Le basculement doit avoir lieu

L’être humain veut avancer rapidement.  Pressé par son mental, il ne comprend pas qu’il y a un temps pour la compréhension, un temps pour l’intégration, un temps pour la révélation et l’avancée. Il suit ses envies, il court après ses désirs, il se démène avec ce qu’il attire à lui et n’accepte pas toujours le miroir qui le met face à lui-même.

La voie spirituelle est une progression constante à réaliser. Lorsqu’il y a des blocages, il y a des choses à comprendre, à intégrer et à dépasser par l’amour et la lumière. L’être incarné se meut dans les énergies de la compréhension de lui-même et de tout ce qui est autour de lui. Il est sans cesse sollicité pour se révéler et grandir.

Aujourd’hui encore, il y a chez les êtres beaucoup trop de recherches extérieures, beaucoup trop d’attentes vis-à-vis de la vie et des autres. Le chemin spirituel est tout d’abord celui qui permet de se re-trouver, celui qui nous fait avancer vers notre lumière intérieure pour la vivre pleinement et fusionner avec elle. L’extériorité et l’ego sont deux séparations qui nous détournent trop souvent de l’essentiel : Nous.

Trop de personnes sont encore dans l’attente de leurs désirs et de ce qu’elles voudraient réaliser. Trop d’êtres sont dans le faire et non dans l’accueil de la vie. Trop d’êtres sont dans la recherche extérieure. Le manque de foi en la vie est bien présent.

Quoi de plus important que vivre sa lumière et son amour ?
Quoi de plus important que soi ?
Quoi de plus important que connaître le bonheur d’être ?
Lorsque l’on comprend cela, tout vient facilement car l’alignement avec les énergies de lumière et d’amour se fait. La fluidité des énergies s’installe car nous n’émettons plus de bocage.

Pourquoi être dans l’action et chercher à faire, à réaliser sa propre lumière sur Terre ? Lorsque l’on est, on n’a pas besoin de vouloir. On accepte ce qui est, et dans cette acceptation tout se déroule naturellement. Tout se place sur notre chemin car nous sommes dans l’accueil de la vie et de sa compréhension. On laisse la place à la lumière. Le mental n’intervient pas ou très peu. Il faut néanmoins le recadrer et rester centrés dans l’énergie de la Vie, dans la fluidité des énergies qui placent sagement tout ce dont nous avons besoin pour avancer sur notre chemin.

Il y a encore trop de séparation dans notre façon de fonctionner. Le chemin spirituel n’est pas celui de l’extériorité mais celui de l’intériorité. Il n’est pas celui du vouloir humain mais celui de l’accueil de la Vie. Il n’est pas celui du mental mais celui du cœur. Il est celui de la découverte de l’Être intérieur, celui de l’acceptation et de la fluidité.

L’ère ancienne a transmis des schémas et des comportements de recherches extérieurs à l’homme. Elle a transmis des formules, des techniques, des rituels, des placements, des positionnements extérieurs. L’être humain a beaucoup appris par l’intellect. Mais aujourd’hui, tout ceci est terminé. Nous devons être, simplement être. Être et accueillir. Nous devons être nous-mêmes, véritablement et simplement. Nous ne devons pas vouloir autre chose qu’être et accepter ce qui est.

Laisser venir à soi et ne plus rechercher.
Exercer nos dons, nos talents sans désir.
Laisser la fluidité des énergies s’installer.
Accueillir.

L’avancement est maintenant celui-ci. Nous n’avons plus besoin de béquilles extérieures. Tout est en nous et non à l’extérieur de nous. Nous devons laisser les commandes à notre cœur et à son amour, et aller là où la vie nous dépose, aller là où le vent nous pousse, aller à l’intérieur de nous, et ne plus laisser le mental nous mener et poser ses limites.

