L’impact de nos connexions à la matrice humaine

La matrice humaine

Pour accueillir le changement et une nouvelle vie faite de joie et d’amour, il est nécessaire pour nous tous de sortir de la matrice humaine ; matrice que nous générons par la négativité créée. Par qui nous sommes, nous nourrissons le négatif ou bien le positif, c’est-à-dire l’ombre ou la lumière. Nous devons être très conscients de cela pour arriver à en sortir et être connectés uniquement à la matrice divine.

L’humanité nourrit la matrice négative par ses schémas et comportements duels ; par la violence, les guerres, les tueries, les malversations, les mensonges, la colère, la jalousie, la rancœur, l’agressivité, la manipulation, l’envie, la malhonnêteté…Dès que nous émettons de la négativité, nous nous connectons immédiatement à la matrice humaine qui réveille certaines de nos mémoires négatives. Ainsi, nous sommes pris par son énergie qui nous entraine loin de notre amour et de notre lumière. Le mental négatif qui est le point de relais de l’ombre, commence alors son discours négatif et nous entraine dans la spirale descendante d’où nous avons de plus en plus de mal à nous relever.

D’où l’importance de purifier nos mémoires négatives, de les transmuter en lumière. Ces mémoires sont inscrites dans notre ADN mais également dans notre aura, dans nos chakras, dans nos racines, dans nos organes. Notre corps est sous l’influence de celles-ci. Nos pensées, nos états d’être et de faire également. Nous ne sommes pas maîtres de nous-mêmes. Nous sommes dans l’illusion, maintenus par les liens sombres de la matrice humaine.

Les connaissances et les livres nous apportent des informations qui nous permettent de comprendre le fonctionnement humain. Mais si nous ne faisons pas l’effort de choisir la voie de l’amour et de la lumière, personne ne pourra le faire à notre place. Le choix s’impose à l’heure actuelle ; le choix de vivre notre vie en toute liberté, sans l’influence de la matrice humaine à laquelle nous sommes reliés par les liens que nous avons créés. Cela devient pour nous une nécessité. Il n’y a qu’à cette condition que nous pourrons vivre libres et non pas exister dans l’illusion !

Il existe deux courants dans l’univers ; celui de l’amour et celui de la peur. Nous naviguons ou plutôt nous sommes influencés par ces deux forces vibratoires. A laquelle désirez-vous appartenir ? Il est temps d’aller au-delà du mal-être et de la souffrance. Il est temps de ne plus vous laisser harponner par la matrice humaine. Il devient impératif de faire ce choix aujourd’hui.

Nous ne changerons qu’à condition de lever les œillères de l’illusion, de lever le voile de la soumission à la négativité. La matrice divine existe et nous pouvons de la même manière nous y connecter en activant la lumière et l’amour par nos intentions, nos pensées, nos paroles… Chaque molécule de lumière activée par nos états d’être et de faire, génère une augmentation de la fréquence vibratoire. De particule en particule, de saut en saut, de résonance en résonance, la lumière parvient à la matrice divine. Ainsi nous choisissons le courant de l’amour et non celui de la peur. Nous choisissons la joie et l’abondance de la vie ainsi que toutes ses richesses. Il n’y a pas d’autre voie que celle-ci pour parvenir à vivre libres de toute négativité, libres de toute entrave négative.

Aujourd’hui je fais le choix de ne plus retourner dans le passé. Un choix qui s’est imposé par la présence de l’amour que je ressens dans mon cœur. Même si le mental revient parfois me titiller, je garde en conscience la vérité sur les connexions qui se font par lui et je refuse de me laisser prendre à ce jeu de l’illusion.

Aujourd’hui je choisis d’être libre et heureuse, et d’attirer à moi le meilleur.

Aujourd’hui je choisis mon chemin et non celui que la matrice humaine m’a toujours imposé. Et ce ne sont pas les connaissances qui font ce choix, c’est ma volonté et ma force intérieure, c’est mon âme et mon intuition qui me dictent le chemin de l’amour et de la lumière.

Et vous, que choisissez-vous aujourd’hui ?

Mirena, le 23 Novembre 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Se libérer de la peur

Se libérer de la peur

Dans la peur, nous avons la capacité de conscientiser la Vérité. Avec elle, nous pouvons grandir. Pourquoi cela ? Parce que la peur est issue d’un passé accompli et grâce à ce vécu toujours présent dans notre corps et dans notre aura par les mémoires qui le représentent, nous pouvons accéder à la forme simple du pardon.

