L’Unité est en vous par Maître St-Germain

Se centrer dans l’équilibre du cœur est de toute évidence un souhait de tous. Être bien, être soi, être présents face aux problèmes de la vie, voilà le chemin que vous cherchez à développer pas à pas.

Mais au-delà de ce vouloir de vivre en harmonie avec une profonde stabilité, vous vous laissez souvent emporter par le flot de la vague dans l’abîme de la négativité. Alors, vous plongez dans les incertitudes de la vie, dans son incompréhension et vous sollicitez les puissances extérieures pour trouver une solution ou un réconfort. 

J’ai longtemps transmis des enseignements à l’humanité afin que les femmes et les hommes sachent combien l’utilité de se forger dans la stabilité du cœur est importante. Pourtant, peu d’entre vous ont reçu cette libération intérieure car l’attente que vous avez, est extérieure à votre être. Vous sollicitez l’extériorité pour un mieux alors que le meilleur est situé en vous. Dans l’illusion extérieure vous vous perdez et rien n’est acquis. Par contre, dans le centre de votre être, tout est compréhension, application et intégration. 

Alors aujourd’hui, je réitère que cette force intérieure est la guérison. Etablissez sa correspondance, soyez elle, vivez avec elle. Pour cela, vous pouvez visualiser votre lumière intérieure, située en votre centre cœur au niveau de votre 4° chakra. Ouvrez votre chakra cœur devant et derrière et par la visualisation, entrez dans ce noyau de lumière divine pour vous y installer et pour y rester. Plus vous serez axés sur cette position, plus vous serez dans la conscience de ce qu’elle représente, plus vous serez soulagés de vos souffrances et vous pourrez vivre, un peu plus chaque jour, la stabilité qu’elle procure en vous transmettant sa valeur, votre Je Suis, dans une belle fusion intérieure. La conscience est une étape importante dans chaque progression. Vous devez intégrer ce qu’elle représente, mais aussi sa forme et sa puissance, pour ensuite la vivre pleinement dans le cœur de votre être. 

La lumière divine qui se situe en vous est celle qui vous fait progresser dans les étapes de la vie. En étant avec elle, en elle, vous prenez son énergie, sa vibration. Les niveaux de conscience acquis sont l’intensité de la conscience que vous avez d’elle et l’application que vous en faites. Pensez à aller avec elle, en elle. Visualisez-vous au centre de sa force, dans le noyau. Elle ne doit pas se situer autour de vous. Vous devez être en elle. La différence agira sur la profondeur de la conscience et la réalisation que vous en ferez. Tout comme la flamme violette de transmutation, lorsque vous l’appelez pour vous protéger ou vous purifier, il faut vous positionner dans son centre. Visualisez-vous en son centre et non le contraire comme beaucoup le pratiquent qui est de la placer autour d’eux. La différence est importante et peut changer les choses. 

Dans toutes vos pratiques, soyez toujours à l’intérieur. Ne situez rien à l’extérieur. L’intériorité est la guérison. Elle est aussi l’intégration et la progression. La conscience y est associée de même que ses différents paliers.

La dualité vous a trop souvent axés vers l’extérieur et donc vers la séparation. L’Unité est en vous, en votre centre. La grandeur, l’Amour, la Sagesse, la Paix y figurent également. Votre humble figure humaine doit s’en rappeler afin  de s’en rapprocher pour atteindre la stabilité émotionnelle et mentale. Le fardeau de la vie devient une compréhension de la vie lorsque vous êtes centrés sur votre demeure intérieure. Tant que vous vivrez dans l’extériorité de vos relations, de vos difficultés, de vos comportements, vous ne serez pas en harmonie avec votre lumière centrale intérieure. 

Le moment présent est dans votre cœur. Sa lumière est son phare. Suivez-la. Soyez en son centre. Vivez en elle du matin au soir, du soir au matin. Soyez cette conscience qui vous relie au Tout. Soyez la stabilité grâce à ce qui est en vous. Vous ne la trouverez pas dans vos recherches et vos attentes extérieures.

