et il est sans fin…

Actuellement, il est important de rester bien centré et bien ancré. Nous ne devons pas nous laisser déstabiliser par notre mental ou notre émotionnel. Les énergies bousculent et ainsi situés, nous pouvons comprendre et œuvrer en nous pour lâcher plus sereinement le négatif. Une nourriture plus légère et saine permet également d’aider le corps à s’alléger car il a en lui l’inscription de mémoires négatives. Il faut l’aider à avancer.

Ceux qui ont du mal à être dans le lâcher prise se confrontent à leur propre miroir. Ils demeurent dans la souffrance car ils ne se sentent pas encore responsables des expériences vécues. Ils laissent encore tout pouvoir à leurs schémas égotiques. La raison du mental l’emporte encore sur la raison du cœur jusqu’au jour où ils basculeront dans la compréhension du jeu de la vie et sa définition. Qu’il est difficile de renverser les croyances et les limites si longtemps ancrées en soi ! Mais le jeu en vaut pourtant la chandelle !

Que préférer ? L’ombre ou la lumière ? La déstabilisation ou bien la stabilité ? Le lâcher prise ou la projection du mental ? L’ego ou l’ouverture du cœur ?

L’être humain comprend malheureusement trop souvent par la souffrance qu’il subit, qu’il s’inflige même inconsciemment. Or il serait temps qu’il arrive à voir plus loin que le mental. Il lèverait ainsi les blocages, ôterait les œillères, supprimerait les schémas et comportements négatifs, les relations possessives et abusives. Il pourrait vivre en relation avec sa lumière, dans la fusion intérieure et enfin en paix avec lui-même. Une autre définition de la vie se révèlerait alors et donnerait au corps et à l’esprit plus de légèreté.

Le temps s’accélère et tout nous pousse à réagir avec l’afflux des énergies présentes. Les passages imposés peuvent être mieux « digérés ». Il suffit pour cela d’élargir son regard sur la vie pour vivre la joie qui résonne à l’intérieur de soi, s’en nourrir pour élever ses vibrations et lâcher ce qui doit l’être.

Chaque étape franchie nous rapproche de notre âme.

Mirena, le 6 Avril 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Le basculement doit avoir lieu

L’être humain veut avancer rapidement.  Pressé par son mental, il ne comprend pas qu’il y a un temps pour la compréhension, un temps pour l’intégration, un temps pour la révélation et l’avancée. Il suit ses envies, il court après ses désirs, il se démène avec ce qu’il attire à lui et n’accepte pas toujours le miroir qui le met face à lui-même.

La voie spirituelle est une progression constante à réaliser. Lorsqu’il y a des blocages, il y a des choses à comprendre, à intégrer et à dépasser par l’amour et la lumière. L’être incarné se meut dans les énergies de la compréhension de lui-même et de tout ce qui est autour de lui. Il est sans cesse sollicité pour se révéler et grandir.

Aujourd’hui encore, il y a chez les êtres beaucoup trop de recherches extérieures, beaucoup trop d’attentes vis-à-vis de la vie et des autres. Le chemin spirituel est tout d’abord celui qui permet de se re-trouver, celui qui nous fait avancer vers notre lumière intérieure pour la vivre pleinement et fusionner avec elle. L’extériorité et l’ego sont deux séparations qui nous détournent trop souvent de l’essentiel : Nous.

Trop de personnes sont encore dans l’attente de leurs désirs et de ce qu’elles voudraient réaliser. Trop d’êtres sont dans le faire et non dans l’accueil de la vie. Trop d’êtres sont dans la recherche extérieure. Le manque de foi en la vie est bien présent.

Quoi de plus important que vivre sa lumière et son amour ?
Quoi de plus important que soi ?
Quoi de plus important que connaître le bonheur d’être ?
Lorsque l’on comprend cela, tout vient facilement car l’alignement avec les énergies de lumière et d’amour se fait. La fluidité des énergies s’installe car nous n’émettons plus de bocage.

Pourquoi être dans l’action et chercher à faire, à réaliser sa propre lumière sur Terre ? Lorsque l’on est, on n’a pas besoin de vouloir. On accepte ce qui est, et dans cette acceptation tout se déroule naturellement. Tout se place sur notre chemin car nous sommes dans l’accueil de la vie et de sa compréhension. On laisse la place à la lumière. Le mental n’intervient pas ou très peu. Il faut néanmoins le recadrer et rester centrés dans l’énergie de la Vie, dans la fluidité des énergies qui placent sagement tout ce dont nous avons besoin pour avancer sur notre chemin.

Il y a encore trop de séparation dans notre façon de fonctionner. Le chemin spirituel n’est pas celui de l’extériorité mais celui de l’intériorité. Il n’est pas celui du vouloir humain mais celui de l’accueil de la Vie. Il n’est pas celui du mental mais celui du cœur. Il est celui de la découverte de l’Être intérieur, celui de l’acceptation et de la fluidité.

