Le choix de vivre libre nous appartient

La vérité est en nous*

L’Univers ignore si la vibration que vous émettez est due à quelque chose
que vous observez, à quelque chose dont vous vous souvenez,
ou à quelque chose que vous imaginez.
Il se contente de recevoir la vibration
et lui répond avec ce qui est en accord avec elle.

Abraham

*

Nous sommes les courants de vie de l’univers qui circulent sur Terre et ailleurs. Ils sont notre création positive et négative. Ils agissent sur l’humanité et sur tout ce qui demeure sur Terre. Ils se répercutent dans l’Univers et l’alimentent. Les pôles négatifs et positifs le nourrissent et lui permettent de s’étendre à l’infini, de croitre dans l’immensité sans fin. Ces courants de vie nous touchent, nous entourent. Nous les traversons sans les voir. Pourtant ils existent et agissent en nous qu’on le veuille ou non.

La compréhension de ce qui est, est actuellement en train d’émerger dans la conscience humaine. L’être intègre de mieux en mieux la loi de l’Univers et l’interdépendance qui nous unit dans la relation énergétique. C’est pourquoi, ne plus rester en retrait de ce fonctionnement, ne plus rester dans l’aveuglement transmis, nous permet de retrouver notre liberté individuelle.

Être conscient, c’est reconnaitre le fonctionnement universel de l’énergie qui, si on lui ouvre la porte, agit sur nous, sur notre vibration et nous emporte dans une spirale ascendante ou descendante. Être conscient, c’est intégrer que nous sommes les créateurs de notre monde par nos pensées, nos paroles, nos actes et nos émotions. C’est ne pas rester séparés de la vérité et c’est accepter notre propre responsabilité dans l’émission des courants de vie de l’Univers. C’est aussi reconnaitre l’interdépendance des êtres humains à l’échelle planétaire. Les pensées négatives, les croyances, la négativité et les jugements émis, atteignent l’ensemble des humains, agissent par leur pouvoir et les cloisonnent dans le même temps dans la vibration de même fréquence. Ce que nous lançons dans l’espace nous maintient sous son pouvoir également.

C’est ainsi que l’être humain est prisonnier des sources négatives dont il est le créateur, relié par ailleurs aux égrégores de même fréquence. Il se débat et est en lutte avec lui-même, avec ses propres créations alors qu’il croit en une cause extérieure. Il accuse les autres, la vie et s’installe dans la victimisation, dans le déni de sa création. Condamner les autres et  tourner le dos aux problèmes de sa vie, tourner le dos à la tâche intérieure qu’il a à accomplir est pour lui la seule issue. Pourtant s’il savait, il constaterait que sa vérité n’est autre que la machination du pouvoir négatif qui agit à son insu sur lui et ses pensées. Ceci est déterminant dans la découverte du bonheur et de la liberté sur Terre.

Dès que l’on s’ouvre sincèrement à ce fonctionnement de l’énergie, il est alors plus facile de s’ouvrir au positif. La clarté se fait et l’être peut mieux s’accepter, se pardonner et accepter son rôle d’acteur terrestre pour ne plus adhérer aux courants négatifs en étant positif, aimant, lumineux. La relation avec la vie et les autres se modifie très rapidement. Le renoncement à l’appartenance négative est possible si le cœur s’ouvre à la vérité et la volonté présente. La volonté est déterminante dans tout changement.

La vie humaine n’est pas ce que l’on croit. Elle n’est pas la souffrance, plus aujourd’hui. Alors que tout se dévoile, nous avons le choix d’appartenir à l’une ou l’autre de ses mouvances, qu’elle soit positive ou négative. Se situer sur le courant positif de la vie est tout à fait faisable. Ainsi nous agissons consciemment sur nous-mêmes et sur l’ensemble de l’humanité. La vie est source de beauté et de richesse et nous nous sommes éloignés d’elle par nos croyances erronées, par notre soumission au mental et au négatif.