Mais me direz-vous, qu’est-ce que le pardon vient faire dans le cas précis des peurs en soi ? Le pardon est salvateur de bien des maux. Grâce à lui, nous avons la capacité de lâcher prise sur les peurs ainsi que sur tous les sentiments négatifs qui assombrissent nos énergies. Grâce à lui, nous accédons au changement.

Le pardon nous permet d’accéder aux différentes étapes de la conscience individuelle. Il s’agit là du pardon de soi qui coupe les liens avec les actes du passé lorsqu’ils sont reconnus de notre propre création.

Car en nous tout est inscrit ; dans notre ADN, dans nos centres énergétiques du corps, dans nos organes, dans nos tissus, dans notre aura. En nous pardonnant pour les peurs ressenties, nous nous pardonnons également pour les actes du passé, qu’ils soient conscients ou non. Nous accédons ainsi à la libération des peurs en nous. Dans ce positionnement, nous nous reconnaissons responsables de tout ce qui vient à nous.

Lorsqu’une peur survient, elle ne doit pas être repoussée. Nous devons lui ouvrir la voie du cœur et nous pardonner son origine. Par la loi d’attraction, la peur qui remonte en nous, est le juste retour de l’énergie émise et elle demeure de ce fait, notre propre création. Nous sommes responsables à 100 % de ce qui survient dans notre vie. L’énergie que nous avons déployée, et donc nos créations lui ont donné forme.

Tout ce qui est refoulé revient avec plus de puissance. Il ne sert à rien de ne pas voir ou bien de rejeter « la faute » sur l’autre. Tant que la conscience ne s’ouvre pas sur la vérité, la libération ne peut intervenir.

Lorsqu’une peur survient, elle doit être regardée, comprise et acceptée. L’acceptation permet de la libérer par le pardon de soi. Par contre, si la peur est refoulée, elle reviendra plus tard avec plus de puissance. Le mental se fera alors un malin plaisir à l’amplifier par de fausses pensées, par des images, par des croyances erronées qui entraineront l’être dans la spirale de la peur.

Choisissons de nous pardonner les peurs, mais aussi la culpabilité, la rancœur, la violence, la jalousie… et nous serons allégés de leurs poids. Choisissons d’accepter les épreuves, d’accepter d’être responsables d’elles. L’acceptation ouvre la voie du cœur et celle du pardon.

A pratiquer aussi dès que la tristesse émerge en soi, dès qu’un problème survient, dès que le mental essaie de prendre le pouvoir. Ainsi, d’autres étapes de libération peuvent arriver jusqu’à nous et nous pouvons avancer vers la libération de nos êtres.

L’acceptation et le pardon sont de beaux outils libérateurs. Pas besoin de techniques compliquées pour être bien. Il y a juste à reconnaitre ce qui est et l’accepter. Reconnaitre « qui nous sommes » dans le jeu de la dualité et ne pas nous juger. Tout être situé dans l’acceptation, ouvre la porte de son cœur et se libère du poids du passé. Nous avons trop souvent été portés et soumis aux jugements, à la culpabilité, à la tristesse. Aujourd’hui, nous avons la chance de comprendre le fonctionnement de la vie humaine, de la dualité, ainsi que du jeu des énergies que nous déployons dans l’univers. Dans cette reconnaissance, nous n’avons pas besoin d’un Dieu extérieur, salvateur et libérateur. Nous avons la capacité d’ouvrir notre conscience à nous-mêmes et à l’amour qui nous libèrera du poids que nous portons depuis si longtemps.

Mirena, le 15 Octobre 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Retrouvons la simplicité

La joie, la paix, la VieLa vie est un flux et un reflux, l’inspir et l’expir, l’alpha et l’oméga. Dans l’alignement parfait de la Terre et du Ciel, il existe le point qui relie l’être à sa divinité, à sa lumière. Chacun peut toucher ce point de l’infini qui vibre dans son cœur. Nul n’est séparé de lui et en lui demeure la Connaissance de la Vie.

La conscience que la Vie n’est aucunement séparée de soi, doit se faire. Elle n’est ni en haut, ni ailleurs, elle est en nous. Elle est reliée à notre centre de lumière et se définit par la pureté de celui-ci dans la profondeur de l’Être. Elle est la Présence intérieure.

C’est pourquoi, les recherches extérieures égarent les êtres et les poussent loin de l’abondance, loin de l’Amour qui nourrit, qui guide, qui guérit les maux. Elles éloignent des valeurs de la Vie et de la beauté de celle-ci.

Alors pourquoi rester accroché à l’illusion que nous montre le mental ? Pourquoi suivre encore et encore les directions du mental qui cherche à nous éloigner de la vérité ? Il suffit pourtant de se relier au Soi, à sa propre lumière, et s’en remettre à elle, uniquement à elle. Les schémas de pensée récurrents entretiennent la séparation et tant qu’ils ne seront pas mis en évidence, ils persisteront.