Faites-vous confiance. Ayez la foi et accueillez ce que la vie vous tend. Elle seule sait ce dont vous avez besoin. Je constate que les croyances et recherches extérieures sont encore bien ancrées. Pourtant, ce basculement dans l’être doit avoir lieu. Vous êtes les seuls à pouvoir le faire et personne ne peut le réaliser pour vous. Vous devez modifier vos attentes et vos recherches. Vous devez Être, simplement Être. Ceci est la chose la plus importante à réaliser. Ne plus vous soucier de ce qui est extérieur, ni des connaissances. Lorsque vous intégrez que la lumière c’est vous, que l’amour c’est vous, tout vient facilement, tout se place et vous avez accès à la Connaissance. Tout est fluide et la vie vous apporte la compréhension de votre chemin.

Je sais que beaucoup d’entre vous se sentent incapables d’effectuer ce basculement. J’étais ainsi auparavant et je me surprends tous les jours par les capacités que je découvre en moi. Je vis un grand bonheur, je m’emplis des énergies de la Vie et je constate qu’être est bien plus porteur que le vouloir du mental. Moi qui ne connaissais rien, moi qui n’ai rien appris, moi qui étais une femme réservée et effacée, je peux dire aujourd’hui qu’il suffit d’être pour grandir. Il suffit de se connaître, simplement cela, et accueillir. Lorsque l’être est prêt à recevoir, il reçoit.

Avant cela, j’ai pratiqué de nombreuses purifications de l’ADN. Elles m’ont libérée de nombreuses mémoires négatives. Elles ont changé ma vie. Elles m’ont transformée. Elles m’ont ouverte à la Vie et à « qui je suis ». J’ai énormément de gratitude pour la lumière qui m’a permis de réaliser cette avancée en moi. Je remercie la vie ainsi que mes guides pour cette belle libération intérieure qui me porte et me permet d’être allégée de ces lourdeurs. Elles ont permis que passe en moi la fluidité de la Vie ainsi que la connaissance.

Ayez confiance en vous. Purifiez votre ADN. Gardez des pensées de lumière. Parlez lumière. Agissez lumière et vous comprendrez ce que cela signifie. Soyez vous, pleinement vous et accueillez.

A quoi bon vouloir rechercher encore à l’extérieur alors que tout se trouve en vous. Accueillez votre lumière et votre amour, et laisser faire la Vie. Soyez dans l’acceptation de la vie. Ceci est se rapprocher de l’Unité. C’est ainsi que nous devons fonctionner maintenant, fonctionner avec notre cœur et non avec notre mental. Nous devons basculer dans les nouvelles énergies qui nous poussent dans ce changement.

Basculez dans l’Être. Vous y trouverez la joie d’être, la paix intérieure, l’abondance de la vie, l’amour, la lumière… Tout ceci est en vous. Tout ceci vous appartient. Vivez dans l’Être et Soyez !

Belle découverte à tous.

Mirena, le 6 Avril 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.
Contact : mirena@audeladesmots.org

L’Amour, clé du bonheur et de l’abondance

Alors que beaucoup recherchent les moyens d’être heureux dans leur vie, les moyens de vivre sereinement et le mieux possible, il est une clé magnifique qui peut tout. Elle peut tout changer en nous et autour de nous. Pour cela, il suffit d’en prendre conscience et l’utiliser afin qu’elle puisse nous offrir tout ce qui  peut nous combler. Cette clé est l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie, l’amour de tout ce qui est vie, l’amour de tout ce qui est autour de nous car cela fait partie de la création.

Plus nous vivons dans le mal-être, dans la négativité, dans la recherche extérieure, plus nous nous enserrons par ces liens qui nous empêchent de voir au-delà de ce que nous vivons. Ils nous séparent de notre amour qui est aussi celui de l’univers, celui de notre lumière intérieure. Nous sommes dans ces moments-là, des êtres coupés de l’essence de Vie.

Si nous décidions de la prendre, cette essence de Vie nous ouvrirait les portes de la Vérité. Elle nous permettrait de vivre dans l’abondance, dans la lumière. Mais pour cela, nous devons vouloir lâcher toutes nos illusions et nous permettre de trouver l’énergie pour fermer les portes à la négativité et au mental négatif qui nous mène par son pouvoir et à qui nous répondons non pas par notre amour, mais par notre souffrance et par nos peurs.