La Vie est en vous. Vous êtes la Vie.
Je Suis Maître Saint-Germain, Je Suis la Vie et vous êtes cette vie belle et apaisante, source de lumière, de grandeur et d’amour.
Vous êtes l’instant de la Vie. L’instant de la Vie est vous.

Vivez dès à présent cet instant et entrez réellement dans la conscience du Tout, dans la conscience de qui vous êtes.

Maître Saint-Germain
Transmis par Mirena, le 12 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’importance d’être ancré à la Terre

La Terre est notre demeure où tout est en rapport avec la nature et avec ce qu’elle nous donne : notre nourriture, notre air, notre eau… Nous vivons en elle, avec elle et pour elle. Pourtant beaucoup ne respectent pas cet espace vital qui nous permet de vivre.

Nous sommes ici dans la direction de vivre pour nous réaliser et pour aider à notre développement harmonieux et humain. Pour cela, il est nécessaire de comprendre ce qu’est l’ancrage à la Terre. Beaucoup n’ont pas conscience de cet aspect qui permet de vivre en parfaite harmonie avec l’énergie que nous transmet la Terre et avec l’équilibre que nous devons réunir pour être parfaitement en accord avec l’énergie de la Terre et celle du Ciel.

Notre JE SUIS peut être trouvé en prenant conscience de l’équilibre nécessaire à notre épanouissement. Le Je SUIS est l’altitude ici bas, dans notre demeure humaine. Il est nous, il est en nous et pour le trouver, nous devons réunir l’énergie de la Terre et l’énergie du Ciel. Nous devons la prendre, la comprendre, l’intégrer. Ceux qui n’ont pas accès à cet aspect de l’équilibre et qui recherchent uniquement la progression sans comprendre que tout a un pôle masculin et un pôle féminin, ne pourront découvrir leur JE SUIS.

Toutes les connaissances sont des ouvertures qui, si elles ne sont pas pratiquées, comprises et intégrées ne peuvent permettre à l’homme de s’identifier en tant qu’être en perpétuel devenir, en perpétuelle découverte de lui-même dans sa profondeur et sur sa terre d’accueil qui n’est autre que la Terre. Elle lui permet d’œuvrer au fond de lui-même pour trouver sa liberté intérieure de pensée et d’action. Autrement dit, si vous ne vous ancrez pas tous les jours à la Terre, vous ne pouvez trouver l’équilibre et la relation nécessaire pour découvrir votre JE SUIS, vous ne pouvez découvrir qui vous êtes réellement et ne saurez jamais que la profondeur de vous-mêmes est celle de la Terre et du Ciel.

Les arbres les mieux enracinés sont ceux qui développent les plus belles branches et donnent les plus beaux fruits. Plus leurs racines sont profondes, plus ils peuvent s’élever vers le Ciel. Ils intègrent l’énergie de la Terre par leurs racines. Ils intègrent l’énergie du Ciel par leurs branches et trouvent ainsi le point de fusion en eux qui est le JE SUIS et donc, l’équilibre des deux énergies dans lesquelles ils progressent.

Pour atteindre cette compréhension, il faut commencer à s’ancrer à la terre chaque matin. Pour cela, vous pouvez visualiser de belles et grandes racines qui partent de vos deux pieds et qui s’enfoncent profondément jusqu’au magna de la Terre. L’énergie d’un beau rouge éclatant remonte jusqu’en votre corps. Elle vous apporte l’équilibre de votre corps, elle vous transmet son énergie puissante pour être en forme tout au long de votre journée. Puis de la même manière, vous visualiserez l’énergie de lumière qui descend de la Source. Elle vient vous apporter sa vibration, sa teneur, par votre chakra coronal sur le dessus de votre tête. Elle pénètre dans votre corps et se mêle à l’énergie de la Terre. Ainsi, vous êtes bien ancrés et vous pouvez commencer votre journée dans de bonnes conditions. Vous oeuvrerez à votre JE SUIS. Ces deux énergies établiront une connexion intense avec leurs accords fusionnels et délivreront en vous une parfaite harmonie pour une prise de conscience plus évidente sur votre rôle et votre direction humaine dans ce parcours du chercheur de vérité dans lequel vous évoluez.

