Aujourd’hui je choisis … la rigueur et la volonté

Méditation

Aujourd’hui je choisis la rigueur et la volonté dans la pratique quotidienne  d’exercices spirituels afin d’entretenir le bien-être dans mon corps et mon esprit.

Aujourd’hui je prends conscience des priorités de ma vie et il m’appartient de faire des choix pour nourrir les énergies de lumière en moi. Ainsi en me plaçant en elles chaque matin, ma journée est meilleure, je suis plus stable émotionnellement et mentalement, je suis mieux dans mes baskets et cela rejaillit à l’extérieur de moi.

La méditation, le calme intérieur, l’ancrage, l’harmonisation des chakras, la prière… Il existe une multitude de techniques qui me placent dans des énergies positives et bénéfiques qui me recentrent dans la lumière. Lorsque je suis placé en elles, je suis plus apte à prendre de bonnes décisions et à profiter positivement de la vie.

Aujourd’hui je m’ouvre à la rigueur et à la volonté pour vivre plus sereinement mes journées.

Affirmation positive
Mirena, le 1er Décembre 2014 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La méditation par Maître Saint-Germain

Méditer pour vous retrouver

 Aller au fond de soi permet de méditer.

La méditation est une œuvre réaliste qui donne la fusion de l’au-delà. En entrant dans celle-ci, vous entrez dans l’univers. Cette phase démontre à l’homme qu’il en fait partie et que l’univers est lui.

Cette ressource intérieure apaise. Elle permet de retrouver son Soi et sa paix. Libre est celui qui définit la méditation pour se retrouver et entrer dans l’espace intemporel. Il s’agit là d’une forme d’être beaucoup plus puissante que n’importe quelle liaison mentale.

La pensée est très puissante car elle crée. Elle crée le positif, tout comme le négatif. Elle est le mouvement mental de l’homme. Elle interagit dans le processus de la création. Elle est toutefois utilisée par l’esprit du mental qui s’évade et délivre l’agitation si celle-ci n’est pas canalisée.

La méditation, quant à elle, apaise le mental. Elle relie l’homme à son centre spirituel et à la paix qui s’en dégage. Elle le nourrit de son énergie de lumière. Elle respecte le calme et adjoint l’instant, ce moment si précieux qui vous positionne dans le repos du mental. S’en nourrir permet de trouver la différence de l’homme et sa forme spirituelle. S’en abreuver vous place dans le repos dominateur de l’Être où l’homme et son mental ne sont plus les dominants. Cela vous aide à laisser aller l’énergie de lumière qui est en vous, à laisser venir à vous l’énergie de la Source, et à pouvoir vous connecter à elle. Dans cette issue, vous êtes tout car elle est grande et belle, sans fin et sans ombre. Sa richesse est la vôtre. Sa lumière, c’est vous !

Beaucoup parmi vous ne savent pas ce qu’est la méditation. D’autres la formulent comme étant une voie nécessaire à la grandeur de l’homme. Elle est effectivement cette nécessité mais aussi un épanouissement que chacun doit ressentir. Elle doit être le pouvoir dominant pour trouver en vous, l’espace de la liberté intérieure.

Dans ce pouvoir méditatif, la création est présente car elle entre dans le processus du savoir spirituel et de sa connaissance. Elle apporte cette relation nécessaire à la compréhension et à sa jouissance pour créer. L’intégrer vous ouvre les portes de la subtilité spirituelle qui vous mène au savoir et donc à la création. Il est utile pour vous de comprendre ceci. La méditation est un état de calme qui vous ouvre à la Connaissance. L’Esprit est présent, il vous tend sa grâce. A vous donc de la trouver.

Beaucoup d’entre vous, cherchent un moyen pour méditer. Ils disent ne pas y arriver. Ils sont dans le vouloir incisif de trouver immédiatement le calme de leur mental. Plus ils se définissent ainsi, plus ils accentuent le pouvoir du mental, car ils entrent dans la peur de ne pas parvenir à méditer.