Nous ouvrir à l’amour est pourtant une belle opportunité que beaucoup ne saisissent pas. Vivre dans l’amour, c’est toucher à chaque instant ses ondes. C’est aussi les déployer en soi pour accueillir leur douceur, pour prendre leur lumière. C’est également les répandre autour de soi, par un sourire, par un regard, par un geste, par une pensée… C’est accomplir en conscience tous nos actes avec beauté. C’est vivre chaque instant dans sa lumière en laissant le temps passer, sans l’arrêter, sans mentaliser, sans être à la recherche d’un autre bonheur que celui de l’instant présent.

L’amour est l’instant de la vie. Il est aussi celui de toute vie. Il est la connexion à la lumière et aux ondes de guérison. Il est nous, dans toute notre beauté. Nous sommes lui pleinement beaux. Dans l’amour, il n’y a pas de différence. Tout est parfait, tout est comme il se doit d’être. Alors que l’homme mentalise et exploite sa négativité pour trouver toujours un point négatif dans sa vie, il pourrait exploiter, utiliser cette clé qui le porterait loin de ses recherches extérieures, loin de la négativité et de la souffrance.

L’amour est l’abondance. Lorsque nous sommes dans l’amour, nous sommes bien car nous sommes reliés à la lumière de la Source. En restant dans cette énergie, nous pouvons accueillir le meilleur. Avec lui, il n’y a plus de blocage, il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’illusion. Tout vient car nous sommes dans la conscience de cet amour. Nous pouvons alors accueillir ce qui est sur la même onde vibratoire. Plus nous vibrons « amour » plus les cadeaux de la vie sont beaux.

Alors, lorsque nous commençons notre journée, commençons par ouvrir notre cœur à la vie qui nous dit bonjour. Disons-lui que nous l’aimons. Envoyons notre amour à notre famille, à nos voisins, à nos amis, à l’humanité, à la Terre, à l’univers… Offrons ce que nous avons de meilleur en nous. Puis, vivons tout ce que nous faisons dans la conscience de cet amour et laissons-le nous envahir à chaque instant. Tout ce qui est autour de nous est beau. Tout ce qui est autour de nous est amour. Regardons cet amour. Il est là, à notre portée. Il attend que nous vivions dans cet échange. Portons le drapeau de notre nature retrouvée, marchons avec lui et répandons-le dans les consciences. Grâce à lui, nous n’avons plus mal, nous n’avons plus faim, nous n’avons plus froid, nous ne sommes plus tristes.

Vouloir le changement n’est pas rester dans la négativité de sa vie. C’est ouvrir la porte au bonheur qui est là et qui ne demande qu’à nous envahir. Permettons-nous d’être heureux. N’ayons pas peur de ce bonheur. Faisons un pas vers lui pour l’accueillir.

Mirena, le 15 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La méditation par Maître Saint-Germain

Méditer pour vous retrouver

 Aller au fond de soi permet de méditer.

La méditation est une œuvre réaliste qui donne la fusion de l’au-delà. En entrant dans celle-ci, vous entrez dans l’univers. Cette phase démontre à l’homme qu’il en fait partie et que l’univers est lui.

Cette ressource intérieure apaise. Elle permet de retrouver son Soi et sa paix. Libre est celui qui définit la méditation pour se retrouver et entrer dans l’espace intemporel. Il s’agit là d’une forme d’être beaucoup plus puissante que n’importe quelle liaison mentale.

La pensée est très puissante car elle crée. Elle crée le positif, tout comme le négatif. Elle est le mouvement mental de l’homme. Elle interagit dans le processus de la création. Elle est toutefois utilisée par l’esprit du mental qui s’évade et délivre l’agitation si celle-ci n’est pas canalisée.

