Le bonheur est la clé de la vie

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.
– John Lennon –

Le bonheur est une source intarissable de bienfaits. Il transmet la Vie. Il nous aligne sur des vibrations élevées qui nous portent et qui nous transforment.

Beaucoup le recherchent à l’extérieur d’eux-mêmes et souvent, compensent leur mal-être par des achats, par des dépendances, par des assouvissements éphémères et illusoires qui ne durent qu’un temps. Toutes ces recherches extérieures montrent que l’être n’a pas compris ce qu’est le bonheur et où il se situe.

Le bonheur se vit de l’intérieur. Il se ressent dans notre corps, dans notre cœur, dans notre esprit. Lorsque nous sommes heureux, nous sommes emplis de l’énergie du bonheur. Elle est si puissante qu’elle comble le vide intérieur. Ainsi, nous n’avons plus besoin d’aller rechercher ailleurs ce qui pourrait nous permettre d’être heureux. Nous vibrons dans cette énergie lumineuse.

Trop de personnes sont tristes et soumises à ce qui est, à leur entourage, à leur profession, à leurs croyances. Elles ont peur de prendre les rênes de leur vie et ne se donnent pas l’opportunité d’être heureuses. Elles ne trouvent pas l’harmonie et la sérénité. Elles subissent leur vie plutôt qu’elles ne la vivent. Leurs choix sont restreints car elles restent dans des croyances négatives qui les retiennent prisonnières. Elles n’arrivent pas à exprimer leur plein potentiel créatif ainsi que leurs choix de vie. Elles restent cloisonnées dans une vie qui n’est pas celle qu’elles aimeraient vivre. Elles agissent par obligation et non par plaisir.

Et si aujourd’hui, vous vous faisiez plaisir ?
Et si aujourd’hui, vous alliez dans la direction de votre choix ?
Et si aujourd’hui, vous ne subissiez pas votre vie ?
Et si aujourd’hui, vous viviez enfin heureux ?

Pour cela, vous devez analyser ce qui ne vous convient pas, ce qui n’est pas en accord avec vous, ce qui ne vous élève pas. Peu à peu, vous devez le changer car vous avez le choix de le faire. Les peurs sont à éliminer. L’œuvre intérieure doit se réaliser en ce sens. Vous devez renaître à vous-mêmes, avec envie, avec conviction, avec volonté, avec plaisir, avec bonheur et dans la paix.

Si vous êtes heureux, vous êtes dans l’amour. Vous avez envie de transmettre ce bonheur qui vous porte et vous le rayonnez, vous le transmettez à ceux que vous côtoyez. Ainsi, vous construisez votre vie dans la positivité et vous attirez à vous toutes les bonnes choses qui sont sur la même vibration que le bonheur. Vous vous transformez grâce à lui et le plus important, c’est que vous ne subissez plus votre vie. Vous la vivez pleinement en accord avec la personne que vous désirez être. Vous accomplissez également la voie de votre âme qui vous pousse dans cette direction.

Il est temps que chacun ouvre sa conscience au bonheur. Nous sommes ce que nous pensons. Alors pensons « bonheur » et exprimons-le. Il doit venir de l’intérieur pour ne pas être éphémère. Toutes les attirances extérieures ne sont qu’illusion et ne comblent nullement le mal-être intérieur.

Je vous souhaite de le découvrir et de le ressentir pour trouver la justesse de la vie. Car la vie c’est de vivre heureux et libre de l’être !

Belle réflexion à toutes et à tous.

Mirena, le 17 Décembre 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Photo Mirena

 

L’Amour, clé du bonheur et de l’abondance

Alors que beaucoup recherchent les moyens d’être heureux dans leur vie, les moyens de vivre sereinement et le mieux possible, il est une clé magnifique qui peut tout. Elle peut tout changer en nous et autour de nous. Pour cela, il suffit d’en prendre conscience et l’utiliser afin qu’elle puisse nous offrir tout ce qui  peut nous combler. Cette clé est l’amour. L’amour de soi, l’amour des autres, l’amour de la vie, l’amour de tout ce qui est vie, l’amour de tout ce qui est autour de nous car cela fait partie de la création.

