Aujourd’hui … je me libère du pouvoir des autres

Je me libère du pouvoir*

Aujourd’hui je choisis la liberté de mon être et de mon chemin. Je me respecte et je respecte mes choix.

Aujourd’hui je sais que mes choix sont toujours les meilleurs pour moi. Je suis libre de vivre ce que je désire vivre,  sans aucune autorité ni pouvoir sur ma vie.

Aujourd’hui je me reconnais dans ma pleine puissance créatrice et je garde les rênes de ma vie. Mes choix sont ceux qui m’animent et me portent. Ils sont ma voie et me permettent de grandir quoiqu’il en soit.

Aujourd’hui je choisis de vivre en accord avec moi-même, libre du pouvoir d’autrui et de la société. Je suis en joie d’aller là où je désire aller, de faire ce que je désire faire, d’être enfin moi-même.

Aujourd’hui j’ai confiance en la vie et j’avance avec foi. Elle me mènera toujours vers la compréhension qui me fera grandir grâce aux choix que je ferai.

Aujourd’hui je me libère du pouvoir des autres.
Aujourd’hui je suis libre.

Affirmation positive.
Mirena, le 06 Décembre 2014 – Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Le chemin du moment présent

Ralph Waldo Emerson a dit cela :
Le mental est la dernière partie de vous-même qu’il
faut écouter. Il pense à tout ce que vous pouvez perdre.
Le cœur pense à tout ce que vous pouvez donner, et l’âme
pense à tout ce que vous êtes.

Savez-vous que nous nous dirigeons à grands pas vers le moment présent ? Cette dimension est une ligne du temps qui se situe dans l’instant de la création. Avec ce placement, nous avons la capacité de créer notre vie dans l’instant, de nous rapprocher de la Source pour vivre toute la beauté de l’univers.

Le chemin de l'instant présentChaque matin et à tout moment de la journée, il est nécessaire pour avancer sur notre chemin de découverte intérieure, de faire le vide de notre mental et de nous placer dans ce moment d’éternité. Il est également nécessaire d’y revenir souvent par la pensée et de lâcher l’agitation mentale pour vivre l’instant. Nous pouvons vivre ce moment merveilleux en nous recentrant dans sa dimension par la pensée.
L’Être prend alors la mesure de nos pas et ainsi, nous touchons à la grandeur de l’univers.

Apprenons sagement à ne plus donner le pouvoir à notre mental. Laissons-le de côté dès qu’il revient à la charge et recentrons-nous dans l’instant présent. Ceci est une gymnastique parfois difficile au début, car les schémas du mental sont bien implantés en nous. Celui-ci nous guide par son pouvoir depuis fort longtemps, et poursuit à vouloir nous diriger là où il veut que nous allions. Lorsque nous sommes sous sa coupe, nous n’avons pas le discernement nécessaire pour être. La négativité prend souvent l’ascendant. Alors, nous doutons de nous, des autres, ainsi que de la vie.

Chaque matin, il est nécessaire de se placer dans l’instant présent par la pensée et d’y revenir dès que le mental nous en éloigne. Il est nécessaire de vivre le moment de l’intérieur, d’être présent dans toutes nos réalisations ; en travaillant, en effectuant les tâches ménagères, en promenant… Observez l’instant, observez vos gestes, vos pas. Écoutez votre respiration. Restez dans la conscience de ce que vous vivez, de ce que vous faites, sans projection, sans retour en arrière. Vous devez être libres de l’avenir et du passé. Vous devez être dans le moment que vous vivez, sans vous en échapper, afin de retrouver la maîtrise de votre être. Dans le moment présent, vous ne laissez plus le pouvoir à votre mental et ne lui obéissez pas. Au contraire, vous l’utilisez quand vous en avez besoin. Dans le moment présent, vous redevenez « vous » en toute liberté. Ceci fait partie de l’œuvre spirituelle de chacun. S’éparpiller par la pensée ne peut vous apporter la paix intérieure et le bonheur d’être. Le mental doit obéir à vos demandes et non vous soumettre à son pouvoir.

