S’abandonner à la Vie ! (2)

S'abandonner à la Vie (2)
*

En réponse aux mails de Gérard et d’André, je désire approfondir le sens du lâcher prise et du message posté avant hier : S’abandonner à la Vie ! (1)

Lâcher prise et s’abandonner à la Vie, ce n’est pas tout lâcher et sauter dans le vide. C’est poser ses choix de vie, sans contrôle du mental tout en poursuivant l’œuvre intérieure purificatrice. Les peurs sont bien présentes en nous et elles sont un frein à notre évolution. Pour cela nous avons à notre portée de nombreux outils et techniques qui nous permettent de lever le voile sur notre puissance intérieure d’amour afin de révéler notre plein pouvoir créateur. Ainsi, peu à peu, nous nous libérons, nous ouvrons notre cœur et reprenons les rênes de notre être. Tout ne se fait pas en un jour. Sans travail intérieur libérateur, nous ne pouvons nous abandonner à la Vie et le mental continue à nous diriger et à influencer nos états d’être. Le contrôle est partout, même dans nos demandes à l’Univers.

Actuellement nous avançons dans une énergie vibratoire élevée qui accélère les libérations. Les prises de conscience se font, les étapes sont franchies beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Peu à peu, nous redécouvrons la beauté de la Vie en nous. La foi se révèle alors car nous savons « Qui Nous Sommes » réellement. Nos désirs ne restent pas situés au niveau du mental mais sont exercés par le cœur, par notre puissance intérieure d’amour. L’attente s’estompe alors et la foi reste en soi. Il en résulte un élan qui domine toutes les situations. La marge de manœuvre devient ample et vraie. Elle est la marque du cœur où tout transpire et se réalise.

Quelle foi placez-vous dans vos intentions ? Les confiez-vous à la Vie, entourées de foi et d’amour ? Là réside le secret de la réalisation de toute orchestration et affirmation. La foi est signe d’accomplissement. Lorsqu’elle émerge en soi, elle définit l’Unité de la Vie qui s’établit dans la conscience. Elle est le palier de la réalisation du Soi hautement défini. Ainsi se font et se placent les directions d’avancement, les opportunités surviennent, le meilleur de la Vie (l’abondance !) vient à soi.

Je constate cela de plus en plus dans ma vie. J’appelle cela la magie de la Vie car parfois elle me comble au-delà de mes espérances. Je me laisse porter en faisant mes choix et en ne contrôlant rien. Le mental n’est présent que pour donner l’élan à ce que je désire. Je ne suis pas en attente de, mais dans l’accueil. Et j’accepte ce qui vient à moi, même si ce n’est pas ce que j’ai souhaité au départ. Je sais que la Vie me conduit vers ce qui me permet de grandir, vers ce qui me conduit dans l’épanouissement et la libération de mon être.

Quand les choix de vie ne sont pas portés par l’attente, la fluidité demeure dans l’énergie créatrice qui apporte ce qui est bon pour soi. La tâche spirituelle n’est pas d’avancer à tout prix. Elle demande plutôt d’être accueillie. Une vue globale de l’être et de sa vie, de son interdépendance avec tout ce qui l’entoure doit être perçue. L’individualisme ne mène pas à l’Ascension.

L’être humain obéit à son mental et se perd dans ses demandes. Il souhaite tant de choses ; l’amour, l’argent, la santé, la gloire… Il est souvent avide de richesses et de pouvoir. C’est ce qui définit son sort. Son côté créatif s’établit trop souvent sans humilité. Être vu, être aimé, être beau, être reconnu… Tant de vouloirs qui sont dirigés par le mental. Autant d’attentes menées par l’ego ! C’est ce qui le différencie de l’accueil de la Vie.

La foi place l’être dans l’espérance et non dans l’attente de. Elle le laisse libre. Elle ne l’enchaine pas au pouvoir du mental. La richesse de la Vie peut alors se placer pour le meilleur et avec amour.

Je vous souhaite d’exercer vos talents par le cœur, seule source véritable de richesse. Mais sans travail sur soi, sans regard de soi, aucune ouverture sur l’abondance de la Vie ne peut se produire.

L’avenir est bien celui-ci. Ouvrez votre cœur, œuvrez en vous, libérez-vous et vous le découvrirez ! Abandonnez-vous dans le calme du mental et demeurez dans la paix du cœur ! Laissez l’Être s’exprimer et rayonnez-le !

Mirena, le 30/10/2015
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org

 

*

Mon petit paradis

Mon petit paradis

J’aime dire que je vis dans un paradis de paix et de beauté ! Ici dans mon lieu de vie, je suis en totale fusion avec la nature, avec les animaux, avec notre Terre Mère… Un besoin  essentiel pour moi car c’est ici que je puise la ressource intérieure pour grandir sur mon chemin. Ici, je suis en parfaite harmonie avec la Vie. Ici je vis au rythme des journées, je travaille, j’organise des rencontres, des initiations, je me repose, je me laisse porter…

Qu’il est bon de sentir le soleil sur sa peau! Qu’il est bon de s’ouvrir à la vie et aux autres! Qu’il est bon d’accueillir les enfants, la famille, les amis, et se retrouver à nouveau pour rire, partager et échanger… L’été est bien présent maintenant et je profite pleinement de ce qu’il me transmet.