D’autres, par contre, pénètrent dans cet inconnu en se reliant à l’extérieur et se trouvent souvent reliés à des égrégores négatifs ou à de basses entités qui les égarent savamment.

Quelques uns enfin, arrivent à se définir dans la vraie méditation car ils ne sont pas dans l’attente de ce qu’elle pourra leur donner. Ils éprouvent simplement le besoin de la faire, sans mentaliser, sans attente. Ils sont pris par la passion intérieure, seulement celle de trouver leur lumière et le repos de l’esprit. Là, ils se nourrissent de cette énergie de lumière qui se dégage de leur centre et se noient dans cet instant de clarté spirituelle qui les relie à leur Tout.

J’aimerais que vous compreniez cette différence très importante. La méditation est une relation intérieure avec vous et Vous. Elle n’est pas une relation extérieure avec l’au-delà comme beaucoup le pensent. Elle est une liaison avec votre intériorité, une liaison de plus avec votre Vous. Vous constaterez, là encore, que tout est en vous, que vous êtes le Tout et qu’il se situe en votre centre. Voilà encore une forme d’être qui doit être comprise et intégrée. Il n’y a qu’ainsi que vous pourrez dépasser l’extériorité humaine pour accomplir toutes vos réalisations. L’œuvre qui est la vôtre est de comprendre et d’intégrer que l’intériorité est la forme la plus puissante d’accomplissement.

Maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous guider pour une méditation et apprendre à entrer en vous.

Première étape de la méditation :

Tout d’abord, vous devez vous poser dans un lieu calme où vous ne serez pas dérangés. Coupez vos téléphones et isolez-vous un maximum du bruit extérieur.

Allumez une bougie. Elle vous aidera à vous relier plus facilement à la lumière. Vous pouvez aussi faire brûler de l’encens, écouter très faiblement une musique douce.

Aménagez votre petit coin comme vous le désirez. Mettez-y ce qui vous convient pour vous trouver bien. Faites-le avec votre ressenti. Le plus important est de vous sentir bien, en paix avec ce qui est autour de vous. Vous devez être détendus.

Puis, asseyez-vous confortablement, le dos bien droit, les jambes repliées ou non. Là encore, c’est vous qui devez trouver votre détente, votre confort pour être en paix et détendus.

Seconde étape de la méditation :

La respiration est un confort certain pour arriver à méditer. Il est très important de savoir respirer. Il faut poser en vous une respiration calme, profonde, qui gonflera, non pas votre poitrine mais votre ventre.

Pour cela, fixez votre bougie et pratiquez cet exercice jusqu’à ce qu’il soit acquis et se fasse de lui-même. Peut-être n’y arriverez-vous pas immédiatement. Cela dépend de vos capacités naturelles et de celles de votre mental qui ne voudra peut-être pas vous laisser en paix. Mais, peu à peu, vous entrerez dans cet automatisme nécessaire à l’équilibre méditatif.

Inspirez lentement, profondément. Gonflez votre ventre, puis relâchez-le en expirant.

Troisième étape de la méditation :

Cette troisième étape est, elle aussi, très importante.

Vous devez appeler la flamme violette qui viendra vous aider et vous protéger de toutes les sources négatives extérieures.

Répétez plusieurs fois la phrase suivante, jusqu’à ce que vous ressentiez la flamme violette près de vous et en vous. Là encore, agissez avec votre ressenti et non avec votre mental. La visualisation peut vous y aider, si vous le désirez.

– « J’invoque la flamme violette et la présence de l’Esprit, en moi et autour de moi, afin d’être protégé (e) de toute négativité pendant ma méditation. »

Dans cette préparation à la méditation, et dans tout positionnement dans cette action, ne soyez pas pressés. Prenez le temps de vous installer, de vous poser. Faites les choses en toute tranquillité, dans l’espace souverain du silence et de ce qu’il vous donne. Il en dépend de la suite.