La connaissance, la recherche du savoir, la mentalisation, sont des vouloirs extérieurs de l’homme. Ils sont l’extériorité et donc nous éloignent de notre JE SUIS qui lui est l’intériorité et la ligne directrice que nous devons suivre, sur laquelle nous devons évoluer pour être dans l’équilibre de la Vie et dans celui de notre vie terrestre.

Le centrage, l’ancrage, la recherche de l’instant présent, sont les piliers de l’évolution de l’homme. Ils permettent d’acquérir la découverte intérieure et d’œuvrer sur soi pour se découvrir réellement. L’homme doit acquérir cette forme d’être et entrant dans le savoir intérieur de l’âme pour une parfaite connexion  avec l’essence même de qui il est.

Chercher dans l’avenir et croire que le savoir est la découverte spirituelle de l’homme, tue la découverte du JE SUIS en soi.

Mirena, le 29 Mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Faisons de 2012 une année d’amour

Une année se termine. Nous avons été bousculés émotionnellement et mentalement. Au bout du compte, nous avons grandi et nous devons remercier pour cela. Nous ne sommes plus les mêmes car nous avons emprunté l’ouverture qui se proposait à nous. Même si notre œuvre intérieure n’est pas terminée, nous devons être reconnaissants envers nous-mêmes pour ce qui a été accompli, mais aussi envers ceux qui nous entourent, pour tous les hommes de la terre qui sont impliqués dans ce grand changement et qui sont comme nous, des êtres en évolution. Nous devons également remercier la terre pour l’opportunité qu’elle nous offre en nous accueillant pour grandir dans le souhait de notre âme et dans sa direction. Une direction que nous empruntons souvent dans de mauvaises conditions car nous ne voulons pas aller en toute confiance, en nous lâchant pour accueillir ce qui pourrait nous apprendre à grandir.

Au-delà de ce que nous avons ressenti cette année, nous devons nous regarder. Nous avons changé. Nous avons évolué. Nous avons purifié certaines parties de notre être. Nous avons élargi notre conscience. Nous ne sommes plus les mêmes. Nous nous rapprochons de notre lumière intérieure et nous ouvrons les portes, une à une, de la conscience profonde pour avancer avec les énergies qui se déversent sur notre belle Terre. Nous devons faire un bilan positif pour ce travail individuel et considérer ce qui s’est passé pour une élévation de notre être. En regardant positivement les évènements, nous pénétrons dans la conscience de qui nous sommes. Nous avons enfin compris que tout a sa raison d’être et que tout vient à nous pour nous permettre de grandir intérieurement. Les souffrances ne sont dues qu’à notre mental. Il nous bloque dans notre progression. Mais maintenant que nous comprenons mieux le fonctionnement des énergies, nous pouvons avancer dans la découverte de notre intériorité plus facilement qu’auparavant.

Nous sommes passés aussi par des étapes opposées à la lumière. Car pour la découvrir, nous devons connaître son opposé. Nous sommes tous confrontés à celui-ci. Nous ne pouvons l’éviter et devons en faire l’expérience. Tout être a à faire cette découverte de l’ombre pour entrer dans la lumière. Ces expériences sont celles que notre âme veut que nous fassions. Sans elles, il nous serait impossible de progresser. Nous passons par diverses étapes pour nous ouvrir aux différents niveaux de conscience. Avec les expériences que nous avons attirées, nous avons grandi dans notre cœur.