Alors, pourquoi ne pas inverser le processus individuel mis en place par l’ensemble des humains? Nous parcourons la vie dans l’inconscience de nos propres créations et nous nous plaignons ensuite. L’état de victime n’est plus d’actualité. Au contraire, le soleil brille et éclaire notre conscience. Il nous tend la compréhension de la Vie et son fonctionnement nous est dévoilé avec de plus en plus de clarté. Nous ne sommes pas qui nous pensions être. Nous ne sommes pas séparés de tout, des autres, du Tout. Nous sommes les créateurs de notre vie, simplement cela !

Alors que choisissez-vous aujourd’hui ? Êtes-vous réellement conscients que vous pouvez modifier totalement votre vie pour le meilleur et accueillir son abondance ? Je vous le souhaite sincèrement et avec amour.

Mirena, le 14 Mars 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

S’abandonner à la Vie ! (2)

S'abandonner à la Vie (2)
*

En réponse aux mails de Gérard et d’André, je désire approfondir le sens du lâcher prise et du message posté avant hier : S’abandonner à la Vie ! (1)

Lâcher prise et s’abandonner à la Vie, ce n’est pas tout lâcher et sauter dans le vide. C’est poser ses choix de vie, sans contrôle du mental tout en poursuivant l’œuvre intérieure purificatrice. Les peurs sont bien présentes en nous et elles sont un frein à notre évolution. Pour cela nous avons à notre portée de nombreux outils et techniques qui nous permettent de lever le voile sur notre puissance intérieure d’amour afin de révéler notre plein pouvoir créateur. Ainsi, peu à peu, nous nous libérons, nous ouvrons notre cœur et reprenons les rênes de notre être. Tout ne se fait pas en un jour. Sans travail intérieur libérateur, nous ne pouvons nous abandonner à la Vie et le mental continue à nous diriger et à influencer nos états d’être. Le contrôle est partout, même dans nos demandes à l’Univers.

Actuellement nous avançons dans une énergie vibratoire élevée qui accélère les libérations. Les prises de conscience se font, les étapes sont franchies beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Peu à peu, nous redécouvrons la beauté de la Vie en nous. La foi se révèle alors car nous savons « Qui Nous Sommes » réellement. Nos désirs ne restent pas situés au niveau du mental mais sont exercés par le cœur, par notre puissance intérieure d’amour. L’attente s’estompe alors et la foi reste en soi. Il en résulte un élan qui domine toutes les situations. La marge de manœuvre devient ample et vraie. Elle est la marque du cœur où tout transpire et se réalise.

Quelle foi placez-vous dans vos intentions ? Les confiez-vous à la Vie, entourées de foi et d’amour ? Là réside le secret de la réalisation de toute orchestration et affirmation. La foi est signe d’accomplissement. Lorsqu’elle émerge en soi, elle définit l’Unité de la Vie qui s’établit dans la conscience. Elle est le palier de la réalisation du Soi hautement défini. Ainsi se font et se placent les directions d’avancement, les opportunités surviennent, le meilleur de la Vie (l’abondance !) vient à soi.

Je constate cela de plus en plus dans ma vie. J’appelle cela la magie de la Vie car parfois elle me comble au-delà de mes espérances. Je me laisse porter en faisant mes choix et en ne contrôlant rien. Le mental n’est présent que pour donner l’élan à ce que je désire. Je ne suis pas en attente de, mais dans l’accueil. Et j’accepte ce qui vient à moi, même si ce n’est pas ce que j’ai souhaité au départ. Je sais que la Vie me conduit vers ce qui me permet de grandir, vers ce qui me conduit dans l’épanouissement et la libération de mon être.

Quand les choix de vie ne sont pas portés par l’attente, la fluidité demeure dans l’énergie créatrice qui apporte ce qui est bon pour soi. La tâche spirituelle n’est pas d’avancer à tout prix. Elle demande plutôt d’être accueillie. Une vue globale de l’être et de sa vie, de son interdépendance avec tout ce qui l’entoure doit être perçue. L’individualisme ne mène pas à l’Ascension.

L’être humain obéit à son mental et se perd dans ses demandes. Il souhaite tant de choses ; l’amour, l’argent, la santé, la gloire… Il est souvent avide de richesses et de pouvoir. C’est ce qui définit son sort. Son côté créatif s’établit trop souvent sans humilité. Être vu, être aimé, être beau, être reconnu… Tant de vouloirs qui sont dirigés par le mental. Autant d’attentes menées par l’ego ! C’est ce qui le différencie de l’accueil de la Vie.