L’ère ancienne a transmis des schémas et des comportements de recherches extérieurs à l’homme. Elle a transmis des formules, des techniques, des rituels, des placements, des positionnements extérieurs. L’être humain a beaucoup appris par l’intellect. Mais aujourd’hui, tout ceci est terminé. Nous devons être, simplement être. Être et accueillir. Nous devons être nous-mêmes, véritablement et simplement. Nous ne devons pas vouloir autre chose qu’être et accepter ce qui est.

Laisser venir à soi et ne plus rechercher.
Exercer nos dons, nos talents sans désir.
Laisser la fluidité des énergies s’installer.
Accueillir.

L’avancement est maintenant celui-ci. Nous n’avons plus besoin de béquilles extérieures. Tout est en nous et non à l’extérieur de nous. Nous devons laisser les commandes à notre cœur et à son amour, et aller là où la vie nous dépose, aller là où le vent nous pousse, aller à l’intérieur de nous, et ne plus laisser le mental nous mener et poser ses limites.

Faites-vous confiance. Ayez la foi et accueillez ce que la vie vous tend. Elle seule sait ce dont vous avez besoin. Je constate que les croyances et recherches extérieures sont encore bien ancrées. Pourtant, ce basculement dans l’être doit avoir lieu. Vous êtes les seuls à pouvoir le faire et personne ne peut le réaliser pour vous. Vous devez modifier vos attentes et vos recherches. Vous devez Être, simplement Être. Ceci est la chose la plus importante à réaliser. Ne plus vous soucier de ce qui est extérieur, ni des connaissances. Lorsque vous intégrez que la lumière c’est vous, que l’amour c’est vous, tout vient facilement, tout se place et vous avez accès à la Connaissance. Tout est fluide et la vie vous apporte la compréhension de votre chemin.

Je sais que beaucoup d’entre vous se sentent incapables d’effectuer ce basculement. J’étais ainsi auparavant et je me surprends tous les jours par les capacités que je découvre en moi. Je vis un grand bonheur, je m’emplis des énergies de la Vie et je constate qu’être est bien plus porteur que le vouloir du mental. Moi qui ne connaissais rien, moi qui n’ai rien appris, moi qui étais une femme réservée et effacée, je peux dire aujourd’hui qu’il suffit d’être pour grandir. Il suffit de se connaître, simplement cela, et accueillir. Lorsque l’être est prêt à recevoir, il reçoit.

Avant cela, j’ai pratiqué de nombreuses purifications de l’ADN. Elles m’ont libérée de nombreuses mémoires négatives. Elles ont changé ma vie. Elles m’ont transformée. Elles m’ont ouverte à la Vie et à « qui je suis ». J’ai énormément de gratitude pour la lumière qui m’a permis de réaliser cette avancée en moi. Je remercie la vie ainsi que mes guides pour cette belle libération intérieure qui me porte et me permet d’être allégée de ces lourdeurs. Elles ont permis que passe en moi la fluidité de la Vie ainsi que la connaissance.

Ayez confiance en vous. Purifiez votre ADN. Gardez des pensées de lumière. Parlez lumière. Agissez lumière et vous comprendrez ce que cela signifie. Soyez vous, pleinement vous et accueillez.

A quoi bon vouloir rechercher encore à l’extérieur alors que tout se trouve en vous. Accueillez votre lumière et votre amour, et laisser faire la Vie. Soyez dans l’acceptation de la vie. Ceci est se rapprocher de l’Unité. C’est ainsi que nous devons fonctionner maintenant, fonctionner avec notre cœur et non avec notre mental. Nous devons basculer dans les nouvelles énergies qui nous poussent dans ce changement.

Basculez dans l’Être. Vous y trouverez la joie d’être, la paix intérieure, l’abondance de la vie, l’amour, la lumière… Tout ceci est en vous. Tout ceci vous appartient. Vivez dans l’Être et Soyez !

Belle découverte à tous.

Mirena, le 6 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org

Je me choisis

Un très beau texte qui touche à la liberté de l’être, au droit d’être humain, pour le meilleur et le moins bon. Vivre, essayer de vivre, s’accepter, se pardonner, se reconnaître pour grandir…

Je ne veux plus me nier,
Nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes.
Je veux être respectée, écoutée, entendue.
J’ai le droit de respirer, de me dire,
J’ai le droit de dénoncer, de penser, de crier,
J’ai le droit d’exister.

Je veux vivre debout,
Être en paix avec moi-même.
Je veux grandir, changer, m’aimer,
Je veux rêver, rire, m’épanouir.
J’ai besoin d’air, j’ai besoin de m’écouter.
J’ai besoin de décider pour moi, avec moi,
En fonction de mes besoins à moi,
De ce que je veux faire de ma vie.