Nous pénétrons dans une nouvelle année qui sera faite par ce que nous construirons. L’année 2012 fait beaucoup parler d’elle mais nous devons bannir les peurs et ouvrir notre cœur pour l’accueillir dans de bonnes conditions. Nous devons rester maîtres de nos émotions et ne pas nourrir les peurs que l’on nous envoie. Nous devons rester dans la découverte intérieure pour Être le plus souvent possible. En restant centrés, nous ne nous éloignons pas de notre demeure. L’extériorité est le pire des choix. Elle est celle qui nous tient depuis longtemps. Elle nous entraîne à l’extérieur de nous-mêmes, elle nous montre l’éphémère et nous éloigne de l’éternité.

Alors, en cette année 2012 qui commence, faisons de notre vie ce que nous voulons qu’elle soit. Même si notre chemin nous paraît difficile, considérons-le avec des yeux nouveaux, des yeux qui reflètent la foi en l’avenir, en cette ouverture nouvelle qui naît, et allons avec l’amour de notre centre pour toucher notre lumière intérieure. Elle nous conduira là où nous devons aller. Laissons-nous guider par elle et ne répondons pas aux peurs. Restons centrés et ne nous laissons pas entraîner, quoiqu’il arrive, dans les méandres du mental. C’est ainsi que nous devons évoluer pour aller dans cette merveilleuse avancée. Les questions, les raisons, ne sont pas de bonne guidance. Lorsque le mental intervient, il dévie la forme la plus juste. Par contre, la foi et l’amour permettent de poser nos pas en toute sûreté et d’attirer à nous le meilleur pour notre avancement.

Notre cœur doit s’ouvrir encore plus. Nous devons déverser notre amour autour de nous. Penser avec lui, parler avec lui, regarder avec lui, entendre avec lui, agir avec lui. La totalité de notre vie doit être amour. Nous devons le refléter pour permettre aux autres de s’ouvrir à lui. C’est en étant amour que nous montrons la voie à prendre. Se nourrir de lui, c’est nourrir aussi les autres, la Terre et l’univers. Plus nous serons amour, plus nous permettrons aux autres de s’éveiller à ce qu’il est pour le prendre et le donner. Nous devons faire de cette année, une année d’amour et non une année de peur.

Ceux qui pensent que cette année 2012 sera une année difficile, auront une année difficile. Ceux qui entrent dans la peur, auront peur. Ceux qui préfèrent être dans l’amour, attireront l’amour à eux. Nous créons notre vie par nos pensées. Avoir la foi en l’avenir permet de s’ouvrir aux opportunités de lumière. Ne pas répondre à la peur nous ouvre à autre chose, à une voie de créativité différente, à une position positive. Ce qui doit se passer, se passera de toutes façons. Alors, accueillons l’avenir avec une vue positive et attirons le positif. Ne restons pas dans l’attirance négative de la vie.  Lâchons notre matérialité. Ne restons pas attachés à ce qu’elle représente car elle n’est rien. Soyons dans l’acceptation et la compréhension. Et poursuivons notre œuvre intérieure dans l’amour pour vibrer sur cette fréquence.

L’année 2012 sera une année importante dans le positionnement de l’amour en notre vie. Ouvrons grand notre cœur quoiqu’il advienne. Il sera notre meilleure protection. Ayons foi en la vie car elle a sa raison d’existence. Nous sommes tous à la place que nous avons choisie. Acceptons de voir les évènements autrement qu’avec notre mental destructeur. Accueillons-les avec notre amour et restons dans sa vibration.

Que cette nouvelle année soit la révélation de l’amour en vous. Qu’il vous porte, qu’il vous protège, qu’il vous élève ! Qu’il vous apporte le meilleur ! Je vous souhaite une belle découverte, un beau positionnement en lui, un merveilleux parcours dans sa découverte.
Que l’Amour soit !

Mirena, le 27 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’extériorité ou l’intériorité ? (2)

Je poursuis cette réflexion car elle a été appréciée et certains sont restés sur leur faim…

L’intériorité est une phase transcendante qui nous unit au Tout. Elle devient une nécessité lorsque nous avons conscience que la voie extérieure est l’illusion. Avec elle, nous nous unissons à cette conscience supérieure qui est en nous et nous entrons dans la compréhension de la Vie.