Nous savons que l’émergence du nouveau monde est le ralliement des cœurs, l’ouverture des Cœurs Solaires et le partage fraternel par l’Amour et la Lumière. Le positionnement dans notre lumière intérieure est bien le chemin à suivre. Situé en lui l’apaisement vient, qui guérison intervient, la joie se révèle. Et c’est de la joie profonde qui remonte de l’intérieur que l’on touche aux richesses de la Vie. Elle libère dans les énergies de l’être l’immensité, sa douceur, sa beauté, la pause éternelle.

La joie profonde est la découverte de l’univers en soi. Elle est l’expansion de l’Être intérieur. C’est pourquoi les êtres ayant parcouru un long chemin vers la lumière, sont dans la joie et dégagent la paix. Ils rayonnent la beauté de la lumière qui brille en eux. La joie intérieure déroule la puissance de la Lumière et de l’Amour.

Là où demeure la Présence, on découvre les paroles d’apaisement, on laisse la compassion se dérouler, on vibre sur la fréquence de l’Amour. Le ressenti est puissant. Les mots ne peuvent le définir. L’état de l’Être s’étend peu à peu, se transmet à chaque cellule du corps, élève la fréquence vibratoire, illumine l’être et son aura. Là est la réalité, la vérité. Là demeure la Vie.

C’est dans la simplicité également que tout se découvre. L’être humain se complique trop souvent la tâche par ses recherches extérieures. Il écoute son mental car il ne se fait pas confiance. Dans ce positionnement et par l’attrait de ses recherches, il s’éloigne de la réalité vraie de la Vie.

Lorsque l’être vit dans la simplicité, lorsqu’il ouvre son cœur à la lumière et à l’amour, l’ego ne peut lui transmettre son vouloir. Il ne peut l’orienter et l’égarer. Dans la simplicité, la pause intérieure gagne l’être de ses énergies, la joie profonde et la paix peuvent ainsi s’exprimer. Elles deviennent l’expression légitime du Soi qui le conduit.

Les souffrances, les guerres, la violence, sont le résultat de cette séparation. Elles sont le reflet de l’éloignement du Soi et maintiennent les êtres dans la différence qui les éloigne de l’Unité. Elles entretiennent l’intolérance, le pouvoir, et séparent les cœurs.

Si le monde était dirigé par un état de joie profonde, la violence et la guerre n’existeraient pas. Il en résulterait une libération de justesse, de sagesse, d’aide et de partage, une libération de compassion et d’Amour.

Pour que la paix soit, la joie profonde doit se révéler !
Pour que naisse l’Unité, la simplicité doit conduire les pas de chacun !

Cet état de découverte intérieure est aussi un état de conscience qui se trouve par la volonté, par l’allègement des mémoires négatives, par la tâche intérieure de lumière et d’amour.

Il est temps de ne plus rechercher à l’extérieur ce qui est déjà en soi. C’est à cette seule condition que s’installera la paix. C’est à cette seule condition que la tristesse disparaitra des cœurs de l’humanité.

Il est temps de ne plus reproduire les schémas du passé. Il est temps de couper définitivement avec nos croyances erronées et avec l’illusion de la vie. Nous devons nous ouvrir à une autre compréhension, en ne nous sentant plus séparés des autres êtres, de la Terre, des éléments, de l’univers.

Car nous sommes tout cela à la fois…

Nous sommes la joie, nous sommes la paix, nous sommes l’Amour, nous sommes l’Unité, nous sommes la Vie !

Mirena, le 1er Octobre 2014
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

La trame de l’univers

Les énergies

La conscience de chacun doit s’élever au fait qu’il est autour de vous, un univers fait de vibrations et d’énergies, un courant invisible à l’œil humain et pourtant bien présent. Il demeure le circuit divin des données universelles et forme l’Akasha.

Les énergies qui se déploient, sont toutes les créations que vous formulez et émettez consciemment ou non et aussi celles de toute forme, de tout état, de toute existence vivante et matérielle. Elles forment l’onde de la Vie et vous n’en êtes pas dissociés, bien au contraire. Vous êtes unis au Tout de l’universalité car vous êtes toutes ces énergies qui se déploient pour former le Monde multidimensionnel. Votre conscience doit s’arrêter un instant sur mes mots. Prenez dans vos cœurs mes paroles et leur sens évident de vérité. Vous êtes fait d’énergie et vous êtes créateur d’énergie. Vous êtes unis au Tout et vous êtes le Tout.

