Remercier le passé

Demeurer dans le passé nous maintient souvent dans les origines de la souffrance et avec elle, tout ce que cela représente. Sans acceptation de notre vécu, sans remerciement, nous restons en lui et nous bloquons notre avancement.

Pour laisser partir le passé, il est impératif de le remercier. Ainsi, nous ouvrons pleinement votre conscience à de nouvelles possibilités et capacités d’avancement. Nous acceptons ce que nous avons vécu en comprenant que nous avons grandi grâce à lui. La négativité nous a montré la voie de la lumière. Les êtres que nous avons rencontrés nous ont permis d’intégrer les leçons et les expériences de vie. Tout a été une grande ressemblance avec nous-mêmes, et nous avons subi la réactivité pour ne pas nous voir tels que nous sommes, pour ne pas souffrir.
.

Accepter cela, permet de fermer la porte du passé pour être en paix avec lui et avec les souffrances que nous avons eues. Accepter cela, permet d’ouvrir la porte de l’avancement car ainsi nous coupons le lien avec le passé. Nous savons ce que nous avons vécu, et rien ne peut désormais nous retenir à lui. Par le remerciement, nous nous dégageons de lui. Par le remerciement, nous appliquons également le pardon pour ce qui a été, mais également pour nous-mêmes.

Nous devons également remercier les êtres que nous avons rencontrés. Ils nous ont permis d’avancer sur notre chemin. En sachant que nous sommes 100 % responsables de ce qui vient à nous, nous comprenons que nous les avons attirés pour être mis face à ce qui doit être dépassé. Garder en soi le ressentiment, la honte, la culpabilité, la tristesse, nous maintient dans la séparation …

Nous devons aussi nous pardonner pour nos actes passés. Il ne sert à rien de rester bloqués dans ces moments de souffrances et donc d’illusion. La grande scène de la vie nous y a placés et nous y avons joué nos rôles. L’être humain a longtemps résisté à l’autre, il a trop souvent répercuté ses illusions et leurs causes sur ce qui est extérieur à lui. Aujourd’hui, il est temps de regarder le miroir de la vérité et de tourner le dos à l’ego et à son pouvoir directionnel.

Pardonner, se pardonner, remercier, aimer, sont des états de grâce qui libèrent du joug de l’illusion et donc du passé. Nous avons tous cheminé longtemps avec ces formes égotiques. Il est temps maintenant de les laisser aller.

Remercier le passé, c’est découvrir sa propre lumière intérieure. C’est également reconnaitre la vérité qui demeure en tout ce qui est. Pardonner, remercier et aimer, ouvre le chemin de l’avancement et du recevoir. Ainsi, plus rien ne nous retient. Plus rien n’entrave nos pas. Nous sommes la lumière et nous marchons dans l’acceptation de la vie et de tout ce qu’elle nous apporte.

Tout est comme il se doit d’être et nous sommes toujours à la place que nous avons choisi d’occuper. Belle réflexion à vous…

Mirena, le 24 Février 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

Fermer la porte du passé

Pardonner pour être en paix

Nous devons évoluer dans l’ère nouvelle avec un passage qui soumet bien des états, des schémas et des comportements au grand nettoyage. Nous sommes mis devant des situations pour nous permettre de comprendre ce qui ne va pas dans notre vie et ce qui a besoin d’être épuré pour pouvoir avancer sur notre chemin. Nous ne pouvons plus marcher avec le fardeau que nous avons en nous et notre dos ne peut plus supporter ce poids lourd qui demande à être considéré et réglé. Les énergies ambiantes sont là pour nous rappeler au fur et à mesure de notre avancée, ce qui n’a pas encore été réglé et nous prenons en pleine face ce qui n’est plus en accord avec le nouveau monde.

Nous nous révélons parfois par la force des choses. Nous sommes soumis à faire des choix pour nous libérer de ces entraves, de ces liens sombres qui nous tiennent fermement. Nous devons nous ouvrir à une vue plus simple de la vie, en comprenant que nous sommes des êtres soumis aux expériences de la dualité pour nous révéler dans la lumière. Peu à peu, la conscience se révèle dans la profondeur. Nous entrons dans des compréhensions de plus en plus profondes et évidentes. Nous lâchons ce qui n’est plus en accord avec nous, avec notre profonde révélation d’être libres de toute attache sombre de la dualité.