Quatrième étape de la méditation :

Vous pouvez maintenant fermer les yeux si vous le désirez, ou bien fixer la flamme de la bougie qui se trouve devant vous.

Ecoutez le calme qui vous gagne. Ecoutez votre respiration. Le mental doit également se calmer. S’il vous envoie des informations, des images, laissez-les passer. Sachez qu’elles sont sa perte de pouvoir sur vous. Vous êtes sur la bonne voie pour entrer en méditation.

Visualisez ensuite votre lumière intérieure, douce, belle, lumineuse, apaisante. Rejoignez-la à l’intérieur de vous. Regardez-la. Entrez en elle, dans son amour, dans sa douceur. Encore une fois, prenez le temps de ressentir. Allez uniquement avec votre ressenti et non avec votre mental. Restez dans ce calme intérieur. Laissez-vous aller dans la paix intérieure.

Plus vos pensées seront calmes, plus vous irez dans la profondeur de la méditation où vous rejoindrez la Source et sa connaissance. Vous pourrez recevoir des messages pour votre avancement, des compréhensions, des intégrations et vous pourrez atteindre des états de conscience supérieurs qui vous transformeront durablement.

Cinquième et dernière étape de la méditation :

Vous pouvez rester en vous aussi longtemps que vous le désirez. Il faudra toutefois penser à revenir à votre état humain lorsque vous aurez terminé.

Pour cela, vous devrez ouvrir les yeux, si ceux-ci sont fermés, et vous rappeler  » ici et maintenant  » en prononçant les phrases suivantes, à voix haute, avec volonté, et les répéter plusieurs fois jusqu’à ce que vous ressentiez ce retour en votre temps.

– « Je suis (votre prénom et votre nom). Je suis ici et maintenant, le (préciser la date : jour, mois, année). »

Remerciez la flamme violette et les énergies qui vous ont aidés à méditer.

Voilà pour cette formulation de la méditation. Si vous la pratiquez régulièrement, dans les conditions énoncées  et avec le besoin d’y aller vous ressourcer, vous vous transformerez profondément et sûrement.

Vous pourrez ainsi vous définir plus facilement dans votre progression spirituelle et aller de plus en plus profondément, de plus en plus clairement, avec vous-mêmes, centrés et lumineux, avec l’amour et la paix que vous dégagerez.

La méditation n’est pas un phénomène de mode. Elle est un état spirituel à découvrir, un état nécessaire à votre progression intérieure, pour l’accomplir tout d’abord en vous, puis pour le transmettre à l’extérieur de vous, dans l’espérance de cette nouvelle vie qui vient et qui vous déterminera, peu à peu, en Être de lumière incarné.

Je vous souhaite une belle jouissance de votre Être dans la méditation de l’Esprit.

Extrait du livre « Je Suis l’Esprit » transmis à Mirena par Maître Saint-Germain.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.


La conscience de « qui nous sommes » pour trouver la paix

L’ouverture est grande, profitons-en ! Profitons de ce que nous avons à notre portée et de ce que nous pouvons nous offrir. La vie peut nous combler et nous devrions en profiter.

Pourquoi chercher quand il n’y a rien à trouver ?
Pourquoi pleurer quand la joie est en nous ?
Pourquoi la peur quand la foi et la conscience peuvent nous transmettre la paix ?

Tout est en nous en notre demeure intérieure. Chacun a à franchir sa porte, à accueillir sa lumière, à se laisser porter par sa douceur. Chacun peut trouver sa voie, celle qui grandit, illumine, guérit, donne, celle qui est amour…

L’intériorité est un choix de vie qui apporte la paix. Dans le monde où nous vivons, où tout est sublimé par la peur, il est important de se relier à ce Tout qui est en nous. Nous voulons le meilleur dans notre monde de consommation et nous achetons pour combler le vide. Nous ne comprenons pas que tout ce qui est à l’extérieur, ne nous apportera pas la joie ni la paix, ne nous satisfera pas. Car l’extériorité est éphémère. Tout ce qui est matériel est éphémère. Toute situation extérieure est éphémère. Rien n’apporte la paix sinon l’intériorité. Rien ne nourrit sinon la paix. Rien n’est plus beau que la paix en nous.