La méditation, quant à elle, apaise le mental. Elle relie l’homme à son centre spirituel et à la paix qui s’en dégage. Elle le nourrit de son énergie de lumière. Elle respecte le calme et adjoint l’instant, ce moment si précieux qui vous positionne dans le repos du mental. S’en nourrir permet de trouver la différence de l’homme et sa forme spirituelle. S’en abreuver vous place dans le repos dominateur de l’Être où l’homme et son mental ne sont plus les dominants. Cela vous aide à laisser aller l’énergie de lumière qui est en vous, à laisser venir à vous l’énergie de la Source, et à pouvoir vous connecter à elle. Dans cette issue, vous êtes tout car elle est grande et belle, sans fin et sans ombre. Sa richesse est la vôtre. Sa lumière, c’est vous !

Beaucoup parmi vous ne savent pas ce qu’est la méditation. D’autres la formulent comme étant une voie nécessaire à la grandeur de l’homme. Elle est effectivement cette nécessité mais aussi un épanouissement que chacun doit ressentir. Elle doit être le pouvoir dominant pour trouver en vous, l’espace de la liberté intérieure.

Dans ce pouvoir méditatif, la création est présente car elle entre dans le processus du savoir spirituel et de sa connaissance. Elle apporte cette relation nécessaire à la compréhension et à sa jouissance pour créer. L’intégrer vous ouvre les portes de la subtilité spirituelle qui vous mène au savoir et donc à la création. Il est utile pour vous de comprendre ceci. La méditation est un état de calme qui vous ouvre à la Connaissance. L’Esprit est présent, il vous tend sa grâce. A vous donc de la trouver.

Beaucoup d’entre vous, cherchent un moyen pour méditer. Ils disent ne pas y arriver. Ils sont dans le vouloir incisif de trouver immédiatement le calme de leur mental. Plus ils se définissent ainsi, plus ils accentuent le pouvoir du mental, car ils entrent dans la peur de ne pas parvenir à méditer.

D’autres, par contre, pénètrent dans cet inconnu en se reliant à l’extérieur et se trouvent souvent reliés à des égrégores négatifs ou à de basses entités qui les égarent savamment.

Quelques uns enfin, arrivent à se définir dans la vraie méditation car ils ne sont pas dans l’attente de ce qu’elle pourra leur donner. Ils éprouvent simplement le besoin de la faire, sans mentaliser, sans attente. Ils sont pris par la passion intérieure, seulement celle de trouver leur lumière et le repos de l’esprit. Là, ils se nourrissent de cette énergie de lumière qui se dégage de leur centre et se noient dans cet instant de clarté spirituelle qui les relie à leur Tout.

J’aimerais que vous compreniez cette différence très importante. La méditation est une relation intérieure avec vous et Vous. Elle n’est pas une relation extérieure avec l’au-delà comme beaucoup le pensent. Elle est une liaison avec votre intériorité, une liaison de plus avec votre Vous. Vous constaterez, là encore, que tout est en vous, que vous êtes le Tout et qu’il se situe en votre centre. Voilà encore une forme d’être qui doit être comprise et intégrée. Il n’y a qu’ainsi que vous pourrez dépasser l’extériorité humaine pour accomplir toutes vos réalisations. L’œuvre qui est la vôtre est de comprendre et d’intégrer que l’intériorité est la forme la plus puissante d’accomplissement.

Maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous guider pour une méditation et apprendre à entrer en vous.

Première étape de la méditation :

Tout d’abord, vous devez vous poser dans un lieu calme où vous ne serez pas dérangés. Coupez vos téléphones et isolez-vous un maximum du bruit extérieur.

Allumez une bougie. Elle vous aidera à vous relier plus facilement à la lumière. Vous pouvez aussi faire brûler de l’encens, écouter très faiblement une musique douce.

Aménagez votre petit coin comme vous le désirez. Mettez-y ce qui vous convient pour vous trouver bien. Faites-le avec votre ressenti. Le plus important est de vous sentir bien, en paix avec ce qui est autour de vous. Vous devez être détendus.

Puis, asseyez-vous confortablement, le dos bien droit, les jambes repliées ou non. Là encore, c’est vous qui devez trouver votre détente, votre confort pour être en paix et détendus.