Mais ce choix n’est pas si facile à réaliser car nous devons lâcher notre mental qui résiste avec force à ce que nous voulons établir en notre vie et en notre corps. Pour cela, nous devons nous rendre à l’évidence que le pardon est celui qui permet de remonter vers la lumière. En effet, lorsque notre mental s’emballe et nous déballe toute sa litanie négative sur les autres, sur la vie, sur ce qui ne va pas, sur le monde… nous devons avoir le réflexe de ne pas le suivre et de pardonner. Pardonner est la prière de l’homme qui conduit ses pas dans la lumière. Elle est le reflet de la Vie, la pleine floraison de l’âme. Sans pardon, nous ne pouvons nous ouvrir à l’avancement. Celui qui reste dans la croyance de la dualité ne peut se révéler sans pardon.

Pardonner c’est vivre ce qui est avec compréhension et humilité. L’homme a trop souvent besoin d’un autre pour rejeter la faute de ce qui est. Il ne veut pas regarder ce qui ne va pas en lui. Il ne veut pas entrer dans la compréhension de la vie. Il se laisse entraîner par la force de son mental négatif et résiste en soutenant qu’il n’est responsable en rien.

Or, tout ce que nous vivons est notre reflet : notre vie, nos relations, nos souffrances, nos maladies… Tout ce qui est autour de nous nous ressemble. C’est comme si nous avions un miroir autour de nous qui nous révèle qui nous sommes par ce que nous attirons. Car nous attirons qui nous sommes. Ceci a pour but de nous révéler ce qui ne va pas. Et avec le pardon, nous pouvons sortir de la souffrance et entrer dans la profondeur de la conscience pour voir plus loin que le bout de notre nez en comprenant le jeu de la vie et le rôle de premier que nous tenons.

Le pardon est la grâce de l’univers. Il nous unit à la lumière. Il peut tout gommer, il peut tout effacer et surtout, il nous permet de lâcher notre ego. Il est le sauveur de notre monde et il le restera. Sans pardon, nous vivons dans la souffrance et nous espérons que l’autre changera, que le monde lui-même changera. Mais ceci appartient au passé et à dualité. Nous devons renaître à l’évidence de l’ouverture nouvelle qui naît et qui n’est plus limitée désormais. Nous ne sommes plus obligés de souffrir, de rester dans le monde de l’ego et de la soumission de l’être. Nous pouvons être nous-mêmes sans les voiles de la séparation pour vivre libres, heureux, dans l’amour et la lumière qui est en nous.

La conscience sera déterminante dans la nouvelle vie. Elle est l’ouverture en soi, la compréhension des étapes de l’Ascension et non la révélation de l’homme dans l’ego et le pouvoir. Les anciens schémas, les anciennes compréhensions sont maintenant obsolètes. Nous devons nous révéler par le pardon pour pouvoir évoluer dans la nouvelle dimension.

Le monde meilleur est là. A nous de le saisir par la compréhension de ce qui est et par l’ouverture du pardon en soi pour une vie de paix.

Mirena, le 3 Avril 2012.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

 

Les relations humaines

Les relations humaines sont quelquefois difficiles. Le pouvoir sur l’autre, les relations conflictuelles, les images d’une société qui se perd dans la violence, sont pourtant bien présents dans notre vie et mènent le combat du plus fort. Pourquoi autant d’incompréhensions, pourquoi autant de volonté à détruire ce qui pourrait être résolu dans l’amour, pourquoi autant d’entrain à mener des combats dominateurs, menés par un ego surdimensionné ?

Ces comportements de 3e dimension sont des épreuves, des tests que nous attirons à nous pour comprendre ce qui ne va pas et pour nous obliger à regarder la véritable cause de nos conflits. N’avez-vous pas entendu dire par certaines personnes qu’elles sont toujours dans les mêmes schémas de vie ? Que les partenaires qu’elles attirent sont toujours des personnes qui ne leur conviennent pas ? Qu’elles ont tourné le dos aux problèmes mais que ceux-ci reviennent toujours à elles ?