Avec elle, nous prenons conscience de ces états qui nous mènent et nous malmènent. L’émotionnel et le mental sont les meneurs de notre vie illusoire, de notre rêve. Ils nous conduisent dans la dualité et non dans l’harmonie et l’amour. C’est pourquoi, il est bon de se retirer en soi, de se poser dans le calme, de vivre avec cette pause, d’écouter le silence qui nous entoure, de le toucher, de laisser aller la douceur de notre cœur… Il est bon de se re-trouver… Dans ce calme intérieur, le mental n’a plus sa puissance d’action, il s’éteint peu à peu car nous donnons la priorité à notre ressenti, à notre pouvoir intérieur et à sa voix. Alors, viennent à nous les compréhensions et nous savons ! Nous savons sans élaboration, sans construction, sans mentalisation. Nous savons ce qui est bon pour nous, pour notre voie, nous comprenons nos rêves illusoires et nous recevons des cadeaux d’intégration qui nous permettent d’avancer et de lâcher nos fardeaux.

Se poser et s’intérioriser ne veut pas forcément dire s’asseoir et attendre dans le calme. Nous pouvons vaquer à nos occupations sans stress, sans bruit, en prenant plaisir à créer dans le silence, à lire des livres qui nous élèvent, à écouter la musique qui nous plaît, à regarder se dérouler la vie, sans que le mental prenne le dessus. La marche dans la nature est aussi un déroulement de l’intériorité, une union avec le Tout, une fusion avec la terre. C’est en elle, que je prends mon inspiration, et que viennent la conscience, la raison du cœur et leur développement. La nuit  est aussi porteuse de découvertes intérieures, de messages. Maître Saint-Germain qui est mon guide actuellement, vient parfois me réveiller la nuit pour me transmettre ses enseignements et ses guidances. Car à ce moment là, le mental est calme. C’est là que je reçois les plus belles choses.

Nous avons tous intérêt à nous intérioriser. Si nous courrons sans arrêt, comment la lumière peut-elle émerger en nous ? Comment les guides peuvent-ils se faire entendre ? La méditation est la même chose que l’intériorisation. Elle est une voie d’ouverture vers l’intérieur. Elle calme le mental et laisse remonter la lumière. Mais nous pouvons la pratiquer sans nous asseoir, en nous calmant et en faisant les choses en conscience, sans attente, simplement avec le plaisir de ressentir qui nous sommes de l’intérieur. Si nous restons dans l’attente de quelque chose, nous sommes dans l’illusion, dans l’extériorité. Nous ne nous positionnons pas à l’intérieur de nous et coupons tout moyen de nous relier à notre Être.

Nous devons vraiment faire la différence entre « intériorité » et « extériorité ». L’attente extérieure est une illusion, le déploiement extérieur est une illusion, le paraître est une illusion. Nous devons réapprendre à Être nous-mêmes, simplement Nous, en nous et non à l’extérieur de nous. C’est là qu’il fait beau, c’est là que se trouve l’amour, c’est encore là qu’apparaissent les différents niveaux de conscience.

Le ressenti, l’inspiration intérieure sont des ressources qui développent la puissance de notre avancement. Dès que nous sommes dans notre intériorité, nous comprenons que tout nous appartient ; notre construction de vie, nos pensées, nos paroles, nos actes sont nous. Ils nous appartiennent et nous conduisent là où nous les posons. Nous sommes responsables de ce que nous construisons, de nos pas et de leur déroulement sur notre chemin de vie. Tout ce qui est extérieur à nous n’est que dualité et donc, illusion. Nous devons rester nous-mêmes en toutes circonstances et être présents dans toute construction de vie, en être conscients.

Voilà pour le développement de cette réflexion. J’espère qu’il pourra satisfaire vos questions, votre découverte intérieure. Je vous souhaite un beau parcours intérieur afin qu’il vous dise qui vous êtes réellement.

Mirena, le 22 Novembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.