J’en ai marre de vivre en fonction des autres,
Pour être aimée.
J’en ai marre de faire des courbettes,
Pour acheter la paix ou ne pas être seule.
Je choisis de vivre, de vivre ma vie
Je choisis de vivre mes sentiments,
Mes émotions, mes rêves, mes espoirs.

Je veux me vivre jusqu’au bout, telle que je suis.
Je me réserve le droit d’essayer, de me tromper,
De recommencer, d’essayer encore, et de réussir.
Pendant la transition,
J’accepte ma souffrance, ma déception,
J’accepte mon insécurité, mon désespoir.
J’accepte ma colère contre les autres,
On ne m’avait rien promis.

J’accepte ma colère contre moi,
De m’être si longtemps niée et oubliée.
Je suis en sevrage, car je sais qu’avec le temps,
Ces sentiments vont s’atténuer et disparaître,(peut-être)
Remplacés par le pardon.
Je sais qu’avec le temps,
Mon cœur va guérir d’avoir parfois mal aimé.

Et peut-être qu’avec le temps,
J’accepterai d’oser à nouveau,
De tenter l’expérience,
D’aimer et d’être aimée.

Source inconnue et transmis par Annie Fortin.

Mirena, le 4 Février 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

rose trémièrePhoto Mirena

Le pur bonheur de l’instant

Le temps passe vite, si vite… Nous sommes nombreux à le constater. Nous sommes nombreux à ne pas trouver assez de temps pour faire ce que nous aimerions faire, pour nous poser un peu plus souvent. Nous sommes soumis à la puissance des nouvelles énergies qui nous emportent dans leur tourbillon… Nous constatons tous que rien n’est plus pareil et que nous devons faire des choix pour gérer au mieux ce que nous avons à faire.

Ainsi, nous devons choisir d’aller à l’essentiel et ne plus nous accrocher à nos anciennes habitudes, à nos attentes, à nos schémas mentaux. Nous devons changer cela aussi. Nous avons des habitudes, des dépendances, des schémas et des comportements qui nous maintiennent dans des attitudes de vie lourdes qui ne sont plus en accord avec la nouvelle vie qui est là maintenant.

Nous devons réapprendre à faire, nous devons faire confiance à la vie et à ce qui vient à nous. Nous devons dépasser nos limitations et comprendre que maintenant, les choses ne fonctionnent plus comme auparavant. Nous devons passer à la vitesse supérieure.

Je constate moi-même que je ne peux plus planifier à long terme. Mes guides me demandent de vivre ainsi, de laisser se mettre en place les opportunités et d’accueillir ce qui vient dans l’instant. Je le constate et le pratique bien souvent au détriment de mon mental qui essaie de me faire douter. Mais la magie de la vie opère et tout se place au bon moment, sans forcer, avec une facilité déconcertante qui me surprend toujours et que j’accueille avec amour et reconnaissance.  Ainsi, j’apprends à ne plus entrer dans mes peurs, j’apprends à lâcher mes anciens comportements et quand un problème à résoudre vient à moi, je ne force pas, je fais ce qu’il y a à faire et je sais qu’il va se régler sans aucun problème très rapidement. Et c’est ce qui se passe…

La lourdeur de la troisième dimension doit partir avec la foi en la vie. Nous devons ne plus vouloir résoudre, ne plus vouloir savoir à l’avance, ne plus vouloir que cela soit ainsi. Nous devons lâcher notre contrôle. Nous devons nous laisser guider par ce qui vient en sachant que tout se règlera parfaitement et au bon moment. Notre état intérieur doit changer par une purification et une modification intense de nos anciennes lourdeurs. Si nous luttons et ne voulons pas lâcher notre contrôle, les choses ne pourront peut-être pas se faire parfaitement. Nous devons avoir confiance en la vie. Ceci n’est pas facile mais c’est tellement merveilleux de voir se réaliser avec facilité et rapidité les choses.

Ne rien prévoir, ne rien contrôler n’est pas aisé à réaliser. Mais il faut faire le premier pas. Et lorsque l’on constate cette magie de la vie, alors on comprend réellement ce qu’elle représente et ce qu’elle va être dans notre nouvel avenir.

L’être humain a trop longtemps vécu avec son besoin de contrôle. Le lâcher prise est un bien grand mot que beaucoup n’arrivent pas à intégrer. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire. Au contraire il faut agir, mais agir dans le bon sens, celui de la foi. Nous devons nous laisser porter par ce qui est, par ce qui vient à nous en toute confiance, et rester toujours dans la lumière et l’amour. Les mois, les années à venir vont nous apprendre à agir ainsi. 

Vivre le pur bonheur de l’instant est notre nouvelle direction de vie.

Mirena, le 14 Septembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.