L’incompréhension de ces schémas de vie devrait pourtant être claire. Tourner le dos aux problèmes ne résout rien. Ils reviennent aussitôt et ces personnes  rencontrent encore des personnes qui les ramènent à ces mêmes schémas. Ceux-ci sont là pour nous initier, pour revoir ce doit être revu, pour lâcher ce qui doit être lâché, bref, pour le changement individuel qui doit nous faire renaître à d’autres compréhensions, d’autres intégrations. Si nous restons toujours dans les mêmes schémas, ils reviennent à nous encore et encore. C’est nous qui les attirons.

Les autres ne sont pas là pour nous faire souffrir. Ils sont là pour nous aider à grandir, pour nous permettre de nous ouvrir à des compréhensions nouvelles sur nos comportements, sur nos agissements. Ils ne sont pas responsables de nos souffrances.

Les relations de couple sont aussi quelquefois difficiles. Elles mettent à mal tout un système de pensée, d’agissements, et noient ceux qui ne comprennent pas qu’ils doivent travailler sur eux pour s’ouvrir à l’amour de l’autre, sans dépendance, sans souffrance, sans attente, mais avec une nouvelle compréhension de ce qui vient à eux, avec l’amour et le partage.

Toutes les personnes que nous attirons, nous permettent de nous situer dans ce travail purificateur. Elles nous montrent du doigt ce qui ne va pas et nous devons le regarder sans colère, sans violence, sans conflit, car quand nous savons « qui nous sommes », nous sommes aptes à comprendre et à modifier ce qui doit l’être.

Les conflits mondiaux sont à notre image. Le pouvoir, le profit, la violence, sont les maîtres directionnels de l’humanité. Ils ne font pas de cadeaux. La domination est bien présente et personne n’est épargné. Les peurs activent la violence. La violence répond à la violence.

Pourtant, si tous les peuples découvraient l’amour qui est en leur cœur, ils pourraient se nourrir de sa substance, de son emploi et retourner les situations difficiles en les vivant de l’intérieur, par le cœur, et non en les jouant avec le mental. Dans toutes les relations conflictuelles, le mental est bien présent. Il ne fait de cadeau à personne. Il veut le pouvoir pour mener les actions comme il l’entend, dans un système de séparation et non d’amour. Se reconnaître dans ce schéma s’est se laisser mener par la source négative du mental et ne pas se reconnaître en tant qu’amour, en tant que nature divine.

L’amour doit être présent dans toutes les situations, dans toutes les relations. Il doit permettre à chacun de s’ouvrir à la compréhension des états qui naissent entre les personnes. Il doit aider à libérer la négativité, le pouvoir, et implanter la lumière dans chaque direction. Se retrouver dans l’amour permet de s’en nourrir et de s’ouvrir à la joie de la transformation, sans rancœur, sans amertume, sans colère, sans tristesse, s’ouvrir uniquement à notre beau pouvoir de transmutation pour nous libérer de nos schémas dépassés. L’amour devient inconditionnel lorsque nous entrons dans la pleine conscience de « qui nous sommes », quand nous œuvrons pour notre voie de lumière, sans attente et en libérant l’autre de notre vouloir possessif. C’est cela aimer, c’est cela partager la voie de la lumière…

Dans l’union des cœurs se trouve le partage de l’âme où chaque âme reçoit la substance de l’amour pur et éternel. A nous de l’élever jusqu’au sommet de notre destinée, à nous de le conserver pour un bel épanouissement de notre nature humaine. Les liens de l’amour sont des liens de libération pour tous les êtres qui nous sont proches. Aimer sans attente, aimer sans pouvoir, aimer sans détruire… Voici une bien belle œuvre à intégrer pour nous unifier et nous élever.

Mirena, le 2 Décembre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

L’ADN et ses mémoires

L’ADN est un espace temps en l’homme. Il est la mémoire de toute sa lignée et il renferme un héritage transmis de génération en génération. Nous avons tous en nous des mémoires cellulaires transmises par nos aïeux, et qui renferment  aussi celles de nos différentes incarnations. L’ADN est une éponge qui absorbe tous nos états d’être, tout notre mal-être émotionnel et mental.