Aujourd’hui, nous arrivons à une étape décisive de notre vie, une étape nouvelle qui nous montre « qui nous sommes réellement » en accueillant l’intériorité pour nous découvrir véritablement et découvrir notre potentialité intérieure. Nous aurons besoin de cette paix intérieure pour ne pas tomber dans l’égarement de la vie, dans celui de la peur et de la souffrance. Beaucoup se posent des questions sur leur avenir. Cet avenir sera fait de ce que nous construirons. Et la construction à édifier doit se faire à l’intérieur de nous-mêmes.

Comprendre et intégrer notre intériorité, c’est aller à la recherche du calme intérieur. C’est aussi poser ses émotions négatives à sa porte et nourrir la paix par une compréhension de « qui nous sommes » individuellement, mais aussi tous ensemble, car nous sommes réunis dans la conscience du Tout. Nous sommes tous issus du même noyau, de la même source et donc reliés par la conscience universelle qui fait de nous un seul et même Être. En sachant cela, nous ouvrons notre conscience à cette vérité en puisant en elle toute la compréhension de cette liaison universelle. Nous sommes tous Un. La dualité qui était notre référence première, n’est qu’une illusion.

Nous devons nous défaire de l’illusion et de ce qu’elle représente. Nous avons assez souffert par elle. Bien entendu, nous avons appris, nous avons grandi grâce à elle. Notre âme a vécu des expériences pour sa réalisation. Mais aujourd’hui, nous avons le pouvoir de comprendre que nous devons ouvrir notre conscience encore plus profondément pour trouver la paix. Nous pourrons ainsi transformer votre vie pour une vie plus douce, plus belle. Nous ne serons plus séparés du monde, ni des autres hommes. Nous serons Un dans un parfait accord, dans une parfaite compréhension de la Vie.

Les souffrances ne sont plus nécessaires. Nous pouvons grandir dans l’amour, sans dualité, sans mental négatif mais avec la compréhension de « qui nous sommes tous ». Car nous sommes tous frères et sœurs, car rien ne nous sépare.

Cette année 2012 doit être le renouveau tant attendu. Mais le renouveau de la paix en soi, de la lumière, de l’amour. Elle doit être aussi la re-connexion à notre Être ainsi qu’à celle de  l’humanité. La compréhension de cette ouverture grande et belle suffira à nous ouvrir la voie de la liberté intérieure, la voie de l’unité.

Personnellement je ressens cette année avec beauté. Je ressens une douceur, un émerveillement, une belle ouverture pour nous tous. Elle sera bénéfique si nous entrons dans cette conscience du Tout qui nous révèlera. Nous devons nous ouvrir à cette création de vie en allant chercher en nous le bonheur d’Être, la paix, l’amour, la lumière. L’illusion est terminée. L’unité nous ralliera à la vie juste et belle que nous pouvons tous créer.

Je vous souhaite un beau ralliement dans vos cœurs, une belle découverte intérieure, une belle connexion à votre Être, ainsi qu’une belle compréhension de « qui nous sommes tous ».
Que la paix soit en cette nouvelle année !

Transmis par Mirena, le 6 Janvier 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’extériorité ou l’intériorité ? (2)

Je poursuis cette réflexion car elle a été appréciée et certains sont restés sur leur faim…

L’intériorité est une phase transcendante qui nous unit au Tout. Elle devient une nécessité lorsque nous avons conscience que la voie extérieure est l’illusion. Avec elle, nous nous unissons à cette conscience supérieure qui est en nous et nous entrons dans la compréhension de la Vie.