Dans le moment présent, vous créez votre vie dans la positivité et l’amour. Situés en lui, vous laissez l’inutile, le superflus, le négatif, la complexité, les souffrances, et vous poursuivez avec cet objectif de lumière. Il est nécessaire maintenant de comprendre et de reprendre la liberté de l’être. Se centrer sur l’instant nous pousse vers l’Unité et nous éloigne de la séparation. Être dans l’instant présent permet de vivre les expériences de la vie par le cœur.

Le monde change et nous changeons également. Nous devons comprendre et intégrer toutes les ouvertures de lumière qui sont devant nous. Nous sommes seuls à pouvoir réaliser notre chemin, à pouvoir opérer le changement en nous. Plus nous apprenons à nous recentrer dans l’instant présent, plus nous prenons conscience de la valeur de notre Être. En œuvrant ainsi, peu à peu s’installe la paix car le mental a de moins en moins d’emprise. Puis, nous y demeurons de plus en plus longtemps et nous aspirons à retrouver le plus souvent possible cette paix intérieure qui est porteuse de bienfaits. Ainsi, nous nous retrouvons…

L’œuvre à réaliser est grande mais nous devons avoir confiance en nos capacités. Tout est possible si nous nous en donnons la peine. La volonté et la rigueur sont des atouts importants. A nous de les développer pour poursuivre vers la lumière.

Belle journée à vous tous dans l’instant de l’éternité et dans sa valeur.

Mirena, le 16 Mai 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Faisons de 2012 une année d’amour

Une année se termine. Nous avons été bousculés émotionnellement et mentalement. Au bout du compte, nous avons grandi et nous devons remercier pour cela. Nous ne sommes plus les mêmes car nous avons emprunté l’ouverture qui se proposait à nous. Même si notre œuvre intérieure n’est pas terminée, nous devons être reconnaissants envers nous-mêmes pour ce qui a été accompli, mais aussi envers ceux qui nous entourent, pour tous les hommes de la terre qui sont impliqués dans ce grand changement et qui sont comme nous, des êtres en évolution. Nous devons également remercier la terre pour l’opportunité qu’elle nous offre en nous accueillant pour grandir dans le souhait de notre âme et dans sa direction. Une direction que nous empruntons souvent dans de mauvaises conditions car nous ne voulons pas aller en toute confiance, en nous lâchant pour accueillir ce qui pourrait nous apprendre à grandir.

Au-delà de ce que nous avons ressenti cette année, nous devons nous regarder. Nous avons changé. Nous avons évolué. Nous avons purifié certaines parties de notre être. Nous avons élargi notre conscience. Nous ne sommes plus les mêmes. Nous nous rapprochons de notre lumière intérieure et nous ouvrons les portes, une à une, de la conscience profonde pour avancer avec les énergies qui se déversent sur notre belle Terre. Nous devons faire un bilan positif pour ce travail individuel et considérer ce qui s’est passé pour une élévation de notre être. En regardant positivement les évènements, nous pénétrons dans la conscience de qui nous sommes. Nous avons enfin compris que tout a sa raison d’être et que tout vient à nous pour nous permettre de grandir intérieurement. Les souffrances ne sont dues qu’à notre mental. Il nous bloque dans notre progression. Mais maintenant que nous comprenons mieux le fonctionnement des énergies, nous pouvons avancer dans la découverte de notre intériorité plus facilement qu’auparavant.

Nous sommes passés aussi par des étapes opposées à la lumière. Car pour la découvrir, nous devons connaître son opposé. Nous sommes tous confrontés à celui-ci. Nous ne pouvons l’éviter et devons en faire l’expérience. Tout être a à faire cette découverte de l’ombre pour entrer dans la lumière. Ces expériences sont celles que notre âme veut que nous fassions. Sans elles, il nous serait impossible de progresser. Nous passons par diverses étapes pour nous ouvrir aux différents niveaux de conscience. Avec les expériences que nous avons attirées, nous avons grandi dans notre cœur.