Plus nous vivons dans le mal-être, dans la négativité, dans la recherche extérieure, plus nous nous enserrons par ces liens qui nous empêchent de voir au-delà de ce que nous vivons. Ils nous séparent de notre amour qui est aussi celui de l’univers, celui de notre lumière intérieure. Nous sommes dans ces moments-là, des êtres coupés de l’essence de Vie.

Si nous décidions de la prendre, cette essence de Vie nous ouvrirait les portes de la Vérité. Elle nous permettrait de vivre dans l’abondance, dans la lumière. Mais pour cela, nous devons vouloir lâcher toutes nos illusions et nous permettre de trouver l’énergie pour fermer les portes à la négativité et au mental négatif qui nous mène par son pouvoir et à qui nous répondons non pas par notre amour, mais par notre souffrance et par nos peurs.

Nous ouvrir à l’amour est pourtant une belle opportunité que beaucoup ne saisissent pas. Vivre dans l’amour, c’est toucher à chaque instant ses ondes. C’est aussi les déployer en soi pour accueillir leur douceur, pour prendre leur lumière. C’est également les répandre autour de soi, par un sourire, par un regard, par un geste, par une pensée… C’est accomplir en conscience tous nos actes avec beauté. C’est vivre chaque instant dans sa lumière en laissant le temps passer, sans l’arrêter, sans mentaliser, sans être à la recherche d’un autre bonheur que celui de l’instant présent.

L’amour est l’instant de la vie. Il est aussi celui de toute vie. Il est la connexion à la lumière et aux ondes de guérison. Il est nous, dans toute notre beauté. Nous sommes lui pleinement beaux. Dans l’amour, il n’y a pas de différence. Tout est parfait, tout est comme il se doit d’être. Alors que l’homme mentalise et exploite sa négativité pour trouver toujours un point négatif dans sa vie, il pourrait exploiter, utiliser cette clé qui le porterait loin de ses recherches extérieures, loin de la négativité et de la souffrance.

L’amour est l’abondance. Lorsque nous sommes dans l’amour, nous sommes bien car nous sommes reliés à la lumière de la Source. En restant dans cette énergie, nous pouvons accueillir le meilleur. Avec lui, il n’y a plus de blocage, il n’y a plus de limite, il n’y a plus d’illusion. Tout vient car nous sommes dans la conscience de cet amour. Nous pouvons alors accueillir ce qui est sur la même onde vibratoire. Plus nous vibrons « amour » plus les cadeaux de la vie sont beaux.

Alors, lorsque nous commençons notre journée, commençons par ouvrir notre cœur à la vie qui nous dit bonjour. Disons-lui que nous l’aimons. Envoyons notre amour à notre famille, à nos voisins, à nos amis, à l’humanité, à la Terre, à l’univers… Offrons ce que nous avons de meilleur en nous. Puis, vivons tout ce que nous faisons dans la conscience de cet amour et laissons-le nous envahir à chaque instant. Tout ce qui est autour de nous est beau. Tout ce qui est autour de nous est amour. Regardons cet amour. Il est là, à notre portée. Il attend que nous vivions dans cet échange. Portons le drapeau de notre nature retrouvée, marchons avec lui et répandons-le dans les consciences. Grâce à lui, nous n’avons plus mal, nous n’avons plus faim, nous n’avons plus froid, nous ne sommes plus tristes.

Vouloir le changement n’est pas rester dans la négativité de sa vie. C’est ouvrir la porte au bonheur qui est là et qui ne demande qu’à nous envahir. Permettons-nous d’être heureux. N’ayons pas peur de ce bonheur. Faisons un pas vers lui pour l’accueillir.

Mirena, le 15 Mai 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Les non-dits

Les non-dits sont une source négative importante logée en notre ADN. Ils sont la création que nous avons déterminée mais aussi celle de nos ascendants.