Avec elle, nous prenons conscience de ces états qui nous mènent et nous malmènent. L’émotionnel et le mental sont les meneurs de notre vie illusoire, de notre rêve. Ils nous conduisent dans la dualité et non dans l’harmonie et l’amour. C’est pourquoi, il est bon de se retirer en soi, de se poser dans le calme, de vivre avec cette pause, d’écouter le silence qui nous entoure, de le toucher, de laisser aller la douceur de notre cœur… Il est bon de se re-trouver… Dans ce calme intérieur, le mental n’a plus sa puissance d’action, il s’éteint peu à peu car nous donnons la priorité à notre ressenti, à notre pouvoir intérieur et à sa voix. Alors, viennent à nous les compréhensions et nous savons ! Nous savons sans élaboration, sans construction, sans mentalisation. Nous savons ce qui est bon pour nous, pour notre voie, nous comprenons nos rêves illusoires et nous recevons des cadeaux d’intégration qui nous permettent d’avancer et de lâcher nos fardeaux.

Se poser et s’intérioriser ne veut pas forcément dire s’asseoir et attendre dans le calme. Nous pouvons vaquer à nos occupations sans stress, sans bruit, en prenant plaisir à créer dans le silence, à lire des livres qui nous élèvent, à écouter la musique qui nous plaît, à regarder se dérouler la vie, sans que le mental prenne le dessus. La marche dans la nature est aussi un déroulement de l’intériorité, une union avec le Tout, une fusion avec la terre. C’est en elle, que je prends mon inspiration, et que viennent la conscience, la raison du cœur et leur développement. La nuit  est aussi porteuse de découvertes intérieures, de messages. Maître Saint-Germain qui est mon guide actuellement, vient parfois me réveiller la nuit pour me transmettre ses enseignements et ses guidances. Car à ce moment là, le mental est calme. C’est là que je reçois les plus belles choses.

Nous avons tous intérêt à nous intérioriser. Si nous courrons sans arrêt, comment la lumière peut-elle émerger en nous ? Comment les guides peuvent-ils se faire entendre ? La méditation est la même chose que l’intériorisation. Elle est une voie d’ouverture vers l’intérieur. Elle calme le mental et laisse remonter la lumière. Mais nous pouvons la pratiquer sans nous asseoir, en nous calmant et en faisant les choses en conscience, sans attente, simplement avec le plaisir de ressentir qui nous sommes de l’intérieur. Si nous restons dans l’attente de quelque chose, nous sommes dans l’illusion, dans l’extériorité. Nous ne nous positionnons pas à l’intérieur de nous et coupons tout moyen de nous relier à notre Être.

Nous devons vraiment faire la différence entre « intériorité » et « extériorité ». L’attente extérieure est une illusion, le déploiement extérieur est une illusion, le paraître est une illusion. Nous devons réapprendre à Être nous-mêmes, simplement Nous, en nous et non à l’extérieur de nous. C’est là qu’il fait beau, c’est là que se trouve l’amour, c’est encore là qu’apparaissent les différents niveaux de conscience.

Le ressenti, l’inspiration intérieure sont des ressources qui développent la puissance de notre avancement. Dès que nous sommes dans notre intériorité, nous comprenons que tout nous appartient ; notre construction de vie, nos pensées, nos paroles, nos actes sont nous. Ils nous appartiennent et nous conduisent là où nous les posons. Nous sommes responsables de ce que nous construisons, de nos pas et de leur déroulement sur notre chemin de vie. Tout ce qui est extérieur à nous n’est que dualité et donc, illusion. Nous devons rester nous-mêmes en toutes circonstances et être présents dans toute construction de vie, en être conscients.

Voilà pour le développement de cette réflexion. J’espère qu’il pourra satisfaire vos questions, votre découverte intérieure. Je vous souhaite un beau parcours intérieur afin qu’il vous dise qui vous êtes réellement.

Mirena, le 22 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.