La foi place l’être dans l’espérance et non dans l’attente de. Elle le laisse libre. Elle ne l’enchaine pas au pouvoir du mental. La richesse de la Vie peut alors se placer pour le meilleur et avec amour.

Je vous souhaite d’exercer vos talents par le cœur, seule source véritable de richesse. Mais sans travail sur soi, sans regard de soi, aucune ouverture sur l’abondance de la Vie ne peut se produire.

L’avenir est bien celui-ci. Ouvrez votre cœur, œuvrez en vous, libérez-vous et vous le découvrirez ! Abandonnez-vous dans le calme du mental et demeurez dans la paix du cœur ! Laissez l’Être s’exprimer et rayonnez-le !

Mirena, le 30/10/2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*

S’ abandonner à la Vie ! (1)

s'abandonner à la vie*

Depuis longtemps le contrôle fait partie de l’humain. Le pouvoir du mental est appliqué dans chaque chose car la peur reste présente. L’être se sent séparé du Tout. Il pense trouver la sécurité en contrôlant sa vie et celle des autres.

L’état de conscience dans lequel nous entrons actuellement, où l’état de l’Être prend sa forme, nous montre que ce fonctionnement devient obsolète. Nous constatons que dans cette dimension le lâcher prise nous apporte l’abondance de la vie sur tous les plans si nous ne sommes pas en attente de, si nous restons centrés dans notre présence intérieure en nous abandonnant au flux de l’énergie, en nous abandonnant avec foi à la lumière.

En reconnaissant « Qui Nous Sommes » réellement, nous nous laissons porter par la foi et non par le vouloir humain. Nous pénétrons ainsi dans l’ampleur de la Vie et dans sa pureté. Nous sommes la Vie et tous les possibles peuvent alors venir à nous. Nous sommes ainsi alignés à notre Présence et l’Essence de Vie nous ouvre la porte à l’abondance. Dans cet espace, l’Être a les commandes. Il ouvre les portes du Tout, ce qui nous procure la Joie profonde, la paix, l’amour, la liberté et aussi tout ce dont nous avons besoin pour vivre. Dans cet espace plus de vide intérieur, ni de besoin de reconnaissance, ni de vouloir. L’intériorité prend sa pleine puissance et rien n’est séparé de soi. Et si nous donnons l’élan à notre vie, il ne nous reste plus qu’à recevoir et accueillir ce qui est bon pour nous, pour notre chemin et parfois ce n’est pas ce à quoi nous pensions. 

Ce fonctionnement n’est pas toujours facile à comprendre et à appliquer. Le vouloir du mental a trop longtemps pris l’ascendant sur l’être au détriment du pouvoir du cœur. C’est une grande différence qui fait tout et il est important de basculer dans l’énergie du cœur afin de laisser s’exprimer l’Être qui demeure en nous. L’abondance de la vie peut ainsi nous combler.

Vouloir c’est être dans le mental, c’est vouloir garder le contrôle. C’est demander toujours plus en croyant que la richesse extérieure établit le bonheur en nous. Enfin, c’est se sentir séparé de La Source et de ce fait ne pas exercer sa puissance créatrice. C’est ne jamais être satisfait.

Être dans l’énergie du cœur, c’est lâcher prise. C’est ne rien contrôler tout en donnant l’élan à notre vie, tout en faisant des choix. Le cœur a une grande puissance créatrice qui agit pour le meilleur, qui apporte les synchronicités et les opportunités, qui comble l’être au-delà de toutes les espérances. C’est enfin demeurer dans l’Être intérieur en lui laissant la capacité de s’exprimer.

Nous constatons de plus en plus cette forme d’être si nous laissons la vie nous conduire…  Être dans l’acceptation de ce qui est, s’en remettre à la vie avec foi, avec joie aussi… Ne rien contrôler rend toute chose magique et belle ! Les synchronicités nous permettent ainsi d’accueillir l’abondance sur tous les plans. Nous vivons alors de grandes joies, de belles rencontres, des synchronicités magiques. Tout est porteur et élevant ! La Vie prend soin de nous. 