Nous pénétrons dans une nouvelle année qui sera faite par ce que nous construirons. L’année 2012 fait beaucoup parler d’elle mais nous devons bannir les peurs et ouvrir notre cœur pour l’accueillir dans de bonnes conditions. Nous devons rester maîtres de nos émotions et ne pas nourrir les peurs que l’on nous envoie. Nous devons rester dans la découverte intérieure pour Être le plus souvent possible. En restant centrés, nous ne nous éloignons pas de notre demeure. L’extériorité est le pire des choix. Elle est celle qui nous tient depuis longtemps. Elle nous entraîne à l’extérieur de nous-mêmes, elle nous montre l’éphémère et nous éloigne de l’éternité.

Alors, en cette année 2012 qui commence, faisons de notre vie ce que nous voulons qu’elle soit. Même si notre chemin nous paraît difficile, considérons-le avec des yeux nouveaux, des yeux qui reflètent la foi en l’avenir, en cette ouverture nouvelle qui naît, et allons avec l’amour de notre centre pour toucher notre lumière intérieure. Elle nous conduira là où nous devons aller. Laissons-nous guider par elle et ne répondons pas aux peurs. Restons centrés et ne nous laissons pas entraîner, quoiqu’il arrive, dans les méandres du mental. C’est ainsi que nous devons évoluer pour aller dans cette merveilleuse avancée. Les questions, les raisons, ne sont pas de bonne guidance. Lorsque le mental intervient, il dévie la forme la plus juste. Par contre, la foi et l’amour permettent de poser nos pas en toute sûreté et d’attirer à nous le meilleur pour notre avancement.

Notre cœur doit s’ouvrir encore plus. Nous devons déverser notre amour autour de nous. Penser avec lui, parler avec lui, regarder avec lui, entendre avec lui, agir avec lui. La totalité de notre vie doit être amour. Nous devons le refléter pour permettre aux autres de s’ouvrir à lui. C’est en étant amour que nous montrons la voie à prendre. Se nourrir de lui, c’est nourrir aussi les autres, la Terre et l’univers. Plus nous serons amour, plus nous permettrons aux autres de s’éveiller à ce qu’il est pour le prendre et le donner. Nous devons faire de cette année, une année d’amour et non une année de peur.

Ceux qui pensent que cette année 2012 sera une année difficile, auront une année difficile. Ceux qui entrent dans la peur, auront peur. Ceux qui préfèrent être dans l’amour, attireront l’amour à eux. Nous créons notre vie par nos pensées. Avoir la foi en l’avenir permet de s’ouvrir aux opportunités de lumière. Ne pas répondre à la peur nous ouvre à autre chose, à une voie de créativité différente, à une position positive. Ce qui doit se passer, se passera de toutes façons. Alors, accueillons l’avenir avec une vue positive et attirons le positif. Ne restons pas dans l’attirance négative de la vie.  Lâchons notre matérialité. Ne restons pas attachés à ce qu’elle représente car elle n’est rien. Soyons dans l’acceptation et la compréhension. Et poursuivons notre œuvre intérieure dans l’amour pour vibrer sur cette fréquence.

L’année 2012 sera une année importante dans le positionnement de l’amour en notre vie. Ouvrons grand notre cœur quoiqu’il advienne. Il sera notre meilleure protection. Ayons foi en la vie car elle a sa raison d’existence. Nous sommes tous à la place que nous avons choisie. Acceptons de voir les évènements autrement qu’avec notre mental destructeur. Accueillons-les avec notre amour et restons dans sa vibration.

Que cette nouvelle année soit la révélation de l’amour en vous. Qu’il vous porte, qu’il vous protège, qu’il vous élève ! Qu’il vous apporte le meilleur ! Je vous souhaite une belle découverte, un beau positionnement en lui, un merveilleux parcours dans sa découverte.
Que l’Amour soit !