C’est pourquoi, nous ne sommes jamais vraiment nous. Nous avons en nous les empreintes de ces mémoires. Elles renferment des peurs, des maladies, des émotions, des mentalisations, qui nous empêchent d’être qui nous sommes. Nous sommes nous au travers de ce qu’elles développent en nous. Avec ces mémoires, nous sommes influencés dans nos pensées et dans nos agissements par ce qu’elles renferment.

Aujourd’hui pourtant, à l’entrée de cette ère nouvelle qui est là, nous devons nous débarrasser de ces mémoires afin d’être nous-mêmes. Nous devons nous retrouver en tant qu’Être divin, sans interférence, et pleinement centrés sur les nouvelles énergies. Toutes ces mémoires n’ont plus rien à faire avec nous. Elles ne sont plus en accord avec notre nouvelle vie et nous devons nous en débarrasser.

Pour cela, nous avons à notre disposition de multiples techniques pour nettoyer l’ADN. Mon dernier livre « Je Suis l’Esprit », transmis par Maître Saint-Germain, est axé sur la purification de notre mental négatif, de notre karma, de notre ADN. Mais pour cela, nous ne devons compter que sur nous-mêmes pour ôter tous nos schémas négatifs, pour nous purifier et transmuter en lumière la négativité. Maître Saint-Germain nous enseigne que tout doit venir de l’intérieur. Les techniques, les recherches de purification extérieures ne peuvent effectuer le travail en nous. Ce ne sont que des soulagements éphémères. La vraie purification, le vrai changement vient uniquement de notre volonté de transformation. Nous ne pouvons nous en remettre à une autre personne pour que les choses évoluent en nous. Nous devons être conscients que nous pouvons nous transformer avec l’aide de supports, mais que notre volonté intérieure est celle qui fera la différence.

Cette volonté intérieure est une prise de conscience de notre créativité, de notre responsabilité dans tout ce qui nous arrive, mais également de notre JE SUIS, de l’Esprit, de  notre Amour aussi. Cette recette miraculeuse accomplit la transformation. Toute relation intérieure, toute conscience basée sur le respect de ce qui nous arrive et sur sa relation d’attraction, mais aussi sur la conception de notre vie dont nous sommes 100% responsables, représente toute l’humilité qu’il nous faut pour nous regarder sans jugement mais avec le plein potentiel de cette conscience qui transforme.

L’extériorité est l’illusion.
L’intériorité est la vérité.

Par ailleurs, tout le travail de purification que nous effectuons en nous, libère également notre descendance. Nous le faisons pour nous mais aussi pour nos enfants. Le lien qui nous tenait, est coupé. La négativité qui nous recouvrait s’est envolée. Nous pouvons renaître vraiment à qui nous sommes. Nous pouvons nous alléger de notre héritage cellulaire, de ces fardeaux qui sont devenus trop lourds à porter maintenant. Nous pouvons nous ouvrir réellement à la nouvelle dimension et accueillir le plein potentiel qui est en nous. Nous pouvons ainsi aller sur notre chemin sans être bousculés par ces énergies de troisième dimension.

Bien entendu, une fois la purification effectuée, il ne faut pas retourner dans nos anciens schémas. Il faut travailler sur nous pour rester centrés dans la lumière. Le mental essaiera encore de nous rattraper pour ne pas perdre le pouvoir. Cela demandera quelques efforts, mais des efforts qui valent vraiment la peine. Là encore le vouloir de chacun fera la différence.

Nous sommes actuellement guidés et aidés pour arriver à nous débarrasser de tous nos fardeaux. Alors, n’hésitons pas ! Ne restons pas dans nos schémas dépassés ! Ne retenons pas le passé ! Allons vers l’avenir qui vient ! Grandissons à l’intérieur de nous ! L’extérieur est une illusion de 3e dimension.

Soyons les créateurs conscients de notre chemin !

Mirena, le 30 Octobre 2011.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.