Seconde étape de la méditation :

La respiration est un confort certain pour arriver à méditer. Il est très important de savoir respirer. Il faut poser en vous une respiration calme, profonde, qui gonflera, non pas votre poitrine mais votre ventre.

Pour cela, fixez votre bougie et pratiquez cet exercice jusqu’à ce qu’il soit acquis et se fasse de lui-même. Peut-être n’y arriverez-vous pas immédiatement. Cela dépend de vos capacités naturelles et de celles de votre mental qui ne voudra peut-être pas vous laisser en paix. Mais, peu à peu, vous entrerez dans cet automatisme nécessaire à l’équilibre méditatif.

Inspirez lentement, profondément. Gonflez votre ventre, puis relâchez-le en expirant.

Troisième étape de la méditation :

Cette troisième étape est, elle aussi, très importante.

Vous devez appeler la flamme violette qui viendra vous aider et vous protéger de toutes les sources négatives extérieures.

Répétez plusieurs fois la phrase suivante, jusqu’à ce que vous ressentiez la flamme violette près de vous et en vous. Là encore, agissez avec votre ressenti et non avec votre mental. La visualisation peut vous y aider, si vous le désirez.

– « J’invoque la flamme violette et la présence de l’Esprit, en moi et autour de moi, afin d’être protégé (e) de toute négativité pendant ma méditation. »

Dans cette préparation à la méditation, et dans tout positionnement dans cette action, ne soyez pas pressés. Prenez le temps de vous installer, de vous poser. Faites les choses en toute tranquillité, dans l’espace souverain du silence et de ce qu’il vous donne. Il en dépend de la suite.

Quatrième étape de la méditation :

Vous pouvez maintenant fermer les yeux si vous le désirez, ou bien fixer la flamme de la bougie qui se trouve devant vous.

Ecoutez le calme qui vous gagne. Ecoutez votre respiration. Le mental doit également se calmer. S’il vous envoie des informations, des images, laissez-les passer. Sachez qu’elles sont sa perte de pouvoir sur vous. Vous êtes sur la bonne voie pour entrer en méditation.

Visualisez ensuite votre lumière intérieure, douce, belle, lumineuse, apaisante. Rejoignez-la à l’intérieur de vous. Regardez-la. Entrez en elle, dans son amour, dans sa douceur. Encore une fois, prenez le temps de ressentir. Allez uniquement avec votre ressenti et non avec votre mental. Restez dans ce calme intérieur. Laissez-vous aller dans la paix intérieure.

Plus vos pensées seront calmes, plus vous irez dans la profondeur de la méditation où vous rejoindrez la Source et sa connaissance. Vous pourrez recevoir des messages pour votre avancement, des compréhensions, des intégrations et vous pourrez atteindre des états de conscience supérieurs qui vous transformeront durablement.

Cinquième et dernière étape de la méditation :

Vous pouvez rester en vous aussi longtemps que vous le désirez. Il faudra toutefois penser à revenir à votre état humain lorsque vous aurez terminé.

Pour cela, vous devrez ouvrir les yeux, si ceux-ci sont fermés, et vous rappeler  » ici et maintenant  » en prononçant les phrases suivantes, à voix haute, avec volonté, et les répéter plusieurs fois jusqu’à ce que vous ressentiez ce retour en votre temps.

– « Je suis (votre prénom et votre nom). Je suis ici et maintenant, le (préciser la date : jour, mois, année). »

Remerciez la flamme violette et les énergies qui vous ont aidés à méditer.

Voilà pour cette formulation de la méditation. Si vous la pratiquez régulièrement, dans les conditions énoncées  et avec le besoin d’y aller vous ressourcer, vous vous transformerez profondément et sûrement.

Vous pourrez ainsi vous définir plus facilement dans votre progression spirituelle et aller de plus en plus profondément, de plus en plus clairement, avec vous-mêmes, centrés et lumineux, avec l’amour et la paix que vous dégagerez.

La méditation n’est pas un phénomène de mode. Elle est un état spirituel à découvrir, un état nécessaire à votre progression intérieure, pour l’accomplir tout d’abord en vous, puis pour le transmettre à l’extérieur de vous, dans l’espérance de cette nouvelle vie qui vient et qui vous déterminera, peu à peu, en Être de lumière incarné.