Chaque être a en lui la capacité de vivre de tels moments de grâce. Mais tant que le vouloir établit chaque chose dans le moindre détail, l’énergie créatrice du cœur ne peut s’exprimer pour apporter le meilleur. Et le meilleur n’est pas toujours ce que l’on pense et ce que l’on désire. L’abondance n’est pas uniquement matérielle. Elle est avant tout intérieure. Lorsque l’Être rayonne en soi, la joie profonde, source d’Amour inconditionnel, se révèle. La vibration du cœur et la foi exercent alors l’énergie de Vie qui n’a aucune limite. Elle apporte le meilleur, place les synchronicités et les opportunités riches en devenir.

S’abandonner est réellement l’état de la nouvelle conscience. Demeurer dans le cœur et ne pas être en attente de, transmet la richesse de la Vie et nous comble au-delà de toute espérance.

Nous sommes devant un choix important à faire aujourd’hui : contrôler et rester dans le mental ou bien s’abandonner à la lumière en ouvrant son cœur.

Mirena, le 28 Octobre 2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

*

 

Que l’Amour soit le révélateur du meilleur de la vie !

L'Amour est le révélateur du meilleur de la vie !*

En cette nouvelle année, je remercie pour tout ce que j’ai reçu tout au long de l’année 2014. Je remercie pour le bon, pour le moins bon, car tout a été source de compréhension et de dépassement.

Merci à vous tous chers lecteurs et amis pour vos messages, pour votre présence aimante et lumineuse. Grâce à vous je m’épanouis dans l’écriture de messages et de guidances, et cela m’apporte beaucoup de joie et de plaisir. Merci pour nos rencontres, nos échanges, nos partages, ainsi que pour votre amour !

Je m’ouvre maintenant à l’année 2015 avec amour et positivité. Ma quête existentielle demeure ancrée dans mon cœur et je laisse le mouvement de la vie me placer là où je dois être. Ainsi tout ce qui vient à moi est juste pour la poursuite de mon chemin.

Mon guide me disait hier :
« L’être humain est toujours en recherche d’autre chose que ce qu’il possède. A quoi bon vouloir connaitre l’avenir ou vouloir être autre chose que les personnes que vous êtes ! A quoi bon vouloir ceci ou cela ! Le plus important pour la poursuite de votre chemin dans cette nouvelle année est d’être simplement bien avec vous-mêmes, bien dans votre vie et en accord avec qui vous êtes et ce que vous êtes. Soyez vrais, soyez vivants ! Vous êtes des êtres humains et progressez à chaque instant vers la découverte du Soi. Vous existez grâce à vos qualités mais également grâce à tout ce qui est moins bien. Vous accordez trop d’importance à ce qui n’est pas vrai ! L’essentiel est de vivre en accord avec vous-mêmes, sans culpabilité, sans regret, sans colère. La vie est une ouverture pour vous tous, à condition de rester vrais avec vous-mêmes.
Soyez également amour. Donnez votre amour, aimez-vous, aimez ceux qui vous entourent, aimez la nature, aimez la vie, aimez le soleil, aimez l’univers… Seul l’amour vous ouvre les portes de la Vie, les portes de l’avancement. Recentrez-vous sur votre amour et sur votre lumière et ainsi, vous trouverez la paix et la joie profonde. »

Aujourd’hui je sais que la vie est faite de bienfaits pour nous tous à condition que nous nous reconnaissions dans notre amour, dans celui de l’univers et de la vie. A force d’aimer tout se fait, tout se place, tout s’enclenche et la vie nous ouvre les portes de la richesse intérieure. C’est en étant dans l’énergie de l’amour que nous changeons nos comportements et schémas négatifs et que nous attirons les opportunités lumineuses ainsi que la richesse de la vie.

Je nous souhaite l’Amour à profusion ! Que la nouvelle année soit porteuse de l’Amour afin que l’humanité ne souffre plus, afin qu’elle vive dans la joie, la paix et l’abondance de la vie!

Que l’Amour soit le révélateur du meilleur de la vie !
Merveilleuse année 2015 à vous toutes et à vous tous !

Mirena, le 1er Janvier 2015.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org