S'émerveillerS’émerveiller devant une fleur, écouter le chant des oiseaux, regarder les arbres se balancer au gré du vent… Rien de compliqué dans tout cela mais pour moi, c’est une véritable richesse, un bonheur de pouvoir apprécier cette beauté, de pouvoir la vivre… Un bonheur également partagé par mon compagnon avec qui je parcours ce chemin si beau de l’éveil de soi.

Le bonheur est celui que nous créons dans notre petit univers. Créer ses envies, son bien-être, la jouissance d’une vie choisie… Tout cela est possible et il en résulte de ce que nous y mettons à chaque instant.

Vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres, profiter de la vie, être en accord avec l’univers… Vivre pleinement et donner l’impulsion de ce que l’on désire être, de ce que l’on désire vivre… Être libéré des contraintes, des croyances, des limites et définir ce bonheur d’être que l’on désire vivre en toute simplicité, loin de ce que l’on nous soumet et en toute liberté…

N’est-ce pas cela le bonheur ?

Mirena, le 11 juillet 2013.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.

La compréhension par Sananda

La progression passe par la compréhension. Nul ne peut s’identifier à ce qu’il est réellement sans progression. La voie de Dieu est celle que vous avez tout d’abord à identifier. Elle est celle qui vous mènera à l’illumination.

Vous devez par un travail certain, ouvrir en vous tout un échelonnement de compréhension intérieure. Tout est donné à l’heure actuelle pour vous aider en ce sens. La découverte intérieure est une richesse inestimée. Avant de pouvoir y accéder, il vous faut enlever peu à peu, les différentes couches qui la cachent. La neutralité de chacun aidera le voile à se lever, sans différence, sans culpabilité. L’espoir de connaître un jour cette lumière intérieure vous appartient. L’épuration de tous les anciens rouages, de toutes les volontés personnelles et karmiques sera une ouverture vers celle-ci.

Toutefois, il faudra à chacun un vouloir profond, une situation de volonté, un espoir défini en son cœur pour laisser partir tout ce qui n’a pas lieu d’être. Le nettoyage intérieur est une épuration du corps et de l’esprit humain. Chaque étincelle de pureté qui jaillira de vos actions, de vos pensées, établira en vous une recherche certaine vers la vérité.
Le voile se lève enfin autour de vous et aussi en vous. Retrouvez l’espérance du cœur dans la désillusion de ce monde. C’est elle qui doit prendre possession de votre corps et vous devez pour lui ouvrir le passage, la laisser  s’installer avec cette épuration que vous devez effectuer.

La volonté ne peut tout faire. Le travail doit être un vouloir certain. La compréhension doit émerger dans chaque situation sinon vous ne pourrez modifier ce qui n’a pas lieu d’être. Tout reviendra alors s’installer dans la plus pure logique. Le travail n’étant pas terminé, tout sera à recommencer et seule la compréhension pourra vous libérer de ce système.

Chaque action, chaque pas que vous ferez avec une volonté certaine vous ouvrira les portes de la compréhension. Il sera alors le moment d’écouter votre cœur pour comprendre le pourquoi des situations. La résonance doit être priorité en vous. Ce qui n’a pas d’accord avec votre être doit être rejeté.

Le travail sera long si vous ne lâchez pas, si vous retenez l’ancien, si vous essayez de vous protéger sans accueillir dans la foi cette purification. L’emploi d’un renouveau vous ouvrira les portes vers la lumière et c’est à vous qu’il revient, seulement à vous, d’effectuer ce changement en reconnaissant ce qui n’est pas lumière et ce qui demande une nouvelle ouverture
.
L’effort peut-être considérable et il peut-être également moindre si vous allez avec foi et accueil vers cette vérité. Vérité de votre personne, de votre parcours qui peuvent aussi être difficiles à reconnaître et libérer en vous des frustrations, des « vérités ». Il faut avoir du courage pour se reconnaître et s’accepter. Tout être doit savoir que l’illusion n’est qu’humaine. C’est à force de volonté que s’ouvrira la compréhension.
Alors, prenez en vous cet apport des énergies du moment qui vous montrent la voie à reconnaître.  

Les temps actuels sont un cadeau du ciel. Ils vous ouvrent avec force la voie éternelle. Ce moment qui vous est donné de reconnaître cette voie, doit être considéré comme tel. Ces énergies qui vous bousculent sont, elles aussi, ce cadeau car elles représentent le vouloir divin de vous aider dans cette progression pour reconnaître la lumière qui brille en vos cœurs. Ce cadeau est celui de la reconnaissance éternelle et le bonheur qui emplit votre âme de cette libération qui s’annonce, doit parvenir à votre conscience d’homme. L’emploi de la lumière dirigera bientôt votre être et également cette terre qui s’emploie à se purifier. Toute action sera une action divine et la reconnaissance de ce qui Est deviendra vérité.

Paix en vos cœurs éternels.
Le miracle c’est vous qui pouvez l’accomplir!

Sananda.

Transmis par Mirena, le 04/06/09.
Vous pouvez partager ce texte à condition de le faire dans son intégralité, y compris ces deux phrases, et en faisant référence au site : www.audeladesmots.org.