Nous sommes ce que nous croyons être

La croyance*

Les états de conscience se forment et se modèlent. D’autres compréhensions de la vie se font et nous ouvrent à la totalité de Qui nous sommes. Nous sommes l’Univers, la Terre, le Tout. Chaque parcelle de vie est nous et nous n’en sommes pas séparés.

Pourtant nous sommes pris dans les mailles du filet de l’illusion. Nous avançons à tâtons, parfois dans la souffrance et souvent dans la lutte. L’être humain est ainsi fait. Il ne peut lâcher prise sur ce qu’il connait. Il  s’accroche à ses croyances et notamment à ce qu’il pense être. Ainsi va la vie, ainsi s’expérimente le chemin.

Tant que l’être croit qu’il n’est pas fait pour être heureux, il n’est pas heureux. Tant qu’il se juge, il est jugé. Tant qu’il ne se sent pas digne de vivre dans l’abondance, il vit dans le besoin. Tant qu’il ne se trouve pas bon, il rejoue son rôle de victime.

Toutes les croyances émises, consciemment et inconsciemment, nous modèlent et créent notre vie. Or aujourd’hui, la conscience individuelle se modifie. Une lueur d’espoir nait et chacun peut entrevoir le renouveau dans son cœur.

N’écoutez pas les accusations, les jugements, les croyances formulées par les autres. Sortez de leur emprise énergétique et regardez-vous autrement. Aimez-vous et accueillez-vous tels que vous êtes, acceptez-vous avec vos bons et moins bons côtés, et ouvrez votre cœur à la libération. Nous sommes tous venus vivre les expériences duelles ; c’est-à-dire connaitre le négatif pour révéler le positif, vivre la peur pour révéler l’amour.

Il n’y a aucun pouvoir sur le chemin de la progression intérieure. Il y a seulement la joie, l’amour, le positif, la paix… tout est beau en soi et seuls ceux qui pensent connaitre les autres et le monde, agissent dans l’ancien mode de pensée. Sachez que leurs croyances sont les leurs, uniquement les leurs. Nous sommes autrement au fond de notre cœur. Nous sommes doux, aimant, lumineux, et l’expression de la Vie dans sa totalité !

La société nous formate dans la peur, crée des besoins illusoires qui nous éloignent de nous-mêmes. Les croyances entretenues et leurs programmations nous maintiennent totalement sous le joug de la matrice négative. Ainsi nous demeurons sous cette emprise énergétique et si nous écoutons ceux qui nous jugent, ceux qui nous disent que nous sommes mauvais, que nos agissements ne sont pas bons, nous pensons cela de nous-mêmes et ainsi la croyance formée qui nous colle à la peau, dirige notre vie négativement.

Le passé se termine et ses croyances avec lui. Il est temps de tourner la page. La lutte contre ses propres comportements nourrit le négatif. Se reconnaitre en eux est bien pour accueillir la transformation mais la croyance d’être cela nous ôte la capacité de la réaliser.

Nous savons que le changement commence par nous-mêmes. Dans le lâcher-prise total, en ouvrant la porte du cœur à nos peines, à notre souffrance et à nos croyances, en les laissant aller sans jugement, sans culpabilité ni négativité, nous laissons au flux de la Vie la capacité de la transformation intérieure. Rien ne bloque celle-ci et le changement intervient alors. Pour cela il est impératif de ne rien vouloir et croire en sa lumière, en l’âme qui nous porte et nous entraine vers le meilleur. Car nous sommes le meilleur de la Vie. Nous sommes seulement cela et ne le savons pas. La lumière de Vie que nous portons est belle. Elle est notre miroir, elle nous montre la voie à tenir, le lâcher prise, l’amour, la foi…

Les croyances sont des liens qui nous retiennent au passé. N’avez-vous pas envie d’être autre chose que celui-ci ? N’avez-vous pas envie de vous voir autrement, de croire en vos capacités et en votre amour ? Offrez à la Vie ce qui vous retient encore au passé. Sans rien vouloir, et tout en poursuivant la tâche intérieure purificatrice, laissez la lumière du cœur vous soulager et vous apporter le changement. Ceci est un état de conscience transformateur qui vous montrera que vous êtes beaux !

Nous découvrons aujourd’hui que le chemin est le basculement dans le cœur et pour cela, la dualité se doit d’être lâchée. Le retour vers l’intérieur en lâchant prise ouvre des vues nouvelles. L’énergie libre peut ainsi agir pour le meilleur de l’être. En ce lieu le mental ne dirige pas. En ce lieu seul le cœur parle et agit. Sachez vous définir positivement et dans l’amour. Aimez-vous. Votre vibration et votre vie en seront transformées.

La reconnaissance du Soi en soi n’est-elle pas le chemin ?