Vous formez et entretenez à chaque seconde de votre temps, l’énergie qui forme la trame de l’univers. Dans l’espace que vous voyez, il n’y a aucun vide mais au contraire, il règne une multitude d’énergies en mouvement. Par elles circulent les informations de l’univers. Cette trame est reliée aux mémoires akashiques dans lesquelles vos vies sont inscrites dans leur moindre détail. Ces informations servent à établir les plans de vie de chacun. Ainsi, vous alimentez sans cesse l’énergie de l’univers par votre fréquence vibratoire et par vos états d’être, de faire, de penser. Vous demeurez énergie et la générez trop souvent inconsciemment.

Si vous réfléchissez à mes paroles et à leur sens évident de vérité, vous pourriez intégrer la forme parfaite du jeu des énergies qui se déroulent dans l’univers. Vous pourriez créer consciemment votre vie en générant uniquement une énergie positive et aimante. Vous pourriez par le cœur agir au sein de la Terre et de l’humanité, sans limite, sans obstacle. Vous pourriez accéder aux diverses trames positives et attireriez à vous la création de même fréquence.

Car lorsque vous émettez des basses vibrations, vous captez les énergies de même fréquence et vous attirez à vous leurs conséquences, la trame de l’Akasha comportant en elle toutes les fréquences vibratoires négatives et positives. Si bien que, trop souvent, par non conscience, vous subissez votre vie et peinez à vivre dans l’abondance de celle-ci.

Posez-vous un instant et visualisez à vos côtés, la trame de l’Akasha par laquelle passent les énergies vibratoires. Elles sont définies par des couleurs différentes en fonction de leur fréquence. Elles forment des filaments colorés très serrés qui bougent et s’activent par les ondes et fréquences vibratoires qui passent en eux.

Imaginez maintenant les milliards d’informations qui circulent dans l’Akasha, sachant que tout ce qui est en vous et autour de vous active cette énergie. Le vide n’existe pas. Tout est fréquence vibratoire et ce tout est fait de molécules qui forment une énergie qui circule dans le grand vide que vous pensez voir autour de vous. En réalité, vous êtes entourés des fils colorés qui forment l’Akasha. Votre espace est plein, comblé totalement par l’énergie de Vie et vous y êtes rattachés par votre énergie vibratoire. Vous formez donc le Tout de l’univers et ce qui vous en sépare, est l’illusion que vous en avez.

Je désire maintenant vous montrer la puissance de l’Akasha. Connectez-vous consciemment à elle, aux filaments colorés qui se meuvent autour de vous. Vous êtes déjà connectés à eux par votre fréquence vibratoire, mais je désire que vous le soyez aussi par l’esprit.

Envoyez maintenant à tous ceux qui sont autour de vous, une pensée d’amour. Celle-ci prend forme dans votre esprit, puis dans votre centre créatif et votre centre cœur. La pensée est puissante. Elle exerce votre intention et l’énergie qui en découle se déroule hors de vous par la trame de l’Akasha. Ainsi, elle va toucher, par ses filaments auxquels chacun est relié, tous ceux qui sont autour de vous. L’amour que vous avez déployé, va toucher, par la trame qui vous entoure, les autres personnes présentes. L’énergie d’amour pénètre ainsi dans l’aura, puis dans le corps de chacun et sa fréquence positive et aimante, s’y déroule et transmet son onde.

C’est ainsi que fonctionne les fréquences énergétiques qui vous entourent, qu’elles soient positives et négatives. Chacun perçoit, s’il a assez de sensibilité en lui, tout ce qui se passe autour de lui et parfois beaucoup plus loin. Les pressentiments sont des fréquences énergétiques lues par les personnes sensibles. Elles perçoivent consciemment ou non les énergies qui circulent autour d’elles.

Je désire intensément que mes paroles vous ouvrent à ce qui est, à l’activité incessante des énergies qui circulent par la trame de l’Akasha. Chacun d’entre vous doit en être conscient pour ne plus reproduire les schémas négatifs qui atteignent ceux qui vivent autour de vous.

Soyez des êtres conscients, vivez consciemment et créez consciemment la vie. Toute votre création de vie se répercute sur Terre et dans l’univers. Donnez la pensée positive, l’élan de l’amour, la bonté, la compassion, la justesse, la paix. Vous contribuez ainsi au Grand Plan Divin. Les semeurs de lumière agissent ainsi. Ils sèment consciemment les semences de lumière et d’amour qui circulent par la trame de l’Akasha. Vous qui cherchez à œuvrer, vous pouvez participer et collaborer à l’augmentation de la fréquence vibratoire de la Terre et de l’humanité. Je vous en remercie.

Sananda,
Transmis par Mirena, le 17 Juillet 2014.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.