Je vous souhaite une belle jouissance de votre Être dans la méditation de l’Esprit.

Extrait du livre « Je Suis l’Esprit » transmis à Mirena par Maître Saint-Germain.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.


Cultivons notre jardin intérieur

En ce premier jour du printemps, nous devrions prendre le temps de penser à ce que nous pourrions cultiver en nous. A l’image d’un jardin, nous serions les jardiniers et nous sèmerions les graines du bonheur, de la joie de vivre, de l’amour, de l’amitié, du partage, de la sincérité, de la liberté d’être, de la paix ….

Pour semer les graines du bonheur et de la joie de vivre, nous pouvons renaître réellement à qui nous sommes, nous apprécier, nous dorloter, nous accorder du temps, apprécier la vie, la remercier, fusionner avec elle, nous faire plaisir, mais également faire plaisir aux autres. Car ce que nous semons, nous le récoltons. L’énergie renvoie la même énergie et déroule des accords similaires et de même nature.

Pour semer les graines de l’amour, nous pouvons nous aimer en nous le disant tous les matins devant la glace. Nous pouvons nous voir avec d’autres yeux, nous accepter en sachant que nous sommes des créatures divines venues expérimenter la matière. Nous pouvons également aimer la vie, aimer les autres et le leur dire, les entourer d’attentions et vivre avec le cœur tout ce que nous faisons dans la journée. L’énergie nous renverra l’énergie d’amour amplifiée, car tout ce que nous donnons nous revient amplifié.

Pour semer les graines de l’amitié et du partage, nous pouvons prendre notre téléphone et appeler nos connaissances, leur dire que nous pensons à eux, les inviter à voire un verre, leur accorder de l’attention… L’énergie renverra encore l’énergie de même fréquence et nous recevrons ainsi une amitié sincère de la part de nos amis, un partage de la vie. En constatant qu’ils sont les bienvenus dans vos pensées, ils vous enverront un partage amical.

Pour semer les graines de la sincérité, soyons sincères avec nous-mêmes pour pouvoir être sincères avec les autres. Ne nous cachons pas devant la réalité mais au contraire, recevons qui nous sommes et transmettons cette sincérité de soi aux autres. Ils la percevront et s’ouvriront ainsi à vous avec sincérité et honnêteté.

Pour semer les graines de la liberté d’être, soyons nous-mêmes, réellement, véritablement, sans retenue, sans peur. Soyons en accord avec notre lumière intérieure et épanouissons-nous dans cette liberté en rayonnant ce qui est en nous. Nous attirerons alors à nous les personnes qui sont en accord avec cette lumière et nous pourrons vivre des moments d’exception, des moments de véritable liberté, sans contrainte, sans jugement, sans obligation.

Pour semer les graines de la paix, ouvrons notre cœur à la paix. Laissons-la entrer en nous et restons sur sa fréquence pour évoluer dans notre vie. Nourrissons cette belle appartenance en la répandant autour de nous, en la donnant aux êtres qui nous entourent, en évoluant avec elle. Plus nous la répandrons, plus nous la recevrons dans notre vie.

Le monde a bien besoin de vivre dans l’amour et la lumière. Le printemps est une opportunité pour conscientiser la montée des énergies de la terre pour la faire nôtre en faisant notre semis à l’intérieur de nous pour récolter plus tard les fruits de notre travail intérieur. L’être qui évolue doit travailler en lui chaque jour pour grandir dans le monde qui l’entoure. Chaque jour est un jour nouveau et nous devons cultiver ce qui est en nous en l’arrosant, en le nourrissant, en l’inondant de lumière afin que les plantes grossissent pour donner enfin de beaux fruits colorés, juteux, sucrés et plein de soleil dont chacun se délectera.

Voilà une occasion à ne pas rater en ce premier jour du printemps ! Alors, qu’allez-vous semer aujourd’hui ?

Mirena, le 20 mars 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.