Mirena, le 27 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La sécurité matérielle

Depuis notre enfance, nous avons appris à nous mettre à l’abri du besoin par nécessité. On nous a inculqué que l’argent procure le bonheur et nous nous sommes installés dans cette vision, cette protection toute relative et éphémère. Nous avons cru qu’avec lui, nous pouvions tout obtenir et le pouvoir s’est installé. Le paraître a grandi avec ce pouvoir. Ce pouvoir du paraître a complètement dénaturé notre vie. Nous avons recherché à  l’extérieur de nous, la sécurité par un avide besoin d’argent pour combler tous nos vides intérieurs. Sans rien voir, nous nous sommes laissés entraînés dans la spirale de la société de consommation, par l’attrait d’un bonheur éphémère et dévastateur en soi puisqu’il nous a relié à la peur du manque. Avoir de l’argent pour être bien dans notre vie, a endormi notre véritable nature.

Mais aujourd’hui, nous devons réellement nous poser les questions suivantes :
–    Pourquoi ce besoin permanent d’acheter ?
–    Sommes-nous plus heureux (se) ainsi ?
–    Quelles sont les conséquences de ces accumulations matérielles ?

Lorsque nous regardons le monde autour de nous, nous pouvons constater que rien ne va. L’argent n’a pas pratiqué sa magie. Il a seulement endormi les masses afin que le pouvoir puisse mener à bien sa volonté. Les femmes et les hommes ne sont pas plus heureux car, maintenant que les pays riches se découvrent de leur superbe, la peur enfle chaque jour un peu plus. L’argent et le  profit engendrent l’effondrement du système capitaliste, avec peut-être, la faillite des banques qui entraînera une peur mondiale, la peur du manque d’argent.

Alors, aujourd’hui nous devons réapprendre à vivre avec l’abondance que peut nous donner la vie. Elle est là, à notre portée. Elle nous tend les bras et notre nouvelle vie devra être axée à lâcher la peur du manque. Nous devons encore une fois, nous lancer dans la créativité positive de notre vie afin d’attirer à nous l’abondance.

Attirer l’abondance n’est pas attirer l’argent. C’est attirer à soi, tout ce que nous avons besoin, quand nous en avons besoin. Pour cela, il faut lâcher notre peur du manque. Il s’agit là de toute une réorganisation de notre esprit humain pour accueillir ce que les énergies peuvent nous donner. Bien entendu dans ce schéma, la foi doit être présente et le profit ne doit pas intervenir. L’univers peut tout nous donner si nous sommes sur notre chemin de vie, si notre esprit est ouvert à l’attraction de l’abondance et c’est cette nouvelle vision que nous devons avoir de l’avenir.

Si nous créons des peurs, nous attirerons à nous le manque. Si nous allons en conscience vers le renouveau que l’univers nous propose, nous pouvons avoir le meilleur et nous ne manquerons de rien.

Certains diront que cette façon de voir l’avenir est bien utopique. Pourtant, en étant informés comme nous le sommes par les enseignements, en étant ouverts à la créativité de notre vie, en étant dans le présent et non dans le passé ou l’avenir, nous avons cette possibilité, cette vérité qui est une logique des énergies. Mais pour cela, il faut vouloir lâcher ses acquis, avoir la foi en ce que nous savons, et prendre le chemin de l’éveil en pratiquant chaque jour sa montée en soi. Tout se travaille et l’attraction de l’abondance également.

Lâcher ses acquis est très difficile. Il est plus facile, pour l’instant, de se laisser porter par les schémas qui sont en nous, plutôt que les laisser aller en travaillant sur soi. Mais dans quelques temps, qu’adviendra-t-il de cette position humaine ? Croyez-vous qu’elle puisse tenir longtemps ? Je ne le pense pas. L’humanité va connaître un grand changement qui, par ailleurs, a déjà débuté.

C’est pourquoi, nous devons réagir maintenant pour ne pas nous laisser envahir par nos peurs. Nous devons réapprendre à vivre et modifier la peur du manque par la confiance en la vie qui peut nous apporter tout ce dont nous avons besoin, des besoins simples qui nous ouvrirons à la vie juste et belle qui se trouve en nous et non à l’extérieur de nous.

Car nous n’avons pas besoin de beaucoup de choses pour être heureux. Il suffit d’être sur notre chemin de vie, dans la réalité de la vie et non dans l’excès. Il suffit d’ouvrir notre cœur et notre conscience à ce qui est, simplement mais véritablement.

Mirena, le 06 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.