Mirena, le 03 Octobre 2016
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

Illustration Mario Duguay

Un nouveau regard sur la vie

un autre regard*

Le monde spirituel peut paraitre parfois difficile car lâcher prise n’est pas aisé lorsque l’on a toujours agi dans le contrôle. Depuis notre tendre enfance, on nous apprend à contrôler, à analyser, à ne rien entreprendre sans contrôle, sans peur du lendemain. Si on lâche prise, on se sent dépendant de la vie et des autres. Ainsi les peurs s’activent et le mental s’enflamme. Il prend le pouvoir sur notre intuition !

L’être humain a des croyances bien ancrées en lui et notamment celle qui est de devoir tout diriger pour exister. Diriger sa vie, celle des autres… Mais pour pouvoir avancer dans la compréhension de la vie, nous devons lâcher le contrôle. Le pouvoir nous a permis d’accomplir nos expériences. Il a permis l’ouverture actuelle. Mais l’ouverture de la lumière en nous, sa révélation, sa grâce doivent aujourd’hui prendre le relais afin que nous puissions être nous-mêmes, libres de l’entrave du mental qui nous tient depuis si longtemps…

J’ai l’habitude de remercier tout ce qui est, tout ce qui vit, tout ce que j’attire à moi. J’essaie de me placer dans l’acceptation, car je sais maintenant « Qui Je Suis ». Remercier fait partie de ma vie, de la vie. Elle transmet la clarté sur nos fonctionnements, sur ce que nous faisons ici sur Terre, sur la grandeur des énergies qui accomplissent leur rôle. Remercier c’est reconnaitre notre tâche et « nos erreurs ». C’est aussi accepter. C’est enfin savoir que l’on est humain et il est temps de le reconnaitre.

La tâche spirituelle n’est pas être hors du temps terrestre mais au contraire elle doit nous permettre d’accueillir les situations de la vie par nos connaissances. Les vivre nous permet de les intégrer pour grandir. Lorsque le savoir reste au niveau intellectuel, il ne permet pas au cœur de s’exprimer, ni à l’acceptation de se faire.

C’est pourquoi, se reconnaitre humain permet de vivre ses propres expériences avec compréhension, gratitude et compassion pour soi-même et les autres. Se libérer des anciens schémas duels passe par la gratitude, l’acceptation de soi et le pardon.

Nous nous devons de reconnaitre que nous donnons le meilleur de nous-mêmes quoiqu’il en soit. Le jugement lui aussi fait partie du passé… L’Univers, La Source ou bien nos guides ne nous jugent pas. Seul l’être humain fait cela et actionne la culpabilité dans les cœurs.

L’ouverture actuelle nous apprend que chaque cœur aimant doit avoir de la compassion pour celui qui blesse, pour celui qui émet la violence, pour les erreurs commises… Chacun doit également avoir de la compassion pour ses propres actes, pour ce qu’il émet. N’est-ce pas notre rôle sur Terre de comprendre cela ? Il est temps maintenant de déposer nos armures de combattants… Il est temps d’ouvrir notre cœur à la compassion et comprendre que le pécher n’existe pas ! Nous sommes tous égaux en ce sens. Nous expérimentons la matière et faisons toujours du mieux que nous le pouvons à chaque instant de notre vie. Rappelez-vous que vos mémoires ont une forte influence sur vos conditionnements, vos croyances, vos actes… Elles ne vous laissent pas libres et vous influencent. Alors, ayons tous de la compassion pour ce qui est, pour les autres, pour soi-même et n’essayons plus de changer l’autre pour qu’il soit ce que nous aimerions qu’il soit. Ainsi nous serons libérés de la culpabilité et ne la provoquerons pas chez les autres.

L’illusion demeurera tant que nous ne nous ouvrirons pas au vrai fonctionnement du jeu des énergies. L’illusion colle à la peau de l’être humain depuis si longtemps qu’il ne la voit même pas. Elle a tellement détourné la vérité à son profit que le voile de la séparation a du mal à se lever. Pourtant notre âme nous « crie » de nous relever. Elle nous pousse à cela. Elle nous insuffle la puissance intérieure, sa direction… elle nous montre la voie de l’intuition. Elle nous rappelle vers l’intérieur !

Le regard que nous avons de nous-mêmes doit enfin changer pour nous aider à avancer vers le meilleur. Notre puissance intérieure d’amour doit enfin se révéler afin que nous puissions tourner la page du livre de l’illusion qui nous a permis de grandir. Aujourd’hui nous nous devons d’entamer un nouveau tome; celui de la « Compassion » !
Le Chemin, je vous l’assure, est bien celui-ci !

Mirena, le 07 Avril 2015.
Copyright © www.audeladesmots.org
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*