Lorsque nous venons sur Terre, lors de notre incarnation, nous venons avec tout un bagage de mémoires négatives qui appartiennent au passé. Ce passé est le nôtre, celui de nos précédentes incarnations, mais il est aussi celui du vécu de nos aïeux, de notre lignée. Cet héritage nous transmet toutes les mémoires vécues, qu’elles soient positives et négatives.

De même nous transmettons ces mémoires à nos enfants qui eux aussi les transmettent aux leurs. Toutes ces mémoires sont comprises dans l’ADN humain et lorsque nous nous libérons de l’une d’elle, nous libérons également notre descendance. Le lien est coupé, purifié. Le travail individuel que nous faisons sur nous, nous le faisons aussi sur eux.

Les non-dits sont donc un bagage important négatif qui nous est transmis et que nous transmettons aussi. Ils opèrent un blocage sur notre énergie de vie car il renferme une symbolique cachée avec sa propre puissance. Par ce qui n’a pas été dévoilé, l’être se ligote fermement avec les liens négatifs de ce qu’il tient secret. Ces liens renferment la peur, la colère, la souffrance, la malhonnêteté, le mensonge, la frustration, la violence, l’acte négatif par lui-même, etc. … Ils sont un blocage dans notre corps mais aussi dans notre aura.

C’est pourquoi, il est temps que nous prenions conscience de ce que représentent les non-dits. Avec notre conscience nous pouvons les purifier même s’ils sont anciens. La purification de l’ADN libère de grands blocages du passé et avec elle, tous les liens négatifs qui s’y rapportent et qui provoquent des limitations importantes dans notre progression. Ces non-dits agissent sur notre pleine volonté et sont une source de mal-être et de maladie. Nous ne savons pas qu’ils sont là mais ils nous transmettent toute leur puissance négative et toute leur représentation. Sans cette conscience de ce qu’ils sont, nous ne pouvons vouloir leur purification car ce qui est nié n’existe pas et ce qui n’existe pas ne peut être changé.

La conscience ouvre la voie. Elle établit véritablement les choses. Elle définit et crée ce qui est et met à l’évidence ce qui ne se voyait pas. Nous ne pouvons changer qu’avec la conscience des choses et celle de qui nous sommes réellement. Nous ne pouvons modifier nos schémas qu’avec la constatation de ce qu’ils sont véritablement. Sans regard clair et évident de nous-mêmes et de ce que nous dégageons, nous n’engageons pas la conscience de ce qui est et rien ne peut être changé. L’humilité est une ouverture sur la conscience de qui nous sommes. Elle nous permet de voir les choses telles qu’elles sont. Elle nous montre sans jugement cet être en voie de réalisation qui parcourt ces expériences.

C’est pourquoi, nous devons reconnaître toutes les sources négatives qui sont en nous et qui sont nous afin de les purifier. Sans regard sur soi, il est impossible d’avancer sur la voie de la purification. Les non-dits sont des sources négatives qu’il faut conscientiser pour les mettre à l’évidence de ce qu’ils sont, sans retour en arrière, sans regret, sans jugement. Il faut qu’ils soient constatés simplement pour les changer.

Par contre, il est de notre tâche d’avancer dans la transparence de qui nous sommes et de ne pas garder les non-dits de notre propre création. Les dire permettra de les libérer et de libérer les autres. Les mots ont une vibration qui libère, elle aussi. Par les mots les liens négatifs peuvent être purifiés. Par respect et par amour, nous devons entrer dans l’évidence du blocage que nous provoquons aussi chez les autres.

L’amour que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres, nous permet toujours d’avancer. Il est notre phare, notre Soi. Avec lui, nous pouvons tout réaliser. La purification passe par cet amour. Avec lui et avec la conscience de qui nous sommes, nous pouvons entrer dans cette belle purification de l’ADN et de l’être.

Tant qu’il y a de l’amour, il y a la vie. Le reste n’est que jugement et création de l’ego.

Transmis par Mirena, le 17 Janvier 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.